Infinite Stratos – Tome 1 – Chapitre 1 – Partie 1

***

Chapitre 1 : Toutes mes camarades de classe sont des filles

Partie 1

« Je vois, tout le monde est présent. Eh bien. Il est temps de commencer la courte période dans la salle de classe... »

Maya Yamada, notre professeur de classe adjointe, avait souri alors qu’elle se trouvait devant le tableau. Elle était assez petite, à peu près aussi grande qu’une étudiante. Peut-être que ses vêtements étaient trop grands pour elle, car ils étaient vraiment lâches, ce qui la rendait encore plus petite. De plus, ses lunettes noires étaient assez grandes et ne semblaient pas appropriées sur elle. Tout cela semblait anormal, comme un enfant portant les vêtements d’un adulte... J’avais comme l’impression qu’elle essayait de se faire aussi grande que possible, mais c’était peut-être mon imagination.

« OK, tout le monde. Nous comptons sur vous pour cette prochaine année, » déclara-t-elle.

« ... » Il y avait une nervosité presque maladive présente dans la salle de classe, et donc, aucune réponse n’avait été prononcée.

« D-D’accord. Commençons par les présentations. Hmm... Faites-le en suivant la liste de classe, s’il vous plaît, » déclara-t-elle.

Je m’étais senti désolé pour notre professeur de classe adjointe troublée, et j’avais pensé que je devais y répondre d’une manière ou d’une autre, mais hélas, cela aurait été idiot de ma part d’agir ainsi.

Eh bien, la raison était simple : toutes mes camarades de classe étaient des filles.

Il s’agissait du jour de la cérémonie de rentrée. Je commençais une nouvelle vie. C’était génial. Franchement, je le pensais vraiment. Mais dans mon cas, le vrai problème était que je sois le seul homme dans la salle de classe.

Cela... va être plus difficile que je l’imaginais...

Je n’étais nullement en train de me faire des idées là, car tout le monde me regardait vraiment. Le siège qui m’avait été assigné faisait également partie du problème. J’étais assis à l’avant, au milieu de la salle de classe. Que vous le vouliez ou non, vous alliez attirer l’attention à une telle position.

J’avais alors regardé vers la fenêtre.

« ... »

J’avais espéré être sauvé par ce que je verrais dans cette direction, mais mon amie d’enfance sans cœur, Houki Shinonono, regardait à la place par la fenêtre. Quelle fille cruelle ! Est-ce ainsi que quelqu’un devait être traité par son ami d’enfance après s’être retrouvé après six ans ?

Hm... Peut-être qu’elle me détestait maintenant ?

« ... ra. »

« Ichika Orimura. »

« O-Oui !? » m’écriai-je.

J’avais été surpris d’entendre mon nom déclaré avec tant de force. Et d’une manière prévisible, les autres rigolaient face à ça. C’était devenu de plus en plus difficile de se calmer. Je n’étais pas particulièrement mal à l’aise vis-à-vis des filles. Il y avait juste... une limite à tout cela. Même si vous aimiez les ramens, si vous en mangiez trois fois par jour, vous tomberiez vite dégoûté de ça. Ce n’était pas comme si je l’avais déjà essayé. Pour commencer, je n’aimais pas tant les ramens que ça... Quoi qu’il en soit, ce n’était pas ce qui importait.

Le point important était que j’étais le seul homme de la classe. Les 29 autres étudiantes étaient des filles. La professeur de classe adjointe était également une femme. Et la professeur principale était... probablement une femme. Je ne l’avais pas encore vue. Cela ne faisait que soulever la question de savoir ce qu’elle préparait.

« Hmm... Je suis désolée si je vous ai surpris... Ê-Êtes-vous contrarié ? Êtes-vous... Je suis désolée. Vraiment désolée. Mais... Nous avons commencé les présentations des A et nous sommes au O... tout comme Orimura... Alors... Je suis désolée, d’accord ? Pourriez-vous vous présenter ? Ou sinon... N-Non ? » balbutia mon petit professeur.

Maya Yamada, mon professeur de professeur adjointe, s’excusait abondamment. Ses lunettes étrangement grandes bougeaient d’avant en arrière, et j’avais peur qu’elles tombent, il s’agissait de la seule chose sur quoi je pouvais me permettre de porter mon attention. Était-elle vraiment plus âgée que moi ? Je n’aurais pas mis en doute la personne qui me disait qu’elle avait mon âge.

« Oh, euh, tout va bien. Je suis désolé... Je vais me présenter. S’il vous plaît, calmez-vous Mademoiselle Yamada, » déclarai-je.

« V-Vraiment ? Vrai de vrai ? P-Promettez-le moi. Promettez-le-moi ! » s’écria Yamada.

Je pouvais voir l’enthousiasme dans ses yeux alors qu’elle leva les yeux et prit ma main. J’étais à nouveau le centre de l’attention de la classe. Eh bien, une telle chose n’allait pas faire peur à un vrai homme, n’est-ce pas ? Je devais me présenter correctement. De plus, si j’avais fait une mauvaise impression dès le départ, les choses allaient se diriger dans la mauvaise direction. Je ne voulais surtout pas ça.

Je m’étais levé et je m’étais retourné. Tous ces regards que j’avais sentis sur mon dos étaient maintenant carrément dirigés face à moi. Même Houki, cette fille sans cœur, me regardait maintenant, au lieu de diriger son regard ailleurs. Alors que tout le monde me regardait, je ne pouvais pas m’empêcher d’être à bout, même si je n’avais pas de problème avec les filles.

Même si vous aimez vraiment le curry, vous voyez — non, j’en avais déjà parlé...

« Hmm... Je suis Ichika Orimura. J’espère que nous pourrons bien nous entendre, » dis-je en saluant poliment.

Les regards avaient continué. Elles demandaient clairement plus. Je pouvais le voir écrit sur leurs visages qu’elles imploraient pour avoir plus d’infos. Eh bien, il n’y avait pas grand-chose à dire. Bien sûr, j’avais des hobbies, mais je n’étais pas particulièrement motivé pour en parler aux autres, et il me semblait étrange d’en parler à mes camarades de classe alors que je me présentais. Si, lors de cette occasion, une fille avait dit qu’elle aimait cultiver des cactus, je trouverais cela plutôt rebutant (d’ailleurs, mes hobbies n’étaient pas de faire pousser des cactus, juste pour que nous soyons clairs).

« ... »

Je sentais de la sueur couler dans mon dos. Je ne savais pas quoi faire ou dire. Pour commencer, pourquoi étais-je dans cette situation ?

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire

  1. Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire