Il ne voulait pas être le Centre de l'Attention – Tome 2 – Chapitre 41

Bannière de Il ne voulait pas être le Centre de l'Attention ***

Chapitre 41 : La grotte de l’eau et la négociation du chasseur d’ombres

Il existe deux types de « grottes » dans le royaume d’Albein. La première est une grotte qui s’est formée naturellement, donc une grotte normale sans difficulté particulière.

L’autre est un « donjon », une grotte comptant au moins deux étages formés artificiellement par des humains, des monstres ou des esprits.

La Grotte de l’eau est un donjon souterrain fait par un groupe de monstres qui a été abandonné quand leur souverain est mort. Elle appartient aujourd’hui aux esprits de l’eau, qui ont modifié l’environnement pour répondre à leurs besoins.

Au fur et à mesure que le pouvoir des esprits mûrissait, d’autres créatures trouvèrent le donjon comme un endroit confortable et devinrent attirées par lui, tandis que ses anciens résidents essayaient désespérément de trouver un nouvel endroit qu’ils pouvaient appeler leur maison.

Pourtant, certaines créatures, comme les gobelins, ont décidé de rester et de s’adapter au nouvel environnement : leur race peut s’adapter à n’importe quelle situation, c’est pourquoi il existe des « gobelins gelés » et des « gobelins chauds ». Le processus n’a pas toujours été facile et beaucoup ont fini par perdre la vie, mais une fois qu’ils se sont adaptés, leur nombre a fortement augmenté.

Les gobelins gelés vivent au premier étage de la Grotte de l’eau en groupes qui en comptent en dizaines et ils ont tendance à attaquer les aventuriers en raison de leur tempérament audacieux et agressif, mais un aventurier de rang C peut réussir à les repousser. Ils ne représentent aucune menace pour un Rang B.

Même si la particularité des gobelins est d’utiliser des attaques toxiques, ceux qui vivent dans la Grotte de l’eau n’avaient rien qui puisse être transformé en poison. De plus, s’ils devaient quitter leur donjon pour causer des problèmes ou pour remédier à leur manque de poison, la guilde de l’aventurier demanderait plusieurs expéditions d’aventuriers au moins de rang C pour s’occuper d’eux.

Mis à part les gobelins, les autres créatures du premier étage attaquaient à peine les gens, donc on peut les ignorer. Parfois, un slime gelé surgit de nulle part, mais il ne constitue pas une menace, surtout si l’on pense qu’ils sont servis comme une friandise dans la ville voisine du lac à l’est de la Grotte de l’eau.

Cependant, leur préparation prend un certain temps et ils ne sont pas recommandés comme adversaires pour les amateurs. Leur vente a rapporté pas mal d’argent, mais sans l’aide d’un aventurier de Rang B, on pourrait même être condamné à mort.

Les slimes gelés, comme leur nom l’indique, sont des ennemis de type slime, alors ils s’emparent de leur ennemi en les incorporant dans leur corps gluant et mangent leur équipement en le fondant. Ils n’attaquent généralement pas les créatures vivantes, puisqu’ils ne se nourrissent que de matière inorganique, mais cela peut être un problème si un aventurier finit par être saisi par l’un d’eux.

Mais si cela devait se produire de toute façon, apporter un peu de sel avec vous vous sauvera, car les slimes gelés le méprisent pour une raison inconnue et s’enfuissent habituellement.

Le sel n’est pas la seule option pour s’en débarrasser… mais laissons les alternatives à votre imagination. Je suggère fortement la voie du sel, étant donné qu’une fois que la menace est partie, il se peut que vous ne vous sentiez pas à votre meilleur (surtout sur le plan mental).

Plus loin dans le donjon, le deuxième étage est le domaine des loups des neiges, il est donc courant de les rencontrer et de les combattre. Ils peuvent utiliser leur technique de Souffle Glacial, qui peut annihiler un aventurier de Rang C en un clin d’œil, et ils chassent habituellement en paquets de dix, donc s’ils l’utilisaient simultanément, ils représenteraient sûrement une menace mortelle.

