Kimi kara Uketsugu Brave Chronicle – Chapitre 4 – Partie 7

Bannière de Kimi kara Uketsugu Brave Chronicle ***

Chapitre 4 : La Guerre Absolue

Partie 7

Sentant une importante Puissance des Étoiles à proximité, Yukihime avait instantanément fait un bond en arrière. Le sol avait une profonde fissure, comme si une massive lame l’avait entaillé.

Un frisson parcourut la colonne vertébrale d’Yukihime, et dans son esprit, elle vit son corps embroché par une telle lame. Sans une seule véritable pensée, son corps recula instinctivement vers le bord du cratère.

La Peur. Une peur écrasante qui surpassait tout ce qu’elle avait déjà ressenti auparavant. Qu’est... ce que c’est ? Près du centre du cratère, juste à côté d’Elemia, Yukihime avait ressenti une étrange présence.

Elle baissa les yeux et vit alors un homme aux cheveux argentés qui touchait Elemia. Des fissures apparurent dans la glace qui l’emprisonnait, et bientôt, elle éclata en mille morceaux.

« Je m’excuse profondément de tomber dans un état si pitoyable, en plus d’avoir perdu face à elle... Je vais accepter tous les châtiments que vous souhaiterez m’infliger, » Elemia régénéra sa moitié inférieure, puis s’agenouilla et s’inclina devant l’homme.

Une voix aussi tranchante qu’une lame résonna. « Assure-toi de rester en vie et pour le moment, repose-toi, » après avoir montré un peu de pitié, l’homme concentra son regard sur l’autre personne présente.

Yukihime était maintenant au centre de ce regard. Le simple fait de sentir ses yeux sur elle était suffisant pour envoyer un autre frisson dans sa colonne vertébrale.

Une fraction de seconde plus tard, l’homme aux cheveux argent se tenait devant elle. Ses cheveux argentés qui étaient maintenus avec une lanière d’argent étaient aussi tranchants qu’un tas de lames en suspension. Il était beau, avec une belle peau blanche, et sa grande silhouette était vêtue d’un uniforme militaire noir de jais. Malgré sa maigreur, Yukihime pouvait dire que des muscles bien entraînés étaient cachés sous le tissu.

« Je ne peux pas croire que tu as réussi à vaincre Elemia, » murmura-t-il. Ses mouvements semblaient étranges, comme si des parties de ses pas étaient invisibles.

« Êtes-vous... l’Empereur des Ténèbres de Khaos Schwartz ? » Malgré l’évidence qui était devant ses yeux, Yukihime posa quand même la question.

C’était bien le chef de Khaos Schwartz, et celui qui dirigeait les Sept Chevaliers Diaboliques — Redge, l’homme qui cherchait à kidnapper Towa. Et la Puissance des Étoiles d’Elemia ne semblait rien comparer à la sienne.

« En effet, l’Empereur des Ténèbres est l’un des surnoms que je possède. Et toi, es-tu la reine de l’Étoile d’Azur ? » demanda-t-il.

« M’appeler reine serait inexact, » répondit Yukihime.

« N’es-tu pas la plus puissante de l’Étoile d’Azur ? J’ai du mal à croire qu’il y a beaucoup de personnes dans ce monde qui pourraient se battre sur un pied d’égalité avec mes subordonnés, » déclara-t-il.

Redge regarda autour de lui, puis fixa une fois de plus ses yeux sur Yukihime. Son regard lui donna l’impression que des lames se pressaient contre sa gorge — mais elle n’eut pas le temps d’avoir peur.

« Si je vous vaincs ici, cette guerre finira, » déclara Yukihime.

« C’est humoristique ce que tu me dis. Veux-tu dire que même si nous sommes si proches l’un de l’autre, tu ne peux toujours pas sentir mon pouvoir ? » demanda-t-il. « Ou est-ce que les habitants de l’Étoile d’Azur trouvent un sens à leur vie en espérant l’impossible ? »

« Je suppose que je ne peux pas vous convaincre de reculer, n’est-ce pas ? » demanda Yukihime.

« Il s’agit là d’une question stupide. J’ai le devoir de protéger mon peuple, et je n’ai pas l’intention de retourner chez moi les mains vides, » répondit-il.

« Eh bien, moi aussi j’ai le devoir de protéger mon peuple, » répliqua Yukihime.

« Aucun dirigeant n’est autorisé à battre en retraite. Si un roi recule, alors son royaume tombe, » déclara-t-il. « Et si marcher en avant exige des sacrifices, alors il ne devrait jamais s’écarter de son chemin... Même si cela signifie affronter un autre dirigeant qui a le devoir de protéger son propre royaume. Voilà ce que signifie être un dirigeant. »

« Oui... Voulez-vous commencer dès maintenant ? » Yukihime avait raffermi sa main tenant de la Floraison des Neiges.

« Oui ! Car sur un champ de bataille n’a nul besoin de mots, mais d’épées, » Redge avait alors brandi devant lui sa lame géante. « Puisque tu es assise sur le trône de ton monde, tu devrais certainement savoir comment démarrer correctement une bataille. »

Yukihime regarda son ennemi et cria. « Je suis Yukihime Yukigane, la Directrice qui protège l’Étoile d’Azur ! »

Ce à quoi l’autre répliqua. « Et moi, je suis Redge Ferimento, l’Empereur des Ténèbres qui règne sur Khaos Schwartz. Yukihime, est-ce bien ça ? Ceci est ta chance de mettre en jeu tout ce que tu sais sur la maîtrise de ton arme. Et tu pourras finalement apprendre qu’il y a des hauteurs que tu n’atteindras jamais, peu importe combien tu es prête à risquer tout ce que tu as. »

Yukihime fonça vers Redge — et elle ne coupa rien d’autre que de l’air. Juste avant cette attaque, Redge avait lui aussi frappé avec sa propre épée, mais leurs armes n’avaient pas touché l’autre. Et Redge avait en plus disparu.

Yukihime se retourna pour voir que Redge se tenait dans son dos, dans une position en diagonale vis-à-vis d’elle. Est-il simplement rapide ? Non, cela n’a rien à voir avec la vitesse... Je ne peux pas voir quel genre de mouvement c’était. Qu’est-ce que c’était juste avant ça ? A-t-il disparu au moment où je l’ai frappé ?

Yukihime se retourna avant de s’approcher plus près de Redge. Soudainement, du sang frais s’était mis à jaillir de plusieurs endroits de son corps. Elle n’avait pas été touchée, mais elle pouvait sentir des coupures un peu partout sur son corps. Redge n’avait toujours pas levé le petit doigt.

Si c’est une sorte de Sorcellerie des Étoiles, alors comment cela marche-t-il ? Cela n’a pas de sens. Alors qu’Yukihime était prise dans ses pensées, le nombre de ses blessures ne faisait qu’augmenter. Elle avait alors essayé de prendre un peu de recul. Et les nouvelles blessures avaient dès lors cessé. Est-ce que cela signifie que je suis sorti de la portée d’attaque de sa Sorcellerie des Étoiles ? De toute façon, je ne peux pas me permettre à nouveau d’aller proche de lui.

Yukihime avait fait basculer sa main gauche, projetant par la même occasion une douzaine de pics de glace. Instantanément, ils avaient tous été brisés, comme si une épée était passée à travers chacun d’eux. Pas un seul n’avait atteint Redge.

Est-il un élémentaliste du vent ? Elle pensait à Sakito Nagisaki, le 3e plus fort de l’Académie de la Porte des Étoiles. Il pourrait également utiliser le vent pour créer des frappes invisibles similaires à celles qu’elle rencontrait en ce moment. Mais alors pourquoi n’y a-t-il pas de vent présent en ces lieux ? Comment un élémentaliste du vent pourrait-il faire quelque chose sans vent ?

Le vent n’expliquait pas non plus la téléportation de Redge, pour laquelle il n’avait apparemment pas besoin de mouvement préparatoire. Il y avait une possibilité qu’il possédât un élément unique, mais il semblerait que le vent soit hors de question. Après tout, il n’y avait aucune preuve qu’il utilisait la Sorcellerie des Étoiles du vent.

Une autre pensée surgit dans l’esprit d’Yukihime. Il existait un élément abstrait connu sous le nom d’« espace », qui avait été utilisé par un Sorcier des Étoiles de Khaos Schwartz pour pulvériser les habitants de l’Étoile d’Azur pendant les Première et Deuxième Guerres contre un Autre Monde. Cela pourrait expliquer ses mouvements impossibles.

« Oui... Le Contrôle de l’Espace, » au moment où Yukihime murmura ces mots, elle vit une vague d’émotions monter sur le visage de Redge — cela ressemblait presque à de la colère. En voyant cela, Yukihime savait qu’elle se trompait. Mais si ce n’est pas la bonne réponse... alors que pourrait être la véritable réponse ?

Comme pour se débarrasser de sa confusion, Yukihime laissa échapper un puissant cri et s’avança. Au moment où elle le frappa, Redge s’était téléporté plus loin d’elle.

La peur — Yukihime avait ressenti cette émotion à plusieurs reprises, mais la peur de combattre quelqu’un de plus fort qu’elle était quelque chose d’inconnu pour Yukihime. Elle n’avait pas su comment Elemia était puissante jusqu’à ce qu’elle la combatte, mais dès le début, son instinct lui avait dit qu’elle gagnerait. Cela avait été là quand elle avait combattu Kokuya et Towa... mais ce même instinct était maintenant silencieux.

Pourtant, Yukihime avait refusé de reculer. « Attendez un peu et vous transpirerez bien assez vite, » déclara-t-elle. Toujours inébranlables, ses yeux bleus devinrent encore plus tranchants alors qu’elle regardait son ennemi.

« Tu possèdes de puissants yeux, » déclara Redge, alors qu’Yukihime commençait à courir vers lui. « Mais maintenant, tu es à ma portée. »

Instantanément, la Puissance des Étoiles de Redge avait été projetée hors de lui. Cela avait tranché l’air, le sable et les gravats qui encombraient le sol, et les restes de la glace d’Yukihime. Initialement, cela allait également trancher le corps d’Yukihime — ou du moins, c’était ce qui aurait dû se produire.

« Oh ? » Redge murmura calmement.

Juste avant que la Puissance des Étoiles de Redge ne touche le corps d’Yukihime et le réduise en tranche, la Puissance des Étoiles de glace s’était mise à scintiller tout autour de son corps. Yukihime avait activé une Sorcellerie des Étoiles de défense automatique, et par conséquent, une multitude de minuscules parois de glace hexagonales s’étaient formées tout autour d’elle.

Des fissures retentirent autour d’elle alors que les minuscules parois de glace se séparaient, mais Yukihime continua à courir jusqu’à ce qu’elle se rapproche suffisamment afin de pouvoir frapper à l’aide de son épée.

« Tout en sachant ce que tu as à découvert, tu oses quand même entrer dans la portée de mon attaque. Es-tu courageuse ou tout simplement téméraire ? Mais si tu insistes pour me combattre de près, je serai heureux de jouer avec toi, » un sourire bien visible apparut sur les lèvres de Redge alors qu’il soulevait son épée massive.

Le long de l’énorme lame, Yukihime pouvait voir une seconde lame plus petite qui était comme attachée à la plus grosse. Son manche était aussi inhabituellement long. Une lame de la moitié de cette taille aurait été plus que suffisante pour une épée longue, mais pour une raison inconnue, elle était deux fois plus longue.

L’acier sembla crier alors que la lame bleue d’Yukihime se heurta à l’arme monstrueuse de Redge. Du sang frais jaillissait de nouvelles plaies se situant sur le corps d’Yukihime.

Ma Sorcellerie des Étoiles n’est pas parfaite... Et puisque j’ai essayé de conserver autant de Puissances des Étoiles que possible en créant ces murs de glace, ils ne peuvent pas me protéger complètement de ses attaques. En une fraction de seconde, Yukihime inventa un tout nouveau sort : celui qui créerait instantanément un mur de glace au moment où la Puissance des Étoiles de l’adversaire la toucherait. C’est une mince couche de protection afin de masquer mon manque de défense, mais peu importe... Je suis désormais au corps à corps, ce qui signifie que je n’ai plus à courir comme une folle.

Désespérée, Yukihime agrippa sa lame de toutes ses forces. Mais de combien de désespoir ai-je besoin afin de gagner ? Il n’y a pas de sens là dedans... et il n’y a pas de fin à portée de vue. Mais cela n’a désormais pas d’importance. Je dois juste garder mes yeux sur ce qui est en face de moi.

« L’Azure Absolue : La Dance des Épées — Danse des Lames Folles. »

Il s’agissait d’une variante du sort qu’Yukihime avait utilisé pour arrêter Elemia, où elle avait gelé tout ce qui était visible à portée de vue. En un instant, elle était devenue entourée par une série d’épées de glace. Yukihime avait pris la quantité de Puissance des Étoiles nécessaire afin de geler une zone entière et l’avait plutôt utilisé afin de produire de nouvelles armes.

