La Croix d’Argent et Dracula – Tome 1 – Chapitre 5 – Partie 1

Bannière de La Croix d’Argent et Dracula †††

Chapitre 5 : Baisée Soupçonneux

Partie 1

« Pourquoi dois-je montrer ma peau devant les autres ? » Grogna Rushella, elle était gênée par les regards environnants.

Après avoir terminé le rangement après le déjeuner, Rushella était allée à l’infirmerie.

Aujourd’hui, il y avait l’examen physique.

Avant d’entrer dans la salle, tous les étudiants devaient porter leurs vêtements de gymnastique, mais, après leur arrivée à l’infirmerie, la plupart des personnes les avaient retirés, ne laissant que leurs sous-vêtements.

Et parce que leurs corps étaient ainsi exposés à d’autres lors de l’examen, tout le monde était inquiet et avait choisi avec précaution leurs sous-vêtements. Les différents tissus couvrant les corps des filles étaient vraiment une vue colorée.

Bien que le but de l’examen physique soit de mesurer la hauteur, le poids et la hauteur assise, la plupart des filles profiteraient de l’occasion pour utiliser les bandes de mesure afin d’enregistrer leurs trois tailles.

Se réunissant en groupes, les amis se mesuraient le buste, les hanches et le tour de taille.

« De quoi sont-elles si heureuses ? » (Rushella)

« Oh ma chère ! Ne comptez-vous vraiment pas vous mesurer ? » (Mei)

Quelqu’un derrière elle avait soudainement retiré le t-shirt de Rushella.

Vêtus de dentelle blanche, deux magnifiques fruits apparurent.

« Quoi... » (Rushella)

« Wow, ces seins sont vraiment énormes. Entre nous, je déclare un match nul. Ha non... Vous avez un peu d’avance sur moi ! » (Mei)

Les mains arrivant par-derrière les tâtèrent avant de les serrer hardiment. Rushella, ayant son visage devenu d’un rouge profond, se retourna en hurlant avec colère :

« Vous, salope... » (Rushella)

« Il s’agit là d’un bonnet F, mais infiniment proche du G... hein, non, je pense que vous avez déjà amplement brisé la barrière du G. De mignonnes choses bien massives... » (Mei)

Mei sourit en face de sa formidable rivale.

Elle avait déjà enlevé ses propres vêtements de gymnastique et n’était qu’en sous-vêtements. Et elle ne semblait pas du tout embarrassée. Le design de ses sous-vêtements très étroits était assez obscène pour une étudiante de première année.

« Salope ! Qu’est-ce que vous faites si soudainement !? » (Rushella)

« Ce que je fais ?... Je suis juste en train de vous aider à vous mesurer. En passant, votre soutien-gorge est un peu serré. Puisque Hi-kun vous a accompagné afin de les acheter, pourquoi ne lui avez-vous pas demandé de vous mesurer correctement avant de l’acheter ? » (Mei)

« Parce que, je n’avais pas encore tout à fait compris cela, et de toute façon, je compte en acheter de plus mignons. » (Rushella)

« Quel gaspillage pour un rendez-vous de magasinage ! Demandez simplement au personnel du magasin de vous aider à vous mesurer. N’êtes-vous pas tout simplement trop ignorante de toutes les mœurs du monde ? » (Mei)

« Que vous êtes bruyante ! Et en plus, je n’ai pas besoin de votre aide !! » (Rushella)

« Si vous portez des soutiens-gorge mal ajustés, alors leurs formes seront ruinées, est-ce que vous le savez ? Si vous voulez toujours porter ce genre de vêtements avec des décolletés aussi révélateurs, comme la robe que vous portiez lors de votre premier jour ici, je vous conseillerais d’accorder un peu plus d’attentions à vos choix, d’accord ? » (Mei)

« Ooh... » (Rushella)

Mei avait dit quelque chose de juste. Rushella tomba dans le silence, incapable de trouver quelque chose à répliquer. Même sans posséder ses souvenirs, elle pouvait quand même dire que l’expérience de Mei en tant que femme était bien supérieure à la sienne.

« Ma chère, Hi-kun est tellement malchanceux. De penser qu’il serait ainsi accompagné d’une fille qui ignore totalement comment rester présentable. Peut-être que les normes d’apparence de Hi-kun pourraient être vraiment proches de zéros. » (Mei)

« ... Grrr. » (Rushella)

La mention du nom de Hisui avait immédiatement amené Rushella à changer son expression.

« Après tout, mes trois tailles sont déjà mesurées, alors cela ne me dérange pas si je pars tout de suite. Et vous ? » déclara Mei tout en souriant avec sang-froid.

Rushella hésita longtemps, puis finalement demanda de l’aide de son ennemi. « Aidez-moi à me mesurer. »

« Alors, venez ici, comme une gentille et obéissante enfant. Alors, faisons cela rapidement. » (Mei)

Les mains expérimentées de Mei déroulaient le ruban à mesurer et mesurèrent avec habilité le corps de Rushella.

« Comme prévu, votre buste dépasse les 90 cm... La taille est... Wow, même plus étroit que la mienne... » (Mei)

« Quel est le problème ? » (Rushella)

« R-Rien ! Maintenant les hanches... elles semblent plus petites que les miennes. Je pense que je serais contente d’avoir, hein... Hé, est que Hi-kun est un adorateur des seins ? Est-ce un imbécile de ce genre ? Afin de faire des bébés, je suppose que mes hanches conçues pour la grossesse sont largement suffisantes ? » (Mei)

« ... Je n’en ai aucune idée. Pourquoi devrais-je connaître les goûts de cette personne ? » (Rushella)

« Oh ma chère, est-ce bien ainsi ? Alors cela signifie que vous ne savez pas pourquoi Hi-kun est absent de l’école aujourd’hui. Vrai de vrai ? J’ai également entendu dire que la délégué est aussi absente. Est-ce que vous en connaissez la raison ? » (Mei)

« ... Aucune idée. Cette personne n’est pas rentré la maison hier soir. » (Rushella)

« Mm~hm... Est-ce qu’il est malade ? N’est-ce pas parce que vous n’arrêtez pas de sucer de son sang tous les jours ? » (Mei)

« Et bien... » (Rushella)

Rushella baissa les yeux et ne parla plus. Après tout, elle savait très bien que la perte de sang entravait la santé d’un corps humain.

« ... Chaque jour, je ne bois pas tant que cela. Du moins, assez peu pour qu’il ne risque pas de mourir. » (Rushella)

« Mais il ne faut pas oublier que cela s’ajoute aux autres jours, n’est-ce pas ? Bien que Hi-kun soit toujours aussi facile à vivre, cela doit vraiment être difficile pour lui, non ? » (Mei)

« Pour commencer, cette personne est paresseux avec... » (Rushella)

Bien que Rushella rétorquât cela avec insistance, son ton de voix était beaucoup plus faible que d’habitude.

Mei ne fut pas dérangée par l’argument et donc, elle continua directement son assaut.

« Oh, en tout cas. En passant, vos trois tailles sont déjà mesurées. Puis, lorsque nous changerons de place avec les garçons et que nous ferons les examens dentaires et médicaux, il serait préférable que vous vous occupiez de m’examiner... Après tout, compte tenu de notre identité, cela serait assez gênant. » (Mei)

« C’est vrai... La structure de mon corps est différente de celle des humains. » (Rushella)

« Je devrais être correct avec la dentition, mais d’un autre côté, pour le médecin... Si je rencontre un médecin expérimenté, alors cela pourrait être très risqué. Vous avez probablement un problème avec les deux, mais le dentaire sera le plus gros problème. La longueur de vos crocs va sûrement attirer l’attention. » (Mei)

« Ils sont beaucoup plus courts que quand je suce du sang, mais créer des problèmes serait encore plus gênant. D’accord, il est temps d’utiliser mes yeux mystiques afin de passer à travers ça ! » (Rushella)

« Pourriez-vous également hypnotiser “tout ce qui est nécessaire” pour mon bilan ? En récompense, je vais vous aider pour votre examen dentaire. Ce serait un problème si vos crocs orgueilleux causaient des problèmes, n’est-ce pas ? » Mei se mit à sourire d’une manière avenante.

Rushella n’avait pas remarqué ses arrière-pensées.

« Haha, il semblerait que vous ayez finalement montré le respect dû à un “Véritable Ancien”. Très bien, alors allez-y et soyez-en honoré. » (Rushella)

« ... Oui, oui. En passant, qu’en est-il, si je vous aidais à nettoyer vos dents ? Vous devriez laisser ces deux crocs si pointus briller d’un nouvel éclat. » (Mei)

Mei sourit tendrement en sortant une gobelet en papier remplie d’un liquide blanc et collant. Ensuite, elle remua tout cela avec des baguettes jetables.

« Nettoyer mes dents... ? Vous voulez dire me brosser les dents ? Mais si cela rend les dents plus jolies, alors allez-y. » (Rushella)

« ... OK, alors venez ici et ouvrez la bouche. » (Mei)

« Oui. Ha — » (Rushella)

Rushella ouvrit la bouche le plus qu’elle pouvait.

Mei versa immédiatement le contenu du gobelet à papier à l’intérieur de la bouche.

Une partie du liquide éclaboussa lors de cette opération ce qui rendit même le visage de Rushella taché de blanc.

« Qu’est-ce que c’est !? » Déclara difficilement Rushella.

« Tranquille. C’est totalement sans danger. Cela va se solidifier instantanément dans votre bouche. Puis, les taches et saletés se trouvant sur les dents vont se coller sur cela. Et une fois retirées, vos dents brilleront bien plus. Maintenant, mordez fermement dedans. » (Mei)

« Vraiment... ? Pourquoi est-ci si amer... et pourquoi est-ce si collant ? » (Rushella)

Rushella sentit le liquide se solidifier lentement dans sa bouche. Ceci ressemblait aux chewing-gums qu’elle avait essayés récemment. Rushella n’avait pas du tout aimé le chewing-gum, mais ce sentiment collant dans sa bouche était encore pire.

« Bien bien, je pense que c’est maintenant correct. Ouvrez en grand. Il ne faut surtout pas endommager la forme lorsqu’on va le retirer. » (Mei)

Rushella fronça les sourcils avant de cracher la substance caoutchouteuse.

Ses dents étaient clairement imprimées dessus. Mei le plaça minutieusement dans un sac en plastique ressemblant à ceux utilisés pour manipuler des preuves criminelles.

« ... Est-ce fini ? Et comment sont mes dents ? » (Rushella)

Rushella essuyait sa bouche, mais il y avait quelques taches séchées du liquide blanc se trouvant sur son visage. Même sa langue avait encore des traces du liquide blanc et opaque. Son visage noble était rempli d’un profond mécontentement.

Jouant la comédie, Mei lui tendit un mouchoir et lui annonça à propos de l’"Examen dentaire".

« Oui, c’est super... Elles sont jolies et toutes blanches, n’est-ce pas ? Maintenant, vous devez aller vous rincer la bouche ? Puis après cela, passez à la salle de gym et prenez le contrôle de l’interniste et du dentiste pour moi, d’accord ❤ ! » (Mei)

« ... Je sais. Ma bouche me fait ressentir vraiment une sensation vraiment horrible... Et en plus, j’ai de cette chose collée sur mon visage... » (Rushella)

Rushella ajusta ses vêtements avant de sortir de l’infirmerie pour se rincer la bouche.

Après que Mei l’ait regardé partir, elle regarda alors le sac se trouvant à la main puis sourit avec satisfaction.

« Allons-y.❤ » (Mei)

†††

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Laisser un commentaire