La meilleure façon d’éviter ce résultat est de les attaquer d’abord et d’en faire tomber certains immédiatement, de sorte que leur souffle glacial combiné ne devienne qu’une menace et non une morte certaine. Probablement que seule une équipe d’aventuriers de rang B ou plus forts peut les gérer.

Une fois les loups des neiges vaincus, ils s’enfuient et n’attaquent plus jamais la même cible. Ils courent généralement vers les monstres voisins pour avoir une sorte de défense contre leur ancien adversaire, donc un groupe moyen d’aventuriers de rang B ne devrait pas trop les pourchasser.

De plus, les loups sont intelligents, car leurs « alliés » peuvent être un problème, même pour des aventuriers de rang A. C’est pourquoi les quêtes affichées dans la guilde des aventuriers qui demandent à s’aventurer jusqu’au deuxième étage de la Grotte de l’eau précisent que « le danger potentiel est pour les aventuriers de rang A et supérieur ».

Comme le Verseau d’Argent y va chercher de la glace périodiquement, ils s’assurent que ce genre d’accident a très peu de chances de se produire. Malheureusement, je ne peux pas dire qu’ils sont impossibles.

Il y aura toujours cette chance infinitésimale que les choses prennent un tournant inattendu que personne n’a souhaité.

– Extrait de la documentation du Verseau d’Argent sur le donjon de la Grotte de l’eau —

« … Je suis content qu’on ait entendu parler de ces slimes. Ce sont de mauvaises nouvelles, n’est-ce pas ? »

« Il ne faut pas les sous-estimer, Rigel. Si tu en apprivoises un, il te sera utile lorsque tu auras de l’équipement à jeter, cependant…, » déclara Lia.

« Lia, as-tu eu une mauvaise expérience avec les slimes ? » demanda Rigel.

« Je n’en ai pas eu personnellement. Il y a longtemps, j’étais dans une expédition avec d’autres personnes pour éliminer certains slimes, quand… non, ce n’est pas le bon endroit et le bon moment pour en parler, » répondit Lia.

« Dis-nous la prochaine fois, alors… les gobelins vont revenir ! » déclara Aileen.

Aileen était à l’aise dans la faible lumière de la grotte. Ses sens étaient si aiguisés que même Lia, une demi-homme fière dont le point fort était de détecter les ennemis, fut surprise.

Les gobelins creusèrent des trous dans les murs pour se cacher et se préparer à attaquer les passants inconscients. Leurs attaques-surprises consistaient à sauter sur leurs cibles en se balançant sur leurs massues ou leurs épées courtes, ou en leur lançant des pierres.

Une fois devant eux, ils avaient été écrasés d’un seul côté : Aileen les fit voler avec ses coups de poing, Rigel les évita et contre-attaqua, McKinley tira des flèches dans les trous où ils se cachaient, et ceux qui essayèrent de lui sauter dessus furent abattus par un seul coup d’épée précis de Lia.

Les gobelins qui chargèrent à pied le groupe d’aventuriers rencontrèrent le même sort.

Zect avait vu des mages-gobelins chanter un sort un peu plus loin devant eux — leurs baguettes lumineuses illuminaient les autres gobelins, projetant leur ombre autour d’eux.

Il ne pouvait pas laisser passer cette chance.

Entrave d’Ombre

L’instant d’après, sa magie avait affecté toutes les ombres ennemies, et les gobelins avaient commencé à lutter pour se libérer.

Ils pouvaient déplacer la partie supérieure de leur corps, mais pas la partie inférieure — c’était comme si leurs pieds étaient cousus au sol, où leur ombre était projetée.

« Lia, ne prends pas de torches ! Charge-les par devant ! » ordonna Aileen.

« Oui ! » déclara Lia.

Lia avait suivi les instructions d’Aileen, qui était la seule à comprendre ce que Zect faisait, et elle avait dégagé de leur chemin des gobelins qui sortaient pour défendre les mages.

Leurs torches étaient tombées alors qu’ils luttaient pour se libérer, mais ils avaient rapidement été éteints.

Rigel avait pris une torche, mais Aileen éteignit aussitôt la flamme avec un coup de pied.

