Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken – Tome 8 – Chapitre 234

Bannière de Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken ***

Chapitre 234 : Une Épée Démoniaque humaine

Dans les plaines de Taraios, l’Armée rebelle de Mercury et l’Armée de l’Empire étaient entrées en collision frontale.

L’armée de Mercury comptait 1500 hommes et selon les éclaireurs, l’Empire comptait 6000 hommes. Et bien qu’ils avaient perdu leur héros et la grande sage, la force de l’Armée Impériale était toujours écrasante.

Ils avaient toujours une armée en réserve, et ils étaient capables d’accumuler quatre fois plus de soldats rien que pour cette bataille.

Avançant vers l’armée de l’Empire, notre camp avait attaqué avec une formation d’encerclement, comme ce que nous avions fait avec Sélène.

Nous avions divisé notre armée avec un flanc gauche, un flanc droit et un centre.

Il y avait 1000 hommes sur le flanc gauche, avec Io et Tania parmi eux.

Il y avait 500 hommes dans l’aile droite, dirigés par le Roi Dragon Olivia qui s’était déguisé en humain.

Et, au centre, j’étais tout seul.

J’affronterai l’ennemi avec la mère et la fille Épées démoniaques, Éléanore et Hikari. Des nuages ​​de sang dansaient, accompagnés de cris sans fin, et d’une peur qui se propageait.

J’avais tué autant que je le pouvais seul, en maintenant les lignes de front par moi-même.

{Kuku, le bâtard le fait si tranquillement.}

{Est-il tranquille ?}

Éléanore rit agréablement tandis qu’Hikari le lui demanda avec curiosité.

{Oui. Il le fait assez facilement. C’est une bataille dans les plaines, donc il n’a pas besoin de s’inquiéter de l’ennemi qui passe à ses côtés. Si c’était une bataille d’interception près d’un château ou d’une forteresse, peu importe la force de ce type, la plupart des ennemis l’ignoreront.}

{Je vois, dans ce terrain, tout ce qu’ils peuvent faire est d’essayer de vaincre Papa.}

Dans la pluie de sang et de cris, Hikari avait reçu une explication de sa mère et avait compris la situation.

C’était vrai. Les soldats ennemis ne pouvaient qu’essayer de passer à travers moi.

Comme Éléonore l’avait dit, si nous étions près de la base de Mercury, briser nos lignes de front et détruire notre base serait le but de l’armée ennemie, mais dans cette situation, dans cette bataille frontale, le seul but était de vaincre l’ennemi.

Puisque je n’avais pas besoin de m’inquiéter de leur percée et vu qu’il n’y avait pas besoin de penser à les poursuivre, c’était vraiment très facile.

J’avais tranché trois soldats ennemis à la fois en une attaque, et j’avais coupé à la taille cinq soldats ennemis en ramenant ma lame. Bien qu’il avait eu un ordre du commandement ennemi, des flèches et des boules de feu étaient envoyées depuis leurs camps,

« ... Hah! »

Je saisissais fermement Éléanore et bloquais tout en poussant un cri.

Les soldats de la ligne de front avaient reculé de plusieurs dizaines de mètres dès qu’ils avaient entendu l’ordre. Ils devenaient de plus en plus craintifs. Ils avaient cessé d’attaquer.

J’avais regardé les cadavres des soldats autour de moi.

Ici et là... pour chaque lot de 30 soldats, il y avait un ticket de loterie sur le cadavre.

J’avais tendu un bras d’aura caché par mon aura de camouflage et j’avais récupéré les tickets.

C’était un billet de loterie régulier, le même billet de loterie que je recevrais dans le futur.

{Ces billets de loterie ont commencé à apparaître...}

« Cela a commencé après qu’Althea ait rejoint Mercury. Après cela, ils apparaissaient maintenant sur les champs de bataille. »

{Cela pourrait aussi être le signe de la fin de notre voyage.}

J’étais plutôt d’accord avec l’opinion d’Éléanore.

Bien qu’il n’y avait aucune preuve, et ce n’était pas comme si on me l’avait dit.

Mais même ainsi, je le pensais. Je pensais que cela devait être réellement le cas.

Tout comme le ticket de loterie doré était apparu après avoir rencontré Tania, Olivia et Althea, les femmes que je connaissais et qui vivaient à cette époque.

La raison pour laquelle les billets de loterie apparaissaient sur les champs de bataille était aussi une autre façon de montrer qu’il ne restait plus qu’un seul ennemi. Le dernier ennemi, Éléanore.

Si je la tranchais et la ramenais à sa forme d’Épée Démoniaque, ce serait la fin de cette aventure.

La réapparition des billets de loterie m’avait donné cette assurance.

Un autre ordre avait été donné et l’armée ennemie avait attaqué encore une fois.

J’avais continué à couper, fracassé et hacher.

{Hey, Papa. Est-ce que O-chan et les Onee-chans vont bien ?}

« Laisse-moi voir. »

J’étreignis fermement Éléonore, chargea mon aura et heurta le sol.

L’aura avait explosé et les soldats ennemis attaqués s’étaient retrouvés dans le chaos au milieu du nuage de poussière.

J’avais rapidement ouvert mon Entrepôt dimensionnel et j’avais sorti ma Plume de téléportation. Je m’étais d’abord tourné vers le flanc gauche, vers Io et Tania.

« Lors d’une escarmouche, pensez à lancer autant que possible de sorts. Plutôt que de viser, concentrez-vous sur le fait de libérer autant de sorts magiques que vous le pouvez. »

« O-Oui ! »

Les soldats s’étaient battus sur les lignes de front et les deux magiciennes avaient relâché des attaques de soutien par-derrière.

Grâce au fait que je l’avais amenée sur de nombreux champs de bataille, Io était maintenant très habituée à cette atmosphère et elle enseignait son expérience à Tania.

« Ce côté a l’air bien. »

{Oui}

{Allons voir maintenant O-chan.}

Je hochai la tête, j’attrapais ma plume de téléportation et me téléportas vers le flanc droit. Olivia se battait vaillamment sur le flanc droit. Elle avait mené ses 500 soldats et s’était battue contre les soldats ennemis.

Bien que le flanc droit soit en train de perdre, dû à la différence de nombre, la vaillante façon de combattre du Roi Dragon Olivia avait remonté le moral des soldats environnants, leur permettant de se battre avec vigueur.

« Ce côté a aussi l’air de tenir. »

{O-chan est si forte}

{Après tout, c’est un Roi Dragon. Les humains ordinaires ne seraient jamais de taille.}

Après avoir vu comment se déroulait la bataille dans les deux flancs, j’étais retourné au centre. Il y avait encore le nuage de poussière.

« O, Où est ce démon !? »

« C’est dangereux, attendez que le nuage de poussière disparaisse. »

Les soldats ennemis étaient tombés dans le chaos.

Certains d’entre eux avaient suivi les ordres de leur capitaine et s’étaient retirés temporairement, mais la majorité paniquait dans le nuage de poussière.

{Finissons ceci.}

« Ouais. »

Je tenais fermement la mère et la fille Épées Démoniaques et je me faufilais vers les soldats ennemis en m’appuyant sur leur voix en utilisant mon ouïe 777x.

Je ne gagnais pas seulement contre eux par la force, le terrain était aussi mon allié. Alors qu’ils avaient peur d’attaquer un allié dans le nuage de poussière, je ne faisais que les tuer un par un. Bien sûr, je faisais aussi attention à ne pas tuer un allié.

Si je jugeais par leur respiration que c’était un homme, je les tranchais.

{Quelle dextérité !}

{Papa est étonnant, il aime vraiment les Onee-chan ~}

J’avais continué à couper et trancher en entendant la voix de la mère et de la fille. J’avais coupé et haché, tuant tous les ennemis jusqu’à ce que le nuage de poussière soit dissipé.

Finalement, l’armée de l’Empire avait été mise en déroute.

À mi-chemin, ils pensaient courageusement qu’ils pourraient m’écraser par le nombre, criant « il n’y a qu’un seul ennemi ! », mais à un moment donné, les pelotons avaient commencé à battre en retraite. Leurs formations avaient été écrasées comme s’il y avait un trou dans un barrage, jusqu’à ce qu’elles finissent par se disperser.

Je ne les avais pas pourchassés. J’avais rassemblé les billets de loterie que les soldats ennemis avaient laissés.

Je les avais comptés, 98 billets... 100 billets maintenant.

{Plus de 3000 tués, hein}

{Hikari, elle a tranché 1752 personnes ~}

{Cela pourrait être plus que moi. Toi, es-tu encore du côté de Hikari ?}

Éléanore était douce avec Hikari, mais cela devait être sa fierté en tant qu’Épée Démoniaque qui parlait, non ? Elles avaient tendance à se mettre en rivalité sur le nombre d’ennemis qu’elles avaient tué.

... c’était intéressant, alors j’avais intentionnellement fait une différence.

{Roi, ne vas-tu pas chasser l’ennemi maintenant ? Hikari peut aller jouer avec Olivia.}

« Ohoh ! Vas-tu aussi loin que ça ? »

Elle était une Épée Démoniaque, mais récemment, elle devenait de plus en plus humaine.

La plupart du temps, c’était quand il s’agissait d’Hikari, mais même ainsi, elle aimerait un humain de temps en temps.

Et cela, j’étais assez sûr...

L’instant d’après, j’avais ressenti un fort impact sur ma main. Tous les billets de loterie que j’avais rassemblés étaient dispersés, tous dansaient dans les airs.

C’était une attaque que je ne pouvais pas sentir, une attaque qui m’avait complètement pris au dépourvu.

Et celle qui avait fait cela était au loin, elle ne me semblait pas du tout humaine.

« Éléanore... »

Avec le comportement d’un Roi Démon, c’était Éléanore.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

4 commentaires

  1. Merci pour le chapitre.
    ****** JE VEUX LA SUITE🙏🙏🙏🙏🙏

  2. Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire