Le Dilemme d'un Archidémon – Tome 9 – Chapitre 3 – Partie 1

Bannière de Le Dilemme d'un Archidémon ***

Chapitre 3 : Plus un lieu touristique est secret, plus il est excitant

Partie 1

« Désolée Nephteros, j’ai une mission à accomplir en ce moment. »

Immédiatement après la rencontre des Archanges, Chastille était retournée dans la salle d’attente où elle avait parlé à une elfe aux cheveux argentés, aux yeux dorés et à la peau sombre. On ne le sentait pas d’habitude à cause de sa forte volonté, mais quand elle se taisait, elle ressemblait vraiment à Néphy. Il s’agit d’une haute elfe créée par l’Archidémon Bifrons, la petite sœur de Néphy, Nephteros.

Un grand chevalier angélique nommé Richard se tenait juste derrière Chastille.

« Je vous accompagnerai, » déclara Richard.

« Non, c’est bon. Veuillez rester aux côtés de Nephteros. Il semble que ce ne soit pas une situation terriblement bonne pour nous, » déclara Chastille.

« Qu’est-ce que vous…, » commença Richard.

« Bifrons, n’est-ce pas ? » Nephteros l’avait deviné avant que Chastille ne puisse répondre. « Je peux sentir ce picotement désagréable dans ma poitrine. Cet Archidémon est tout près, non ? »

« … Oui, » répondit Chastille.

Il se pourrait que sa nature d’homuncule lui ait permis de sentir l’existence de Bifrons même si elle avait quitté les côtés de l’Archidémon.

« Cela signifie-t-il que Bifrons a percé sa sorcellerie… ? » demanda Nephteros.

L’Archidémon Bifrons avait reçu de Zagan une promesse qui l’empêchait de se présenter devant Nephteros. La rupture de l’engagement signifierait la mort. Cela ne valait pas la peine de risquer, même pour un Archidémon.

« Ce n’est pas nécessairement vrai. Il semble que Bifrons ait joint ses mains à celles de Shere Khan. Si leur objectif actuel est la priorité de Shere Khan, Bifrons n’a peut-être pas l’intention de se présenter devant toi, Nephteros, » déclara Chastille.

« Alors, ne devrions-nous pas nous serrer les coudes ? Je devrais au moins travailler comme insectifuge, » déclara Nephteros.

« Tu ne peux pas. Tous les Archanges vont agir ensemble. Dans le pire des cas, j’aurai besoin de ton aide. On ne peut pas prendre trop de risques, » déclara Chastille.

Chastille considérait Nephteros comme une amie chère qu’elle devait protéger, mais elle voyait aussi en elle une alliée sur laquelle elle pouvait compter. Chastille s’était clairement faite des ennemis au sein de l’Église. Et s’ils devaient lui arracher le tapis sous les pieds, la seule sur laquelle elle pouvait compter était Nephteros.

Bien que notre objectif initial soit de mettre en place un contre-plan contre cela… La demande d’Oberon était une situation inattendue.

Et n’ayant pas d’autre choix, Nephteros avait hoché la tête.

« … Très bien. Dans ce genre de situation, tu es d’un calme désagréable. Tu devrais me donner un peu plus de temps pour hésiter, » déclara Nephteros.

« Désolée. Je me rattraperai, » déclara Chastille.

« Je ne te dis pas de te rattraper ! » s’écria Nephteros.

Nephteros secoua la tête, voyant qu’elle ne comprenait pas vraiment, et un rire familier éclata de l’ombre aux pieds de Chastille.

« Hehehe, tu as une idée de ce que le coupable prépare, n’est-ce pas, ma petite pleurnicharde ? »

« Barbatos, ne m’appelle pas “pleurnicharde”, » s’écria Chastille.

Barbatos était manifestement toujours caché dans l’ombre de Chastille pendant la réunion. Il avait alors poussé un soupir exaspéré de l’ombre.

« Eh bien… Tu le mérites cette fois-ci. Même si tu es en mode travail, et tout ça, tu étais sur le point de te retrouver dans une foire d’empoigne si ce morveux n’y avait pas mis un terme, n’est-ce pas ? » déclara Barbatos.

« Argh… »

Avec de la sueur sur le front, Chastille détourna les yeux. Elle n’avait pas pu trouver d’excuses pour avoir tout gâché quand Stella était arrivée.

« Hein ? As-tu encore fait quelque chose ? » demanda Nephteros.

« Ne commence pas trop, Nephteros ! En fait, j’ai repoussé mes limites, tu sais ! » déclara Chastille.

« N’est-ce pas la même chose que d’habitude ? Allez, ne pleure pas, » déclara Nephteros.

Nephteros avait étreint Chastille avec des mouvements familiers et avait commencé à lui caresser la tête.

C’est vexant, mais ça me rassure vraiment… Chastille s’était calmée et Barbatos avait recommencé à parler dans l’ombre. « Laissez-moi vous dire ceci maintenant. Ce trou du cul de Zagan est dans la Ville Sainte. »

« Zagan ? Est-il aussi après le bâton d’Azazel ? » demanda Chastille.

« Ne le saviez-vous pas ? Il a amené sa femme, alors peut-être qu’il fait juste un peu de tourisme, » déclara Barbatos.

Chastille et Nephteros avaient toutes deux secoué la tête d’étonnement.

« Il n’y a aucune chance que cela soit vrai. Zagan ne ferait pas quelque chose de si désordonné, n’est-ce pas ? » demanda Chastille.

« C’est exact. C’est de Grand Frère que nous parlons. Il a probablement anticipé le mouvement de Bifrons, » déclara Nephteros.

« … N’avez-vous pas une opinion un peu trop élevée de ce trou du cul ? » demanda Barbatos.

Barbatos avait en fait raison, mais personne ne l’avait cru. Cela pourrait être considéré comme inévitable, compte tenu de ce qu’il avait l’habitude de faire jaillir.

« Peu importe. De toute façon, il faut attraper le coupable maintenant, ou nous allons manquer de chances, non ? » déclara Chastille.

En tant que chef de la faction d’unification, Chastille était isolée dans l’Église. Elle avait même été coupée de toute information.

« La faction d’unification a déclaré qu’elle s’occupait des cardinaux. Ce qui signifie que le coupable devrait être l’un des Archanges…, » déclara Chastille.

Au moment où elle avait commencé à douter d’eux, franchement, ils avaient tous l’air suspects.

Le plus suspect est le Seigneur Kaltiainen, mais… Il l’avait traitée de traîtresse en face tout à l’heure. Il aurait été plus étrange de ne pas le suspecter. Mais il avait été tellement franc que cela l’avait rendu moins suspect dans un sens. Chastille y réfléchit encore un peu, quand un rire sortit de son ombre.

« N’y a-t-il pas un seul type vraiment suspect ? » demanda Barbatos.

« … ! Vraiment ? » demanda Chastille.

« Tu devrais vraiment avoir remarqué cette merde… C’est ce type, le — Oups, » s’exclama Barbatos.

Alors que Barbatos était sur le point de dire quelque chose, il avait soudainement disparu. Chastille avait remarqué ce qui se passait un instant plus tard.

Quelqu’un arrive. Elle avait retrouvé son calme et avait commencé à parler à Richard.

« En tout cas, c’est comme ça. Protégez Nephteros, s’il vous plaît, » ordonna Chastille.

« Compris, » déclara Richard.

« Mais je ne suis pas si faible que ça. Ai-je besoin de protection ? » demanda Nephteros.

Les deux individus avaient immédiatement compris et avaient joué le jeu. Et juste à ce moment-là, on avait frappé à la porte de la chambre.

« Chastille, avez-vous une minute ? »

C’était Valjakka qui était entré dans la pièce. Immédiatement après être entré, il avait regardé Nephteros avec émerveillement.

« Seigneur Valjakka. De quoi avez-vous besoin ? » demanda Chastille.

« O-Oh… Notre adversaire est un Archidémon. Il a été décidé que nous allons faire une inspection dans la trésorerie par équipes de deux. Voulez-vous vous mettre en duo avec moi ? C’est ce que je suis venu demander, mais…, » déclara Valjakka.

Les elfes étaient considérés comme sacrés au sein de l’Église, et le regard de Valjakka était collé sur Nephteros.

« Permettez-moi de vous présenter. Voici mon assistant Richard, et mon amie personnelle Nephteros. Et voici le Seigneur Valjakka. C’est l’un des Archanges, » déclara Chastille.

Richard se redressa et se salua, tandis que Nephteros l’accueillit d’un léger signe de tête. C’est en fait Valjakka qui s’était incliné avec révérence.

« Comme c’est surprenant. Je n’aurais jamais pensé que vous auriez l’aide d’une elfe. Peut-être que mon intervention n’était pas nécessaire, » déclara Valjakka.

C’était cette affirmation qui avait fait que Nephteros avait plissé ses sourcils.

« Vous êtes l’ami de Chastille ? » demanda Nephteros.

« Son frère était mon adjudant, voyez-vous, alors je considère Chastille comme une petite sœur… bien qu’elle soit une splendide Archange maintenant, alors je suppose que je ne peux pas continuer à la traiter comme une enfant pour toujours, » déclara Valjakka.

« Hmm, vraiment ? » demanda Nephteros.

Chastille voyait de la sympathie dans le regard de Nephteros et haussait les épaules.

« Alors je vous laisse, Chastille. Elle peut être assez maladroite au stade critique, après tout, » déclara Nephteros.

« Nephteros ! » s’écria Chastille.

« Je compte sur vous. Ce sera problématique si elle n’est plus là, » déclara Nephteros.

Chastille avait hésité sur sa déclaration parfaitement honnête.

« Je promets que je ne permettrai pas qu’il lui arrive du mal. Maintenant, allons-y Chastille. Les autres chevaliers ont déjà fait leur entrée, » déclara Valjakka.

Valjakka l’avait encouragée et Chastille avait mis la main à son épée.

« Je reviendrai bientôt. Ne vous inquiétez pas et attendez ici, » déclara Chastille.

« C’est vrai. Sois en sécurité, » déclara Nephteros.

Nephteros acquiesça, et Chastille quitta la salle d’attente. Et tout comme elle, elle s’était souvenue de quelque chose et s’était tournée vers Richard.

« … Euh, Richard. Toi aussi, tu fais de ton mieux, » déclara Nephteros.

« … Oui. Je vais faire un effort, » déclara Richard.

Bien que les deux individus aient été seuls pendant toute la durée de la réunion, il ne semblait pas avoir réussi à se rapprocher d’elle.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Laisser un commentaire