Genjitsushugisha no Oukokukaizouki – Tome 4 – Chapitre 6 – Partie 3

Bannière de Genjitsushugisha no Oukokukaizouki ☆☆☆

Chapitre final : Dans la neige

Partie 3

Dans un certain pays, il y avait un roi.

Le roi n’était pas sage, mais il n’était pas un imbécile. Il ne gouvernait pas bien, mais il ne gouvernait quand même pas trop mal. C’était le genre médiocre de roi qu’il était.

À une époque où le monde était stable et où le pays était déjà établi pour avoir du succès, il aurait été appelé un bon roi sans fautes. Cependant, à son époque, le Domaine du Seigneur-Démon était apparu, et la menace des monstres avait plongé le monde dans le chaos.

Les flammes de la guerre ne s’étaient peut-être pas encore propagées dans son pays, mais il y avait eu une crise alimentaire et l’économie avait lentement commencé à s’effondrer. Le roi médiocre ne pouvait rien faire d’efficace pour faire face à ces problèmes.

Puis, un jour, il y avait une demande de la grande terre à l’ouest pour que le royaume de ce roi effectuer l’invocation d’un héros comme raconté dans les anciennes histoires. C’était formulé comme une demande, mais il n’avait pratiquement aucune possibilité de le refuser. Donc, le roi médiocre avait effectué l’invocation du héros comme cela lui avait été demandé.

Ce rituel avait été couronné de succès alors que personne ne pensait que cela soit possible, amenant un jeune homme d’un autre monde jusqu’au royaume. Le roi se débattait avec la question de savoir s’il fallait envoyer ce jeune homme dans le grand pays de l’ouest. En effet, s’il perdait ce garçon, il abandonnerait sa clé pour négocier avec la grande nation de l’ouest.

Le jeune homme convoqué avait alors dit ceci au roi en difficulté. « Si vous voulez combattre les démons, vous devez enrichir le pays et renforcer l’armée. »

***

... Cette histoire semblait familière.

Cependant, les développements à partir d’ici différaient de l’histoire que je connaissais.

***

En entendant ce que le jeune homme avait à dire, le roi avait senti que l’homme avait des dons qu’il n’avait pas lui-même, et avait décidé de le nommer au poste de Premier ministre. Le jeune homme avait répondu à ses attentes et avait désespérément travaillé, effectuant diverses réformes. Grâce à cela, le royaume avait commencé à montrer des signes de reprise vis-à-vis de la crise alimentaire et des difficultés financières.

Cependant, il y avait ceux qui avaient trouvé que le jeune homme était une nuisance.

Il s’agissait des nobles de ce pays. Surtout ceux qui n’avaient pas de très bonnes réputations.

Ils avaient été fâchés quand un jeune homme dont ils n’avaient jamais entendu parler auparavant avait été choisi comme Premier ministre, mais ils étaient encore plus furieux quand il avait commencé ses réformes. Le jeune homme avait extirpé la corruption pour trouver le financement dont il avait besoin, effectuant des réformes qui réduisaient la richesse de la classe supérieure.

Ils avaient visité le roi à plusieurs reprises, essayant de le persuader qu’il faisait du mal au pays et qu’il devrait être retiré du pouvoir.

Cependant, le jeune homme avait un allié. Le général de l’armée de ce pays.

Le général sobre et honnête de l’armée avait été capable de juger avec précision les talents du jeune homme et était devenu son soutien. Cependant, les nobles de mauvaise réputation n’avaient pas été amusés par ce développement, intensifiant seulement leur calomnie contre lui.

Entendant leurs paroles diffamatoires jour après jour, le roi était progressivement devenu frappé d’incertitude.

C’était vrai que le jeune homme était doué, mais il avait beaucoup trop d’ennemis. Le pays pourrait être divisé si les choses étaient laissées telles qu’elles étaient.

En pensant ça, le roi avait pris une décision que, rétrospectivement, il savait qu’il n’aurait jamais dû faire.

Le jeune homme avait été démis de ses fonctions de Premier ministre.

Après avoir été renvoyé, le jeune homme était allé rester vivre avec le général de l’armée dans son château. Le roi se sentait désolé pour le jeune homme, mais il avait fait ça pour empêcher la division du pays. En fin de compte, cela permettrait de sauver la vie du jeune homme. C’était comme ça que le roi s’était convaincu de sa décision.

***

Cependant, ce n’était pas du tout la fin.

Les nobles de mauvaise réputation étaient plus persistants que le roi ne le pensait. Quoi qu’il en soit, compte tenu de leurs liens tenus secrets, il était préférable pour eux d’en finir une fois pour toute, car ils ne pouvaient pas laisser ce jeune homme vivre plus longtemps. Cette année-là, l’État voisin qui avait une longue hostilité avec le royaume commença à déployer ses forces le long de la frontière.

Le général de l’armée avait alors envoyé les troupes sous son commandement dans l’armée pour les intercepter, en confrontant ces forces.

C’était à ce moment-là que c’était arrivé.

Comme s’ils avaient attendu ce moment, les forces des nobles se levèrent, attaquant la ville où se trouvait le château du général de l’armée. Quand vous considérez le moment où tout cela s’était produit, les nobles avaient probablement collaboré avec le pays voisin.

Parce que les terres du général de l’armée avaient autrefois été le territoire du pays voisin, il leur avait été facile de concocter le plan. Puis, le pays voisin avait agi afin d’étouffer le jeune homme qui avait le potentiel de devenir une menace sérieuse pour eux.

La ville contenant le château du général de l’armée était bien fortifiée, mais l’armée avait été principalement envoyée à la frontière, laissant moins de 500 soldats en tant que garnison. La force opposée dirigée par les nobles comptait 10 000 hommes.

Le général de l’armée était resté dans la ville, et il avait réussi une défense diligente, mais... alors qu’il était largement en infériorité numérique, le général de l’armée avait finalement été abattu.

La ville avait brûlé, et le jeune homme avait disparu comme des cendres parmi ces flammes. Ce n’était que quelques jours après que les nobles eurent levé leurs troupes que le roi apprit ça, mais il avait été incapable de faire quoi que ce soit afin de le sauver.

L’armée, ayant perdu son commandant, était incapable de maintenir la ligne de bataille contre les forces du pays voisin et avait fui dans une défaite totale. Les forces du pays voisin avaient rejoint les nobles, et ensemble, ils avaient utilisé leur élan pour avancer sur la capitale royale.

Le roi avait rapidement tenté de rassembler des forces armées pour les rencontrer dans la bataille, mais... il ne pouvait pas. À la fin, il avait laissé le jeune homme et le général de l’armée mourir.

Les soldats de l’armée se révoltèrent contre lui et retournèrent dans leurs propres terres, les unités de l’armée de l’air étaient peu nombreuses et la marine était loin de la capitale et elle était préoccupée par la défense de leur propre domaine.

Son dernier recours était de recruter des soldats volontaires parmi les gens ordinaires, mais même cela avait échoué.

Les réformes du jeune homme avaient irrité la noblesse, mais ils avaient aidé le peuple. Pour le peuple, le jeune homme avait été un sauveur qui était venu à eux dans un moment où ils en avaient besoin, et ils ne sentaient aucune parenté avec le roi qui l’avait dépouillé de son poste. En fin de compte, comme le jeune homme avant lui, le roi s’était retrouvé encerclé par un ennemi qui l’avait attaqué alors qu’il était en infériorité numérique. Avec le temps, il serait tué tout comme le jeune homme avant lui. S’il y avait une différence entre eux, c’était qu’il n’avait pas le général de l’armée qui avait voulu donner sa vie.

À ce point... ce qu’il avait affronté ne pouvait être appelé la rétribution du karma.

Il l’avait amenée sur lui-même en croyant les mensonges calomnieux de ceux qui deviendraient ses ennemis, et en marchant sur ceux qui se souciaient vraiment du pays.

☆☆☆

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

4 commentaires




  1. 0



    0

    Merci pour le chapitre.




  2. 0



    0

    Merci pour le chapitre.




  3. 0



    0

    Ouaaas roll back inattendu!!




  4. 1



    0

    Merci pour le chapitre.
    PS:Pourquoi j'ai l'impression qu'on va avoir le droit à un traditionnel "retour vers le passé" ?

Laisser un commentaire