Le Dilemme d'un Archidémon – Tome 2 – Chapitre 4 – Partie 2

***

Chapitre 4 : Abattre un monstre maléfique est le travail d’un Chevalier Angélique

Partie 2

« Eh bien... tu as bloqué mon coup, Archidémon » déclara Raphaël.

Zagan avait attrapé l’Épée Sacrée de Raphaël à main nue... Cela dit, il y avait un cercle magique qui servait de bouclier entre sa peau et la lame.

C’était une grande épée possédant une lame d’un blanc pur. Et sur sa surface se trouvaient des symboles qui différaient de ceux utilisés en sorcellerie, mais qui étaient aussi quelque peu subtilement différents de ceux de Chastille. Il semblait que les gravures sur les Épées Sacrées différaient d’une lame à l’autre.

Donc ça veut dire... que c’est le nom inscrit sur l’arme ? Zagan inspecta son bras alors qu’il tenait l’objet avec fascination.

La peau de sa main qui tenait la lame était coupée, mais elle ne brûlait pas comme la dernière fois. Et c’était ainsi, malgré le fait que Raphaël avait une technique à l’épée beaucoup plus puissante que celle que Chastille avait démontrée.

On dirait que même une Épée Sacrée ne peut pas submerger l’Emblème de l’Archidémon, hein ? Si c’était le vieux Zagan ordinaire qui aurait fait ça, alors il aurait déjà perdu son bras droit. Cependant, grâce au mana d’un Archidémon, il n’y avait aucun signe que l’Épée Sacrée pourrait traverser ça.

Cependant, s’appuyer sur un objet n’est pas toujours très agréable. Sur ce point, puisque son adversaire utilisait aussi un objet puissant, c’était probablement bien de penser qu’ils étaient quittes.

Pour en revenir à l’affaire qui nous occupait, Raphaël semblait incapable de bouger à cause de l’emprise de Zagan sur son Épée Sacrée. Et pendant qu’ils se tenaient là, la voix tremblante de Foll s’échappa des bras de Zagan.

« Zagan, pourquoi... ? »

« Je viens de croiser un transporteur pratique. Et j’ai pensé que tu étais là, alors je lui ai demandé de me téléporter ici, » déclara Zagan.

Les pieds de Zagan étaient encore immergés dans une ombre, mais il était clair pour toutes les personnes présentes que ce n’était pas le résultat de sa sorcellerie.

« Je ne suis pas un transporteur, bon sang ! » Barbatos avait crié, sa voix était pleine de colère. Et après qu’il soit soudainement apparu de l’ombre, il avait pris position aussi loin que possible de Raphaël. On aurait dit qu’il ne voulait rien avoir à faire avec leur combat.

« Je t’avais dit que tu serais bien récompensé, non ? Ne te plains pas, » déclara Zagan.

Zagan lui avait ordonné de surveiller Chastille. Et heureusement, les sorciers étaient toujours restés fidèles à leurs contrats. Même après avoir sauvé Chastille, cet homme avait continué à suivre cet ordre, c’est pourquoi il avait reçu une réponse immédiate lorsqu’il l’avait appelé en apprenant la disparition de Foll.

« Maître Zagan, Foll va-t-elle bien ? » demanda Néphy.

Il semblait que l’ombre était toujours reliée au château, alors Zagan, bien sûr, avait répondu à la question de Néphy d’un ton doux.

« Foll est saine et sauve. On repartira dès que j’aurai nettoyé l’endroit. Attends au château, Néphy, » déclara Zagan.

« D’accord, » en vérité, Néphy voulait vraiment venir aux côtés de Foll. Malgré tout, elle avait décidé de garder ses sentiments sous contrôle, car elle savait que les choses allaient mal tourner.

« ... Bon, de toute façon, rentrons. Les enfants ne devraient pas se promener si tard le soir. Nous rentrons après ça à la maison, » déclara Zagan avec son ton arrogant habituel. Cependant, Foll secoua la tête.

« Non, ça n’a aucun sens... Je... t’ai trahi... Et pourtant, pourquoi... ? » balbutia Foll.

Quoi, c’est tout ? Zagan caressa la tête de Foll quand les larmes commencèrent à couler de ses yeux.

« Je t’ai dit de faire ce que tu voulais, non ? Ne t’en fais pas pour ces petits détails, » déclara Zagan.

Après avoir entendu cette réponse, Foll avait enfoui son visage dans la poitrine de Zagan. Les ailes du dragon avaient ensuite disparu de son dos, et ses bras et ses jambes étaient redevenus ceux d’un humain.

« Dés... olée..., » Foll pleurait.

« Bon sang... Qu’est-ce que je viens de dire, Foll ? » Il n’avait pas l’air de s’en rendre compte, puisqu’elle s’inquiétait pour les moindres détails.

Dieu merci... Je l’ai fait...

S’il était arrivé une seule seconde plus tard, Zagan l’aurait perdue. Et comparé à ça, le fait que Foll se faufile dans le Palais de l’Archidémon toute seule ne valait vraiment rien.

Finalement, après être resté ainsi pendant un certain temps, Zagan regarda fixement Raphaël.

« Je t’ai déjà prévenu, n’est-ce pas ? Je t’ai dit que si tu essayais de faire ce que tu veux dans mon domaine, je t’écraserais et te réduirais en bouillie, » déclara Zagan.

En réponse à cela, le Chevalier Angélique au visage maléfique répondit d’une voix pleine de confusion.

« Franchement, c’est maintenant bizarre... Suggères-tu qu’un sorcier protège une étrangère ? » demanda Raphaël.

« Ce n’est pas une étrangère. Cette fille... est ma fille. » Et Raphaël avait osé pointer son épée sur elle.

Je n’ai aucune raison de laisser cet homme en vie, n’est-ce pas ?

Néphy n’était pas en ce moment à ses côtés. De plus, il y avait aussi le fait qu’il était la raison de la rancune de Foll, alors Zagan avait décidé de le tourmenter autant qu’il le pouvait avant de le tuer.

Raphaël avait plissé ses yeux comme s’il se résignait.

« Je vois... ta fille, hein ? C’est donc compréhensible, » déclara Raphaël.

« C’est comme ça que ça se passe... Foll, recule un peu, » demanda Zagan.

Après avoir éloigné Foll, Zagan lâcha l’arme qu’il tenait, et Raphaël prit ses distances sans trébucher, corrigeant sa position avec son Épée Sacrée.

Toute cette situation avait fait que Zagan avait plissé ses sourcils. On est déjà en plein combat et il n’y a pas de soif sanguinaire ? Ce n’était pas comme si Raphaël n’avait pas d’esprit combatif, mais Zagan ne sentait aucune soif de sang dans son épée. Et pourtant, il avait sûrement l’intention de combattre Zagan avec.

« ... Puisque nous en sommes arrivés là, permets-moi de te prévenir. Si tu ne me résistes pas de toutes tes forces, je te massacre, » déclara Zagan.

« Bien que j’hésite, tu ne me laisses pas le choix. Je ne peux pas me permettre de mourir ici, » murmura Raphaël, puis il libéra finalement sa soif de sang.

« Écoute mon appel... Épée sacrée Metatron, » Raphaël avait annoncé ce nom, ce qui avait fait jaillir une flamme pâle hors de son Épée Sacrée.

« ... » Zagan avait envie de gémir, mais il l’avait enduré de justesse. C’est à ce moment-là qu’il s’était finalement rendu compte qu’il avait été joué au bar.

Brandissant son Épée Sacrée scintillante et rayonnante, Raphaël se mit à parler.

« C’est le pouvoir qui a vaincu les anciens Archidémons, réduisant tout le mal en cendres. Viens maintenant, fais face à mes Flammes de Purification. Affronte la puissance que seuls les vrais maîtres de l’Épée Sacrée peuvent manipuler, » c’était probablement pour cela qu’une Épée Sacrée avait choisi son propre manieur, car l’exercice d’un pouvoir aussi impressionnant ne pouvait pas être facile.

C’est donc... le vrai pouvoir de l’Épée Sacrée... !?

Des vagues de chaleur avaient déferlé venant des Flammes de Purification. Et le simple fait de les toucher avait démantelé le cercle magique de Zagan. Alors même qu’il tentait de tisser de nouvelles sorcelleries, elles avaient été détruites dès qu’il avait fini de construire le circuit. À ce moment-là, n’importe quel sorcier moyen aurait déjà été réduit à un état d’impuissance.

« Qu’est-ce que c’est que ça ? Qu’est-ce qu’il a, ce type ? » s’écria Barbatos.

La puissance destructrice de l’Épée Sacrée était une chose, mais la soif de sang de Raphaël avait un caractère féroce comme celle d’une bête face à une proie poursuivie. Même Barbatos s’était senti dépassé et s’était retiré de peur.

Malgré tout, la voix tremblante de Foll s’était fait entendre de derrière Zagan.

« Zagan, pourquoi... ? » Elle se demandait probablement pourquoi Zagan avait pris la peine de provoquer Raphaël. Après tout, s’il avait agi tout de suite, il aurait été plus facile de prendre le dessus.

Zagan lui répondit alors d’une voix douce.

« J’ai dit que je t’apprendrai la bonne façon de te venger, non ? Piétiner ton ennemi pendant qu’il met toute sa puissance pour te résister, c’est un moyen. Cela l’humiliera et l’entraînera dans les profondeurs du désespoir, » déclara Zagan.

Il émanait de Raphaël une soif de sang presque inhumaine, mais il n’y avait aucun doute dans l’esprit de Zagan qu’il était un ennemi qu’il pouvait vaincre. D’ailleurs, achever un Archange deviendra le parfait moyen d’avoir la paix.

En surface, ceux qui s’opposaient à Zagan avaient disparu, mais il y avait encore ceux qui attendaient qu’il baisse sa garde. La défaite d’un Archange servirait de dissuasion finale parfaite.

Après avoir réfléchi à de telles pensées, Zagan avait donné un coup de pied au sol. Le sol de pierre avait été brisé en morceaux et il s’était immédiatement rapproché de Raphaël.

« Hnnngh. »

« Trop lent, » déclara Raphaël en balançant son épée vers Zagan, mais Zagan osa l’attraper avec sa main droite.

Il avait ses mains nues, mais ce n’était pas un poing qui bloqua. Non, dans la paume de la main de Zagan, un cercle magique fait de mana condensé était apparu. Il semblait petit, mais en vérité, toutes les lumières qui semblaient former des lignes étaient des circuits. En fait, le nombre qu’il avait construit là dépassait facilement les deux milles. Et la frappe initiale de Raphaël était ainsi bloquée par ce cercle magique.

Peu importe la puissance de ces Flammes de Purification, elles ne peuvent pas brûler 2000 circuits en un instant. Ainsi, dois-je l’appeler l’Écaille des Cieux ?

Zagan ne croyait pas beaucoup au pouvoir d’un Archidémon. Après tout, il avait déjà vu sa sorcellerie coupée par une Épée Sacrée. Et c’est exactement pour cela qu’il avait développé une nouvelle technique pour repousser les Épées Sacrées.

Cependant, malgré sa nature complexe, elle n’avait rien de spécial. À la place, c’était tout simplement solide.

Cela avait absorbé non seulement la sorcellerie de son ennemi, mais aussi le mana qui l’entourait pour continuer à s’améliorer. C’était de la sorcellerie qui était complètement inutile entre les mains de quelqu’un d’autre que Zagan. Et ce cercle magique dont le seul mérite était d’être solide... rejetait l’Épée Sacrée alors qu’un bruit résonnait dans les airs.

L’impact avait probablement été semblable à celui d’un coup d’épée sur un bloc de pierre. N’importe quelle personne ordinaire aurait sûrement eu les os dans les bras brisés. Mais même ainsi, Raphaël n’avait pas lâché son Épée Sacrée.

« Eh bien, c’est tout à fait admirable pour toi de ne pas lâcher ton épée après avoir éprouvé une telle douleur, » déclara Zagan.

