La Croix d’Argent et Dracula – Tome 3 – Chapitre 6 – Partie 2

Bannière de La Croix d’Argent et Dracula †††

Chapitre 6 : Le monstre le plus puissant

Partie 2

Elle voulait juste lui faire peur.

Du début à la fin, elle n’avait pas l’intention de lui prendre la vie. Après tout, il n’était qu’un humain ordinaire.

Mais à cause de ses propos incessants, allant jusqu’à révéler son identité secrète qu’elle ne voulait pas faire connaître aux autres, les choses avaient dégénéré jusqu’à ce point. Ce n’était pas sa faute si c’était arrivé.

Elle avait prévu de lui faire une légère égratignure sur le cou comme avertissement et de mettre fin à tout cela.

Après tout, le garçon ne serait certainement pas capable de réagir à temps.

En fait, Hisui n’avait pas du tout réagi jusqu’à ce que ses griffes acérées touchent son cou.

Et cela avait légèrement tranché sa peau. Elle pensait que son but était atteint, mais l’instant d’après, le garçon s’était avancé de lui même, enfouissant les griffes profondément dans sa chair.

« Quoi... !? » s’écria le loup-garou.

Le sang avait jailli sous la forme d’un geyser. Il ne faisait aucun doute que l’artère carotide avait été endommagée. Si des mesures immédiates n’étaient pas prises pour arrêter le saignement, cela signifiait la mort pour lui.

« Qu’est-ce que vous avez fait ? » s’écria Rangetsu.

« Kujou-san !? » cria Eruru.

Sans tenir compte des cris de Rangetsu ou d’Eruru, Hisui avait fait quelques pas en arrière, presque comme s’il refusait tout traitement.

« Pourquoi avez-vous... ? Voulez-vous mourir !? Dépêchez-vous de recevoir les premiers soins... ! » s’écria Rangetsu.

« Ce n’est pas nécessaire, je vais bien, » répondit Hisui.

De toute évidence, la douleur lui faisait serrer les dents, mais il n’avait même pas appuyé sur sa blessure au cou afin d’arrêter le saignement. À la place, il avait même agrandi la plaie avec ses doigts, faisant jaillir le sang sans interruption.

« ... Cherchez-vous la mort !? Si le saignement continue…, » cria Rangetsu.

« Pas nécessairement, vous savez ? » Il avait répondu sur un ton de voix puissante.

Après que le sang ait fini d’éclabousser la zone, Hisui avait ignoré le froncement de sourcils d’Eruru et il avait montré la blessure sur son cou à Rangetsu.

« Eh... ? » s’écria Rangetsu.

La blessure était toujours présente. Cependant, elle avait déjà presque complètement guéri et se rétablissait à un rythme suffisamment rapide pour être vue à l’œil nu.

La constitution unique d’Hisui, combinée au pouvoir qui s’était réveillé alors qu’il était au bord de la mort à la suite d’une perte de sang, avait grandement augmenté ses capacités de guérison.

**Mode Anti-Drac... Activé.**

« Êtes-vous en vérité... un vampire !? » demanda Rangetsu.

« Non, mais mes blessures guérissent instantanément. Et je deviens bien plus fort que vous, » déclara Hisui.

En un clin d’œil, Hisui avait semblé disparaître avant d’arriver juste devant Rangetsu. Puis il lui avait tendu la main et avait saisi son cou délicat. Ses doigts étaient longs et minces comme ceux d’une fille... Néanmoins, ils étaient à coup sûr capables de briser le cou s’ils serraient avec force. Rangetsu était certaine de ce fait effrayant.

« Question suivante. Suis-je humain, ou un monstre ? » demanda Hisui.

« ... ? » elle n’avait osé répondre.

« Je suis humain, mais avec le pouvoir de rivaliser avec un vampire. Je ne me transformerai pas en vampire même si je suis mordu. Comment une personne comme moi devrait-elle être prise en considération ? La réponse est simple... Peu importe. Ni d’être entre eux, et encore moins de savoir de quel côté je suis considéré. Qu’il s’agisse d’un vampire ou d’un humain, peu importe ! Naturellement, il en va de même pour les loups-garous, » déclara Hisui.

« ... »

« N’allez pas traiter les autres d’ordures. Peu importe le genre d’une créature vivante, qu’il s’agisse de vampires, d’humains, de loups-garous, les seules personnes qui peuvent appeler les autres des ordures sont celles qui sont vraiment elles-mêmes des ordures, » déclara Hisui.

« Vous…, » murmura le loup-garou.

« La suite, deuxième question... Quel est vraiment le monstre le plus terrifiant ? Celle qui posait cette question n’était pas moi, mais la parente d’accueil qui m’a élevé, un Véritable Ancien, » déclara Hisui.

« Euh... !? »

« Bien qu’elle soit clairement au sommet de la chaîne alimentaire, un vampire immortel avec une jeunesse éternelle... et le plus haut de tous, un “Véritable Ancien”. Pourtant, elle avait toujours peur. Peur de quoi ? La réponse est simple... peur des humains, » Hisui avait fixé son regard au loin et avait prononcé cette réponse avec une certaine douceur dans la voix.

Ses yeux étaient remplis d’une profonde tristesse, ce qui avait amené Rangetsu et Eruru à montrer une tristesse sur leur visage.

« Quelle différence y a-t-il entre les humains et les monstres... ? Aucune ! Ils sont tous des monstres, » tout en disant cela, Hisui s’était dirigé à côté de l’entrée de la salle.

La porte était blindé et fait d’alliage résistant comme il sied à une zone de quarantaine. Même si un vampire se déchaînait, elle ne pouvait sûrement pas être brisée. C’était le genre de porte se trouvant à côté d’Hisui.

Et précisément parce que c’était ce genre de porte qu’Hisui avait attaqué la porte avec toute sa force.

Accompagnée d’un important bruit, la porte s’était couverte de fissures. Puis Hisui avait levé la jambe et avait envoyé un coup de pied vicieux vers le centre de la porte fêlée... transformant l’obstacle en fragments alors que la porte était perforée de part en part.

Puis il était parti sans même regarder en arrière. Rangetsu l’avait regardé et s’était éloigné dans la direction où il était parti.

« ... Qui diable est-il ? » demanda Rangetsu.

« Juste un humain ordinaire, comme vous... et moi. Ou peut-être, c’est lui qui comprend vraiment les êtres comme vous ou moi. La frontière entre les monstres et les humains... et le respect pour les humains lui sont connus parce qu’il a vu bien trop d’obscurité dans sa vie. Cependant, il a survécu et a continué à vivre… En tant qu’humain, » déclara Eruru.

« Qu’essayez-vous de dire ? » Rangetsu avait fixé du regard Eruru et avait demandé cela froidement.

« ... Qu’il n’y a nul besoin de se préoccuper de son propre passé et de ses origines ! Au moins... c’est ce qu’il croit, » répondit Eruru.

« Quelles belles paroles ! Mais pour survivre dans ce monde, on n’a pas d’autre choix que de jouer le rôle d’un humain. C’est pourquoi j’ai rejoint cette organisation, » déclara Rangetsu.

« En effet, vous avez tout à fait raison. Mais récemment, j’ai commencé à penser que mon moi actuel n’est pas si mauvais, » répondit Eruru.

« Avez-vous été influencée par lui ? » demanda Rangetsu.

« ... Qui sait, » répondit Eruru alors qu’elle affichait un léger sourire. Son regard semblait suivre la direction d’Hisui qui n’était plus en vue.

Sa destination était facile à deviner.

†††

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire

  1. Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire