Genjitsushugisha no Oukokukaizouki – Tome 11 – Chapitre 3 – Partie 5

Bannière de Genjitsushugisha no Oukokukaizouki ☆☆☆

Chapitre 3 : Symposium

Partie 5

C’était aujourd’hui le jour du symposium de monstrologie, et l’auditorium de l’Académie royale était bondé. Le thème s’était limité à la monstrologie, mais des experts de différents domaines avaient été appelés à donner leur avis, si bien qu’un assez grand nombre de personnes étaient réunies. En outre, il y avait dix fois plus de spectateurs qui voulaient regarder et écouter, c’était donc probablement le plus grand rassemblement que cet auditorium n’avait jamais organisé.

En ce qui concerne la disposition des places, les principaux invités de cet événement, les auteurs de l’Encyclopédie des Monstres, Hakuya et Ichiha, étaient assis à une table au centre de la scène. Le chef de la Société de Recherches sur les Monstres, un jeune homme pétrifié par la nervosité, était également assis avec eux. Il avait été amené ici uniquement parce qu’il dirigeait le club auquel Ichiha appartenait, et je devais me sentir mal pour le type qui était mis sous les projecteurs comme ça.

À la table de droite se trouvaient les membres de la famille royale : Liscia, Roroa, Tomoe et moi. La table de gauche était occupée par le directeur de l’Académie, Ginger, le directeur de l’école professionnelle de Ginger, Kuu, le fils du chef de la République, et Souji, un évêque orthodoxe lunaire. En raison de la présence des VIP sur la scène, Aisha et la servante de Kuu, Leporina, étaient là en tant que gardes du corps, tandis que Carla et la femme de Ginger, Sandria, étaient là pour aider à d’autres tâches.

Il y avait des rangées de longues tables devant la scène, et les chercheurs en Monstrologie et de tous les autres domaines étaient rassemblés autour. Parmi eux, il y avait des visages familiers comme Genia la Surscientifique, et Merula la haute elfe. Ce symposium allait être essentiellement un échange d’opinions entre nous sur la scène et les chercheurs et experts qui se trouvaient aux tables devant nous.

De l’autre côté des chercheurs et des experts, il y avait des chaises remplies de ceux qui étaient venus observer. Étant donné que cette réunion se tenait à l’Académie royale, un grand pourcentage d’entre eux étaient des étudiants. Yuriga était probablement là aussi. Le symposium était également retransmis à l’impératrice Maria de l’Empire par l’intermédiaire du Joyau de Diffusion de la Voix.

Les préparatifs étant presque terminés, j’avais parlé à Liscia qui était assise à côté de moi.

« J’ai l’impression que cela fait longtemps que je n’ai pas été assis à côté de toi lors d’une cérémonie officielle, » déclarai-je.

« Oui, je dois remercier maman d’avoir accepté de surveiller Cian et Kazuha, » répondit Liscia avec un sourire.

Les enfants étaient surveillés par Lady Elisha, qui nous aidait souvent pour les élever, et par Sire Albert, qui était venu au château pour voir le visage de ses petits-enfants pour la première fois depuis longtemps. Ils nous aidaient toujours.

De l’autre côté de Liscia, Roroa avait affiché un air grincheux sur le visage. « Hé, chéri, je suis là aussi, tu sais ? »

« Oui, je compte aussi sur toi aujourd’hui, Roroa, » avais-je dit en lui caressant les cheveux. « Je pense que ton domaine d’expertise va probablement être abordé. »

« Nyahaha, tu peux me laisser faire. » Roroa avait souri en gonflant sa poitrine avec fierté.

OK… On dirait que tout va bien, alors je dirais qu’il est temps de mettre le spectacle en route.

Je m’étais levé et j’avais marché vers le lutrin au centre de la scène. Au même moment, tous les gens réunis s’étaient levés et avaient baissé la tête devant moi. Ils ne pouvaient pas après tout s’asseoir alors que leur roi était debout.

« Repos, tout le monde. » J’avais commencé par leur faire lever la tête. « Merci à tous d’être venus à ce symposium de monstrologie. »

Comme il y avait tant de personnes de différentes classes et positions réunies, je m’étais dit qu’il était plus efficace pour moi, la personne la plus haut placée dans ce pays, de faire l’animation et de diriger le spectacle. C’était aussi la première fois que nous le faisions, donc c’était probablement bien.

« Tout d’abord, j’aimerais vous demander à tous de vous asseoir et de regarder la couverture des documents que vous trouverez devant vous. »

Maintenant que tout le monde était assis à sa place, j’étais passé à l’explication de ce symposium une fois de plus.

