Le Dilemme d'un Archidémon – Tome 3 – Chapitre 3 – Partie 7

Bannière de Le Dilemme d'un Archidémon ***

Chapitre 3 : Naturellement, n’importe quel Archidémon aura une horrible personnalité

Partie 7

Le seul problème était que même Néphy n’était pas capable de lire les lettres présentes sur le sceau. Devinant ce que Zagan pensait, Bifrons hocha la tête avec un air suffisant.

« Ce à quoi tu penses est correct. Pourtant, après avoir fait des recherches pendant trois cents ans, il y a un problème que je n’ai pas encore réussi à résoudre. Et comme ce n’est pas si facile à gérer, j’ai été troublé tout ce temps, » déclara Bifrons.

Bifrons était un sorcier étrange, mais son pouvoir d’Archidémon était réel. Et il semblait que même cet Archidémon était incapable de résoudre les mystères du sceau. Il semble que cette route sera assez longue.

Bifrons leva alors l’index vers le ciel et continua à parler.

« À l’époque, quand Nephteros t’a montré son pouvoir, tu aurais dû le comprendre, mais —, » déclara Bifrons.

Zagan avait incliné la tête sur le côté avec un « Oh ? » quand il avait coupé la parole de Bifrons.

« Je ne l’ai pas vu, et c’est la première fois que j’en entends parler, » déclara Zagan.

Après avoir été impitoyablement interrompue, la bouche de Bifrons s’était ouverte.

« Attends, tu n’es pas au courant ? Vraiment ? » demanda Bifrons.

« Ouais. Je ne sais rien à ce sujet, » déclara Zagan.

« Mon Dieu, ce n’est-ce pas bien de me taquiner comme ça... Attends... ? Attends, tu ne le savais vraiment pas ? » demanda Bifrons.

Complètement décontenancé, Bifrons regarda Néphy.

« Il plaisante, c’est ça ? Tu n’as vraiment rien dit à ton maître ? » demanda Bifrons.

« Je ne savais pas trop comment expliquer ce qui s’était passé..., » déclara Néphy.

Bifrons se rapprocha d’elle avec incrédulité, tandis que Néphy se retira derrière Zagan et lui fit simplement un petit signe de tête.

« Quoi ? Pourquoi serait-ce difficile ? Nephteros, as-tu fait si peu que ça ne valait pas la peine d’en parler ? » demanda-t-il.

« ... On ne m’a pas vraiment ordonné de me battre ou quoi que ce soit du genre, » répondit Nephteros.

« Avec ta personnalité, il n’y a aucune chance que tu laisses passer l’occasion de harceler une haute elfe ! » hurla Bifrons, puis il commença à se gratter la tête. Il semblait que quelque chose dans son plan ne se passait pas si bien. Cela avait réjoui Zagan, qui commença à caresser doucement la tête de Néphy comme récompense.

« Tu as bien fait, Néphy. Grâce à toi, il semble que nous ayons pu nous jouer de Bifrons, » déclara Zagan.

« ... H-Heureuse de vous aider ! » déclara Néphy.

En fin de compte, elle avait probablement été assez angoissée à propos de tout. Pourtant, Zagan avait l’impression que c’était la première fois depuis un certain temps qu’il entendait une voix si joyeuse de sa part.

Extrêmement découragé, le petit Archidémon continua à parler sur un ton exaspéré.

« Eh bien, vous voyez, il y a cette chose comme la sorcellerie que j’ai créée en utilisant les fruits de mes trois cents ans de recherche sur le Célestian. Pensez-y, le mysticisme est terriblement instable, non ? Mais si nous utilisons le Célestian, il peut être contrôlé et développé en quelque chose de plus fort, » expliqua Bifrons.

Zagan avait enseigné la sorcellerie à Néphy principalement parce qu’il voulait qu’elle ait un moyen de se protéger, mais aussi pour l’aider à manipuler librement son mysticisme. Cependant, il semble que Bifrons ait poussé cette recherche un peu plus loin.

« C’est pourquoi, vois-tu, j’ai essayé que Nephteros l’utilise proche de Néphy. Et, tu sais, ce n’est pas comme si j’étais en conflit ouvert avec toi, donc je n’ai pas donné d’ordre direct ou quoi que ce soit, mais je voulais te pousser un peu comme ça... Ou attends, non, comment dire..., » déclara Bifrons.

« Tu es le pire, » répondit Zagan.

« Oui... Le pire. Néphy était super triste, » Foll avait suivi avec mépris.

Avec cela, Bifrons était devenu encore plus découragé.

« Je vous déteste, vous autres. Ne pensez-vous pas que vous devriez montrer un peu plus de respect quand vous vous tenez devant un Archidémon ? » demanda Bifrons.

« ... On peut rentrer à la maison maintenant ? » Zagan avait commencé à trouver cette discussion de plus en plus ennuyeuse, et Bifrons insista pour la poursuivre alors même que leur visage se tordait d’humiliation. Il semblait qu’il y avait quelque chose que Bifrons voulait désespérément que Zagan entende.

« Quoi qu’il en soit, le Célestian est composé de mots qui contiennent une puissance innée, donc en développant la sorcellerie avec la langue, tu obtiens un mysticisme céleste ! » déclara Bifrons.

« Et quoi, tu as demandé à cette fille de l’utiliser ? » Zagan regarda Nephteros en posant cette question, et Bifrons acquiesça d’un signe de tête.

« Elle l’a fait. Et pourtant, Néphy ne l’a même pas signalé à son maître... Dis-moi, ce pouvoir n’est-il pas assez remarquable ? » demanda Bifrons.

Il semblait que Bifrons était mortifié que le point culminant de leur poursuite de plusieurs siècles ait été balayé sur le bord de la route. Et, alors que Zagan faisait une tête exaspérée, Bifrons se calma et s’éclaircit la gorge.

« Fondamentalement, cet Emblème de l’Archidémon est également tissé avec le Célestian et se situe à un niveau terriblement supérieur à celui de mes propres créations. C’est ma conclusion, » dit Bifrons, puis regarda Nephteros et poursuivit. « Comme tu peux le voir, Nephteros est aussi une haute elfe, et elle a étudié la mystique céleste. J’ai essayé de l’envoyer sur ton elfe, mais il semble que je n’ai pas vraiment eu le résultat que j’espérais. »

La couleur de ses yeux était dorée, et plutôt que les cheveux blancs comme neige, les siens étaient plus argentés, mais Nephteros avait certainement une apparence proche de celle d’un haut elfe. Il était dans la nature des sorciers de vouloir mettre à l’épreuve les résultats de leurs recherches, et cela semblait également s’appliquer aux Archidémons. Toutefois, Zagan s’était souvenu d’un certain doute sur ce point.

Je croyais que Bifrons disait que c’était la première fois qu’il rencontrait une elfe comme Néphy en trois cents ans... ? Dans ce cas, d’où vient exactement cette Nephteros ? Il était possible qu’elle ait servi Bifrons avant qu’il ne trouve Néphy, mais leur visage identique pourrait-il vraiment être une simple coïncidence ? Un sentiment indescriptible d’inconfort commença à s’installer à l’intérieur de Zagan. Il ne pouvait pas dire si Bifrons avait remarqué les doutes en lui, mais il avait alors déplacé son regard vers Néphy.

« J’aimerais vérifier, mais peux-tu utiliser le mysticisme céleste ? » demanda Bifrons.

« ... Je n’en suis pas sûre. Si je l’ai étudié, peut-être, mais je n’ai jamais essayé, » répondit Néphy.

« Hm, j’ai l’impression d’avoir enfin la réponse que j’espérais. Il semble que même les hauts elfes n’ont pas les techniques des traditions perdues qui leur ont été transmises, » déclara Bifrons.

Bifrons était visiblement étourdi à l’idée d’obtenir de toutes nouvelles informations, mais il semblait aussi qu’il se vantait de ce qu’il avait fait. Soupçonnant la raison, Zagan poussa un profond soupir avant de parler.

« Alors, nous as-tu tous appelés ici juste pour dévoiler les résultats de tes recherches ? » demanda Zagan.

« Fufufu, en partie, oui. Mais je n’ai pas encore fini de parler. Ne sois pas si pressé, » déclara Bifrons, tout en prenant des airs, avant d’expliquer, « J’ai mentionné que cet emblème de l’Archidémon était tissé avec du mysticisme céleste, non ? Alors, la question se pose : quel est son but exact ? Et, comme je le pensais, la seule personne avec qui en discuter est un collègue Archidémon qui garde aussi une haute elfe à ses côtés. Zagan, tu as appris l’existence des démons dans ce monde, n’est-ce pas ? »

« ... Eh bien, ouais, » répliqua Zagan. Et c’était logique, car il cherchait un moyen de s’y opposer.

« Parmi ces démons, comme on pourrait s’y attendre, il existe un être éternel qui se classe au-dessus de tous les autres. Cela dit, ce serait déroutant de l’appeler un Archidémon, alors je l’appellerai simplement le Seigneur-Démon. C’est aussi un point sur lequel l’Église est d’accord, alors je ne suis pas le seul sur ce front. Bien sûr, selon eux, ce sont les douze manieurs d’Épée Sacrée qui ont mis fin au règne de terreur de cette créature, » déclara Bifrons.

