J’ai été réincarné en une Académie de Magie ! – Tome 2 – Chapitre 20

***

Chapitre 20 : Le duel avec une petite enseignante divine

Avec une rapide impulsion, l’épée avait traversé l’air en visant le cou de Nanya. Elle n’avait même pas bronché, et elle avait simplement déplacé sa tête vers l’arrière afin de laisser passer la lame tranchante sans même que sa peau délicate ne soit égratignée. En tournant son poignet, le garçon El’Doraw avait changé le trajet de son épée et l’avait fait redescendre sur elle. C’était un peu difficile à faire et même moi, je pouvais voir la diminution de la vitesse et de la puissance. Nanya s’était penchée vers la gauche et avait tourné le haut de son corps dans le sens des aiguilles d’une montre. Ses yeux étaient fermés et ses mains se croisaient encore au niveau de sa poitrine. La dangereuse lame avait glissé sur le bout de son nez et avait continué son chemin jusqu’à l’autre côté. Une rafale s’était formée en raison du côté plat légèrement incliné de l’épée. Les longs cheveux noirs de Nanya s’étaient un peu déplacés, mais elle ne bougeait toujours pas de sa place.

Tout le monde regardait la scène avec des yeux curieux et retenait son souffle en raison du suspense. Nous savions que si nous clignions les yeux ne serait-ce qu’une seule fois, nous risquions de rater une attaque ou même le point culminant du duel.

« Vous... » grogna Keltaru.

Nanya l’avait ignoré.

Sautant quelques mètres en arrière, il avait pointé sa main vers elle et avait incanté le sort pour [Boule de feu].

Ce sort est comme la base dans tous les mondes, hein ? avais-je pensé en me rappelant combien de romans et de jeux l’avaient utilisé comme sort de débutant pour chaque joueur et personnage mage.

Nanya le regarda en plissant légèrement les yeux, mais elle ne l’attaqua pas. Elle avait attendu toute la durée de l’incantation. À côté de moi, Tuberculus avait poussé un soupir.

« Il prend son temps pour le lancer, n’est-ce pas ? » lui avais-je demandé en le regardant.

« Si tu ne peux pas utiliser des chants instantanés ou accélérés, il vaut mieux compter sur une avant-garde chaque fois que tu es sur le point de l’utiliser, sinon, tu es une proie facile pour n’importe quel adversaire », expliqua-t-il.

7 secondes, telle avait été la durée de son incantation. Pendant tout ce temps, Nanya aurait pu l’achever un nombre incalculable de fois. Si c’était moi, j’aurais chargé un [Pique de Glace] de 5000 points de mana et je l’aurais lancé sur lui juste avant qu’il n’ait fini d’incanter.

Hein ? J’ai oublié de mettre à niveau celui-ci... Je devrais le faire quand j’en aurai l’occasion..., avais-je pensé pendant que je regardais Keltaru viser Nanya et finalement libérer le sort.

C’était l’un des sorts de 100 points de mana que j’utiliserais si je devais me limiter à la taille.

La boule de feu avait volé dans les airs et s’était écrasée en plein sur Nanya. Le sort avait explosé, créant une onde d’air chaud et envoyant des étincelles partout. Tuberculus avait tout éteint avant que toute la zone ne prenne feu.

Keltaru avait souri avec assurance comme s’il venait d’accomplir quelque chose de grand, mais Nanya n’avait que la tête légèrement inclinée vers l’arrière, sans dommages visibles sur son corps. Quand la fumée s’était dissipée, il avait aussi pu la constater.

« Quoi ? Comment est-ce possible ? » s’était-il demandé à voix haute.

Ah ! La question typique et farfelue apparaît ! pensais-je à ce moment-là.

Ouvrant les yeux, Nanya regarda Keltaru et lui montra un sourire malicieux.

« Allez, petit ! J’attends toujours que tu sois sérieux ! Tu me fais perdre mon temps comme ça ! » lui répondit-elle en riant.

La raillerie avait fonctionné. Il avait serré sa main sur la poignée de son épée, puis Keltaru avait poussé un cri de rage et s’était précipité vers Nanya. La poussière avait été soulevée derrière ses pieds, et il était clair qu’aucun humain normal ne pouvait l’égaler en vitesse, mais elle n’avait même pas montré la moindre inquiétude concernant son attaque imminente.

« YAAA ! » cria le garçon.

Je l’avais regardé s’approcher et il avait pointé son épée sur le cou de l’adolescente.

Bouge Nanya... Je pensais.

En effet, j’étais inquiet pour sa sécurité, je craignais que l’attaque n’ait lieu, mais pour elle, c’était une autre histoire. Sans même montrer le moindre signe de peur, en portant ce sourire provocateur sur ses lèvres et en le regardant droit dans les yeux, Nanya ne bougeait pas de sa place.

Puis, c’était arrivé. Keltaru avait frappé...

Un bruit fort avait été entendu, et tout le monde s’était figé en regardant la scène se dévoiler sous leurs yeux. Nanya était restée figée. La lame passant par-dessus son épaule. Ses yeux s’étaient fixés sur ceux du garçon. Keltaru avait repris son souffle après cet effort, essayant de récupérer l’énergie qu’il avait perdue pendant son attaque. L’épée aiguisée avait été arrêtée à une distance de seulement 1 cm du cou de la jeune femme. Il n’y avait pas de sang sur le petit cou de Nanya. Et il n’y avait même pas une mèche de cheveux qui avait été coupée par la lame. Elle n’avait même pas bougé d’un millimètre de sa position.

« Est-ce fini ? » demanda-t-elle. Puis elle avait saisi l’épée à main nue.

Il avait essayé de reculer, mais il ne pouvait pas le déplacer.

« Comment ? » demanda-t-il d’une voix tremblante.

Devant son attaque, Nanya n’avait même pas esquivé, elle l’avait reçu avec toute sa puissance, mais il n’y avait pas eu d’effet. Son attaque était complètement et ridiculement inutile contre elle.

J’avais retenu mon souffle, oui, on l’avait tous fait.

La lame s’était fissurée et s’était brisée sous la prise de Nanya. Keltaru avait été paralysé quand il avait vu cela, mais ce n’était que le début de son assaut impitoyable.

« Fufu ! À mon tour, » déclara-t-elle, puis elle avait ouvert son poing. Les morceaux de métal brisés étaient tombés sur le sol.

Avec un sourire maléfique sur les lèvres, elle avait ensuite attrapé Keltaru par le visage de l’autre main et lui avait donné un coup de pied puissant dans la poitrine. Le coup avait été si puissant que cela avait immédiatement brisé son armure magique et cassé l’une de ses côtes. Lâchant son visage, elle lui avait sauté dessus en lui donnant un coup de pied dans le sternum. Une autre fissure avait été entendue alors qu’il était envoyé deux mètres vers l’arrière.

« Arg ! » il avait gémi et grimacé en raison de la douleur terrible qu’il ressentait pendant que son armure magique se restaurait lentement.

« Oh ! Oh ! Oh ! Ne t’adoucis pas maintenant ! Tu as dit que tu voulais un vrai duel, n’est-ce pas ? Tu as dit que tu voulais défier un aventurier de Rang Divin ? Haaaa ? » elle avait parlé avec l’accent d’un dur à cuire et s’était ensuite précipitée vers lui.

Le garçon l’avait regardée et avait essayé de se lever, mais elle avait sauté et l’avait frappé avec un coup de pied circulaire sur la joue gauche. Son armure magique avait été de nouveau brisée, ses os avaient craquelé sous la force de l’impact, et il avait été envoyé dans la foule des étudiants, mais avant qu’il ne les atteigne, Nanya avait sauté devant lui et l’avait arrêté en plein vol en lui donnant un coup de poing dans l’estomac. Son corps n’avait pas pu le supporter et il avait vomi son dernier repas. Un peu de sang coulait des coins de sa bouche, mais elle n’en avait pas encore fini avec lui. Le saisissant par le col de ses vêtements, elle l’avait renvoyé dans le « ring ». Il s’était écrasé dans le sol, et l’une de ses mains s’était tordue d’une manière bizarre.

« Hurk ! Argh... C’est... Ça fait mal..., » déclara-t-il en murmurant qu’il avait besoin d’air. Il tremblait à cause du choc que son corps traversait.

« Oh ! Oh ! Oh ! C’est tout ce que tu sais faire ? Je n’ai même pas encore débloqué mon pouvoir », déclara-t-elle en souriant alors qu’elle atterrissait sur son dos, lui fendant encore quelques côtes.

