La lignée de sang – Tome 1 – Chapitre 1 – Partie 12

***

Chapitre 1 : La fille dans la cage à oiseaux

Partie 12

« Retour ? Je n’ai nulle part où retourner, » répliqua Saya.

« Ce sera gênant pour moi si vous persistez à agir de manière aussi égoïste, » déclara Lernaean.

Alors que Lernaean faisait un pas en avant, Nagi s’était avancé devant Saya pour la protéger.

« Il semble que Saya ne viendra pas avec vous, » déclara Nagi.

« Plébéien ! Comment osez-vous parler à Son Excellence comme ça ! » cria Jubilia.

Jubilia dégaina l’épée à sa taille, mais Lernaean l’arrêta du regard.

« Elle est de la plus haute classe de la noblesse. Normalement, vous n’auriez même pas eu la chance de la rencontrer. Il y a eu quelques problèmes et elle a fini par se retrouver dans un endroit comme celui-ci. Nous sommes simplement venus la chercher et la ramener là où elle doit être. Je vous assure qu’on s’occupera d’elle avec beaucoup d’attention, » déclara Lernaean.

Ses paroles étaient bénignes, mais Lernaean prenait Nagi à la légère. Le garçon ne pouvait s’empêcher de trembler devant la puissance de cet homme. Il croyait comprendre que les redoutables nobles pouvaient s’inspirer de son combat contre Jubilia, mais cet homme se trouvait à un tout autre niveau. Il n’y avait absolument rien contre lui. Obéir ou fuir — il n’y avait pas d’autres options. Il avait fallu tout ce que Nagi avait pour réprimer son envie de faire l’un ou l’autre.

Nagi avait en quelque sorte fait passer sa peur au second plan et avait objecté. « Vous appelez le fait de l’enfermer dans ce genre d’endroit “prendre soin” d’elle ? »

« Hmm ? Tu as une certaine détermination, mon petit. Je vois, tu es l’intrus qui s’est faufilé dans le Jardin Interdit, » déclara Lernaean.

Nagi avait fait un signe de tête.

« Puis-je avoir ton nom ? » demanda Lernaean.

« Nagi Strano. »

« Nagi… Es-tu peut-être celui qui a tué le garde dans le Jardin Interdit ? » demanda Lernaean.

« C’est exact, » répondit Nagi.

« Assez impressionnant, même si c’était un imbécile qui ne pouvait même pas espérer devenir chevalier. Jubilia, était-ce le garçon qui vous a fait perdre ? » demanda Lernaean.

« Oui, lui et l’homme aux cheveux longs là-bas, » répondit Jubilia, vexée.

« Souhaitez-vous avoir la possibilité de regagner votre honneur ? » demanda Lernaean.

« Je le veux, » déclara Jubilia.

Lernaean avait regardé Jubilia dans les yeux, puis avait légèrement hoché la tête. « Capturez-les tous. »

« Dégainez vos lames ! » ordonna Jubilia.

À son commandement, les deux autres chevaliers avaient dégainé leurs épées à l’unisson, ce à quoi Keele et Senak avaient réagi de la même manière. L’éclat de leurs lames prouvait qu’elles étaient déjà recouvertes de Halahala.

« Bon sang, je ne suis pas fait pour me battre, mais je suppose que je peux au moins apporter mon soutien, » déclara Crow alors qu’il se tenait prêt. Il brandissait un étrange outil qui ressemblait un peu à un arc.

Nagi avait également sorti son couteau tout en gardant Saya derrière lui.

« Chargez ! »

Les chevaliers se lancèrent dans l’action. Cependant, comme ils avaient besoin de quelqu’un pour bloquer la sortie, seuls Jubilia et un autre chevalier avaient avancé. Keele et Senak avaient chacun bloqué un chevalier. Lernaean avait observé le combat par-derrière avec une expression calme, souriant comme s’il trouvait cela agréable.

« Leurs armes sont recouvertes de poison ! Combattez comme s’ils étaient des calibres de sang ! » cria Jubilia.

L’autre chevalier avait eu l’air effrayé lorsque Senak l’avait tailladé. Le combat entre Jubilia et Keele semblait équilibré. Il avait bloqué ses coups pendant qu’elle paraissait ses contre-attaques.

« Je voulais tellement te rencontrer à nouveau ! » cria Keele.

« Arrêtez vos bêtises ! » répliqua Jubilia.

Senak, en revanche, avait du mal à s’en sortir. Ses compétences étaient bien inférieures à celles du chevalier qu’il affrontait. C’était en fait la norme, Keele était anormal pour être capable de se battre correctement.

« Merde… Crow ! » cria Senak.

« Je suppose que je n’ai pas d’autre choix, » répondit Crow, en tripotant son arme.

Nagi n’avait jamais vu ce genre d’arme auparavant, mais il s’agissait apparemment d’une sorte d’arc. Une flèche épaisse s’était envolée, accompagnée d’un bruit sourd, et le chevalier qui luttait contre Senak s’était effondré en hurlant.

« Même la flèche était recouverte de poison !? » s’écria Jubilia.

« Garde les yeux sur moi, bon sang ! » s’exclama Keele.

Keele était arrivé avec une attaque sur Jubilia alors que son attention était momentanément attirée par le chevalier effondré. Elle avait réussi à bloquer le coup sous l’impulsion du moment, mais elle avait fini par lâcher son épée lors de la puissante attaque.

« Halahala… Je vois. C’est assez efficace, » murmura Lernaean.

Personne n’avait eu le loisir de lui répondre. Même si Senak avait vaincu un chevalier, l’autre se précipita aussitôt sur lui.

« Hé ! Crow ! Dépêche-toi, bon sang ! » cria Senak.

« Je n’ai plus de munitions. Ce n’est qu’un prototype, » répliqua Crow.

Senak était désespéré lorsqu’une épée s’abattit impitoyablement sur lui. Nagi se précipita et bloqua la lame.

« Ouf. Merci. »

« Gardez-le pour plus tard. On s’occupe de ce type ensemble, » déclara Nagi.

Senak fit un signe de tête à Nagi et raffermi la poignée de son épée. Pendant ce temps, Jubilia esquivait continuellement les attaques de Keele.

« J’ai du mal à croire que vous êtes un roturier, » déclara Jubilia.

« Je ressemble à un roturier pour toi ? » demanda Keele.

Keele l’avait insultée, mais elle n’avait pas répondu. Jubilia s’était arrêtée, avait récupéré son épée et l’avait rengainée. Elle avait ensuite tordu l’anneau de son pouce, déclenchant une lame qui en était sortie. Le bout de la lame avait plongé dans son propre index.

« Oh mec, sérieusement ? » dit Keele en regardant le sang s’écouler de son doigt.

« J’en tirerai pleinement parti. Excitation : Lame de sang ! »

Le sang avait jailli de son doigt lorsqu’elle avait crié. Il s’était dispersé dans l’air en cristaux rouges, puis il avait pris la forme d’une épée mince et rouge.

« Le calibre du sang ! »

L’imposante pression exercée par l’épée avait fait taire le champ de bataille chaotique.

« Lady Jubilia, vous brandiriez votre calibre de sang contre un simple roturier ? Êtes-vous folle ? » déclara le chevalier en face de Nagi.

« Je suis tout à fait consciente que c’est une honte, mais cet homme est formidable, » déclara Jubilia.

« Mais — . »

« Je l’ai déjà fui une fois. Je ne crois pas que ce choix soit une erreur, j’ai dû rapporter les informations sur Cobalt. Cependant, le chevalier en moi recule devant mes actions. C’est un adversaire que j’aurais dû affronter de toutes mes forces dès le début, » déclara Jubilia.

Jubilia tenait son épée rouge dans sa main. Keele se lécha les lèvres alors que sa soif de sang palpable le submergeait. Ses yeux brillaient comme ceux d’un innocent petit garçon.

« Eh bien, ce n’est pas si étonnant, » avait-il remarqué.

« Cet homme est dangereux. Vos ordres étaient de le capturer, mais je vais l’abattre ici, » déclara Jubilia.

« Faites comme vous voulez, » répondit Lernaean.

Sur ce, Jubilia avait foncé sur Keele une fois de plus. La vitesse de sa lame était clairement à un autre niveau. Keele avait en quelque sorte réussi à bloquer le coup. Mais…

« Vous vous moquez de moi ? » s’écria Keele.

L’épée de Keele avait été coupée en deux, ce qui montrait à quel point l’épée rouge de Jubilia était terriblement tranchante. Cependant, le style de l’épée de Keele était une tromperie. Il faisait toujours l’inattendu.

« Haha ! Tu es le meilleur ! » Keele cria en riant alors qu’il saisissait son épée raccourcie et plongeait vers Jubilia.

« Qu’est-ce que… ? »

Keele avait jugé qu’il ne pouvait pas gagner à l’épée, il avait donc défié le noble à une épreuve de frappe à bout portant. Pendant ce temps, le chevalier qui affrontait Senak et Nagi se réjouissait de l’esprit de Jubilia. Il leur fallut tout ce qu’ils avaient pour repousser ses coups incessants.

Ensuite, l’équilibre avait été rompu. L’épée du chevalier frappa Senak dans l’abdomen. Elle était entrée avec un mauvais angle et ne l’avait pas coupé, mais le coup porté à l’estomac avait suffi pour envoyer Senak au sol. Le chevalier s’était immédiatement retourné pour faire face à Nagi.

Merde, je ne peux pas tenir le coup en tête-à-tête.

« Lady Saya, allons-nous mettre un terme à cette farce ? Si vous venez avec nous, cela ne me dérange pas d’ignorer ces gens et leurs méfaits, » déclara Lernaean.

Sa voix était d’un calme effrayant et aussi froid qu’un fort vent d’hiver. Cela avait suffi pour que Keele, Jubilia et le chevalier qui attaquait Nagi gèlent sur place.