L’attention de Bifrons s’était portée sur Chastille et Raphaël. Comme Bifrons les regardait, c’était évident, mais il semblait que l’Archidémon avait vu à travers le fait que celui qui portait l’armure de Valefor était Raphaël.

Zagan haussa les épaules.

« Les Épées Sacrées sont certainement puissantes, mais je doute fort que cela soit vrai, » déclara Zagan.

Au moins, Zagan ne pensait pas qu’ils seraient capables de vaincre le démon auquel il avait été confronté. Et ce roi, ce seigneur ou ce dieu, ou quoi que ce soit d’autre parmi eux, aurait probablement été beaucoup plus difficile à gérer. Il était sûr que c’était le cas, mais Bifrons avait simplement secoué un doigt sur les côtés avec un Tsk, Tsk, Tsk.

« Pour ma part, je ne pense pas que ce soit nécessairement un mensonge. S’il avait été découpé en morceaux par douze Épées Sacrées, alors les restes seraient en treize morceaux, n’est-ce pas ? » demanda Bifrons.

Il y avait treize Sceaux de l’Archidémon. Comme si ce fait l’avait frappé, Zagan avait baissé le regard à son propre sceau.

« En d’autres termes, tout ce qui a été mis en pièces par les Épées Sacrées est mis dans nos sceaux ? » demanda Zagan.

« Fufufu, tu viens maintenant de comprendre, c’est bien d’être plus direct, » déclara Bifrons en tendant le bras gauche, puis en continuant, « Je crois que le Sceau de l’Archidémon est ce qui scelle l’enveloppe du Seigneur-Démon. »

Zagan serra fermement sa main droite. C’était quelque chose qu’il réalisait vaguement. Pourquoi le démon a-t-il obéi au Sceau de l’Archidémon ? D’où vient exactement cette quantité colossale de mana ? Aussi, pourquoi les sceaux résonnaient-ils l’un avec l’autre ?

L’Emblème de l’Archidémon scellait le Seigneur Démon.

En fait, les treize Archidémons étaient peut-être des sorciers qui devaient servir de gardiens du sceau. Aujourd’hui, ils n’étaient plus que des monstres méprisables aux yeux de la population en général.

Zagan se tourna ensuite vers Chastille et Raphaël.

Donc, en gros, les Épées Sacrées elles-mêmes ont créé ce sceau... ? Même si ce n’était pas vrai, Bifrons semblait le croire. Et si c’était le cas, alors les Épées Sacrées actuelles avaient perdu leur puissance originelle, ou peut-être qu’il y avait une autre façon de les utiliser.

Bifrons s’était ensuite interrompu avec un « cependant ».

« Où leur bataille a-t-elle eu lieu ? Il se peut que ce soit dans les régions inexplorées du Norden, ou dans la région où l’Église a établi sa ville sainte. Ma théorie est qu’il n’a pas été réglé après un seul combat, donc il doit y avoir plus d’une option, » déclara-t-il.

Zagan avait plissé les yeux là-dessus.

« Attends, ne me dis pas..., » commença Zagan.

« Fufufufu, il semble que tu aies enfin compris pourquoi nous sommes ici, hein. » déclara Bifrons, puis étendit les deux bras d’une manière grandiose et déclara : « Oui, une bataille contre le Seigneur Démon eut lieu à Suflaghida. »

Zagan remarqua alors que le sceau sur sa main droite, qui avait son pouvoir scellé dans la querelle avec Bifrons, palpitait comme s’il contenait de la chaleur.

Ce n’est pas possible... Le sceau ne réagit pas à Bifrons, mais au lac lui-même ?

En même temps que Zagan se rendait compte de ça, le sceau de Bifrons commença à se remplir de la lumière du mana. Et puis il s’était souvenu. Bifrons avait qualifié l’affrontement avec Zagan de spectacle secondaire. Dans ce cas, quel était l’acte principal ?

« Maintenant, dévoilons ce qui se passe quand deux Sceaux de l’Archidémon se rassemblent sur la terre où le Seigneur Démon a combattu ! » déclara Bifrons.

Les Sceaux de l’Archidémon brillaient de plus en plus. Cette fois, même Zagan n’avait pas pu l’arrêter... Finalement, le lac, auparavant serein, avait été teint de la couleur de l’enfer.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

3 commentaires

  1. Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire