Le Dilemme d'un Archidémon – Tome 11 – Chapitre 3 – Partie 5

Bannière de Le Dilemme d'un Archidémon ***

Chapitre 3 : Je pensais t’avoir vue dans mon rêve, mais il s’est avéré que nous nous sommes rencontrés dans nos rêves et que nous n’avons pas pu faire face à la situation

Partie 5

Est-ce qu’elle essaie vraiment d’imiter Alshiera ?

Le casting semblait décalé, mais ce n’était pas comme s’il y avait un autre personnage dans le rêve. Ne pouvant rester sans rien faire, Néphy tendit cette fois le bras.

« … Puis-je lui donner un coup de main, Maître Zagan ? »

« Oui, s’il te plaît. »

Néphy concentra son esprit et l’averse faiblit. Un instant plus tard, une rafale repoussa le dos d’Alshiera. C’était du mysticisme. Comme ils l’avaient soupçonné, elle pouvait encore l’utiliser dans un rêve.

La vampire vêtue d’un kimono et le garçon dégringolèrent à l’intérieur du vaisseau d’un pas chancelant… ou plutôt, ils furent complètement soufflés par le vent.

Zagan et Néphy s’étaient cachés dans la pièce suivante pour être sûrs de ne pas être découverts. Elle ressemblait à la chambre de marins. Les seules choses à l’intérieur étaient des lits empilés sur trois hauteurs et une petite table. Il y avait aussi ce qui ressemblait à des uniformes et des manteaux accrochés à la fenêtre.

« … Je commence à comprendre pourquoi tu n’arrives pas à la laisser tranquille, Maître Zagan, » déclara Néphy d’un ton un peu étonné, mais sympathique. Dans un sens, cette fille était plus désordonnée que Chastille, c’était donc parfaitement naturel.

Non, je suppose qu’elles sont à peu près pareilles, mais les caractéristiques physiques de Lilith sont bien moindres… Elle n’était pas une sorcière. Même dans un rêve, où elle pouvait mettre en valeur ses capacités réelles, sa force physique semblait extrêmement faible. Il était normal qu’un civil ne puisse pas se mesurer aux normes surhumaines d’Alshiera.

La personne en question avait l’air de faire des efforts pour surmonter de telles lacunes, mais cela ne faisait que rendre la situation encore plus pitoyable. Même Néphy ne pouvait pas la laisser tranquille. Il était également possible que l’Alshiera d’origine soit en mauvais état parce qu’elle était sur un bateau, donc ce n’était peut-être pas entièrement sa faute.

Zagan et Néphy s’étaient fait un signe de tête alors que le garçon reprenait conscience.

« Argh… Qu-Qu’est-ce que vous… ? »

« Oh là là, est-ce comme ça que vous accueillez votre sauveur ? Vous étiez à la dérive dans la mer, vous savez ? »

« Hein… ? Vous… m’avez sauvé ? »

Elle avait réussi à reproduire au moins le ton d’Alshiera. Ainsi, leur conversation avait progressé de manière fluide.

« Alors, c’est un vaisseau fantôme ? »

« Teehee, ce ne sont que des rumeurs. Mais c’est vrai qu’il n’y a personne dans le coin. »

Zagan et Néphy avaient échangé un regard en entendant cela.

« Si personne n’est censé être dans le coin, ça veut dire qu’on gâcherait tout si on se laissait trouver ? » murmura Néphy.

« Je suppose que oui. Je ne suis pas exactement sûr de ce qui s’est passé ici, mais nous pourrions être pris pour les coupables. »

On lui avait dit qu’ils ne pouvaient pas se permettre d’être découverts, mais il ne pensait pas que la conversation deviendrait aussi sérieuse. Zagan aurait souhaité que Lilith lui explique correctement le contexte du rêve avant, car il se sentait extrêmement confus. Il ne lui en voulait pas, cependant, puisque c’était apparemment une circonstance imprévue pour elle aussi. Il était tout à fait possible qu’elle n’ait pas bien saisi le contenu du rêve.

À ce moment-là, Alshiera et le garçon s’étaient rapprochés de la pièce où se trouvaient Zagan et Néphy.

« Oh, c’est mauvais. Néphy, accroche-toi bien à moi. »

« Oui, Maître Zagan. »

Il tenait Néphy dans ses bras et flottait dans les airs comme s’il était collé au plafond. Alshiera et le garçon étaient entrés dans la pièce sans les remarquer et avaient attrapé un des manteaux près de la fenêtre.

« Vous vous sentirez mieux après avoir mis ça. »

Elle avait apparemment cherché des vêtements secs pour le garçon gelé. Malgré cela, il n’avait pas enfilé le manteau et l’avait plutôt posé sur les épaules d’Alshiera.

« N’êtes-vous pas vous-même trempée ? »

« Hein… ? Umm, je vais bien… » répondit « Alshiera », l’air troublé par sa réaction inattendue.

« J-Je n’en ai pas l’impression. Allez, prenez-le. »

Sentant peut-être que le garçon était également très embarrassé, elle avait soudainement viré au rouge.

Hey, il n’y a pas moyen qu’Alshiera ait réagi de cette façon… Cela leur donnait l’impression de ruiner l’image d’Alshiera de toutes sortes de façons. Pour un supposé cauchemar, une certaine sorcière aurait probablement été ravie d’assister à une telle scène.

Après avoir vu le garçon prendre la main d’Alshiera et la conduire hors de la pièce, Néphy poussa un soupir de soulagement.

« Nous avons réussi à rester cachés. »

« Ouais… Cependant, va-t-elle vraiment bien ? Elle n’avait pas l’air de tenir son rôle à la fin. »

Il avait l’intuition qu’elle avait déjà échoué.

« C’est plutôt amusant. C’est comme quand on regardait Chastille et le Seigneur Barbatos sur cette île, » dit Néphy en souriant.

Cela s’était produit à Liucaon. Il fut un temps où Barbatos avait réussi à mettre sérieusement en colère Chastille. Zagan, Néphy et les chevaliers angéliques avaient veillé sur eux lorsqu’ils s’étaient réconciliés. C’était un bon souvenir.

Il est vrai qu’il s’était habitué à regarder quelque chose d’aussi charmant, alors Zagan avait hoché la tête avec un sourire.

« Eh bien, continuons-nous à les surveiller de loin comme nous le faisions à l’époque ? »

« Oui. »

« Alshiera » et le garçon avaient continué à enquêter à l’intérieur du bateau, mais peut-être à cause de qui était à l’intérieur, ça ne dégageait pas du tout l’atmosphère d’un bateau fantôme ou d’un cauchemar. En chemin, des étagères s’étaient effondrées sans raison et des couteaux avaient volé vers eux sans être touchés. On aurait presque pu croire que la malchance de Kuroka l’avait infectée, mais Zagan et Néphy avaient arrêté ce genre de choses avant même qu’ils ne le remarquent.

Après un certain temps, « Alshiera » et le garçon avaient trouvé le coupable derrière l’incident. Ils avaient fait face à un homme qui sirotait effrontément un verre de vin au milieu du réfectoire.

« Avez-vous apprécié les festivités à bord de mon navire ? »

« Arrêtez de déconner ! Quelles festivités ? Pourquoi la ciblez-vous !? »

Zagan et Néphy avaient fini par les surveiller agréablement, mais apparemment « Alshiera » était la véritable cible du coupable. Zagan ne l’avait même pas remarqué, car il avait passé tout son temps à la sauver de son propre comportement maladroit.

« Lilith va-t-elle vraiment s’en sortir ? »

« Uhhh, peut-être… ? Devrions-nous l’aider ? »

Il ne pensait pas qu’Alshiera aurait été en danger, mais c’était Lilith. Il ne pouvait pas se permettre de laisser cette situation se transformer en un véritable cauchemar.

« Je reviens tout de suite. »

Zagan invoqua alors la sorcellerie de suppression du temps propre à l’Archidémon Andrealphus, appelée la Stase. Cela n’arrêtait pas vraiment le temps, mais le rendait très lent. Quiconque était frappé par Zagan dans cet état aurait l’impression d’entrer en contact avec quelque chose se déplaçant bien au-delà de la vitesse du son.

Il s’avança prudemment, s’assurant de ne pas endommager le navire, et se tint devant l’homme. Puis, Zagan tapa légèrement sur le côté de son visage presque comiquement détendu. Il s’assura de se retenir pour que sa tête ne soit pas complètement écrasée, mais l’onde de choc avait déjà été suffisante pour lui briser le cerveau. Dès que le temps redeviendra normal, tout le contenu de sa tête éclatera par l’oreille opposée. Il était honnêtement inquiet de savoir si « Alshiera » serait bien en voyant ça. Il jeta un coup d’œil autour de lui, pensant qu’il devait en faire un peu plus, quand il repéra l’éventail pliant qu’Alshiera venait de laisser tomber.

Je pense que je peux faire croire qu’elle a jeté ça… Zagan ramassa l’éventail et le lança légèrement vers la poitrine de l’homme. Dans ce temps ralenti, un léger coup était suffisant pour faire éclater un cerveau. Et donc, un éventail lancé pouvait au moins briser une pierre.

Après avoir confirmé qu’il n’y avait pas d’autres menaces, Zagan retourna aux côtés de Néphy et défit la Stase. Un boom terrifiant accompagna l’homme et la moitié du mess se faisant souffler. L’éventail pliable avait un pouvoir destructeur bien plus important que ce que Zagan avait imaginé au départ.

« Hein… ? »

Le garçon et « Alshiera » étaient restés complètement sous le choc.

« Maître Zagan, ne penses-tu pas que tu as un peu exagéré… ? »

« Oh… Je pensais juste que la vraie Alshiera ferait au moins ça… Ouais, c’est ça ! »

Il avait l’impression d’avoir complètement gâché le rêve de quelqu’un d’autre, alors Zagan avait feint de garder son calme. Cependant, la destruction ne s’était pas arrêtée au mess. En fait, une fissure s’était ouverte dans l’espace lui-même.

C’est vraiment mauvais, n’est-ce pas… ?

Au moment où il avait pensé cela, cependant, il avait immédiatement réalisé que ce n’était pas le cas.

« Hm, il semble que le rêveur se réveille. »

C’était comme si quelqu’un se réveillait en sursaut en voyant quelque chose de ridicule dans ses rêves. Cependant, Lilith avait probablement détesté ce résultat. La silhouette d’« Alshiera » s’était effondrée, lui rendant sa forme originale. Le garçon haussa la voix en voyant cela.

« H-Hey ! Qu’est-ce qui se passe ici !? »

« C’est bon. Ce n’est qu’un rêve. Vous ne vous en souviendrez même pas quand vous vous réveillerez. Ce n’est qu’un mauvais rêve. »

C’était plus un rêve bizarre qu’un mauvais rêve, mais Zagan avait lu l’ambiance et il était resté silencieux.

Lilith avait souri alors au garçon et avait dit. « Venez maintenant, le mauvais rêve est terminé. Retournez d’où vous venez. »

Le garçon était resté là, sans mot dire.

« Retourner… là d’où je viens… ? »

On aurait presque dit qu’il n’avait aucune idée d’où c’était.

À ce moment-là, le monde des rêves avait disparu. Des ténèbres profondes, qui semblaient signifier une mort certaine, avaient surgi derrière le garçon alors que Lilith tendait le bras pour le tirer en arrière.

Malheureusement, Zagan et Néphy ne l’avaient pas vu arriver… parce qu’ils s’étaient déjà réveillés.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire :

Laisser un commentaire