Le garçon qui voulait se venger du monde – Tome 1 – Chapitre 7

☆☆☆

Chapitre 7 : Les Âmes qui pleurent

« Il s’agit de notre destination. »

L’endroit où Darx m’avait amené était une place à l’écart entre la vie et la mort, où les gens qui avaient des attachements au monde des vivants et qui étaient incapables de les transmettre se rassemblaient.

« Mais, ça sera bon comme ça. Je suis... »

« J’ai dit que ça ira, non. Tu l’as dit toi-même, tuer un type qui n’a pas l’intention de vivre n’est pas une vengeance. D’ailleurs, c’est vrai que c’est de ta faute si nous avons rencontré un tel sort, mais, tu es le seul à pouvoir utiliser le pouvoir de la sorcellerie noire. Je ne suis pas aussi intelligent que toi. Je ne pense pas que je serais capable de le maîtriser par moi-même. »

« C’est pourquoi tu me demandes de t’enseigner les moyens de l’utiliser ? »

« Oui, je veux aussi me venger de mes propres mains. C’est un peu ennuyeux de devoir compter sur la puissance de Dieu, mais, tant que ce n’est pas la Déesse, je transformerai ce monde en ennemi. Je ne peux pas dire de telles choses moisies. »

Après avoir écouté l’histoire du passé de Darx, il s’en était suivi une discussion sur ce qu’il fallait faire avec Darx, mais, j’avais décidé qu’il m’enseignerait la sorcellerie noire.

Je ne pouvais pas pardonner à la déesse qui était la principale cause de cela. Mais, je devais devenir l’ennemi du Saint Royaume afin de tuer la Déesse. Bien sûr, je ne pouvais pas non plus pardonner aux gens du Saint Royaume.

En regardant les actions de Darx dans le rêve, je pensais pouvoir pour le faire. Je le pensais, car je possédais la même capacité que lui.

Mais, je n’avais ni les compétences ni les connaissances pour le gérer. Je n’étais pas assez intelligent pour y penser. C’était pourquoi j’avais besoin que Darx puisse m’apprendre en détail mes pouvoirs. De cette façon, c’était plus utile pour l’avenir.

Nous étions venus ici pour ça. Mais nous étions allés faire autre chose avant de venir ici. Plus exactement, j’avais enterré le cadavre de ma mère.

J’avais des regrets parce que j’étais certain de l’avoir laissée au village, mais Darx était plein de tact, et l’avait transporté avec moi. En outre, dans sa belle figure avec toutes les blessures cicatrisées, elle avait une expression douce. Une expression telle que si vous ne saviez pas qu’elle était morte, vous pourriez penser qu’elle dormait.

Même s’il y avait une partie de moi qui ne comprenais pas pourquoi elle pouvait avoir un tel visage même après tout cela, et le plus important encore, c’était la frustration qu’elle était morte à cause de quelqu’un comme moi, et le bonheur que lui avait donné son dernier sourire.

C’était juste que, mes larmes ne s’arrêtaient pas quand je pensais que je ne pourrais jamais plus la revoir. Même après l’avoir enterrée dans ce monde, je pleurais sans relâche. Finalement, j’avais juré sur la tombe de ma mère que j’irais assurément me venger.

« Premièrement, peux-tu utiliser ce pouvoir magique par toi-même ? C’est fondamental pour la magie et la sorcellerie. Si tu ne comprends pas tes capacités magiques, tu ne pourras pas utiliser l’un ou l’autre. »

Alors que j’avais commencé à penser à ma mère, Darx vérifia le pouvoir magique en moi. Je lui répondis que c’était bon en lui faisant face tout en lui montrant ma paume. J’étais le moins habile dans mon groupe d’âge, mais j’étais toujours capable d’utiliser le sort le plus bas de types « Eau ».

« D’accord, si c’est le cas, essaye de rassembler ton pouvoir magique dans tes oreilles. Si tu réussis cela, tu seras vraiment un sorcier des ténèbres, et tu devrais être capable d’entendre les voix des morts. »

Je rassemblais le pouvoir magique à mes oreilles comme l’avait dit Darx. Quand je l’avais fait, j’avais l’impression que ma tête était sur le point d’exploser alors que les voix se mettaient à se précipiter à l’intérieur. Qu’est-ce que c’est que ça !?

« Est-ce que tu peux les entendre ? C’est le rugissement des esprits morts ici. Ceux qui se sont égarés pleureront, mais parfois, il y a des âmes qui possèdent encore leur ego. C’est juste que, pour en faire tes serviteurs, il faudra un peu de puissance magique, alors fais attention. »

C’était les cris des morts. Cela résonnait intensément dans ma tête. Souffrance, chagrin, cri, toutes sortes de cris résonnent dans ma tête l’un après l’autre. Normalement, le simple fait d’écouter cela pouvait conduire à la folie, mais moi, qui m’habituais à la douleur, je pouvais supporter cela. L’ironie, c’était bien plus préférable que d’être poignardé avec un couteau par des centaines de personnes.

Je continuais à libérer mon pouvoir magique alors même que les cris résonnaient dans ma tête. À ce moment-là, je plaçais ma colère dans le pouvoir magique. La colère et la haine contre le Saint Royaume, et sa Déesse.

Maintenant, y avait-il quelqu’un qui voudrait se venger avec moi, pour déchaîner sa vengeance avec moi ? Si tel était le cas, je vous donnerais la capacité de le faire ! Maintenant, que feriez-vous ?

Je demandais ceci aux morts pendant que je continuais à libérer mon pouvoir magique. Darx me parla par-derrière, mais ce n’était pas le moment pour ça. Relâche le pouvoir encore plus longtemps, rends le plus puissant.

Immédiatement après, j’obtenais une réponse à mon pouvoir magique. J’infusais mon pouvoir magique dans l’âme qui m’avait fait une réponse. Au moment où je l’avais fait, une énorme quantité de pouvoir magique avait été enlevée ! Je serrais mes dents, afin que je ne perd pas conscience pendant l’opération.

Finalement, les deux âmes qui avaient répondu à mon pouvoir magique s’étaient rapprochées. Même si cela n’était que deux parmi ces nombreuses âmes des morts, on ne pouvait rien y faire. Je voulais dire, c’est parce que depuis le début, j’avais libéré mon pouvoir magique pour appeler des âmes qui avaient le même objectif.

En ce moment, j’avais compris la sorcellerie des ténèbres après l’avoir essayé, ainsi je pouvais contrôler les âmes vides à n’importe quel moment tant que je leur donnais de la puissance magique. Je pouvais même faire la même chose avec les âmes non vides, mais je devais les réprimer de force avec ma puissance magique.

Cette fois, ce n’était pas mon objectif, j’étais venu chercher des âmes avec un ego qui m’approuverait et voudrait coopérer pour accomplir mon objectif. Les âmes qui avaient du ressentiment envers le Saint Royaume comme moi.

Je versais encore plus de puissance magique dans les âmes qui étaient venues. Quand je l’avais fait, les âme translucides se transformèrent en silhouette avant la mort. D’un côté, l’âme entra dans un chevalier sans tête qui rampa hors de la terre, obtenant le corps, et l’autre se matérialisa sous forme d’un spectre.

Le chevalier était sans tête, mais il la tenait dans ses propres mains, c’est la tête d’une charmante belle femme. En regardant de plus près, l’armure était également faite pour être en conformité avec ses courbes. Je ne l’avais pas réalisé. Ses longs cheveux ondulés dorés se balançaient.

Le spectre de l’autre côté était un homme aux cheveux bruns. Il me regardait extrêmement mollement. Les deux avaient dans la vingtaine.

... Je ne pouvais pas le croire jusqu’à maintenant, mais j’avais réellement un tel pouvoir en moi. Si je l’avais su avant d’éprouver tout cela, j’aurais eu peur de ce pouvoir, mais il n’y avait pas de meilleur pouvoir que celui-là pour une personne comme moi, qui n’avait que de la haine. Un sourire flotta involontairement en regardant les deux personnes qui se tenaient devant moi.

☆☆☆

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

4 commentaires

  1. Une chevalière sans tete ? c est nouveau

    Merci pour le chapitre et bonne continuation!

  2. Merci pour le chapitre

Laisser un commentaire