Yukihime avait injecté toute l’énergie qu’elle pouvait rassembler dans la Floraison des Neiges et avait frappé avec elle, repoussant Redge par la même occasion.

Ensuite, elle avait jeté son Armement des Étoiles dans le ciel. Après avoir atteint une certaine hauteur, il commença à tourner sur lui-même.

Un combat à l’épée à grande vitesse avait alors commencé.

Pour commencer, Yukihime avait attrapé les deux épées de glace les plus proches et les avait jetées sur Redge. Par la suite, elle avait attrapé les deux suivantes et les avait utilisées afin de frapper Redge avec une série d’attaques rapides. Quant à lui, il avait une très grande épée, et il surclassait certainement sa puissance, mais elle espérait l’accabler sous un déluge de frappes rapides.

Elle frappait, fonçait sur lui, puis frappait à nouveau. Redge interceptait chaque attaque avec le côté de sa lame. Pourtant, Yukihime avait continué à le repousser. Les deux épées qu’elle avait lancées avaient atterri à côté de Redge et à un pas derrière sa position actuelle. Celle qu’elle avait précisément visée pour le toucher avait été interceptée avant même qu’il ne l’atteigne, tandis que l’autre perçait le sol à l’endroit exact où elle voulait qu’elle soit.

Il semblait que la capacité de Redge à frapper tout ce qui se trouvait autour de lui affectait un rayon spécifique quand il l’activait, mais quand il se concentrait sur le combat contre Yukihime, ses effets disparaissaient. Bien sûr, il semblait que Redge pouvait aussi se concentrer sur une certaine direction, comme il le faisait maintenant afin de bloquer les attaques d’Yukihime. Voilà pourquoi l’autre épée qu’Yukihime avait délibérément jetée loin de Redge n’avait pas été fendue en deux.

La technique d’épée de Redge faisait penser qu’Elemia était une amatrice, mais là encore, Elemia n’avait jamais semblé être une véritable combattante à l’épée. Yukihime pouvait dire que Redge était extrêmement bien entraîné en matière de maîtrise de l’épée — comme si son étrange capacité n’était pas assez dangereuse, sa technique physique seule suffisait à faire de lui un monstrueux adversaire.

Yukihime ramassa la Floraison des Neiges, saisissant une autre épée de glace se trouvant à proximité, puis elle chargea jusqu’à Redge. Elle avait croisé ses lames quand elle s’était approchée, et il les avait encaissées de plein fouet.

Maintenant, Yukihime avait frappé son pied sur le sol, et une explosion de glace était venue en provenance de l’épée de glace qu’elle avait jetée derrière Redge. Cela aurait dû le frapper dans le dos — mais elle n’avait pas cette chance, car Redge ne se tenait déjà plus là. Une fois de plus, il s’était téléporté.

Rapidement, Yukihime avait à nouveau jeté la Floraison des Neiges dans le ciel et avait récupéré deux autres épées de glace. Elle pouvait sentir une Puissance des Étoiles venant de derrière, mais elle était déjà prête.

« Tu as perdu, » déclara Redge alors qu’il frappait avec son épée d’argent.

« Mur d’Azur, » murmura-t-elle.

Alors que le mur incassable d’Yukihime bloquait son attaque, elle murmura quelque chose d’autre sans se retourner, et un sort différent s’activa. « C’est vous qui avez perdu. »

Yukihime avait désactivé les murs de glace qui la protégeait après s’être retournée. Ses deux épées de glace avaient été projetées vers le cou et la poitrine de Redge, mais elles avaient été coupées en dés avant même d’entrer en lui. Puis, quelque chose tomba à ce moment-là en provenance du ciel.

Yukihime s’avança et rattrapa sa bien-aimée Floraison des Neiges.

« L’Azure absolue : La Danse des Frappes — Danse Éclair. » Dès qu’elle déclara cela, la lame de la Floraison des Neiges s’était étendue, renforcée par une glace aussi solide que n’importe quel Mur d’Azur. Elle était maintenant devenue une lame que personne ne pouvait briser, et Yukihime avait frappé avec elle à très haute vitesse.

Ce flash d’azur avait avancé vers Redge — et il l’avait bloqué. La lame d’Yukihime avait affronté l’épée de Redge, et il s’agissait à nouveau d’une impasse dans leur combat.

Bon. C’est exactement ce à quoi je m’attendais, pensa-t-elle.

Le lancement plusieurs sorts tape-à-l’œil à la chaîne avait détourné les regards de Redge des véritables intentions d’Yukihime, et maintenant elle avait sa lame enfermée à l’intérieur d’un carcan indestructible qu’elle avait créé avec la Danse Éclair.

J’ai dépensé beaucoup de Puissance des Étoiles dans ma bataille contre Elemia... Je ne serai pas capable de me battre pendant une longue période encore. Je dois en finir le plus tôt possible, pensa-t-elle.

« Je pensais que tu avais dit que j’allais perdre, » rétorqua Redge.

« C’est exact. C’est maintenant le moment, » répondit-elle.

Finalement, il était temps de dévoiler l’autre sort qu’Yukihime avait activé quand elle avait bloqué l’attaque de Redge avec son Mur d’Azur — et dans une telle situation, il n’y avait aucune chance d’y échapper.

« Jugement de l’Azure, » murmura-t-elle.

Yukihime avait mis tellement d’effort pour combattre Redge à corps à corps, et tout cela était afin de lui garder les yeux sur ce qui était devant lui, plutôt que sur ce qui était au-dessus de lui.

La raison pour laquelle elle avait lancé la Floraison des Neiges dans le ciel n’était pas seulement pour qu’elle puisse utiliser deux épées de glace, mais pour que les yeux de Redge se concentrent là-dessus au lieu du Cercle d’Étoiles présent dans le ciel. Elle s’était également assurée de faire le cercle plus petit que quand elle l’avait utilisé contre Elemia. Le bloc de glace qu’elle avait laissé tomber était également plus petit, ce qui diminuerait sa portée, mais il devait être de cette taille afin d’empêcher que Redge le remarque tout de suite. De plus, en gardant Redge au même endroit grâce à ses attaques à l’épée, Yukihime avait pu compenser la perte de couverture. Afin de vaincre un ennemi comme celui-ci, elle avait besoin de s’arrêter et, comme elle ne pouvait pas faire traîner la bataille, c’était sa meilleure option.

Et ainsi, le Jugement d’Azure était une fois de plus descendu du ciel. Au moment où le bloc de glace avait quitté le Cercle des Étoiles, un bourdonnement assourdissant avait crépité dans le ciel. Au moment où Redge remarqua le danger venant d’en haut, il était déjà trop tard. Le gros morceau de glace s’effondrait vers le sol à une vitesse totalement choquante.

Malgré le fait qu’il semblait être à quelques secondes de la mort, Redge ne montra à Yukihime qu’un large sourire, puis commença à parler d’une voix ravie. « Je suppose que je te dois des excuses, Yukihime. Tu es en effet une puissante guerrière. Il n’est pas étonnant que tu aies réussi à vaincre Elemia. Tu as certainement ce qu’il faut pour gouverner. »

Redge se téléporta à dix pas d’Yukihime. Il semblerait qu’il n’avait pas l’intention de fuir. S’il n’y a pas de limites vis-à-vis de ce pouvoir de téléportation, alors le plan se terminerait par un échec total. À en juger par la façon dont il a bougé jusqu’à maintenant, il semble qu’il ne peut se déplacer que sur de courte distance avec chacune de ses téléportations.

Redge abaissa son épée massive, et elle commença à prendre une lueur argentée. Yukihime pouvait sentir une quantité incroyable de Puissance des Étoiles en elle, s’élevant progressivement à un niveau qu’elle n’avait jamais vu auparavant.

« Il n’y a rien que je ne puisse pas trancher en deux. Face à ma lame, tout objet n’est pas plus durable qu’un morceau de papier, » déclara-t-il.

Dites-moi que c’est une blague. Pensa Yukihime alors qu’elle devenait pâle. Ne me dites pas qu’il pense réellement couper en deux mon Jugement d’Azure. C’est impossible ! Le Jugement d’Azur était composé de glace spéciale produite par la Sorcellerie des Étoiles. Elle n’était pas aussi résistante qu’un Mur d’Azur, mais elle était beaucoup plus résistante que la glace normale. Même s’il réussissait à découper quelques couches à la surface du bloc, cela ne signifierait rien. Essayez de le toucher pour commencer.

Yukihime était prête à créer un Mur d’Azur. Elle était même prête à retarder son activation, de sorte que tous les deux seraient pris au piège, aussi longtemps que cela empêcherait Redge de s’échapper c’était bon. Pendant ce temps, Redge frappa avec sa lame d’argent vers le grand morceau de glace se trouvant dans le ciel.

Une attaque argentée en arc de cercle vola vers le haut. Elle avait directement frappé le centre de la glace — et avait continué à avancer, coupant totalement le bloc de glace en deux. Mais le spectacle ne s’était pas arrêté là. Couper la glace en deux ne la rendrait pas moins menaçante, mais Redge ne cessait pas de frapper avec son épée, comme s’il voulait diviser le ciel lui-même.

Des attaques argentées s’étaient donc envolées les unes après les autres, à des vitesses fulgurantes. Alors qu’elle regardait ça, Yukihime pouvait à peine croire ce qu’elle voyait. Chaque attaque coupait la glace, jusqu’à ce qu’elle ne soit plus que des petits morceaux de glaces sans danger.

Si cela avait été un combat normal, cela aurait été le moment où Yukihime serait tombée à genoux et se serait raidie comme un cadavre. Elle se serait peut-être salie. Elle aurait peut-être pleuré comme un bébé. Elle aurait peut-être pleuré pour avoir de la pitié. Elle aurait peut-être tourné le dos avant de fuir. Elle aurait peut-être même mis son épée contre son cou avant de se tuer sans un bruit. Voilà le niveau de ridicule que cette situation lui inspirait.

Mais il s’agissait là d’un cas spécial, et Yukihime Yukigane ne voulait pas bafouer sa fierté ou ses devoirs, même si cela signifiait mourir entre les mains d’un dieu.

« Non... Je ne peux pas perdre ici ! » Yukihime cria vers Redge avant de frapper avec violence avec sa lame placée sur le côté. C’était l’attaque la plus habile qu’elle ait jamais faite — mais même cela ne suffisait pas pour l’atteindre.

La grande épée de Redge clignota d’un coup, et La Floraison des Neiges fut coupée en deux. Sa lame bleue se dissipa dans les airs — et après ça, il ne restait plus rien de la lame.

« Im... possible..., » murmura-t-elle.

La Floraison des Neiges était aussi résistante qu’un Mur d’Azur. Une défense que personne n’avait jamais pénétrée. Et pourtant Redge l’avait tranchée comme dans du beurre. Sa durabilité avait chuté quand il avait pris la forme d’une lame au lieu d’un mur, mais à ce stade, cela ne ressemblait à rien d’autre qu’une excuse.

« La seule différence entre la bravoure et l’insouciance est de savoir si l’on réussit ou non à la fin. Tu n’as fait aucune erreur... sauf celle de devenir mon adversaire, » une fois de plus, Redge leva sa lame d’argent.

Une nouvelle nuance de désespoir surgit en Yukihime. « Mur d’Azur. »

Alors qu’il la regardait patauger, le respect pour elle qui avait commencé à apparaître dans ses yeux fut remplacé par de la déception. La tentative de résistance frénétique d’Yukihime s’était révélée futile, car Redge avait facilement franchi sa dernière défense.

Le son de sa défense se faisant trancher en deux semblait si clair et pur. C’était le son de son propre désespoir.

Redge avait raison. Il n’y avait rien qu’il ne pouvait pas couper avec son arme. La défense incassable d’Yukihime n’était plus, et il n’y avait plus rien pour faire obstacle à la lame de Redge.

Une blessure était apparue de l’épaule d’Yukihime jusqu’à sa hanche, décorant les environs d’une éclaboussure de sang. La douleur s’était mise à brûler en elle, mais grâce au Mur d’Azur, la blessure était peu profonde. Elle avait à peine échappé à une mort instantanée. Si elle avait pris toute la force de cette épée, elle aurait facilement eu son torse coupé en deux.

Vais-je perdre ? Alors que la douleur l’amenait au bord de l’inconscience, une seule pensée flotta dans l’esprit d’Yukihime. Dans cette guerre, la perte signifie la mort.

« Kokuya. Je suis désolée, » murmura-t-elle.

Pourquoi est-ce que je m’excuse auprès de lui ? Pour avoir perdu ? Pour n’avoir pas pu protéger tout le monde ? Se demanda-t-elle.

Yukihime possédait deux incantations interdites de niveau 1 de Sorcellerie des Étoiles. Le premier était le Jugement d’Azir : Le Perceur d’Étoile, tandis que le second était quelque chose qui pourrait la tuer si elle l’utilisait dans un tel état d’affaiblissement. Non, je suis sûr de mourir si je l’utilise maintenant.

Il s’agissait d’un suicide assuré, mais ce serait mieux que de mourir en silence.

Redge avait pris position afin de la frapper depuis en haut. Si cela la frappait, cela signifierait sûrement la fin.

En réponse, Yukihime déchaîna une Sorcellerie des Étoiles abstraite — le sort le plus puissant qu’elle possédait.

« Zéro Absolu, » murmura-t-elle.

Le temps s’était arrêté. Pour le dire simplement, Yukihime avait gelé le temps lui-même.

En bon état, elle pouvait garder ce sort actif pendant dix secondes, mais actuellement, elle ne pourrait le maintenir que cinq secondes. C’était la Sorcellerie des Étoiles qu’elle avait utilisée pour vaincre Kokuya et le Destructeur — la Sorcellerie des Étoiles ultime, qui pourrait dépasser la déesse de la ruine elle-même.

La glace s’était propagée à l’extrémité cassée de la Floraison des Neiges, recréant sa lame. Ce n’était pas aussi durable qu’un Mur d’Azur, mais cela n’avait pas d’importance à ce stade. Elle devait d’abord être capable de se défendre avant qu’elle ne craigne de casser une autre arme.

Yukihime avait alors soulevé sa lame de glace vers Redge. Sa défense était grande ouverte.

Elle n’avait jamais regretté de ne pas l’utiliser dès le début. Zéro Absolu serait toujours dangereux, peu importe l’état dans lequel elle se trouvait. Après avoir dépensé une quantité considérable de Puissance des Étoiles dans sa lutte contre Elemia, elle avait complètement abandonné l’idée de l’utiliser.

Yukihime frappa avec sa lame — et instantanément, son esprit tressaillit. Elle avait alors trébuché, et sa lame avait perdu trop de force. La blessure produite était ainsi trop peu profonde.

Yukihime avait à nouveau essayé de frapper avec son épée. Soudain, la main droite de Redge avait bougé et avait attrapé l’épée d’Yukihime.

Quoi ? Les cinq secondes ne sont pas déjà écoulées. Ai-je utilisé trop de Puissance des Étoiles ? Ai-je mal calculé la quantité de temps à disposition..., pensa-t-elle.

« Tu ne comprends pas, n’est-ce pas ? » Redge cassa la lame qu’il tenait dans ses mains. « Il n’y a rien que je ne puisse pas couper... même le temps lui-même. »

« Si c’est vrai, comment l’avez-vous fait alors que j’ai arrêté le temps ? » demanda-t-elle.

« Juste avant que tu actives ta Sorcellerie des Étoiles, j’ai ressenti un autre type de Puissance des Étoiles, » répondit-il. « J’ai donc simplement émis une partie de ma propre Puissance des Étoiles en synchronisation avec elle, et je l’ai imitée. »

Redge avait créé une Sorcellerie des Étoiles qui réagissait automatiquement à la Puissance des Étoiles de ses adversaires, ce qui lui permettait de contrer la Sorcellerie des Étoiles abstraite en utilisant le mimétisme. C’était tellement ridicule qu’Yukihime ne pouvait même pas se sentir choquée. Elle avait joué sa dernière carte, et elle avait perdu. Non, c’était plus comme si chacune de ses cartes avait été déchirée en lambeaux méconnaissables. Il était à un niveau complètement différent et il l’avait complètement vaincue.

« Adieu, Yukihime. Tu m’as fait me rappeler à quel point une vraie bataille peut être exaltante. Je suis fier de savoir que la gloire de Khaos Schwartz atteindra de nouveaux sommets grâce à des guerriers comme toi, » déclara-t-il.

Louant la bataille qui s’achevait, Redge leva sa lame d’argent, puis l’abattit une dernière fois.

Mais juste avant que l’épée ne puisse trancher le corps d’Yukihime...

« Je n’en crois rien !! »

Un garçon aux cheveux noirs était soudainement apparu et avait envoyé un rapide coup de poing illuminé directement vers Redge. Avant que cela n’entre en collision avec lui, Redge ramena son épée en arrière et détourna le coup de poing, ce qui fit reculer de sa proie l’Empereur des Ténèbres.

Il était clair que cette bataille était loin d’être terminée.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Un commentaire




  1. 0



    0

    Merci pour le combat
    Donc maintenant je vais considérez Yukihime comme la version alternative gentille de Esdeath (elles ont les mêmes attaques donc)

Laisser un commentaire