Le garçon qui voulait se venger du monde – Tome 1 – Chapitre 12

☆☆☆

Chapitre 12 : J’expérimente le bracelet

« ... Fuu, ça fait longtemps que je ne suis pas allé dehors. »

L’endroit où nous étions arrivés après avoir créé un passage reliant Darx à l’espace entre la vie et la mort était une forêt près d’un village quelque part dans le royaume de Mestoa. Puisque nous allions perdre à cause du nombre même si nous étions allés en ville, ce n’était toujours pas le moment d’attaquer.

De plus, l’objectif d’aujourd’hui était de vérifier l’effet du bracelet et d’insérer une âme dans le collier. Si nous le faisons de manière trop voyante, cela ne ferait que compliquer les choses à l’avenir. Nous ne serions pas découverts si nous étions dans l’espace entre la vie et la mort, mais, même ainsi, il n’y avait rien de tel que d’être trop prudent.

« Oo! Ça fait longtemps que je n’étais pas sorti dehors ! Cette odeur, c’est si nostalgique ! »

... Si seulement ce camarade ne faisait rien de gênant.

« Liscia, je pense que tu le sais, mais l’objectif est de tester ma force. Ne te laisse pas trop emporter. »

« Je comprends, Maître. Même moi, je sais faire la différence entre le temps normal et le temps de combat. En plus, en sentant le pouvoir magique du village voisin, je sais que mon Maître est plus que suffisant. Il n’y a pas de place pour moi. »

Eh bien, ça irait si elle le comprenait. Je posais mes mains sur le sol et libérais mon pouvoir magique. Je cherchais des cadavres dans cette forêt... comme prévu, il y avait des cadavres dans une forêt qui était habitée par des monstres.

Ce que j’avais trouvé, c’était 5 os de loups, 12 cadavres de gobelins, 8 fantômes. C’était un chiffre approximatif. Il y en avait encore d’autres, mais cela devrait convenir pour attaquer un si petit village.

« Oh, les résultats de votre entraînement sont visibles, Maître. Créer des squelettes lors de votre entraînement de tous les jours porte ses fruits. »

« Eh bien, si c’est quelque chose de ce calibre. Mais, cela ne suffit toujours pas. Le voyage peut-être semé d’embûches. »

« Quoi ? Quel que soit le mur qui se dresse sur votre chemin, moi qui suis l’épée de Maître, je vais tout détruire. »

Liscia gonfla sa poitrine en disant ça. Je pensais que ses attentions galantes étaient bonnes. Elle allait probablement se laisser emporter si je la louais donc je ne dirai rien.

« Est-ce vrai ? Dans ce cas, je compte sur toi, Liscia. Maintenant, vous, les gars, il devrait y avoir un village à proximité. Allez là-bas. C’est acceptable si vous bloquez les mouvements des humains sans les tuer. »

Les esprits des morts hochaient la tête vers moi avec leur corps qui cliquetait. Eh bien, ils ne semblaient pas vraiment comprendre l’ordre. Darx l’avait également dit, mais il semblerait que les monstres qui avaient utilisé des âmes sans amour propre ne pouvaient que suivre des ordres extrêmement simples.

Les esprits de morts avaient couru après avoir reçu mes ordres. Eh bien, je pouvais ressusciter les âmes même si elles étaient tuées, donc cela ne me dérangeait pas. D’accord, devais-je mettre le masque et la robe qui m’avaient été transmis par Chrono et y aller aussi ? Ces deux-là étaient des personnes ordinaires et médiocres.

Liscia avait également mis son casque intégral qui couvrait tout son visage avant que je ne le sache. Ce pourrait être des reliques du temps où elle était vivante, mais son corps était entièrement couvert dans une armure brillante blanche et dorée. Et bien que je trouvais que sa silhouette illuminée sous la lune éclairée était belle...

« Toi, tu es trop voyante pour un esprit de mort. Change là en une armure toute noire. »

« Quoi ? Cette armure m’a été donnée par le Saint Roi quand j’avais été nommée capitaine des Paladins ! Pour l’enlever, c’est... »

« C’est quelque chose que tu as reçu du Royaume Saint que tu détestes, n’est-ce pas ? »

« ... Ah »

Liscia pensa à ce que j’avais dit. Eh bien, le choix appartenait à Liscia. J’avais mis le masque et me dirigeais vers le village. Parce que des cris et des hurlements pouvaient déjà être entendus, le combat avait probablement déjà commencé.

« Hé, Liscia, allons-y. Ne vas-tu pas devenir mon épée ? »

« Muu, c-c’est vrai. J’arrive. »

Après avoir marché sur une courte distance dans la forêt, la puanteur du sang pouvait être sentie. Je m’étais aussi habitué à cette odeur, hein. Eh bien, cela avait cependant été fait avec mon propre sang.

« Dépêchez-vous et évacuez ceux qui ne peuvent pas se battre, les femmes et les enfants ! Les hommes, soyez leurs boucliers ! »

« Merde ! Ce chien squelette est rapide ! Il est allé là-bas ! »

« Il n’y a personne qui peut utiliser la magie ! Les spectres arrivent ! »

« N-ne viens pas ici ! Ne viens pas par ici ! »

Oh oh, n’était-ce pas une intense lutte ? Des groupes de trois zombies gobelins attaquaient dans les 4 directions alors que les chiens squelettes se déplaçaient librement. Les spectres empêchèrent l’évasion par le ciel. Je n’avais pas donné de tels ordres, ils l’avaient probablement fait par instinct.

