Le Dilemme d'un Archidémon – Tome 10 – Chapitre 3 – Partie 2

Bannière de Le Dilemme d'un Archidémon ***

Chapitre 3 : Le monde est apparemment paisible parce que les Archidémons et l’Église s’entendent trop bien

Partie 2

Il avait une façon irritante de tout dire, mais c’était quand même une allusion.

Cheveux et yeux rouges… Chastille ? Est-elle également liée à cette chaîne d’événements ?

Michael avait alors éteint sa cigarette dans une petite boîte qu’il avait sortie de nulle part. Il semblait avoir au moins les manières de ne pas laisser les cendres tomber par terre.

« Quoi qu’il en soit, le simple fait de gérer cette situation a été un grand bouleversement pour moi. Et c’est là que Marc t’a trouvé, » déclara Michael.

« Est-ce que cela s’est produit si aisément ? » demanda Zagan.

La personne que Marc avait passé des années à chercher était juste à côté de celle que l’Épée Sacrée de Michael avait choisie pour lui succéder. Il fallait vraiment y réfléchir davantage sous forme d’histoire pour que les gens y croient. Michael avait haussé les épaules comme s’il pensait exactement la même chose.

« Nous pensions aussi que nous étions piégés par quelqu’un et nous avons fait très attention. Mais nous n’avons rien trouvé de tel, » déclara Michael.

Si un Archidémon était prudent, mais qu’il ne trouvait rien, il était très probable qu’il n’y avait vraiment rien derrière ça. Cela semblait toujours peu convaincant, mais Zagan n’avait pas d’autre choix que de le croire.

« Nous nous sommes beaucoup disputés à l’époque. Finalement, ce connard de Marc a décidé de s’occuper de vous deux, » déclara Michael.

Cela semblait être une relation terriblement facile à comprendre, mais Zagan devenait de plus en plus empli de doute.

« Je ne comprends pas. Marc vivait dans les caniveaux à côté de nous. Si ce que tu dis est vrai, il avait un statut et un pouvoir importants, non ? Pourquoi aurait-il choisi une vie de fouille des ordures ? » demanda Zagan.

Zagan ne se plaignait pas de ne pas être pris en charge et élevé dans un environnement agréable. Mais ce genre de vie n’était pas quelque chose où des individus décideraient sans raison de subir ça. Le simple fait de manger et de dormir avec Zagan et Stella aurait dû être insupportablement angoissant.

Les yeux de Michael s’étaient ouverts en grand, trouvant la réaction de Zagan quelque peu inattendue. Il avait alors relâché ses épaules et avait souri.

« Eh bien, je suppose que c’est parce que tu étais encore un enfant, » répondit Michael.

« Qu’est-ce que tu veux dire par là? » demanda Zagan.

Michael regarda Zagan comme s’il s’agissait d’un neveu gênant ou quelque chose comme ça.

« N’est-ce pas évidemment parce qu’il voulait que vous choisissiez vous-même votre mode de vie ? » demanda Michael.

« … »

L’élément déclencheur qui avait permis à Zagan de devenir sorcier avait été l’enlèvement par un sorcier appelé Andras alors qu’il avait huit ans. Zagan avait retourné la situation contre Andras et lui avait volé ses connaissances et ses biens.

Mais il est possible que Marc ait été à proximité à ce moment-là. Il était évident qu’il était là, mais il avait simplement décidé de ne pas se montrer parce que Zagan devait s’en sortir tout seul. Parce qu’Andras était un sorcier assez doué pour qu’on lui donne le surnom, il n’était pas possible qu’il soit si incompétent qu’il permette à un enfant qui ne connaissait rien à la sorcellerie de s’échapper. Il y avait une probabilité assez élevée que ce soit Marc qui ait donné à Zagan l’occasion de s’enfuir à l’époque.

« Juste au cas où, laisse-moi te dire ceci maintenant. Si tu es un Archidémon, c’est parce que tu es devenu assez fort pour être choisi. En fait, j’étais contre à cause de mes liens avec Marc et tout ça, » déclara Michael.

« N’es-tu pas le chef des Archidémons ? Comment ai-je été choisi si tu t’y es opposé ? » demanda Zagan.

« Les autres qui t’ont vu dévorer la sorcellerie étaient tous de bonne humeur. Je n’ai pas pu les arrêter. De plus, ce type, Bifrons, était super intéressé et il a fait beaucoup d’efforts pour toi, » déclara Michael.

« … Haaah. Ce type ? » demanda Zagan.

C’était donc Bifrons, entre toutes les personnes présentes. Zagan jouissait pleinement du statut et du pouvoir d’un Archidémon, mais il avait encore des sentiments complexes à ce sujet. En tout cas, il semblait que les choix de Zagan dans la vie étaient les siens. Cependant, il secouait toujours la tête.

« Assez parlé de moi, pour l’instant. Mais comment comptes-tu expliquer le cas de Stella ? Si Marc la protégeait, comment diable s’est-elle fait attraper par cet idiot de Decarabia… ? » Et au moment où il avait dit ça, il avait réalisé la vérité lui-même. « Je vois. Il y a cinq ans… »

« C’est comme ça que ça se passe, » déclara Zagan.

Il y a cinq ans, Shere Khan avait perpétré la chasse aux espèces rares. La ville natale de Kuroka avait été brûlée, et le subordonné de Shere Khan de l’époque, Shax, avait trahi son maître et avait guidé Marc vers lui. En conséquence, Marc avait perdu la vie.

Stella avait été attaquée par Decarabia et maudite par l’Œil du Roi d’Argent à peu près à cette époque. En d’autres termes, elle avait perdu la protection de Marc il y a cinq ans.

Pour aller plus loin, c’est aussi à ce moment-là que le frère de Chastille a perdu la vie. Zagan avait reçu un rapport de Barbatos sur le traître au milieu des Archanges. Il était un peu curieux de connaître son identité et avait tout de suite compris les détails. Le frère de Chastille, Sylvester, avait été trahi par son adjudant et tué dans la bataille contre Shere Khan.

Ainsi, le siège d’un Archange était devenu vacant et Chastille avait hérité de son épée sacrée l’année suivante. Cela signifiait que Shere Khan était indirectement responsable du fait que Chastille soit devenue un Archange.

Tous les fils s’étaient réunis une fois il y a cinq ans. Et maintenant, ils commençaient lentement à s’effilocher. Il était très probable qu’il y avait beaucoup plus de choses que Zagan n’avait pas encore remarquées. La raison pour laquelle il ne pensait pas que l’incident de l’époque était lié à lui de quelque manière que ce soit, était peut-être aussi que Marc le protégeait.

« Mon subordonné qui a volé l’Œil il y a cinq ans était en fait l’espion de Shere Khan, » déclara Michael en riant. « Bref, au milieu du transport, il a été dévoré par la malédiction. C’est mon incompétence qui l’a fait tomber aux pieds de Stella. »

C’est pourquoi Michael s’était senti obligé envers elle étant donné qu’elle était la prochaine manieuse de son épée sacrée. C’est peut-être en partie pour cette raison que Shere Khan avait osé défier plusieurs Archidémons en même temps, dont Marchosias. Cela semblait extrêmement désespéré, mais un Archidémon était-il vraiment du genre à agir de manière aussi disgracieuse ?

Cela signifie-t-il qu’il avait les moyens de gagner même s’il faisait de tous les Archidémons… non, du monde entier, son ennemi ? Il n’aurait sûrement pas été aussi stupide s’il n’avait aucune perspective de victoire. Il semblerait que cela se soit terminé par l’échec de Shere Khan, mais ce moyen était peut-être encore à portée de main. C’est pourquoi il pouvait maintenant se battre calmement contre Zagan et Alshiera.

Zagan était retombé sur son trône. Il y avait trop d’informations à traiter en même temps. Il se pinça le front, et Michael se leva.

« Ce sont les circonstances qui ont conduit à la nomination de Stella comme archange. J’ai dissipé la malédiction, et elle est une adulte à part entière maintenant. Il y a des moyens pour elle de tout rejeter si elle n’en veut pas. C’est elle qui prendra sa propre décision plus tard, » déclara Michael.

« … Je vois, » déclara Zagan.

Zagan n’avait plus rien à dire sur le sujet, et Michael s’était gratté la tête comme si c’était un peu une déception.

« J’ai pensé que tu pourrais insister pour obtenir plus de réponses sur Marc, » déclara Michael.

« Me répondrais-tu si je le faisais ? » demanda Zagan.

« Pas question, n’est-ce pas ? » répliqua Michael.

Il était vraiment un homme irritant, comme toujours, mais Zagan n’était pas si en colère que ça.

Il n’y a qu’un ou deux endroits dans le coin où ce type aurait pu vivre… Il était même possible qu’il ait vécu dans les deux. Zagan avait eu un indice dans l’histoire de Michael. Il n’avait pas d’autre choix que de commencer par poursuivre cette piste, même si cela le menait à une impasse.

« Quoi qu’il en soit, c’est tout ce que j’avais à dire, » déclara Michael en changeant de ton et en prenant l’air d’un Archidémon. « C’est une compensation plus que suffisante pour que tu me confies Stella, n’est-ce pas ? »

« … Je suppose que oui. »

Il n’y avait plus rien à dire. Michael se retourna pour partir, puis se souvint soudain de quelque chose en tapant sur l’épée à sa taille.

« Oh oui. Je vais terminer Shere Khan, » déclara Michael.

Sa déclaration était sortie de nulle part, laissant Zagan avec une mine renfrognée.

« … Qu’est-ce qui a provoqué cette situation ? » demanda Zagan.

« C’est le vieux Marchosias qui est parti à ma place. En plus, j’ai un peu de karma à régler avec lui à cause de Stella et Marc. » Il souriait alors avec autant de désinvolture qu’à son habitude. « Eh bien, c’est comme ça que ça se passe. Calme-toi et profite de ton grand bain. »

Avec cela, Michael avait quitté le château. Il avait été glissant comme toujours jusqu’à la fin. Après l’avoir vu partir, Zagan se pencha à nouveau sur son trône.

« Heureusement que le grand bain semble pouvoir arriver à temps…, » déclara Zagan.

Michael prétendait qu’il allait régler les choses, mais allait-il vraiment en finir aussi facilement ? Il allait certainement avoir un besoin d’avoir un endroit où reposer son cœur. Pour Zagan, pour Néphy, et pour tous ses subordonnés.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire :

Laisser un commentaire