« Aww… Pourquoi as-tu éteint la lumière comme ça ? »

« Parce que ce n’est pas nécessaire. Ton action… tu as bien fait des blocages magiques avec les ombres, n’est-ce pas, Zect ? » demanda Aileen.

« Oui. Je ne pense pas qu’il était nécessaire pour moi de me battre, mais l’utilisation de la magie n’aurait pas dû beaucoup entraver vos actions, n’est-ce pas ? » demanda Zect.

« Oui, tu as été très utile. Quand les gobelins sont sur le point de mourir et de se déchaîner, ils peuvent sauter sur leurs cibles et les blesser, » répondit Aileen.

« Lia, je n’ai pas compris ce qui s’est passé… Qu’est-ce que c’était ? » demanda Rigel.

« Il a jeté un sort sur les ombres des gobelins, les liants au sol… pas vrai, Aileen ? » répondit Lia.

« Exactement. Saisir cela dans une bataille signifie que vous êtes plutôt bon. »

Rigel poussa un soupir impressionné et McKinley poussa un soupir. Lia leur avait jeté un coup d’œil de côté, puis avait fait face à Zect.

« Lancer le même sort sur le renard de glace lui faciliterait-il la crise ? » demanda Rigel.

« Je peux facilement le lancer sur les gobelins et ceux qui sont plus faibles que moi, mais le lancer sur quelque chose d’agile et intelligent comme ça est très difficile, » répondit Zect.

La demi-humaine haussa les épaules, comprenant que cela ne suffirait pas.

Il lui avait fallu beaucoup d’efforts pour lier quelque chose d’aussi fort que lui, et c’était la même chose pour une seule cible plus forte que lui.

Le renard de glace était un monstre de rang SS, qui était aussi très agile et intelligent, une cible difficile. Le seul membre de leur groupe actuel qui résisterait à ce sort était Aileen, qui s’était dirigée d’elle-même vers le fond.

Je ne peux pas tout gâcher.

Alors qu’ils étaient sur le point d’entrer dans le deuxième étage, un vent glacial les avait dépassés, transportant beaucoup de particules blanches froides qui avaient fondu dès qu’elles avaient touché la peau des membres du groupe.

« Est-ce… de la neige… ? »

« Elle s’est arrêtée dans le deuxième étage… ? Restez sur vos gardes. Nous sommes probablement sur le point de…, » déclara Aileen.

« Impossible… il n’y en a pas eu qu’un seul ? C’est quoi, cette meute ? »

Une pièce très spacieuse s’étendait devant eux, où de nombreuses bêtes blanches à quatre pattes formaient lentement une énorme meute.

Les loups des neiges… ils formaient un cercle autour d’une autre créature, tout comme les dévots adorant leur divinité.

« C’est le renard de glace… Il commande les loups, n’est-ce pas ? »

« Elle est devenue la boss du donjon, hein ? Je savais que les choses pouvaient se passer comme ça… vous trois, vous devez aussi travailler dur ! » déclara Aileen.

« Yay! Sœurette, va chercher le renard de glace ! On va s’occuper des loups des neiges ! »

« Si elle s’approche trop près de vous, ça va être dur… Lia, McKinley, je compte sur vous ! »

« Attention, tu vas souffrir d’engelures si tu es touché par son souffle. »

Lia et Rigel avaient dégainé leurs épées et McKinley avait chargé un carreau de feu sur son arbalète.

« Trois… Deux… Un… Allez ! »

Aileen avait sprinté vers l’avant, suivie de Zect, qui avait lancé son Entrave d’Ombre sur pas mal de loups et les avait tous terminés en lançant sa trancheuse une fois. Pendant ce temps, ceux qui sautaient pour ne pas se laisser piéger par sa magie se jetaient sur Rigel et Lia comme s’ils se jetaient sur leur proie.

« Merde, ils sont rapides ! Mais… ! »

En un éclair, l’épée de Rigel avait repoussé un loup lorsque les carreaux de McKinley avaient atteint leurs cibles, mettant le feu à certaines d’entre elles, et Lia les avait rejointes en abattant quelques bêtes entrantes.