« Ghhhh... »

 

 

Malheureusement pour Zagan, les Flammes de Purification continuèrent à brûler. Et même lorsqu’une expression angoissée se glissa sur le visage de Raphaël, il ajusta immédiatement sa prise sur l’épée et se précipita vers lui.

Il s’agissait d’une simple frappe vers le bas avec l’Épée Sacrée tenue au-dessus de la tête. Cependant, ébloui par la flamme brillante, une image blanche et pure fut brûlée dans les yeux de Zagan. Ses compétences pures avec l’épée et le pouvoir de brûler la sorcellerie étaient des désagréments à eux seuls, mais Zagan savait qu’avoir son sens de la vue affaibli serait fatal. Ainsi, Zagan retira rapidement sa jambe vers l’arrière et il fit pivoter son corps. La pointe de la lame blanche avait pratiquement éraflé son nez avant d’aller heurter le sol. Et avec un grondement, la terre avait tremblé.

« Whoa — , » Foll avait poussé un petit cri.

Les Flammes de Purification parcouraient le sol. Il semblait que la frappe de Raphaël avait creusé une profonde fissure dans le sol de pierre. Et en comparaison de la taille du corps de Foll, elle était assez grande pour l’engloutir complètement. Cette maudite force brute sans cervelle...

Rehaussée par son Armure Sacrée et son Épée Sacrée, la force physique de Raphaël atteignait celle de Zagan, bien qu’il soit un sorcier spécialisé dans le combat.

Il était clair que dans une simple démonstration de talents physiques, aucun Archidémon ne pourrait jamais espérer égaler Raphaël, alors il était évident qu’un sorcier moyen ne serait que massacré. Et même en voyant ce pouvoir en action sous ses yeux, l’expression de Zagan était restée calme.

« Ce serait gênant si tu causais trop de dégâts à cet endroit, » déclara Zagan, puis il s’était brusquement interposé pour enfoncer son Écaille des Cieux en plein dans le visage de Raphaël par en dessous. Malheureusement, Raphaël retira rapidement son Épée Sacrée et intercepta la paume avec elle. Et une fois que les deux forces s’étaient affrontées, une onde de choc avait traversé la zone avec un bruit sourd.

« Comme c’est bête, une attaque si longue ne suffira pas — ! » Le visage ricanant de Raphaël se déforma et cela coupa court à ses paroles. Cela n’avait de sens que parce que son grand corps avait été envoyé en vol malgré sa défense sans faille. D’une manière ou d’une autre, l’Écaille des Cieux de Zagan avait envoyé voler Raphaël ainsi que son Épée Sacrée.

« Oups, c’est assez difficile de contrôler sa force, hein... ? » déclara Zagan.

L’Épée Sacrée avait été classée dans la catégorie des grandes épées, et elle avait une lame large. En échange de la grande portée d’attaque dont elle se vantait, elle ne pouvait pas être bien manœuvrée. Ainsi, quand elle était à bout portant, son potentiel destructeur était ainsi réduit de moitié.

En vérité, Zagan n’avait pu arrêter l’attaque initiale que parce qu’il avait combiné la puissance de son Écaille des Cieux avec son positionnement idéal. Et pourtant, sa frappe avait renvoyé Raphaël à sa portée idéale.

Puis, abaissant son dos, Zagan plaça sa main vers l’avant comme s’il voulait planter l’Écaille des Cieux dans le sol. Et une fois qu’il s’était assez rapproché de son ennemi, il avait relevé la paume de sa main vers lui.

Cette fois, cependant, Raphaël était prêt, et il avait baissé son Épée Sacrée de ses deux mains.

L’Écaille des Cieux de Zagan et l’Épée Sacrée de Raphaël entrèrent en collision, faisant jaillir des étincelles tout en produisant un fracas. Au bout d’un moment, l’Écaille des Cieux s’était brisée et les Flammes de Purification s’étaient dispersées.

Il semblait que l’Écaille des Cieux et les Flammes de la Purification étaient mortes.

« Impossible. »

« Je vois. Trois coups, c’est la limite, hein ? » murmura Zagan, semblant totalement indifférent.

Il avait effectué trois blocages avec une Épée Sacrée. C’était un pouvoir magnifique, mais ce n’était pas encore suffisant. S’il y avait deux voire trois adversaires, cela ne servirait à rien.

C’était une superbe performance pour une première expérience, mais c’était encore loin d’être terminé. Et tandis que Zagan vérifiait calmement l’efficacité de sa sorcellerie, Barbatos lui cria dessus.

« Espèce d’abruti ! Ce n’est pas le moment d’être si décontracté, bon sang ! »

La position de Raphaël était désordonnée, mais il n’avait toujours pas lâché son Épée Sacrée.

Voyant cela, Zagan poussa un petit soupir.

« Je te l’ai déjà dit, non ? J’ai tout loisir de faire ces choses, » déclara Zagan.

Avec sa posture brisée, l’abdomen de Raphaël était grand ouvert. Et aussi, avec la disparition des Flammes de Purification, d’autres sortilèges pouvaient maintenant être tissés.

Plus vite que Raphaël ne pouvait déplacer son Épée Sacrée, Zagan enfonça son poing gauche dans le côté de Raphaël. Il y avait déjà plusieurs cercles magiques autour de ce bras, et ils tournaient. C’était exactement la même sorcellerie qui avait vaincu Barbatos une fois auparavant. Même sans utiliser quelque chose comme l’Écaille des Cieux, le poing de Zagan pourrait écraser une simple Armure Sacrée sans difficulté.

Il pouvait sentir la sensation d’une fracture osseuse en un clin d’œil. L’onde de choc de l’attaque avait sûrement traversé ses entrailles.

« GHAAA ? » Raphaël avait vomi du sang quand il avait été emporté par le souffle, et après s’être écrasé contre la porte du palais de l’Archidémon, il s’était effondré dans le hall d’entrée.

C’était réglé. Zagan avait remporté la victoire... bien qu’il ait toujours incliné la tête sur le côté avec curiosité.

« Comme c’est faible. Est-ce vraiment le Chevalier Angélique qui a tué près de 500 sorciers ? » demanda Zagan, déçu.

Même l’Archange le plus redoutable n’avait pas pu infliger une seule blessure à Zagan. En d’autres termes, il avait prouvé que l’Église n’avait aucun moyen de s’opposer à un Archidémon.

Zagan avait ensuite jeté un coup d’œil fugace derrière lui vers Foll. Le jeune dragon faisait une expression abasourdie, mais peu de temps après, elle reprit ses esprits et commença soudain à frapper dans ses mains.

Qu’est-ce que c’est ? Ce n’est pas mal... Ou plutôt, ça fait du bien, hein ?

Zagan lui avait fait un signe de la main. Et quand elle le remarqua, les yeux de Foll commencèrent à scintiller.

Tout ce qu’il avait fait, c’était de fracasser une horreur dans le sol, et pourtant, le regard envieux et direct de Foll lui semblait presque agréable, même si jusqu’à présent, quand une personne le regardait d’un tel regard, il ne ressentait jamais rien.

Et tandis que le visage de Zagan se détendait tout seul, Barbatos gémissait, la sueur coulant sur son front.

« ... Espèce de foutu monstre. Tu n’es même pas essoufflé, hein ? » balbutia Barbatos.

Eh bien, c’était sûrement la réaction normale. Certes, l’épée de Raphaël était assez tranchante pour submerger quelqu’un du niveau de Barbatos, mais les Chevaliers Angéliques étaient différents des sorciers. S’ils avaient reçu une seule blessure mortelle, c’était fini.

À l’époque où Zagan combattait Barbatos, même après l’avoir frappé de la même manière, il avait été capable de se relever avec le temps, mais ce n’était pas le cas de Raphaël. Ou du moins, cela aurait dû être le cas...

« Je... vois. Quelle terrifiante... puissance, » alors même qu’il crachait du sang, Raphaël s’était levé avec son Épée Sacrée agissant comme une béquille.

Franchement, c’est quoi ce type ? Et à son tour, Zagan se prépara et rassembla de nouveau du mana dans ses deux mains.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

4 commentaires

  1. Merci pour le chapitre !

  2. L'amateur d'aéroplanes

    Près pour le second round ? 😈

Laisser un commentaire