Le garçon qui voulait se venger du monde – Tome 1 – Chapitre 33

☆☆☆

Chapitre 33 : La vraie force des Sept épées

« ... Guu, quelle pression ! Qui aurait pensé qu’il y a même quelqu’un comme ça ? »

Je pouvais dire que ma main qui tenait l’épée était trempée de sueur. Jusqu’à présent, j’avais plusieurs fois goûté à la « sensation de mort », mais c’était la première fois qu’elle était aussi dense.

« Eh bien, allons-y, princesse des flammes. Je me demande jusqu’à quel point tu pourras endurer ? Première épée · Grand maître de la tempête ! »

Le chevalier qui portait une armure noire de jais avait choisi parmi les épées qui flottaient autour de moi. Elle s’approcha de moi avec une épée d’un vert sombre dans sa main droite. Kuu, quelle vitesse !? C’était une personne puissante qui possédait une force supérieure à la mienne de plusieurs niveaux. La probabilité de gagner était faible même si je mettais ma vie en jeu. Cependant, je ne pouvais pas perdre !

« Haaa! »

« Fhunn! »

L’affrontement entre le chevalier noir et mon épée débuta. Le vent du chevalier noir et ma flamme rivalisaient et dévastaient le voisinage, mais ce combat ne me laissait pas le temps de m’inquiéter des alentours.

Après que les épées soient entrées en collision, le chevalier noir déplaça immédiatement son épée vers l’arrière puis, d’en bas, elle frappa vers le haut vers moi. Kkkuuu, quelle vitesse même si elle utilisait une épée !

« Holà ! Qu’est-ce qui ne va pas ? Le nom de la princesse des flammes pleure en ce moment, tu sais ? » déclara le chevalier noir tout en augmentant davantage sa vitesse. Il semblerait qu’elle ne soit pas encore sérieuse, mais cette négligence lui sera fatale !

« Fouet de Flammes ! »

J’avais sorti un fouet de flammes depuis ma main gauche vide. Et puis, j’avais visé la jambe du chevalier noir depuis son angle mort et je le balançais. Cependant, au moment où il avait touché la jambe du chevalier noir, le fouet de flammes avait été brisé en petits morceaux.

« Horaa ! »

« Guu, kyaaa! »

J’avais été distraite par le fait que le fouet de flammes s’était brisé en petits morceaux et j’avais encaissé l’épée du chevalier noir. Moi, j’avais en quelque sorte paré avec mon épée, mais j’avais été projetée jusqu’au mur du Château royal parce que je ne pouvais pas contenir toute la puissance qui était présente dans l’attaque.

« Haha, tu peux aussi laisser sortir une jolie voix, n’est-ce pas ? Pourtant, tu ne peux pas être distrait par le fait d’avoir ta propre magie brisée. Fufu, combats-tu rarement contre ceux qui sont plus forts que toi ? Quel gâchis ! »

Le chevalier noir disait cela alors qu’elle se rapprochait lentement de moi, qui avait été projeté. Jusqu’à présent, mon attaque n’avait jamais été brisée, même avec des monstres comme adversaires, mais le fouet avait été cassé extrêmement facilement par ce chevalier noir.

... Fufuu, je me demandais combien de temps s’était-il passé depuis que j’avais goûté une telle peur, très proche de l’euphorie. Si j’avais une telle personne comme adversaire, alors il n’y avait pas besoin de se retenir !

« Haa! »

J’activais mon aptitude afin de transformer mon corps en flammes. Cela consommait beaucoup de puissance magique, mais je ne pouvais plus me retenir. Je ferai juste attention à ne pas brûler le château.

« Technique Spéciale “Unicité Magique” »

Quand j’activais ma Technique Spéciale, mon corps se transformait en flammes, il prenait une couleur rougeâtre. C’était ma Technique Spéciale « Unicité Magique ». En combinant la magie avec son propre corps, on pouvait acquérir le pouvoir de la nature.

Ma spécialité est bien sûr, la magie du feu. En raison de cela, mon corps se changeait naturellement en feu et en flamme, ce qui était mon point fort.

« Hou ! Je vois vraiment quelque chose approprié pour “la princesse des flammes” ! Je pensais que c’était juste au niveau de rumeurs, mais tu peux même utiliser ce pouvoir. Je vois, je vois. Il semblerait que ton surnom ne soit pas un mensonge. Comme c’est nostalgique. Cela me rappelle “Éclair mauve” quand je possédais ce pouvoir. »

Le chevalier noir fit entendre une voix joyeuse quand elle vit mon apparence. D’ailleurs, cet « Éclair mauve », n’était-ce pas le légendaire Épéiste Magique qui était dans le Royaume Saint il y avait environ 400 ans ? Pour se familiariser avec une telle personne, qui cela pouvait-il être ?

Non, je n’avais pas le loisir d’y penser. Je préparais mon épée qui était ma partenaire. Bien que ce ne soit pas une épée magique, c’était une bonne épée qui ne se cassera pas même si je me donnais à fond, on pouvait même l’appeler mon bras droit. Je revêtais cette épée de flammes de haute densité,

« Allons-y ! »

Je chargeais directement vers le chevalier noir. Cependant, en regardant le pouvoir à partir de maintenant, je savais que c’était inutile si j’attaquais sans rien envisager.

C’était pourquoi cela pourrait ne pas être contenu. Néanmoins, je libérais d’abord des flèches de flamme. Parce que je pouvais les relâcher sans incantation si je me mettais sous cette forme, cela convenait de le contenir.

Et puis, comme je le pensais, il me semble que je ne pouvais pas contrôler ce chevalier noir avec autant d’ampleur. Il n’avait pas déplacé son épée et toutes les flèches des flammes avaient été effacées. C’était probablement qu’il avait probablement créé un mur de vent d’une manière qui n’était pas visible.

« Je ne peux pas être arrêté avec juste cette mesure ! Coupe-vent. »

Le chevalier noir libéra des lames de vent à la place. Cependant, je ne les avais pas évitées aussi efficacement, car j’avançais droit devant. Les lames qui s’approchaient de moi me coupèrent au niveau de la tête et les bras avec précision... mais mon corps était en flammes, il revenait à ce qu’il était à l’origine juste avant d’être tranché en morceaux.

C’était le point fort ma Technique Spéciale. C’était une technique qui permettait de devenir presque invincible face aux attaques physiques et même les attaques magiques étaient inefficaces. La seule façon de recevoir des dommages était de recevoir des dommages liés à la faiblesse de l’attribut magique qui avait été utilisé.

La faiblesse de ma magie du feu était la magie de l’eau. Tant que l’adversaire n’utilisait pas la magie de l’eau, je ne recevrai aucun dégât.

Le chevalier noir me frappa encore plus avec son épée, mais la grande épée traversa mon corps sans que je sois blessée. Je relâchais des lances de flammes autant que j’en pouvais. Le chevalier noir les avait facilement évités, mais, je l’attaquais de sorte que petit à petit, elle ne puisse plus esquiver.

« Uoooooo! »

« Haha ! C’est comme ça, princesse de la flamme ! Plus. Essaye de m’en montrer plus ! »

Le chevalier noir évitait facilement mon attaque à plusieurs reprises en riant... kuu, il y avait une si grande différence même quand je devenais sérieuse, hein. Je n’aurais jamais pensé que même moi, qui étais supposée être la plus forte dans tout le royaume n’étais même pas un adversaire à sa hauteur.

Après cela, j’attaquais encore plus violemment, mais mes attaques n’avaient pas touché et le chevalier noir m’avait eue. Quand je l’avais réalisé, l’Unicité Magique avait été dispersée, et j’avais réprimé de force mon envie de vomir.

« ... S’il vous plaît, restez-en là, Princesse ! Nous les retiendrons donc, s’il vous plaît retirez-vous pour l’instant ! »

« C’est vrai ! Hey, les monstres ! Nous sommes vos adversaires ! »

Les soldats firent entendre leurs voix respectives par-derrière. Au-dessus de la nausée, je me contrôlais afin de ne pas pleurer face à leurs mots. C’était vrai, pour le moment, j’étais maintenant à genoux. Mais même si je n’étais pas là, s’ils étaient là...

Je rassemblais chaque petite goutte de pouvoir magique dans mon épée. Brûle vivement, mon épée bien-aimée. Tu pourrais ne pas être capable de supporter pleinement cette chaleur, mais j’espérais que tu la supporterais jusqu’à ce que nous ayons coupé ce chevalier noir.

« Haa... haa... allons-y, chevalier noir ! Haaaa ! Frappe Brûlante ! »

« C’est le bon état d’esprit ! Je dois te faire taire en t’attaquant de front ! Première épée secrète · Épée royale du vent tyrannique ! »

Au moment où le chevalier noir avait libéré son attaque, mon épée bien-aimée avait été détruite, ma vision avait changé de haut en bas à gauche à droite plusieurs fois, et j’étais allongée sur le sol quand je l’avais réalisé.

Même lorsque j’essayais de tenir mon épée, mon bras droit n’était plus là, et il n’y avait pas de main sur mon bras gauche. Même quand j’essayais de rester debout, il n’y avait rien en dessous de ma taille, je m’étais effondrée là où je me trouvais jusqu’à maintenant.

Je n’avais pas d’autre choix que d’écouter les murs du château s’écrouler juste après l’effet de cette attaque alors que j’attendais que ma vision s’assombrisse...

☆☆☆

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

3 commentaires

  1. Merci pour le chapitre ! Et bah pas de disciple pour Liscia, ça aurait pu être intéressant xD

  2. Merci pour le chapitre

Laisser un commentaire