Le Dilemme d'un Archidémon – Tome 2 – Chapitre 4 – Partie 6

***

Chapitre 4 : Abattre un monstre maléfique est le travail d’un Chevalier Angélique

Partie 6

« Haaah... On dirait qu’il y a des gars immortels éparpillés un peu partout, hein ? »

Juste après l’Archange qui s’était fait arracher toute l’épaule, c’était le monstre de l’héritage de l’Archidémon précédent qui agissait ainsi. Comparé à ces types, Zagan était sûrement celui qui avait le plus de faiblesses humaines en lui.

« Je m’en chargerais à nouveau. Donnez-moi quelques minutes, » déclara Zagan.

« Peux-tu la finir ? Cette chose ? » demanda Raphaël.

En réponse à Raphaël, Zagan haussa les épaules.

« Les golems sont hors de mon champ d’expertise, mais si c’est quelque chose fait à l’aide de la sorcellerie, je peux le casser, » déclara Zagan.

« Ce... n’est pas un golem, » répondit Raphaël.

Zagan plissa ses sourcils en entendant la conviction totale dans ces mots.

« Qu’est-ce que tu veux dire par là ? » demanda Zagan.

« C’est... ce que vous appelleriez une chimère, bande de bâtards. En plus du golem mis au monde par la sorcellerie, il est aussi..., » déclara Raphaël.

Et avec ça, Zagan avait senti un frisson couler le long de sa colonne vertébrale.

« ... Non, c’est impossible, » déclara Zagan.

« C’est ainsi. C’est quelque chose que Marchosias a fait, une chimère de démon, » déclara Raphaël.

Zagan n’avait pas été en mesure de rejeter cette information. Après tout, quand il avait vu ce monstre pour la première fois, la chose qui lui était venue à l’esprit était un démon.

Ce satané Marchosias, quelle nuisance ! Raphaël avait regardé le monstre avec un regard ennuyé.

« Il n’y a pas de malentendu. C’est le cadavre du démon qu’Orobas et moi avons vaincu. Marchosias l’a probablement récupérée et a créé cette chimère, » déclara Raphaël.

Le cadavre n’était finalement qu’un cadavre. Il n’avait probablement pas du tout de son pouvoir originel, mais même ainsi, il s’agissait quand même d’un démon. Il allait de soi que le simple fait de la frapper n’y mettrait pas fin.

Néanmoins, un sourire s’était glissé sur le visage de Zagan. Tout simplement parfait. Dois-je essayer de tester une autre capacité ?

Le monstre de pierre, la chimère d’un démon, avait presque fini de se régénérer. Et en réponse, Zagan tissa l’Écaille des Cieux dans sa main et s’avança.

« Chastille, tu devrais aussi y aller, » déclara Raphaël.

« Je n’ai toujours... je n’ai toujours rien dit à propos de suivre ce que vous avez dit, vous savez ? » déclara Chastille.

« Cependant, tu devrais déjà très bien savoir ce que tu as l’intention de faire, » déclara Raphaël.

Zagan ne savait pas de quoi ils parlaient, mais Chastille fit un simple signe de tête et prit son épée.

« Je n’ai pas besoin que vous me disiez ça. Je manierai mon Épée Sacrée comme bon me semble, » déclara Chastille.

Et puis, Chastille avait chanté. « Je n’hésiterai plus. Alors, prêtez-moi votre pouvoir — Épée Sacrée Azraël ! »

Les Flammes de Purification... étaient cette fois une lumière.

Une lumière pâle, qui ne rappelait pas du tout les flammes déchaînées de Raphaël, s’enroulait autour de la lame. Cependant, cela ne semblait pas du tout éphémère.

 

 

Zagan pouvait dire qu’elle avait la même puissance que Raphaël déchaînait comme une flamme et qu’elle ne la concentrait que sur la longueur de la lame. Cela avait un tranchant qui pouvait même couper à travers l’Écaille des Cieux.

Cette fille... Quand il s’agit d’utiliser le pouvoir d’une Épée Sacrée, n’est-elle pas même meilleure que Raphaël ? Et tandis que Zagan la regardait avec émerveillement, Chastille se tenait à côté de lui.

« Je ne te demanderai pas de croire en une Chevalière Angélique comme moi, mais je veux qu’on se batte côte à côte, » déclara Chastille.

Zagan haussa simplement les épaules en réponse.

« Je doute que tu sois du genre à essayer un plan sournois, » répliqua Zagan.

Après avoir vu sa pitoyable apparence ces derniers jours, il pouvait le dire même s’il ne le voulait pas.

« Es-tu... en train de me complimenter ? Ou me regardes-tu de haut ? » demanda Chastille.

« Qui sait, » répliqua Zagan.

Chastille gonfla ses joues face à cette réponse, puis tourna la tête sur le côté d’un air renfrogné et parla. « Alors, as-tu un plan ? »

« Il y a une chose que j’aimerais tester, mais je vais avoir besoin d’un coup direct. Il faut que je me mette en face de lui, tu comprends ? » demanda Zagan.

« Compris. Alors, j’assumerai le rôle du soutien, » déclara Chastille.

À ce moment-là, le monstre de pierre avait enfin fini par se régénérer, et ses globes opaque et sinistre se tournèrent vers eux.

« Il vient, » déclara Chastille.

« Je le sais, » répondit Zagan.

Et alors que la bouche hideuse sur son front s’ouvrait, la lumière de mana commençait à s’accumuler à nouveau. Il s’agissait clairement du même souffle de lumière qui avait frappé Raphaël.

Zagan concentra son attention sur les personnes derrière lui. Si j’esquive, ils seront touchés tous les deux.

Barbatos était hors de portée de la lumière, mais il y en avait deux autres qui ne l’étaient pas.

Foll pouvait peut-être encore s’échapper, mais Raphaël ne pouvait pas bouger d’un iota. De plus, il n’aimait pas l’idée que l’attaque vise sa fille deux fois.

Et, alors que Zagan se mettait en garde, son champ de vision devint obstrué par le dos de Chastille.

« Idiote, tu n’as même pas ton Armure Sacrée... Tu vas mourir ! » s’écria Zagan.

« Je retiendrai son attention, alors ne t’inquiète pas ! » Chastille s’avança en criant ces mots.

Le souffle du monstre avait jailli. Et cette lumière avait anéanti impitoyablement le corps de Chastille... Ou plutôt, ça aurait dû être ainsi.

« HAAA! » Chastille avait frappé avec son Épée Sacrée avec ce cri plein d’entrain. Et le souffle de lumière avait été coupé en deux par sa lame.

Puis, la lumière qui s’était séparée à gauche et à droite avait manqué Zagan, Foll et Raphaël puis elle avait disparu.

« Allons-y... Bouge-toi, Zagan ! » Chastille avait gardé son rythme et avait couru vers le monstre pendant qu’elle lançait ces mots vers lui.

Et bien, n’es-tu pas pleine de surprises ? Même Zagan était devenu étonné par cette attaque à l’instant. Ce qui était logique, puisqu’il ne pouvait même pas voir l’instant où elle avait déplacé son épée.

Ceci dit, la différence de capacité physique entre Zagan et Chastille sans son Armure Sacrée était beaucoup trop grande. Zagan avait simplement dépassé Chastille d’un seul souffle et était entré à portée du monstre de pierre en un éclair. Cependant, le monstre de pierre avait déplacé son bras pour l’intercepter.

« C’est rapide ! » Barbatos avait prononcé quelques mots en étant abasourdi.

Contrairement à la grande carrure du monstre, sa vitesse était assez bonne pour rivaliser avec celle de Zagan. Heureusement, la taille entraîne une série de mouvements inutiles.

C’était une longue frappe, alors Zagan avait eu le temps de placer son poing pour y faire face.

Le poing de pierre du monstre avait été écrasé comme s’il était fragile, alors que ses fragments se dispersèrent dans l’air.

« Qu’est-ce que... ? » Cependant, le seul qui restait ébranlé là, c’était Zagan.

Les fragments de pierre dispersés étaient reliés entre eux par une étrange brume noire. Et ces débris changeaient leurs mouvements en plein vol comme si elle possédait leur propre volonté, pleuvant sans cesse sur Zagan.

Est-ce pour ça qu’il revient à la normale après avoir été écrasé !? Le corps de pierre était simplement éphémère, car son vrai corps était la brume noire qui se cachait profondément à l’intérieur.

« Ne t’arrête pas maintenant, Zagan ! »

Ces innombrables fragments de pierre avaient été écrasés par une lumière blanche pure alors qu’il entendait ces mots. Tous les deux étaient venus de Chastille quand elle avait finalement rattrapé Zagan.

Au moment où Zagan pensait avoir vu une strie blanc passé à travers un fragment de pierre, le coup d’épée suivant était déjà en route. Le nombre de frappes était facilement à deux chiffres. Et c’était à une telle vitesse que l’on pourrait penser qu’ils se produisaient tous simultanément. Cependant, même si la vitesse était effrayante, ce qui était vraiment terrifiant, c’était que ces coups venaient de derrière Zagan et frappaient des objets devant lui. Et pourtant, toutes ces attaques ne lui avaient jamais laissé une égratignure.

Au lieu d’admiration, un sentiment de froid avait parcouru la colonne vertébrale de Zagan. Si elle avait fait ça la première fois qu’on s’est rencontrés, ne serais-je pas déjà mort ? Si elle avait utilisé une telle technique à l’épée quand il s’était battu pour la première fois contre la Chevalière Angélique Chastille, Zagan n’aurait pas été en mesure de mettre en œuvre l’une de ses techniques.

Cependant, à l’heure actuelle, elle était une alliée à qui il confiait son dos. Et ainsi, Zagan s’empara de l’Écaille des Cieux qu’il tissait dans sa main, y superposant encore un autre groupe de circuits.

« Brûle en cendres — Phosphore des Cieux ! » Et puis, Zagan avait frappé l’abdomen du monstre en produisant un bruit sourd.

Oui, c’était un poing qui n’était qu’un simple coup de poing. C’était une attaque vraiment impuissante et indigne de Zagan, qui avait même réussi à écraser la pierre avec son poing. Alors, voyant ça de dos, Chastille avait laissé sortir une voix agitée.

« As-tu raté ton coup ? » demanda Chastille.

« ... Non, c’est déjà fini, » annonça calmement Zagan. Après avoir murmuré cela et levé la main droite, Zagan avait serré le poing comme s’il écrasait quelque chose avec. Et tout de suite après...

Avec une éruption soudaine, le monstre de pierre avait été enveloppé d’une flamme noire. La flamme n’avait surgi qu’un seul instant. Et, cela avait parcouru la surface de la pierre comme s’il la consommait, avant que les flammes se soient éteintes.

Avec cela, tout était terminé. La statue noircie s’était effondrée sans bruit. Quel que soit son pouvoir régénérateur, une fois qu’il perd son mana, c’est une simple pierre.

Les fragments brisés qui s’étaient relevés avant ça s’étaient alors transformés en poussière avant de se disperser avant même de toucher le sol. Et en un clin d’œil, il ne restait rien de la chimère.

Tandis que Zagan se retournait, il remarqua que Chastille se tenait immobile, les yeux grands ouverts, sous le choc.

« Qu’est-ce que... tu as fait ? » demanda Chastille.

Zagan avait ensuite tissé ensemble un cercle magique dans sa main pour l’aider à lui expliquer la situation.

« Tu vois, j’ai cette sorcellerie qui s’appelle l’Écaille des Cieux. Cette chose aspire sans cesse le mana dans son environnement et accumule continuellement en augmentant son intensité tel un bouclier, alors tout ce que j’ai fait c’est inverser l’effet et le jeter dans l’ennemi, » déclara Zagan.

« Inverser l’effet... ? » demanda Chastille

« Cela aspire sans cesse le mana dans les environs... et le fait brûler. La raison pour laquelle la flamme semble noire est que le mana lui-même brûle, » expliqua Zagan.

L’Écaille des Cieux et le Phosphore des Cieux... C’était de la sorcellerie qui utilisait la même structure, les deux faces d’une même pièce pour ainsi dire. Une arme anti-Épée Sacrée, et une arme anti-démon. Après avoir obtenu l’héritage de Marchosias, Zagan avait concentré tous ses efforts sur le développement de ces techniques.

Et il semblait que la preuve était faite. Après tout, cela possédait assez de puissance pour brûler même une chimère créée à partir des restes d’un démon en un instant.

Si un sorcier humain subissait ce coup, il serait impuissant. Et en fait, c’était une sorcellerie si diabolique que si les autres Archidémons l’apprenaient, ils seraient obligés de la déclarer un art interdit.

« Pourtant, c’est beaucoup trop imprécis. Si je n’augmente pas l’efficacité, ça ne marchera probablement pas sur un vrai démon..., » déclara Zagan.

Le démon auquel Zagan s’était confronté possédait bien plus de mana. Comme le Phosphore des Cieux était maintenant, un vrai démon détruirait très probablement la sorcellerie avant d’être brûlé en cendres. Tout comme l’Écaille des Cieux était encore incomplète, il semblait qu’il y avait des choses à améliorer.

« Tu es... un sorcier terrifiant..., » Chastille parlait comme si elle tremblait, mais sa voix donnait plutôt l’impression qu’elle le respectait. Et c’est pourquoi Zagan avait répondu de la même façon.

« Tes compétences ne sont pas non plus si mauvaises, Chastille, » déclara Zagan.

Quand il lui avait dit ça, pour une raison inconnue, Chastille avait écarquillé les yeux et s’était couvert le visage.

« ... Quoi ? » demanda Zagan.

« Non, c’est juste que... C’est la première fois... que tu m’appelles par mon prénom... c’est tout..., » déclara Chastille.

« Vraiment ? » Zagan n’en était pas vraiment conscient, mais maintenant qu’elle en avait parlé, il s’était rendu compte qu’il n’avait jamais parlé de Chastille qu’avec « toi », « cette fille » ou d’autres choses du genre.

« Eh bien, désolé pour ça, » déclara Zagan.

« T-Tu t’excuse ? » s’exclama Chastille.

« Tu es après tout l’amie de Néphy. Je dois au moins afficher un peu de respect pour toi, » déclara Zagan.

Cependant, les manières d’un sorcier n’étaient pas si différentes de la dignité d’un bandit.

Chastille gonfla alors ses joues et le fixa du regard.

« Je ne suis pas venue ici juste pour Néphy. Je suis venue... pour me battre à tes côtés..., » déclara Chastille.

Zagan la regarda d’un air émerveillé en entendant ces paroles choquantes.

« Même si nous sommes un sorcier et un Chevalier Angélique ? » demanda Zagan.

« Oui, même si nous sommes un sorcier et un Chevalier Angélique, » répondit Chastille.

En entendant la réponse de Chastille, Zagan avait ressenti un sentiment de sécurité qu’il n’avait jamais ressenti auparavant de sa vie. Confier son dos à quelqu’un n’est certainement pas une mauvaise sensation, hein ?

Même si cela ne correspondait pas à sa nature, il était sur le point de mettre ces pensées en mots. Cependant...

« Zagan ! »

Tandis qu’il se retournait vers le cri de Foll, Zagan vit Raphaël s’écrouler en raison de l’épuisement.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

4 commentaires

  1. Merci pour le chapitre !

  2. Merci pour le chap ^^

Laisser un commentaire