J’ai été réincarné en une Académie de Magie ! – Tome 4 – Chapitre 46 – Partie 1

***

Chapitre 46 : Tête de godets

Partie 1

Grâce à Serya, l’inscription n’avait pris que quelques minutes. À notre grande surprise, elle était en fait l’assistante de la Guilde de la ville de Perto. La directrice était actuellement en voyage d’affaires, c’était donc elle qui s’occupait de toute la paperasserie en ce moment. Bien sûr, le surveillant était toujours en train de nous fixer du regard, ou pour être plus précis, Nanya. Il ne la perdait pas de vue, et je commençais à penser que c’était à la fois effrayant et ennuyeux. Quant à elle, elle s’en fichait.

En ce qui concerne l’inscription, on nous avait offert à chacun de nous une carte métallique sur laquelle étaient inscrits notre nom, notre espèce, notre rang d’aventurier et notre rang de guilde. Les mots n’étaient pas magiques ou enchantés, comme je l’avais lu dans ces romans sur Terre, ils n’étaient en vérités que de vieilles plaquettes comme ceux de chien.

Sur le mien, l’information suivante avait été écrite :

[Nom] : Illsyore

[Espèce] : Humain

[Rang d’Aventurier]: Divin

[Rang de Guilde] : Débutant

Apparemment, ils n’avaient pas ajouté le nom de famille à moins que nous spécifiions que nous en ayons un, cependant, nous pourrions l’inscrire comme initiale. C’était génial parce qu’Ayuseya n’avait ajouté qu’un P pour Pleyades, Shanteya un D pour Dowesyl, et Nanya un D pour Demonarkiar.

La seule chose que j’avais trouvée bizarre, c’était qu’ils me voyaient comme un humain. Bien qu’il soit vrai que je n’avais pas d’yeux fendus ou d’appendices bizarres, au lieu d’un sternum, j’avais un gros cristal vert, mais elle ne m’avait pas fait me déshabiller pour prouver que j’étais complètement humain. Si cela s’était produit, j’avais le sentiment que Serya aurait dû faire face à une démone en colère, ainsi qu’une dragonne et une El’Doraw dans le même état en même temps. Par conséquent, j’étais resté entièrement vêtu. D’un point de vue extérieur, sans utiliser de magie ou d’autres moyens pour révéler la vérité sur moi, je ressemblais à n’importe quel autre grand être humain aux cheveux verts.

Une fois le processus d’inscription terminé, on nous avait expliqué les règles d’acceptation des quêtes du Tableau de Quêtes et avions commencé à les analyser.

Le Tableau de Quêtes était essentiellement une planche en bois derrière le comptoir où l’on pouvait commander quelque chose à boire. Le directeur ou l’assistant de la Guilde y épinglait toutes les quêtes de la ville ainsi que celles envoyées par le quartier général depuis la capitale. On ne m’avait pas dit comment ils étaient restés en contact, mais Serya m’avait dit que c’était presque instantané. C’était un fait qui m’avait fait croire qu’ils utilisaient peut-être une sorte d’objet magique capable de transmettre des informations écrites ou verbales sur de longues distances.

Chaque demande de quête avait un titre, qui représentait l’objectif principal, les objectifs secondaires, les détails sur chaque objectif si nécessaire, la récompense pour l’achèvement, la limite de temps s’il y en avait, les rangs d’aventurier recommandés et le rang minimum de guilde.

En d’autres termes, quelque chose comme ça :

Quête locale

Titre : Chassez la meute de gobelins au nord de Perto.

Objectifs : Tuez tous les gobelins de la meute située au nord de Perto. (apporter une dent de chaque gobelin comme preuve)

Délai : Aucun

Récompense : 2 goldiettes

Rang de l’aventurier recommandé : Intermédiaire

Rang minimum de la guilde : Débutant

Oh, et si la quête était régionale ou quelque part au hasard dans le royaume, au lieu de Quête locale, elle aurait dit régional ou royaume. Si la quête exigeait de multiples aventuriers pour affronter un monstre plus gros comme un boss, c’était devenu quelque chose comme ça : Quête de raid local.

Quoi qu’il en soit, c’était un système assez simple, et nous avions déjà choisi une première quête. C’était celle des gobelins.

En ce moment, nous marchions dans la forêt à l’extérieur de la petite ville. Nous avions laissé Nanya servir d’éclaireur devant nous, puisqu’elle était la plus rapide. Shanteya était techniquement la meilleure pisteuse que nous avions, mais elle ne pouvait pas égaler la vitesse de la démone. Elle volait pratiquement à travers la forêt...

« C’est assez excitant ! » déclara Ayuseya en riant.

« En effet, notre première quête ensemble, » avais-je dit avec un sourire en regardant les plaques d’identité de chiens représentant mon admission dans la Guilde des Aventuriers.

« Malheureusement, nous partons du rang de débutant. Je n’ai jamais fait partie de la Guilde des Aventuriers, mais j’ai dû faire semblant d’en faire partie une ou deux fois. Les débutants n’ont pas beaucoup de privilèges. C’est une sorte de rang d’essai jusqu’à ce que vous arriviez à l’Intermédiaire. Une fois que vous atteignez le rang de Maître, les personnes commencent à vous prêter attention, mais avec nos rangs d’aventuriers, cela ne devrait pas être un problème d’avancer rapidement, » expliqua Shanteya.

L’El’Doraw était devant nous, suivant les traces de Nanya.

« Je suis surpris qu’ils ne nous empêchent pas de prendre des quêtes d’une plus grande difficulté, » lui avais-je dit, en me rappelant que dans certains des romans que j’avais lus et même dans les jeux, on ne pouvait généralement pas prendre une quête plus haut que son niveau actuel ou au moins dix niveaux au-dessus. Ici, vous pourriez être un Rang Débutant dans la Guilde, mais tant que vous aviez un rang d’Aventurier élevé et qu’aucune restriction n’était ajoutée à la quête, vous étiez libre de l’accepter.

En parlant de cela, il serait important de mentionner la raison pour laquelle l’option Rang Minimum de Guilde avait été ajoutée à la description d’une quête. C’était parce que certains donneurs de quêtes avaient besoin d’une certaine crédibilité de la part d’un aventurier. Techniquement, n’importe qui pouvait devenir membre du moment qu’il avait assez d’argent, mais pour monter en grade, il fallait qu’une personne puisse accomplir plusieurs quêtes. Plus la difficulté était élevée, mieux c’était, nous avait expliqué Serya. Quant à notre quête actuelle, nous l’avions prise davantage comme un essai pour voir comment le système fonctionnait et parce que la récompense pouvait nous permettre de rester quelques jours à l’auberge. Par la suite, nous avions prévu d’en prendre des plus difficiles afin d’augmenter rapidement nos rangs et de gagner un laissez-passer à la bibliothèque de la capitale ou de n’importe quelle autre ville.

« Je les ai trouvés ! » déclara Nanya en sautant derrière moi et en enveloppant ses bras autour de mon cou.

« Oh ? Où ? » avais-je demandé à ma femme pendant qu’elle frottait sa joue contre la mienne.

Pour une raison inconnue, elle était beaucoup plus affectueuse envers moi maintenant.

« Par là, » elle avait pointé sa queue sans me lâcher.

Shanteya et Ayuseya me regardaient d’un air accusateur.

« D’accord, alors comment on fait ça ? » avais-je demandé en faisant semblant de regarder ailleurs.

« Laissons Ayuseya essayer. J’ai déjà arraché leurs dents pendant que j’étais là-bas, pour qu’elle puisse en finir avec eux, » Nanya suggéra ça tout en sortant un tas de crocs de chien ensanglantés de son propre esprit intérieur.

« Eh bien, Ayuseya ? » avais-je demandé en regardant la draconienne.

« Je ferai de mon mieux, » elle avait fait un petit salut avec sa tête.

« Tu viens aussi, tu dois nous montrer EXACTEMENT où ils sont, » Shanteya avait dit à Nanya de s’éloigner de moi. « Et toi, ici, » elle m’avait lancé l’avis d’une autre quête.

« Quand l’as-tu prise ? » avais-je demandé en étant surpris.

« Secret de fabrication. » Elle m’avait sorti sa langue d’une manière mignonne.

« Tu sais que je peux t’obliger à me le dire, non ? » lui avais-je rappelé, en plissant les sourcils.

« Comme c’est audacieux de ta part, Maître. Mais si tu désires mon corps pour ce soir, alors qu'il en soit ainsi, » déclara-t-elle.

« Hein ? » j’avais cligné des yeux en raison de la surprise.

Avant que je puisse avoir la chance de rejeter son offre, comme je voulais le faire, elle s’était déjà retournée et était partie avec Ayuseya et Nanya.

« Mais euh, gros câlins de seins ce soir. Moi aimer ça, » avais-je haussé les épaules et regardé la demande de quête.

C’était simple. Je devais aller cueillir des champignons.

J’étais un Seigneur de donjon Divin avec plus de 1500 points dans toutes les statistiques qui ramassaient des champignons. Oui, cela m’avait rappelé à l’époque où j’avais un personnage de niveau maximum, avec tout le meilleur équipement que je pouvais avoir, et je faisais une quête quotidienne pour planter des fleurs dans le jardin d’une vieille dame sénile.

Au moment où j’avais terminé ma quête, les filles avaient aussi terminé la leur. J’avais un peu triché et j’avais étendu mon Territoire de Donjon pour mieux les chercher. Quand nous nous étions rencontrés, j’avais vu qu’Ayuseya avait le poing droit trempé de sang et essayant de ne pas tacher sa robe.

« Que s’est-il passé ? » avais-je demandé en tenant le panier rempli de champignons dans mes mains.

« Mou ! Les gobelins sont trop mous ! » La princesse draconienne s’était plainte et m’avait regardé avec des yeux larmoyants.

« Soupir... OK, tiens, » avais-je dit et créé à côté de moi une boîte en pierre ouverte sur le haut qui faisait environ un mètre cube.

Je l’avais rempli d’eau, puis je m’étais éloigné pour la laisser se laver les mains.

