Le garçon qui voulait se venger du monde – Tome 1 – Prologue

☆☆☆

Prologue

« Oraa ! Marche vite, démon ! » déclara le soldat en me donnant des coups de pied.

Parce que nous nous trouvions justes après une pluie, la terre sur le chemin était boueuse. Je tombais dedans, salissant tout mon corps avec de la boue, mais personne n’avait rien dit. Loin de là, ils riaient en disant que je le méritais.

... Pourquoi étais-je en train de vivre ça ? Tout ce que je savais, c’était juste que l’origine de tout ceci était une capacité particulière ! Malgré cela, malgré cela, pourquoi devais-je être tué !?

◇ ◇ ◇

« Hardt, réveille-toi vite ! N’est-ce pas un jour important aujourd’hui ? »

*Batann !* la porte s’ouvrit en produisant un fort bruit. La personne qui était entrée dans ma chambre énergiquement, Kaa-san, avait arraché le futon qui me couvrait.

Ne remarquant même pas la lumière du soleil qui brillait à travers la fenêtre parce que le futon couvrait tout le dessus de ma tête, je n’avais pas réalisé que c’était le matin jusqu’à ce que Kaa-san vienne me réveiller.

« Bon sang, Stella-chan et Lig-kun attendent déjà parce que tu t’es réveillé en retard ! »

Même si je somnolais toujours, j’avais été surpris par les mots de Kaa-san. Néanmoins, je regardais Kaa-san avec un visage choqué.

« J’ai essayé de te réveiller plusieurs fois. Mais tu m’as plusieurs fois demandé cinq minutes supplémentaires, et malgré ces cinq minutes aucun signe de réveil. Bon, tu as maintenant 12 ans, alors s’il te plaît, réveille-toi tout seul. »

Elle se plaignait de diverses choses, mais ce n’était pas le moment pour ça. J’avais sauté hors de mon futon et j’étais allé me laver le visage. J’étais sorti de la maison parce que le seau était dehors et, comme l’avait dit Kaa-san, ils attendaient déjà tous les deux.

C’étaient des amis d’enfance du même âge qui vivaient dans mon village, Stella et Lig. En me voyant sortir de la maison, ils avaient tous les deux des émotions respectives apparaissant sur leurs visages.

« Comme prévu, c’est comme je l’ai dit, Hardt. Tu n’as pas pu t’endormir parce que tu étais excité. »

Stella était assise sur le mur de pierre à l’extérieur de la maison, elle rigolait. Sous la lumière du soleil, les cheveux de Stella qui s’étiraient jusqu’à sa taille scintillaient.

Elle était la numéro une dans le village, elle avait une apparence qui faisait d’elle la beauté numéro une même dans le territoire où se trouvait le village, mon premier amour auquel je pensais toujours dans mon cœur.

À côté d’elle, Lig avait l’air agacé, il s’appuyait contre le mur et me lançait un regard noir. Il était le numéro un du maniement de l’épée dans le village, il était aussi habile à la magie, avec en plus une apparence qui ne semblait pas faire tache à côté de Stella, ou plutôt il était beau au point où l’on pourrait penser qu’ils étaient bien assortis.

C’était la personne la plus compétente dans le village. Il était ainsi complètement différent de moi, qui étais un villageois normal, et qui était rempli de défauts comparés aux autres.

En réalité, j’avais dormi trop longtemps en ce jour important.

« Tu as été comme ça depuis très longtemps. Tu provoques des problèmes uniquement pendant les moments importants. Prépare-toi rapidement. Je ne te pardonnerais pas si l’on ratait la charrette parce que nous t’attendions. »

« Dés-Désolé, d’accord. Je vais tout de suite me préparer. »

Je me lavais le visage en m’excusant auprès de Lig et retournais dans ma chambre. Sur le chemin du retour, Kaa-san m’avait demandé ce qu’il en était du petit-déjeuner, mais je n’avais pas le temps de le manger.

J’étais heureux d’en avoir préparé un hier au cas où. J’avais mis les vêtements qui avaient été préparés et portais mes bagages sur mon dos. Même si j’avais parlé de bagages, notre destination n’était qu’à deux heures de route en charrette, donc ce n’était pas très loin.

J’étais sorti hors de la maison précipitamment et Stella voyant que j’étais prêt descendit du mur de pierre avec un « Yoo ». Lig grommela un « Funn » en croisant ses bras et marcha devant.

« Dés-Désolés, Stella. Je t’ai fait attendre. »

« Fufu, ce n’est pas grave. Plus important encore, tu as les cheveux en pétard. Je vais arranger ça pour toi alors baisse un peu ta tête. »

Alors que je baissai la tête, Stella arrosa ses mains de magie et me tapota doucement la tête. À ce moment-là, le doux parfum de Stella s’approcha de moi. Mon cœur battait à tout rompre, mais alors, sans que personne ne sache pourquoi, un *tsk*, le son d’un claquement de langue pouvait être entendu.

Timidement impatient, Lig avait l’air énervé et me lançait un regard noir. À partir de ça, Lig avait commencé à me regarder avec hostilité, et cela même si nous avions l’habitude de nous entendre et de jouer ensemble.

Pendant ce temps, nous nous étions dirigés vers le centre du village et trois charrettes, se dirigeant vers la ville, étaient alignées. Des enfants et des parents de tout le village s’y étaient rassemblés. Il y avait 13 enfants, dont nous, cette année. C’était plus par rapport aux années précédentes.

Les parents encourageaient leurs enfants respectifs et bien sûr, également Stella et Lig. Surtout Lig, que même le groupe du chef du village encourageait.

Je regardais seulement le paysage. Kaa-san n’était pas venue. Parce que Tou-san était mort quand j’étais jeune, elle m’avait élevé toute seule pendant tout ce temps. Maintenant, elle cueillait des herbes dans la forêt voisine et gagnait sa vie en tant qu’apothicaire dans le village.

Elle devrait se diriger vers la forêt maintenant. Mère qui travaillait sans arrêt du matin au soir. Afin de lui laisser la tranquillité d’esprit, je voulais obtenir une occupation légèrement meilleure de l’oracle cette fois.

Dans le monde où nous vivons, il y avait cette chose appelée « Occupation » confiée par Dieu. Même si cela s’appelait une profession, ce n’était pas vraiment un travail, c’était quelque chose comme l’aptitude d’une personne.

Par exemple, une aptitude d’épéiste ou de lancier pouvait être utilisée pour devenir un soldat dans ce pays, de même pour un villageois ayant par exemple une aptitude d’agriculteur ou de chasseur. Ce n’était rien de plus que la capacité de la personne et ils n’avaient pas nécessairement besoin de trouver un emploi qui correspondait à cette aptitude.

Il y avait des agriculteurs qui étaient devenus des commerçants, et même sans avoir une capacité de type combat, il était possible d’être soldat.

Si possible, j’aimerais une capacité qui puisse fonctionner même dans la forêt, comme un chasseur. Si cela arrivait, Kaa-san serait capable de travailler sans avoir peur d’entrer dans cette forêt dangereuse.

Il semblerait que nous soyons les derniers, le chef du village, après avoir confirmé que tout le monde était arrivé, nous avait installés dans les charrettes dans l’ordre. Quand j’étais sur le point de monter, mon épaule avait été attrapée et tirée de derrière moi.

J’étais tombé sur mes fesses et levais mes yeux, debout à l’endroit où j’étais, se trouvait un énorme garçon qui souriait. Derrière lui, il y avait trois acolytes, et ils avaient tous le même sourire.

C’était le fils du chef du village Regul. Il semblait avoir environ 18 ans, même s’il en avait 12, il était presque aussi grand que nous deux, c’était le chef de notre groupe d’âge.

« C’est drôle ! Un gars somnolent et stupide ne devrait pas se mettre devant moi, » Regul cracha pendant qu’il me parlait, puis monta dans la charrette.

Je m’étais levé en tenant mon derrière douloureux. Je soupirais en regardant le ciel, les nuages l’épaississaient et le ciel s’était assombri. C’était un ciel nuageux qui présageait de la pluie à chaque moment. Ce ciel était comme une représentation de mon avenir.

☆☆☆

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

6 commentaires

  1. Merci pour le chapitre hâte de la suite

  2. Merci trop tôt pour dire si je vais apprécier ce Novel ou pas

  3. De même, mais ça laisse présager un protagoniste obscur.
    Merci pour le chapitre.

  4. Novel prometteur. Bravo pour le travaul ... Cependant ...

    Les tournures de phrases donnent mal à la tête. Je trouve la plupart des phrases mal dîtes ... Mais je reconnais que c'est du travail, mais ça me donne pas trop envie de lire la suite ....

Laisser un commentaire