Une fois qu’Aileen fut certaine que le groupe de Rigel avait surpassé les loups, elle se mit à crier haut dans le ciel, vers la silhouette du renard de glace qui émergeait de l’obscurité.

Zect avait remarqué qu’elle sautait beaucoup trop haut… puis avait compris qu’elle voulait atteindre le plafond.

Le renard de glace avait suivi Aileen de ses yeux, qui avaient laissé échapper une lumière argentée, puis un blizzard s’était abattu sur la pièce et avait assombri la vision de chacun. Aileen avait essayé de défendre son corps avec la magie de feu qui était en elle, et après avoir donné un coup de pied au plafond de toutes ses forces, le faisant craquer par l’impact, elle s’était précipitée sur sa cible.

« La technique secrète au corps à corps du style Superia — Coup de pied Olympus ! »

L’élan qu’elle avait obtenu par son action avait égalé la force et la vitesse d’un éclair, et s’écrasant là où se tenait le renard de glace jusqu’à quelques instants auparavant, elle avait fracturé le sol, créant un trou énorme et profond.

Elle a créé ce blizzard seulement pour obscurcir ma vision !?

Aileen en avait la chair de poule et un frisson lui montait dans le dos en voyant la trancheuse de Zect voler dans les airs et couper à travers le vent du blizzard — seul un son métallique retentissait de l’autre côté avant de revenir.

Le renard de glace avait caché sa présence dans le blizzard et s’était éloigné en un clin d’œil — pendant un instant, elle avait été de nouveau visible, puis elle avait semblé se dissoudre dans la neige.

« Tant que le blizzard fait rage, on ne peut pas compter sur nos yeux pour savoir où elle est ! » déclara Aileen.

« Ouais, je le sais… ! » répondit Zect.

Zect connaissait déjà le renard de glace, donc il était probablement déjà habitué à percevoir sa présence comme ça, mais même lui ne pouvait pas s’en approcher.

Comment puis-je le saisir… !? Je dois pouvoir faire quelque chose ! Queue compte sur moi… !

« Derrière toi ! Va-t’en ! » cria Zect.

« Ugh! » s’écria Aileen.

Elle avait sauté juste à temps alors qu’une rafale furieuse, un souffle de glace qui aurait pu la jeter dans un amas de neige, fouettée là où elle se tenait jusqu’à maintenant.

L’attaque visait ses jambes, la seule partie qui accordait à une artiste martiale leur mobilité.

Si le combat dure trop longtemps et que mon corps est vaincu par le froid, que m’arrive-t-il… ?

Ce sentiment ne l’avait jamais hantée auparavant, mais maintenant Aileen commençait à avoir peur de mourir, et cette peur embrasait son cœur.

« … Veux-tu vraiment la sauver… ? Je suppose que ce serait dur, hein ? »

Zect avait encore préparé sa trancheuse. Le renard de glace avait permis à Aileen de la revoir lors de son attaque contre elle, donc si Zect avait attaqué à ce moment-là… s’il avait utilisé sa meilleure attaque à répétition en tant que chasseur d’ombres, tôt ou tard il l’aurait frappée.

« Tu n’as pas besoin d’attaquer ! Je t’ai dit de me laisser m’en occuper, n’est-ce pas !? » s’écria Aileen.

L’homme arrêta sa main, perplexe devant ses paroles. Même si Aileen était plus forte que lui, si elle avait été frappée par l’une des attaques du renard de glace, elle aurait gelé et n’aurait pas pu éviter sa prochaine attaque.

Les plus forts n’étaient pas ceux qui disposaient d’une énergie illimitée, mais ceux qui pouvaient se battre sans trop de dégâts.

Dans le pire des cas, les plus forts seraient voués à l’échec quoiqu’il arrive. Même cela était un résultat potentiel, mais pendant que Zect traitait ces pensées, ses mouvements s’arrêtaient.

Devant lui, le pouvoir magique rouge d’Aileen enveloppait son corps comme des flammes infernales, tandis que ses cheveux couleur pêche devenaient cramoisis et que la lumière rouge brillait et se dispersait de ses yeux.

Cette seule vision avait réveillé un sentiment qui sommeillait dans son cœur depuis qu’il était enfant — la terreur.

Au fur et à mesure que son pouvoir flamboyant augmentait et explosait, il comprit qu’il aurait dû garder ses distances avec elle et se tint immobile.

« … Êtes-vous… la charmante déesse de la colère... Aileen Superia ? » demanda-t-il.

La glace collée à ses vêtements s’était évaporée et elle avait décidé d’enlever son lourd manteau, puisqu’elle n’en avait plus besoin.

Cette fille avait trop de pouvoir. Il pouvait voir des éclairs rouges circuler sur elle et près d’elle, ce qui avait fait évaporer des morceaux de neige d’un seul geste — on aurait dit que la neige n’avait pas le droit d’être en sa présence.

« Je peux enfin bouger librement. Désolée, je n’ai pas pu résister, » déclara Aileen.

Un doux sourire fendit son visage surmontant sa silhouette sanguinolente, et quand il cligna des yeux, elle avait disparu.

Le renard de glace avait crié quand il avait senti Aileen l’agripper avec force. D’un geste de la queue, la bête avait créé et lancé d’innombrables lames de glace vers la démone, qui n’avait besoin que de sa main libre pour briser l’attaque.

Seul un autre Rang SSS aurait pu l’affronter.

Pourtant, le renard de glace avait essayé de résister — il s’était débattu et il avait crié, même si c’était une bête sauvage, il misait maintenant sa vie pour protéger son territoire, la maison qu’il avait choisie — mais cela ne servait à rien.

D’un seul coup, Aileen avait cassé son collier à main nue.

« McKinleyyyy ! »

« Oui, ma'aaaameeee ! »

Alors que Rigel et Lia continuaient à repousser les loups des neiges, McKinley chargea le carreau paralysant sur son arbalète et tira. Le renard de glace avait essayé de se libérer, mais ses pattes étaient collées au sol.

Zect avait respecté la volonté d’Aileen et n’avait plus attaqué, mais il avait quand même utilisé son sort d’Entrave d’Ombre pendant que l’attention du renard était détournée par cette démone.

Quand la pointe du carreau s’était coincée dans le torse du renard, le poison avait commencé à se répandre tout de suite, et en quelques instants l’hostilité de la bête avait disparu et elle avait fermé les yeux sans bouger.

Aileen avait alors porté cette petite créature dans ses bras sans transpirer. Elle avait souri amèrement en pensant que quelque chose d’aussi adorable pouvait contrôler un blizzard aussi puissant malgré son déchaînement.

« J’ai encore un long chemin à parcourir… si j’ai eu peur d’un renard aussi mignon, » déclara Aileen.

Aileen était revenue à son état normal — aucun des autres, à l’exception de Zect, n’avait vu son mode démoniaque à cause du blizzard.

« … Alors, je n’ai pas besoin de garder mon Entrave d’Ombre, » dit Zect.

Aileen déposa le renard sur le sol. Puis, sa forme avait commencé à se transformer en celle d’un humain sous les yeux d’Aileen. La fourrure du renard était redevenue blanche comme neige, et la fille n’avait pas pu s’empêcher de comparer le corps en pleine transformation, qui semblait petit et mince, avec celui de Yuma.

Puis, Aileen s’était précipitée pour récupérer le manteau qu’elle avait déjà enlevé et était revenue le moment suivant pour couvrir le corps sur le sol.

« Est-ce une petite fille… ? »

« Est-ce qu’elle ressemble à un jeune garçon pour toi ? »

Il enleva nonchalamment son manteau pour ajouter une autre couche de vêtements à la fille pendant qu’Aileen regardait l’enfant endormie avec perplexité.

Quand le groupe de Rigel les avait rejoints, ils avaient poussé des voix étonnées en regardant le vrai corps du renard de glace.

Il n’avait fallu que quelques instants pour accepter la situation actuelle.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Claramiel

Claramiel

Bonjour, Alors que dire sur moi, Je suis Clarisse.

2 commentaires

Laisser un commentaire