Infinite Stratos – Tome 1 – Chapitre 2 – Partie 8

***

Chapitre 2 : La bataille pour le représentant de classe !

Partie 8

« Wôw... Monsieur Orimura est vraiment bon..., » Maya Yamada soupira alors qu’elle regardait les moniteurs dans la fosse.

Ichika était bien meilleur que ce que l’on pouvait attendre de quelqu’un qui n’utilisait un IS que pour la deuxième fois. En revanche, Chifuyu regardait les moniteurs en étant de mauvaise humeur.

« Ce crétin. Il devient arrogant, » répliqua Chifuyu.

« Comment le savez-vous ? » demanda Yamada.

« Il serre son poing gauche. Il le fait toujours juste avant qu’il ne commette une erreur stupide, » répondit Chifuyu.

« Hehehe... Les frères et sœurs se connaissent si bien. Vous voyez les moindres détails sur lui, » Yamada disait cela autant à elle-même qu’à Chifuyu, mais cela l’avait déconcertée.

« E-Eh bien... euh... Il est ce genre de frère..., » murmura Chifuyu.

« Oh, devenez-vous toute rouge ? Vous devenez toute rouge ! » s’exclama Yamada.

« ... »

Krrrkk. Chifuyu l’avait prise dans un étau.

« Aieeeee..., » gémit Yamada.

« Je déteste qu’on se moque de moi, » déclara Chifuyu.

« D-D’accord ! D’accord ! J’ai compris ! Relâchez-moi... Ahhh ! » cria Yamada.

Houki ne faisait nullement attention à Yamada et regarda simplement les moniteurs. Son expression était très sérieuse.

« ... »

Elle n’avait pas placé ses mains ensemble et n’avait pas prié. Elle n’était pas ce genre d’individus. C’était en quelque sorte la raison pour laquelle son expression était si complexe.

« Ichika..., » Houki se mordit la lèvre alors que la bataille était à un tournant.

 

◇◇◇

 

J’ai réussi à le faire !

J’avais réduit la distance à Cécilia avant de détruire la larme no. 3. Puis, avec le système anti-gravité de l’IS, j’avais fait un coup de pied circulaire pour frapper la larme no. 4. Cécilia n’allait pas être capable de braquer son arme sur moi à temps. J’étais sûr que je pourrais avoir une occasion de la frapper une fois.

« Je vous ai eu ! » Cécilia souriait.

Merde !

Mon instinct me criait qu’un danger était là. J’avais immédiatement essayé de prendre de la distance entre nous, mais c’était trop tard.

*Whirrr !*

Les plaques d’armure en forme de jupe s’étaient retirées de la taille de Cécilia, et deux objets se’étaient déplacés de dessous ça.

« Je suis désolée, mais il y a six “Larmes bleues !”, » annonça-t-elle.

Je n’allais pas pouvoir les esquiver. Elles n’étaient pas comme les larmes qui avaient tiré des lasers. De leurs côtés, c’était des missiles qu’elles envoyaient.

*KA-BOOM !* j’étais enveloppé dans les flammes rouges et blanches générées par l’explosion.

 

◇◇◇

« Ichika ! » Houki cria face à l’écran.

Chifuyu et Maya avaient également oublié leur combat et regardaient le feu et la fumée sur les moniteurs.

« Hmph. »

Quand la fumée s’était dissipée, Chifuyu avait reniflé. Pourtant, elle avait l’air soulagée. « Cet idiot a été sauvé par son unité ! »

Les derniers nuages de fumée qui dérivent sur l’écran s’étaient dissipés. Et au centre de l’écran se trouvait l’unité d’un blanc pur — sa véritable forme avait finalement été révélée.

 

◇◇◇

 

[FORMATAGE ET AJUSTEMENT COMPLET. S’IL VOUS PLAÎT, PRESSEZ POUR CONFIRMER.]

Q-Quoi !?

Des données étaient diffusées dans ma conscience. Une fenêtre apparut devant mes yeux, au centre de laquelle se trouvait un bouton qui disait simplement « Confirmer ». Je l’avais pressé, ne comprenant pas vraiment ce que cela ferait, et un autre flot de données était alors entré dans mon cerveau. Ou, plus strictement parlant, s’étaient réarrangé en moi. Je l’avais intuitivement compris, et les changements avaient été immédiats.

*Shiiiiiing.*

Il y avait un bruit métallique à haute fréquence. Cela semblait doux, presque apaisant. En l’espace d’un instant, l’IS qui m’enveloppait — non, l’IS était une partie de moi — s’était dissous dans des particules de lumière et se réforma.

« C’est... »

Quand il avait repris forme, les plaques d’armure brillaient faiblement. Tous les dégâts que j’avais subis avaient disparu. Et plus encore, l’IS semblait maintenant beaucoup plus perfectionné et raffiné.

« I-Impossible ! Était-ce la Première Forme ? Ne me dites pas qu’il s’est battu contre moi avec les paramètres par défaut !? » s’écria Cécilia.

La fenêtre plus tôt m’avait dit que le formatage et l’ajustement étaient complets. Donc, c’était ce que cela signifiait. Avec ça, l’unité était enfin, vraiment, mienne. J’avais encore regardé l’IS. Toutes les finitions industrielles rugueuses avaient disparu, remplacée par des surfaces lisses et des lignes tranchantes qui me rappelaient une armure médiévale.

Ce qui avait le plus changé était mon arme.

Mon épée s’appelait maintenant : Yukihira Nigata.

Sa forme m’avait fait penser à un katana, mais elle était plus fortement courbée, et avait une lame plus épaisse. Il y avait un creux plus profond dans le dos à travers lequel la lumière pulsait comme un souffle humain, et d’une certaine manière, elle semblait étonnamment mécanique. Tout spectateur savait exactement qu’elle avait été faite sur mesure pour un IS.

— Yukihira...

Cela avait été le nom de l’épée de ma sœur qu’elle avait utilisé avec son propre IS, et maintenant j’avais le même nom pour la mienne.

Yukihira Nigata.

Est-ce une version améliorée de l’arme de ma sœur ? Mon Dieu ! Tout ne cesse de me faire penser à elle !

« J’ai la meilleure sœur du monde ! » dis-je.

Cela avait été le cas 3 ans avant cela, 6 ans avant cela, et probablement aussi le cas au cours de mes 15 années d’existence. Ma sœur était la meilleure. Pourtant, je ne voulais pas qu’elle me soutienne pour toujours. Il était temps que je me tienne debout par moi-même.

« Je vais prendre désormais soin de ma famille, » déclarai-je avec force.

« Quoi !? Qu’est-ce que vous racontez là ? » demanda Cécilia.

« Et pour commencer, je vais m’assurer que le nom de Chifuyu soit bien connu ! » déclarai-je.

J’étais le frère de l’ancienne représentante nationale. Si j’échouais, cela allait mal se refléter sur elle. Elle avait toujours l’air incroyable dans tout ce qu’elle faisait. Je devais m’assurer que cela reste ainsi. Ma résolution avait ainsi été définie.

« C’est assez drôle, n’est-ce pas ? »

« De quoi parlez-vous ? Argh, finissons-en maintenant ! »

Cécilia avait envoyé les larmes à missiles qu’elle m’avait déjà révélées plus tôt. Ils s’étaient dispersés pour à nouveau m’entourer. Leur vitesse était beaucoup plus importante que les larmes lasers, mais pas assez rapide.

Je peux les voir !

J’avais serré mon poing droit. Je pouvais sentir le poids de Yukihira, et entendre le son de ses mécanismes. Je savais comment l’utiliser. J’avais vu ma sœur l’utiliser d’innombrables fois, même si elle ne m’avait pas voulu. Ses mouvements avaient été gravés dans ma mémoire.

*Bzzzm !*

Une frappe horizontale. Une larme avait été coupée en deux, rapidement dépassée par mon IS, et avait explosé derrière moi. Avant que l’onde de choc ne m’atteigne, je m’éloignais déjà dans la direction de Cécilia. L’accélération de l’unité et la résolution du capteur étaient meilleures que précédemment. Il était aussi beaucoup plus facile de contrôler.

« RAAAAHH! »

Je pouvais sentir que la densité d’énergie dans ma main avait augmenté. Les particules incandescentes enduites Yukihira comme une gaine, sa puissance était maintenant bien plus élevée qu’avant.

Je peux le faire !

J’avais déplacé mon épée vers le haut dans une attaque décisive, visant directement l’abdomen de Cécilia. Mais avant que l’épée ne la touche, une sonnerie avait retenti.

« Bataille terminée. Vainqueur : Cécilia Alcott. »

Hein !?

« Quoi... !? » m’écriai-je.

Je n’étais pas sûr de ce qui était arrivé. Cécilia était directement devant moi, et sa bouche était grande ouverte. Elle était aussi confuse que moi.

La même chose était arrivée au public dans la troisième arène, ainsi que pour Houki, et pour Yamada dans la salle de contrôle.

La seule qui n’avait pas été surprise était Chifuyu.

La bataille s’était achevée et j’avais perdu.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire

  1. Hein ?! Merci pour le chap ^^

Laisser un commentaire