« Ne me faites pas chier ! » Nagi avait crié, mais Lernaean ne l’avait pas écouté.

« Je vous remercie. Vous avez vraiment bien fait de me montrer quelque chose de magnifique. Vous avez fait bon usage de l’Halahala. Vous jouerez certainement tous un rôle approprié dans les temps à venir. Si vous survivez, bien sûr. Mais à ce rythme, ce serait impossible, quels que soient vos efforts. Permettez-moi de vous montrer, » déclara Lernaean.

Lernaean avait bougé son doigt de la même façon que Jubilia l’avait fait quand elle avait sorti son calibre de sang.

« Excitation. »

Dans l’instant qui suit, une douleur intense lui transperça l’épaule. Il avait crié alors que son épaule était déchirée. Ses vêtements étaient trempés de sang en un clin d’œil.

« Nagi ! » cria Saya.

« Hmm, je suppose que je ne peux pas gronder Jubilia pour ça… J’ai, moi aussi, utilisé mon calibre de sang contre un roturier, » déclara Lernaean.

Nagi n’avait même pas vu cela arriver. Les seules traces d’une telle attaque étaient l’épaule blessée de Nagi et la petite quantité de sang qui s’écoulait de la paume de Lernaean.

« Qu’est-ce que c’était ? » demanda Keele.

La capacité de Lernaean était d’une tout autre dimension.

« Comprenez-vous maintenant, Lady Saya ? Je l’ai raté exprès. Je suis tout à fait capable de condamner à mort tout le monde dans cette pièce en un instant, » déclara Lernaean.

Ils savaient tous qu’il disait la vérité. Même Jubilia et Keele ne pouvaient pas espérer comparer.

« Cependant, je suis réticent à vous tuer tous, ce serait vraiment du gaspillage. Je préfère de loin vous laisser tous partir. C’est pourquoi, Lady Saya, j’aimerais que vous veniez avec nous, » déclara Lernaean.

Keele, Crow, Senak et Jubilia regardèrent Saya, qui continuait à regarder Lernaean en silence. Ses lèvres tremblantes montraient son hésitation.

« Si vous refusez, alors la tête de quelqu’un va s’envoler ensuite… Peut-être la sienne, pour commencer. » Il fit un geste désinvolte vers Nagi.

Après avoir entendu une déclaration aussi cruelle, Saya avait finalement ouvert la bouche et avait dit : « Je vais y aller, alors ne tuez personne. »

Lernaean sourit. Il était parfaitement calme, faisant paraître son expression excessivement arrogante.

« Une décision vraiment sage, » déclara-t-il.

« Tu ne peux pas ! » protesta Nagi.

Lernaean l’avait regardé de haut avec des yeux froids. « Si tu as l’intention de faire des histoires, ça ne me dérange pas de te faire taire. »

L’aura violente de l’homme enveloppa Nagi, et pendant un instant, le garçon cessa de respirer.

« Arrêtez cela immédiatement ! Si vous faites du mal à Nagi, je me transperce mon propre cœur ! » cria Saya en ramassant quelque chose sur le sol et en le tenant sur sa poitrine.

C’était le morceau d’épée de Keele que Jubilia avait coupé. Voyant cela, Lernaean se redressa et détendit ses muscles. Sentant qu’il avait échappé de justesse au danger, Nagi avait eu des sueurs froides.

« Pour commencer, je ne m’intéresse pas à ce garçon. Vous ne devriez pas vous blesser pour une chose aussi insignifiante, » déclara Lernaean.

« Je vous ai dit que j’irais avec vous. Mais avant de partir, je voudrais dire quelques mots à Nagi, » déclara Saya.

« Très bien. »

Saya s’était approchée de Nagi. Elle avait mis un doigt sur ses lèvres alors qu’il essayait de dire quelque chose, le faisant taire. Le doigt de Saya tremblait. Avec Saya directement devant lui, personne d’autre que Nagi ne pouvait voir quoi que ce soit entre les deux. Ce petit espace était le seul de la pièce qui leur appartenait.

Elle avait discrètement soulevé quelque chose sous ses vêtements. C’était la fiole qui ornait le collier que Nagi avait acheté sur l’aire de repos. Saya tira sur la fiole, brisant facilement la chaîne bon marché. Elle ouvrit ensuite la fiole et saisit sa main sur la lame nue qu’elle tenait encore.

Bien qu’elle ait fait une grimace de douleur, Saya n’avait pas laissé sortir sa voix. Quelques gouttelettes de sang avaient coulé sur la lame et étaient tombées dans la fiole. Elle avait ensuite fermé le couvercle, puis avait poussé le collier dans la main de Nagi.

« Merci de m’avoir sortie de là. C’est la première fois que je m’amuse autant, » déclara Saya.

La blessure de Saya se referma devant ses yeux et disparut rapidement. Nagi regarda cela avec étonnement en prenant le collier.

« Au revoir, » dit-elle. Après ça, elle sortit de la réserve.

Nagi ne pouvait rien faire d’autre que de fixer son dos alors qu’elle partait.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire :

Laisser un commentaire