Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken – Tome 5 – Chapitre 119

Bannière de Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken ***

Chapitre 119 : Une femme agréable, sans aucun doute

« Q-Q-Q-Q-Q-Q-Q-Quoi... !? »

Elle était devenue rouge comme une pieuvre bouillie et sa bouche s’était ouverte et refermée comme un poisson rouge.

Iris, soudainement embrassée, avait été mortellement surprise.

« Qu’est-ce qu’il y a  ? » demandai-je.

« Q-Qu’est-ce que vous voulez ! Que faites-vous si soudainement !? » demanda Iris.

« Je t’embrassais »

« Je ne parle pas de ça ! » s’écria-t-elle.

« Tu es une femme si agréable, alors je t’ai embrassée, » répondis-je.

« Je-je ne parle pas de ça ! »

Iris niait de manière hésitante.

Alors, de quoi s’agissait-il ?

« Je-je suis quelqu’un qui sera bientôt fiancé avec le prince du royaume d’Aegina, vous savez ! Mais vous... »

« Ce n’est rien. » J’avais interrompu les mots d’Iris à mi-chemin. « J’ai dit déjà que je vais arrêter tout ça. »

« Arrêtez... c’est vrai que vous avez dit ça, mais... » Iris avait fait un visage amer. « Pourquoi vous inquiétez-vous autant pour moi ? »

« Je n’ai pas l’habitude de laisser une femme si convenable en face de moi, puis de la laisser à un autre homme, » répondis-je.

« Mais, je suis…, » commença-t-elle.

« Toutes les femmes fiables sont à moi, » je l’avais déclaré franchement.

J’avais pris seulement des arguments simples et utiles, et dirigeai ces mots vers Iris. Et peu importe la partie qui en était enlevée, c’est une chose qui ne pouvait être mal comprise.

Iris, à qui on avait dit que ça, avait été abasourdie.

Puis assez rapidement, son visage était redevenu rouge avant qu’elle ne demande.

« P-Pourquoi, quelqu’un comme moi... »

J’avais répondu instantanément en entendant la faible voix d’Iris.

« On ne va pas tourner autour de pot plus longtemps. Ne me fais pas trop le répéter. Toutes les femmes agréables sont à moi. C’est pourquoi je vais arrêter ton mariage, et t’embrasser. »

« Suis-je une femme agréable ? » demanda Iris.

« Tu l’es. Je peux te le garantir. »

Iris s’était calmée. Elle s’était calmée, et jetait de courts regards vers moi en baissant un peu les yeux. Son visage était légèrement rouge, d’un rouge serein.

Elle paraissait être une simple jeune fille.

Iris qui était appelée comme l’une des fleurs jumelles de Theresia était vertueuse, ce qui n’était pas mauvais en soi.

Iris se décida soudainement à me jeter des coups d’œil plus soutenu avant de me demander. « Avez-vous... »

« Hmm ? »

« Avez-vous déjà dit ça à Aneue ? » demanda Iris.

« À propos du fait que toutes les femmes agréables soient à moi ? Je le lui ai déjà dit. »

« Bien qu’Aneue soit aussi folle de vous, Kakeru ? »

« Ce n’est pas une raison pour ne pas le lui dire. »

« ... »

Iris s’était calmée.

Son expression se resserra et retourna à son calme habituel.

« Hey, comment puis-je arrêter ton mariage ? »

« L’affaire... »

« Hein ? »

« Résolvons l’affaire... »

« ... J’ai compris. »

Iris se retourna et commença à marcher. J’avais tiré les deux hommes attachés et l’avais suivie.

Eh bien, ce n’était pas le moment de s’y précipiter encore.

« Après ça. »

« Hein ? »

« Après cela, vous devrez écouter mon problème, » déclarait Iris tout en me faisant face à l’avant.

« ... D’accord »

J’avais été pris au dépourvu.

{Elle est tombée, hein} déclara Éléanore d’une voix amusée.

{Papa !}

Nous avions commencé à marcher et Hikari qui était silencieuse jusque-là m’avait parlé.

« Qu’est-ce qu’il y a ? »

{Hikari est-elle une femme agréable ?}

« ... »

Je ne pouvais pas m’empêcher de m’arrêter sur mes pieds. Ma mâchoire était tombée.

Une phrase à laquelle je ne m’attendais pas. Une question pour laquelle aucune réponse ne me venait.

Éléanore continuait à rire dans ma tête me voyant incapable d’y répondre instantanément.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

7 commentaires




  1. 0



    0

    Merci pour le chapitre.




  2. 0



    0

    Merci pour le chapitre.




  3. 1



    0

    Merci pour le chapitre.

    La question qui tue. Je suis mort de rire




  4. 0



    0

    Merci pour le chapitre

  5. Ethan_Nakamura



    0



    0

    La question qui fallait pas poser xD, merci pour le chapitre.




  6. 0



    0

    C'est comment te dire genant




  7. 0



    0

    Merci pour le chapitre 🙂

Laisser un commentaire