« Le thème de ce symposium est donc “Les monstres”. Les monstres du Domaine du Seigneur-Démon qui ont attaqué en grand nombre et détruit les terres du nord. Ainsi que les monstres qui vivent dans les donjons, apparaissant parfois à la surface et menaçant la zone qui les entoure. Les monstres sont une menace pour l’humanité, mais il est très important de les étudier si nous voulons protéger nos vies et nos biens. Je pense que vous savez tous que des recherches considérables sont actuellement menées sur les monstres dans mon pays. »

J’avais fait un geste pour qu’Ichiha et Hakuya se lèvent. Hakuya avait baissé la tête, et en le voyant faire, Ichiha s’était empressé de faire de même.

« C’est cette encyclopédie des monstres, écrite par Sire Ichiha Chima, un étudiant en échange du Duché de Chima, ainsi que par notre propre Premier ministre Hakuya, qui en sont à l’origine. Je suis sûr que tout le monde ici, intéressé par les monstres comme vous tous, l’a déjà lue. »

Je pouvais voir les chercheurs hocher la tête. C’était leur livre favori pour eux, et ceux qui ne l’avaient pas lu auraient tout aussi bien pu vivre sous un rocher.

Une fois que Hakuya et Ichiha avaient relevé la tête et s’étaient assis à nouveau, j’avais continué.

« Moi-même, j’ai vu des monstres à de multiples reprises. Des monstres qui ont débordé d’un donjon de la République de Turgis, à la grande armée de monstres qui s’est élancée vers l’Union des nations de l’Est depuis le Domaine du Seigneur-Démon. C’était des êtres terrifiants qui dévoraient les gens. En même temps, je sentais qu’ils étaient des créatures pleines de mystère. »

J’avais fait une petite pause et j’avais regardé le public.

« Que sont les monstres ? Pourquoi sont-ils nés ? Pourquoi s’attaquent-ils aux gens et aux autres créatures vivantes ? Se présentent-ils toujours sous des formes aussi aberrantes ? Qu’est-ce qui les différencie des démons dont on dit qu’ils vivent au fond du Domaine du Seigneur-Démon ? »

J’avais parlé avec force, en frappant des mains sur le lutrin.

« C’est l’Encyclopédie des Monstres qui m’a permis de comprendre un certain nombre de ces mystères. Qu’est-ce qu’un monstre ? Si ce mystère est résolu, nous pouvons les traiter plus efficacement et réduire considérablement la menace qui pèse sur les gens. C’est un thème pour lequel nous devrions mettre les ressources de la nation derrière cette étude. J’espère que ce symposium constituera un forum animé pour discuter de l’orientation que devrait prendre la recherche. »

Un petit nombre de personnes avaient commencé à jeter un regard de côté sur les autres, ou à chuchoter entre elles.

« C’est la première fois, donc nous nous sentons encore dans le noir. Ce n’est pas comme si toutes les méthodes d’étude des monstres avaient déjà été connues. C’est pourquoi j’ai fait appel à divers experts et chercheurs de premier plan. Il y a des moments où la perspective d’un domaine de recherche complètement différent peut aider à la découverte d’une nouvelle approche. Dans ce domaine en particulier, il est également nécessaire de prendre en compte les aspects sécuritaires et éthiques de votre travail. À cette fin, je souhaite encourager un échange d’opinions actif. Peu à peu, je souhaite que nous trouvions ensemble le chemin à suivre. Ceci étant dit, je conclus ici mon discours d’ouverture. »

Quand j’avais fini, la salle avait éclaté sous les applaudissements.

Une fois qu’ils avaient fini avec ça, j’avais tapé dans mes mains.

« Cela étant dit, allons droit au but. Nous commencerons par une conférence de Sire Ichiha et Hakuya sur le thème “Les êtres connus sous le nom de monstres”. Ensuite, il y aura une période de questions et réponses, alors gardez vos questions pour la fin. Maintenant, Sire Ichiha, Hakuya, prenez la suite. »

« Oui, monsieur. Compris. » Hakuya s’inclina poliment, tandis qu’Ichiha répondit par un « O-Oui » raide.

J’étais retourné à mon siège et m’étais assis alors qu’ils prenaient ma place au pupitre.

« Penses-tu qu’Ichiha tiendra le coup ? » demanda Tomoe, le visage plein d’inquiétude. « Il a l’air tendu. »

« Je sais qu’il n’est pas le meilleur pour se tenir devant les gens, mais si les choses tournent mal, je suis sûr que Hakuya le remplacera, » avais-je dit. « Cependant, je pense qu’il est temps qu’il le renverse… »

« Le renverse ? Qu’est-il censé renverser ? » demanda Tomoe.

J’avais regardé Tomoe avec un sérieux absolu et j’avais dit. « L’opinion courante est que lui, le 8e enfant de la Maison de Chima, n’est qu’un figurant. »

☆☆☆

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

2 commentaires

  1. Merci pour le chapitre.

Laisser un commentaire