« Alors, comment cela s’est passé exactement ? » avais-je demandé et j’avais regardé Nanya, qui ricanait.

« Elle en a frappé un, et il a littéralement explosé en morceaux. L’un d’eux est mort des suites de l’onde de choc, puis les deux autres ont essayé de l’attaquer dans une tentative désespérée, et elle a fait une charge sur eux. L’épée les a traversés. Hehe ! Puis elle a vu une grosse araignée qui se tenait sur le sol, elle a eu peur et a sauté en arrière, fracassant directement un arbre ! » expliqua Nanya, essayant de ne pas éclater de rire.

« BWAHAHAHAHAHA ! »

« Essayer » était le bon mot.

« Vous n’avez pas idée à quel point les araignées peuvent être dangereuses ! » avait dit la draconienne qui regardait la démone.

« Ouais ! C’est trop effrayant ! HAHAHAHA ! » elle ne pouvait pas s’abstenir de rire.

« Hmph ! » Ayuseya n’était pas contente de cela, et je me tenais là avec un front plissé, essayant de comprendre ce qui se passait.

« Maître ! Pour être correcte, l’araignée était de la taille de votre paume et assez mortelle pour les aventuriers débutants ou ceux qui n’ont pas d’armure magique, » Souligna el’Doraw.

« Il y a beaucoup de choses que ceux qui n’ont pas d’armure magique doivent surveiller, » déclara la draconienne.

« Soupir..., » j’avais secoué la tête et je m’étais dirigé vers Nanya. Après l’avoir tapotée sur la tête, elle s’était calmée : « Tu t’es amusée, maintenant laisse-la tranquille, » puis je m’étais dirigé vers la draconienne et je l’avais embrassée sur la joue. « Tu t’es bien débrouillée pour ta première quête, maintenant rentrons et donnons ça à Serya, » lui avais-je dit.

Ayuseya avait rougi à cause de ce que j’avais fait, et nous étions tous assez tranquilles sur le chemin du retour. Avant d’entrer dans la ville, Nanya avait utilisé son anneau enchanté pour cacher son apparence démoniaque aux habitants. C’était un bon moyen d’éviter les ennuis inutiles, bien qu’il y avait encore quelques idiots qui nous regardaient. J’attribuais cela à l’apparence humaine de l’illusion et à la beauté de Shanteya. Ayuseya, par contre, était un peu méprisée, presque comme s’ils avaient quelque chose contre les draconiens. Malheureusement, je ne connaissais pas la langue et je ne pouvais que deviner de quoi ils parlaient dans notre dos.

Une fois que nous étions arrivés dans la guilde, Nanya avait pris sur elle de remplir la paperasse afin de marquer les quêtes comme achevées et de recevoir nos récompenses. Il s’agissait essentiellement d’une déclaration écrite par laquelle nous avions tous témoigné avoir fait ce que le donneur d’ordre nous avait demandé et que nous n’étions pas opposés à une vérification ultérieure si elle était requise ou demandés.

Serya avait été un peu surprise quand elle avait vu que nous en avions déjà fini avec l’assujettissement et le ramassage. À mon avis, je ne voyais aucune raison pour laquelle elle serait surprise de quelque chose comme ça, après tout, sur Terre, il était à la fois efficace et assez commun de prendre toutes les quêtes que l’on pouvait et de s’en aller les compléter. Mais encore une fois, je n’avais pas exactement suivi cette règle non plus, puisque la quête de ramassage avait été prise en secret par Shanteya.

« Qu’est-ce que tu cherches exactement ? » Ayuseya me demanda ça quand elle m’avait vu plisser les yeux devant les gribouillis sur le tableau.

« Je me demande si ma vue est mauvaise ou si je ne sais vraiment pas lire..., » répondis-je.

« C’est du Kalish, donc pas étonnant que tu ne puisses pas le lire, » expliqua-t-elle avec un petit sourire.

« Alors, peux-tu en trouver un qui convienne à nos rangs ? Y a-t-il quelque chose comme subjuguer un monstre puissant, un seigneur de guerre, un dieu, ou quelque chose comme ça sur le tableau ? » Je m’étais renseigné tout en cherchant autour de moi une sorte de caractère ou de marque qui m’étaient familiers à distance, mais pas une telle chance.

En parlant de ça, pourquoi aucun des donjons idiots à l’intérieur de moi n’avait-il appris le Kalish et le Kendarian ? Cela, je voulais vraiment leur demander, mais je n’avais pas l’intention de retourner trop tôt dans mon esprit intérieur, d’ailleurs... il n’y avait aucune garantie qu’ils me répondraient de toute façon. Ils se moqueraient de moi à la place.

« Hm, laisse-moi voir..., » dit-elle en commençant à scruter le tableau de quêtes.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

8 commentaires

  1. oh? oh? oh? une quête digne d'un héro en préparation? ou d'un débutant??? hâte de lire la suite^^.

  2. et merci pour cette partie^^.

  3. Merci pour le chapitre 😁

  4. Merci pour le chapitre !

  5. Merci pour le chapitre.

Laisser un commentaire