Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken – Tome 5 – Chapitre 142

Bannière de Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken ***

Chapitre 142 : Sur le départ

J’avais légèrement frappé l’homme à terre.

Je lui avais donné un coup de pied en lui faisant face. C’était maintenant qu’un cadavre, rien n’avait changé chez lui.

{Après tout, c’est cela la cause de ce qui l’a ainsi transformé}, dit Éléanore.

Je tenais toujours la chose sombre en utilisant le bras de l’aura, il n’y avait aucun doute que c’était la raison qui avait rendu l’homme étrange.

« Delphina, tu dois rassembler tous tes subordonnés ici. »

« Qu’avez-vous prévu de faire ? »

« Je vais les purger. Peu importe ce que tu vas faire, tu ne seras jamais à l’aise si ce genre de choses tourne autour de toi, non ? »

« ... J’ai compris. »

Delphina me fit un très vilain coup d’œil puis elle quitta la pièce.

Après un moment, je fus appelé à la cour intérieure du bâtiment.

C’était un beau jardin, qui était utilisé pour discuter d’affaires.

Le design et les détails mineurs étaient différents ici et là, mais cela m’avait fait penser d’une façon ou d’une autre au pavillon de jardin japonais.

Il y avait beaucoup d’hommes et de femmes bien alignés, faisant beaucoup de bruit.

« Nous vous avons fait attendre. »

« Tout le monde est là, hein. »

« Oui. S’il vous plaît, prenez soin de nous. »

« Bien. Faisons-le, Éléanore. »

{Hey, attends une seconde, toi, ne me dis pas...}

« Tout à fait »

Je souris, levant le coin de mes lèvres.

« C’est trop gênant de le faire un par un. Je vais le faire sur vous tous en même temps. »

{Comme je l’ai pensé, hein. Franchement, tu dis ça comme si c’était si facile.}

« Je le dis parce que c’est toi »

{Je n’ai pas besoin de telle flatterie.}

Bien qu’elle le disait, Éléanore ne semblait pas être mal à l’aise avec ce sujet.

{Eh bien, faisons-le}

« D’accord »

Je plaçai légèrement ma main sur Éléanore, pris de profondes respirations et concentrai ma conscience.

J’avais amassé la puissance de l’Épée Démoniaque au plus profond de mon corps et je l’avais libérée à l’extérieur.

Le bruit de bourdonnement augmentait. Cela arrivait, car j’avais fait resurgir l’aura de l’Épée Démoniaque en une fois, remplissant le lieu et enveloppant tout le monde.

J’avais imaginé cette scène. Il s’agissait du pouvoir que j’avais créé à l’époque de mon affrontement avec Xiphos, un pouvoir qui n’avait presque pas de pouvoirs offensifs, qui ne saisirait que les choses mauvaises ou sombres de leur corps.

Je couvrais ainsi tous les subordonnés de Delphina avec ça, et je les avais « soulevés ».

Il y avait près d’une centaine de personnes qui s’étaient rassemblées, et j’avais pu saisir des choses sombres de trois personnes.

Après ça, ceux qui avaient vu leurs choses sombres retirées s’étaient effondrés au sol, et ils n’avaient plus bougé d’un pouce. D’un autre côté, ceux qui ne savaient pas ce qui se passait devenaient de plus en plus bruyants.

Delphina était venue à mes côtés.

« Merci beaucoup, Kakeru. »

Après avoir dit cela, elle avait regardé la chose que j’avais attrapée, et avait plissé ses sourcils.

« De penser que nous étions infiltrés... si vous n’étiez pas là, ça aurait été désastreux. »

« Vraiment ? Tu as l’air d’avoir déjà fait quelque chose à ce sujet. »

« Aurai-je fait quelque chose à ce sujet ? », dit Delphina avec un visage sérieux.

« Il aurait été impossible de les trouver à l’avance. Il aurait été impossible de comprendre la cause de l’événement, et ces trois auraient été confinés ou éliminés. »

« Je vois »

Eh bien, la mesure aurait été ainsi.

« Et penser que cela aurait été résolu de cette manière... Je peux seulement dire que c’est comme prévu venant de vous. »

{Ou plutôt, ce sont mes pouvoirs.}

Éléanore l’avait revendiqué en moi.

« Mais même ainsi... ces trois. »

Regardant les trois qui s’étaient effondrés, les sourcils de Delphina avaient bougé.

« As-tu quelque chose en tête ? »

« Juste une chose... cela comprend l’homme d’avant. »

Ce mec qui avait attaqué Delphina, hein.

« Toutes ces personnes étaient à Malonei jusqu’à hier. »

« Malonei... ta ville, n’est-ce pas. »

« Oui. Ces deux sont des officiels de la faction de Delphina. Ils sont stationnés à Malonei. L’autre, je l’ai envoyée pour une affaire différente. »

« Qu’est-ce que c’est, cette faction Delphina ? »

« J’ai acheté Malonei, mais nominalement, c’est toujours le territoire du Royaume d’Aegina. C’est pourquoi il y a des fonctionnaires envoyés par le royaume, qui n’ont pas d’autorité, et des fonctionnaires que j’ai nommés qui détiennent effectivement l’autorité. La première est appelée faction du Royaume, et la seconde est appelée faction Delphina. »

« Cela est assez compliqué, hein. »

« C’est une façon de le dire. »

« Bien, peu importe. Bref, tout le monde a quelque chose à voir avec Malonei, n’est-ce pas ? »

« Oui. Et, le père de Neora est actuellement à Malonei. »

« Maintenant que tu le dis. Qu’en est-il de cet homme qui t’a attaqué plus tôt ? »

« Avant-hier, sur un autre sujet. »

« Je vois »

S’ils étaient tout similaires sur ce point, alors il n’y avait aucun doute possible.

« Il se passe quelque chose à Malonei. »

« Oui. Très probablement, quelque chose qui a commencé à Aegina. »

« ... »

J’avais regardé la chose sombre que je tenais toujours.

Cela n’avait pas commencé à Aegina, cette chose était aussi à Comotoria. Il était déjà apparu à Comotoria avant Aegina.

De toute façon, il n’y avait aucune preuve que ce qui se passe à Aegina était similaire à ce qui avait eu lieu à Comotoria.

{C’est la même chose}, dit Éléanore avec confiance. Je le pensais également.

Ce n’était pas logique. Ce sentiment passait par l’Épée Démoniaque en me disant que c’était la même chose.

Que ces deux affaires étaient identiques.

« C’est à quelle distance d’ici ? »

« Kakeru, que dites-vous... ? »

J’avais hoché la tête.

« Je vais aller à Malonei »

À Malonei... à Aegina, il se passait quelque chose.

Aura, Iris, Neora et Delphina, pour le bien de mes femmes, il me semblerait que j’avais besoin d’y aller en personne et de tout résoudre en même temps.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

6 commentaires

  1. Merci pour le chapitre

  2. Merci pour le chapitre

Laisser un commentaire