« S’il vous plaît... » supplia-t-il avec les larmes aux yeux alors qu’il fût à peine capable de respirer.

« Désolé, je ne t’entends pas ! Tu as de la terre dans la bouche », lui déclara-t-elle, puis elle lui avait tapé sur la tête, forçant le garçon el’doraw à manger littéralement de la terre.

Au cours de ce processus, il s’était cassé une dent, s’était coupé la lèvre supérieure et s’était cassé le nez. Son sang avait souillé le sol en rouge, mais même après tout cela, aucun des enseignants ou des élèves n’avait osé arrêter le combat. Il s’agissait d’un duel officiel, ce qui signifiait que les participants avaient demandé à être battus ou à battre quelqu’un d’autre.

Par curiosité, j’avais regardé à travers la foule pour voir leur réaction aux scènes qui se déroulaient devant eux. La plupart d’entre eux regardaient ça avec sérieux. C’était une leçon qu’ils ne recevraient nulle part ailleurs. C’était le témoignage de la vraie force de chacun et la preuve de sa propre faiblesse. Très peu avaient détourné la tête des coups que Keltaru recevait de Nanya. La gentille professeur de 15 ans avec un petit corps était un vrai monstre quand l’on comparait leur force, et ils l’avaient compris mieux que jamais. Quant à celle qui était le maître d’El’Doraw, Ayuseya, elle regardait sans s’inquiéter de la bataille, mais je pouvais le voir dans la façon dont ses mains serraient les volants de sa robe, elle voulait y mettre un terme, elle voulait sauver le jeune garde.

« Tu as perdu, gamin, » déclara Nanya calmement en descendant de lui.

Tremblant et crachant du sang, le garçon avait essayé de se lever, mais la douleur était trop forte. L’un des gardes d’Ayuseya, une fille draconienne qui avait l’air plutôt jeune, mais assez grande, se précipita à ses côtés. Tuberculus avait poussé un soupir et s’était aussi avancé afin de guérir le garçon.

« Écoutez, bande d’abrutis ! » Nanya avait crié avec assez de force pour que tous les étudiants présents l’entendent. « Ce que vous avez vu aujourd’hui était une bataille entre un aventurier de rang Divin Supérieur et un aventurier de rang Maître Inférieur, en fait non, il est à peine un Avancé Moyen ! Tch ! Je vois que la plupart d’entre vous n’ont aucune idée de ce dont je parle, mais juste pour que les choses soient claires. Illsy, fais-moi deux blocs de granit, l’un de six mètres de haut et l’autre de quinze mètres », déclara-t-elle en pointant du doigt là où elle les voulait.

En utilisant la version avancée de [Créer une pièce], j’avais produit deux blocs de granit de ces tailles précises. Ils étaient bien coupés et aussi durs qu’ils pouvaient l’être.

« Bien ! Maintenant, écoutez-moi bien ! Je veux que vous le placiez cette information dans vos cervelles vides avant que je vous écrase tous dans le sol », avait-elle crié. Avec la dernière remarque, elle avait jeté un regard sur Keltaru, qui était en train d’être guéri par Tuberculus. « Les grades d’aventurier sont classés selon deux critères ! » Elle s’était tournée vers les deux blocs de granit que j’avais créés et avait tapoté avec sa paume sur le côté du premier. « Ce bloc mesure six mètres de haut, six mètres de large et six mètres d’épaisseur. Si vous pouvez frapper ce truc depuis n’importe quelle face et faites une fissure qui va jusqu’à l’autre bout, alors vous pouvez être considéré comme un Rang Maître Inférieur » a-t-elle déclaré.

Ça n’a pas l’air trop dur. Je pense que Shanteya pourrait le faire..., m’étais-je dit en le regardant de quelques mètres.

Pourtant, si je demandais à un humain de la Terre de faire quelque chose comme ça, il me demanderait immédiatement si j’avais trop bu ou si j’avais mangé quelque chose d’avarié. Cependant, dans ce monde, la magie avait permis aux gens de faire beaucoup de choses impossibles, comme la façon dont Nanya et Keltaru s’étaient battus il y a un instant. C’était comme de regarder un anime de la vie réelle, mais dix fois plus intense.

« Je vais faire une démonstration, » déclara Nanya en faisant face au cube.

Prenant du recul, elle avait serré le poing et avait sauté. Sa frappe était puissante et précise, au centre de la face du cube. Une vague d’air avait été repoussée et d’innombrables fissures avaient recouvert la première moitié du cube, mais sur le dos, une seule fissure était apparue.

« Si vous voulez être un Rang Empereur Inférieur, vous devez pouvoir faire la même chose pour ce cube, ici. » Nanya avait dit en marchant vers le grand avec un côté de quinze mètres et l’avait tapoté.

S’arrêtant en plein milieu, elle avait fait un pas en arrière et avait sauté de sept mètres dans les airs. Tout comme elle l’avait fait avec celui d’avant, elle avait frappé la face du cube, en plein centre, et je crois que j’avais peut-être entendu un bang sonique. L’onde de choc s’était propagée plus loin cette fois. Les fissures sur la face avant étaient de plus en plus grandes et plus larges, un petit cratère s’était même formé à l’endroit où elle avait heurté le bloc de granit, cependant, comme c’était le cas avec l’autre, seule une seule fissure avait réussi à atteindre l’autre côté. Nanya s’était montrée capable de fissurer facilement un bloc de granit de quinze mètres d’épaisseur.

Je ne pouvais que penser que lorsque je voyais sa force et ce n’était que le rang d’empereur inférieur, cela signifiait que tous les professeurs de l’Académie étaient assez puissants pour au moins faire cela.

Sont-ils vraiment des monstres ? m’étais-je demandé.

« Maintenant, Illsy. Faire un autre cube avec un côté de six mètres, ou alors répare celui-là », m’avait-elle dit.

« D’accord, » avais-je répondu. Puis, après avoir fait disparaître le cube, j’en avais créé un autre exactement de la même façon. Mes compétences en réparation ne pouvaient réparer que les murs, ce qui signifie que l’intérieur serait resté fissuré.

« Tuberculus, as-tu guéri le garçon ? » demanda Nanya.

« Il a encore besoin de repos. »

« Peut-il marcher et parler ? » demanda-t-elle.

« Oui. »

« Bien. Keltaru ! » cria-t-elle.

« Oui, » et ainsi était venue la faible réponse du garçon.

« Dis-nous tout de suite ! Peux-tu venir ici et casser cette chose ? » demanda-t-elle en frappant sur le bloc de granit fraîchement fabriqué.

Keltaru baissa les yeux et serra les poings.

« N-Non... mais je peux utiliser [Charge Éclaire]..., » avait-il répondu.

« La belle affaire ! Si tu n’y arrives même pas, tu n’as pas le droit de t’appeler “Rang Maître” ! En fait, tu ne t’appelleras même plus un Rang Avancé à partir de maintenant ! Jusqu’à ce que tu puisses fissurer cette chose en un coup sans utiliser une compétence ou un buff, tu n’es qu’un rang Intermédiaire Supérieur ! Tu comprends, Keltaru Dowesyl ! C’est ce que j’attends de toi à la suite de la perte de ce duel officiel ! » demanda Nanya sans remords.

« Oui... » répondit-il en regardant en bas et en ayant honte d’avoir perdu à la fois le duel et son rang.

« Bien ! Maintenant, laissez-moi vous dire quelque chose. Quand la guilde et les rangs étaient faits, ils utilisaient habituellement de gros blocs de granit pour tester les initiés. Maintenant, nous utilisons des murs enchantés. Habituellement, briser l’une de ces choses vous place au rang inférieur, mais il n’est jamais sage de devenir hautain lorsque vous pouvez le faire. Beaucoup d’aventuriers le font et lorsqu’ils se retrouvent face à des médiums ou de hauts gradés du même rang, ils perdent ! Ils meurent ! » dit-elle en sautant sur le bloc de six mètres de haut et en s’asseyant sur le bord. « Quelques générations après l’introduction des rangs, quelqu’un a eu l’idée d’établir des points de force pour différencier les individus. Les objets magiques spéciaux de n’importe quelle guilde peuvent vous indiquer votre nombre exact. Donc, si un humain normal a environ 10 points de force, combien pensez-vous qu’un rang Débutant Inférieur a besoin d’avoir ? »

Personne n’avait répondu, ils s’étaient simplement regardés et avaient essayé de deviner, mais aucun n’avait osé parler.

« Soupir... 25 ! Oui, 25 signifie le Rang Inférieur du Débutant ! Après cela, nous avons Intermédiaire à 50, Avancé à 100, Maître à 175, Empereur à 300, Divin à 500 et Suprême à 800 », expliqua-t-elle, et tous commencèrent à chuchoter entre eux en essayant de savoir combien de points ils avaient ou peut-être même de deviner ce qu’avait Nanya.

Ainsi, Shanteya est proche d’un Rang Divin Inférieur, mais était avant ça Empereur, mais ce n’était plus le cas à cause de mon boost. Hm, cela signifie-t-il que si je continue d’augmenter mon niveau et que j’ajoute des points de force et que je lui donne l’augmentation de 50 %, elle sera capable d’atteindre les valeurs de Suprême ? m’étais-je demandé en essayant de faire un peu de mathématiques de base dans mon esprit, cependant, cela m’avait frappé à ce moment-là. Les valeurs de mes propres statistiques par rapport à ce que Nanya venait de dire. Attends une seconde... QUOIII !? J’ai plus de 9... J’ai plus de 1000 ! avais-je crié dans mon esprit, un peu déconcerté par ce que j’avais réalisé.

« Au fait, mes points de force actuels, sans limitation, sont fixés à 886, » leur avait-elle dit.

Keltaru avait dégluti quand il s’était rendu compte de la différence étonnante entre eux, sans tenir compte des autres compétences ou de l’expérience de combat.

« Vous savez tous ce qu’est l’Armure Magique, n’est-ce pas ? Vous insufflez de la magie dans votre propre corps et vous vous protégez contre les attaques ennemies ou même vous permettez à votre corps d’accomplir des tâches autrement impossibles. Eh bien, une fois que vous dépassez le rang de Maître, le pouvoir défensif de votre Armure Magique atteint des valeurs ridicules. C’est pourquoi je n’avais même pas besoin de bouger quand il m’a attaqué plus tôt. Même s’il avait utilisé [Charge Éclair], je n’aurais pas eu besoin de le faire ! Un Rang Maître seul est nécessaire pour tous vous anéantir ! Un Empereur, c’est trop... Quant à moi, et bien... soyons sérieux, je suis un Divin Supérieur », leur avait-elle dit d’un ton dur et froid.

Un silence retentissant était tombé parmi les étudiants. Personne n’osait dire un mot de plus, et Keltaru avait certainement appris sa leçon à la dure. D’un autre côté, je me demandais si j’étais plus fort que Nanya ou plus faible. D’après ce qu’elle venait de nous dire, j’étais plus fort, mais les statistiques n’étaient pas tout. Si je devais me baser uniquement sur le niveau de compétence, j’étais Avancé, et elle était Divin. En fait, je n’avais aucune idée de la différence entre une compétence de Rang Avancé et une compétence de Rang de Maître, puis une compétence de Rang Empereur, sans parler d’une compétence de Rang Divin.

« Princesse Ayuseya, je dois vous parler du comportement stupide de votre garde, » déclara Nanya en utilisant cette occasion pour ça.

« Attendez ! Quoi que j’aie fait, ça ne sert à rien..., » Keltaru avait parlé, mais Nanya avait seulement besoin de lui jeter un coup d’œil pour le forcer à se taire.

« Keltaru, vous devrez avoir appris que lorsque vous êtes au service d’un maître, vos actions sont considérées comme les actions de votre maître. Votre échec est considéré comme l’échec de votre maître, » expliqua Tuberculus en plaçant sa main sur son épaule pour l’empêcher de déborder.

« Ku... » il serra le poing et regarda le sol avec honte.

Pauvre garçon..., pensais-je.

En regardant par-dessus, j’avais vu Ayuseya écrire quelque chose sur son tableau noir.

{Comme vous le voulez, professeur Nanya.}

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

8 commentaires

  1. Merci pour le chapitre.

  2. Merci pour le chapitre.
    J'espèrai que la princesse allait encore utiliser son tableau noir pour protéger Illsy.

  3. Merci pour le chapitre ! Ayuseya c'est bien la princesse qu'il a guéri ? Ou je confonds avec une autre ?

  4. Merci pour le chapitre

Laisser un commentaire