Il semblait y avoir seulement 4 à 5 personnes qui pouvaient se battre dans ce village. Leurs capacités étaient également plus faibles que celle du village dans lequel j’étais. Il y avait ceux qui se battaient au milieu et ceux qui menaient les fuyards, celui qui menait les fuyards était le plus fort à en juger par leurs forces.

Nous nous étions donc dirigés dans la direction des fuyards. Il s’agissait d’un petit village dans lequel nous étions arrivés. Nous l’avions donc facilement encerclé. Parmi une vingtaine de femmes et d’enfants, il y avait un vieux chevalier qui avait abattu les survivants des zombies gobelins du groupe de trois qui s’était présenté à lui.

« Ooo! Comme prévu de Rowley-san ! »

« Le vieux Rowley est classe ! »

« Allez tout le monde. Alors que les autres hommes nous font gagner du temps, allons au village voisin... Qui est-ce ? »

Le vieux chevalier qui nous avait aperçus se rapprocha de nous puis il pointa son épée vers nous. Oui, si c’était que cette personne contre moi, alors je pouvais tester la force du bracelet.

« Quoi, ne suis-je pas suspect ? Laisse-moi te dire que je suis juste le maître qui les contrôle. »

« Quoi ? Donc, tu es celui qui a attaqué ce village ! Qu’est-ce qui te motive à attaquer ce village ? L’argent ? Les femmes ? »

... D’une façon ou d’une autre, le vieux chevalier s’excitait tout seul. J’aimais écouter les histoires de personnes âgées, mais, maintenant, ce n’était plus que des bruits désagréables dans mes oreilles.

« Je n’en ai maintenant plus besoin. Ce que je veux, c’est juste pour avoir un cobaye et les âmes des hommes. »

Je disais cela en activant maladroitement ma sorcellerie sombre. Je n’étais pas encore assez habile avec ce type d’attaque, mais je créais deux sphères noires dans ma main et je les relâchais vers le vieux chevalier.

Le vieux chevalier avait revêtu tout son corps de magie, puis il esquiva les sphères noires en se dirigeant vers moi. Si je ne me trompais pas, c’était une compétence basée sur de la magie et cela augmentait les capacités physiques. Mais Liscia était vraiment plus rapide.

Liscia avait dit que la première chose à faire était de laisser les yeux s’habituer, alors elle était venue me rejoindre à toute vitesse. C’était une vitesse que mes yeux ne pouvaient toujours pas capter. Mais grâce à ses entraînements, le vieux chevalier me semblait très, très lent.

Je pouvais immédiatement le tuer, mais je devais tester à quelle vitesse je pouvais bouger en portant le bracelet. J’avais donc attrapé l’épée que le vieux chevalier m’avait balancée avec ma main. À cet instant, « Pakin », le coup d’épée avait été bloqué par ma main.

« Quoi !? »

« Quoi !? »

J’avais été choqué en même temps que le vieux chevalier. Mon dieu j’étais surpris. Je l’avais serré sans forcer et l’épée se brisa. Je m’étais alors dit que je devrais m’entraîner à contrôler la force.

Pendant que je regardais ma main, le vieux chevalier avait pris ses distances. Probablement parce qu’il pensait que l’épée était inutilisable, il la jeta par terre et sortit un couteau de sa poche.

Bien. Devrais-je essayer d’initier l’attaque suivante ? J’avais activé plus de force dans mes jambes et j’avais bougé. Après avoir fait ça, une vitesse incomparable à tout ce qui était avant s’était activée. Parce que Liscia m’avait fait courir tous les jours, j’étais capable de l’ajuster.

Devant moi, les yeux du vieux chevalier étaient grands ouverts. Il était probablement extrêmement choqué. Même un débutant au combat comme moi avait compris que c’était mauvais.

Et alors que j’étais sur le point de frapper le vieux chevalier.

« Quoi !? »

Ma jambe avait heurté quelque chose. Ce sentiment était... il semblerait que j’avais marché sur ma propre robe. J’avais perdu mon équilibre et au lieu du vieux chevalier, j’avais frappé le sol. À cet instant, le sol éclata. En même temps, l’impact avait traversé mon bras. Ouuuch ! Mon bras était cassé !

« ... Maître. Ne savez-vous pas vous contrôler ? »

Derrière moi était venue la voix d’étonnement de Liscia. Je savais ce qu’était le contrôle ! Merde, j’avais mal évalué ma force parce que je n’y étais pas habitué. J’avais donc guéri mon bras avec de la magie de récupération.

Darx me l’avait enseignée, et il semblerait qu’une personne puisse guérir un certain niveau de blessure en y versant du pouvoir magique. Pour les personnes ayant un pouvoir magique élevé, j’avais entendu dire que leurs blessures guérissaient facilement. Pour rendre la récupération encore plus facile, vous aviez la magie curative.

On m’avait dit « Toi qui utilises des cadavres à partir de maintenant, tu dois l’apprendre », et j’en avais appris les bases, mais je n’aurais jamais pensé que la première personne sur laquelle je l’utiliserais n’était pas un cadavre, mais moi-même.

Mais, j’avais partiellement compris la puissance du bracelet. Je voulais le tester un peu plus, mais le vieux chevalier qui avait été ébranlé par mon impact qui avait frappé le sol était déjà à moitié mort. Ses jambes étaient également courbées dans les mauvaises directions.

Maintenant, je devais aussi tester le collier.

☆☆☆

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

4 commentaires

  1. Merci pour le chapitre

  2. Merci pour le chapitre et bonne continuation!

  3. merci pour le chapitre

Laisser un commentaire