Ecstas Online – Tome 2 – Chapitre 6 – Partie 6

+++

Chapitre 6 : Le cadeau de Noël

Partie 6

Il y avait des tas de cadavres tout autour de nous. Les cadavres des êtres démoniaques s’étendaient à perte de vue sur le vaste terrain d’entraînement.

« L... Les gars ! Quelqu’un ! Il n’y a plus personne en vie !? »

« O... oui. »

« O-outch, ça fait mal… putain. »

« Uu… ça fait mal. »

Seuls mes Hellzekters avaient répondu. Alors les autres… sont-ils morts ?

Il n’y avait plus d’elfes qui sortaient du trou dans les murs du château, mais plutôt des nains courts qui marchaient vers l’intérieur.

« Nous sommes venus, en suivant la suggestion des elfes… mais je suis content que nous l’ayons fait ! »

« Ouais ! L’armée du Roi-Démon est ainsi presque terminée ! Il ne reste plus qu’à prendre les trésors ! »

Les nains barbus envahissaient les uns après les autres en riant effrontément.

— Ont-ils pris le contrôle total de… l’extérieur ?

J’avais vérifié l’horloge. Il restait 10 minutes.

Et des voix résonnèrent derrière moi.

« La porte du château est complètement ouverte ! Faites entrer toute l’armée ! »

Des feux avaient commencé à sortir des flèches qui s’élevaient dans Infermia.

C’est mauvais.

Infermia était dans une très mauvaise situation,

Infermia était tombée.

« La porte des enfers est par là ! »

« Détruisez la porte ! »

Je pouvais entendre ces voix de loin.

« Préparez-vous pour le deuxième tir ! Les cibles sont Hellshaft et les Hellzekters !! »

Ernes leva la main et les archers alignés sur les murs du château encochèrent une flèche en même temps.

Peu importe que ce soit l’armure du Roi-Démon, j’allais mourir si je continuais à être arrosé par cette pluie de flèches.

« Mon Roi… »

Adra, Grasha et Forneus s’étaient levés en titubant. Ils m’avaient entouré et avaient étendu leurs mains.

« Hé… les gars. Qu’est-ce que vous faites ? » demandai-je.

Adra avait souri de manière significative tout en titubant.

« Nous sommes les boucliers de notre Roi. »

« … C’est ça. Nous allons utiliser chaque petit fragment de notre vie. »

« Forneus protégera… Hell-sama jusqu’à la fin. »

« Les gars… »

Parce que vous êtes une simple IA…

Des larmes avaient débordé de mes yeux.

Même si je ne faisais que vous utiliser… des larmes coulaient du trou dans mon casque sans s’arrêter.

Je,

Que dois-je...

« Deuxième tir, Fe — . »

À ce moment, alors qu’Ernes était sur le point d’abaisser son bras, j’avais remarqué que quelque chose tombait du ciel.

« … ? … Ceux-là sont… »

Des flèches.

Les elfes n’avaient pas encore tiré leurs flèches. Mais les flèches avaient volé, traçant une grande parabole.

Et les flèches,

elles avaient transpercé avec précision les elfes sur les murs du château.

« Quoi… !! »

Des milliers de flèches se plantèrent en même temps dans les elfes sur les remparts. Les elfes n’avaient nulle part où s’échapper et ils étaient victimes des flèches les uns après les autres. Ernes avait également reçu une flèche et était tombée des murs du château.

« Kyaaaaaa ! »

Cependant, bien que ce soit un coup direct, il semblerait que les points de vie d’Ernest n’aient pas encore atteint zéro. Avec un gémissement douloureux, elle avait retiré la flèche plantée dans son corps et elle avait serré les dents.

« Guh… Qu’est-ce qui s’est passé !? »

« Comment se fait-il que tu ne le saches pas ? Ernes. »

Une silhouette se tenait sur le mur à la place des elfes tombés.

Je croyais que c’était une survivante des elfes.

Mais elle ne l’était pas.

Des cheveux blond platine brillants qui volaient au vent. Une belle et envoûtante peau brune foncée. Et une armure très exposée qui ressemblait à une armure de bikini. Des traits magnifiques et des proportions lascives.

Une voix claire, digne et familière résonna. « Membre de l’armée du Roi-Démon Hellander. Satanachia, chef du corps des elfes noirs, arrive ! »

Je ne pouvais pas croire cette vue.

« Sa… Satanachia. »

Ernes avait regardé Satanachia avec des yeux remplis de haine. « Alors que je ne t’avais pas vue… c’était donc une embuscade, hein !? Quelle lâcheté ! »

« Je viens d’arriver avec des renforts. C’est ta défaite, Ernes, » répliqua Satanachia.

Satanachia avait fait claquer ses doigts. Juste après, des elfes noirs étaient apparus de toute la zone autour du château. Où se cachaient-ils ? Ils apparaissent les uns après les autres depuis les bâtiments et les tours autour du château.

Est-ce… le Corps des elfes noirs ? Je vois ! Maintenant que Satanachia est de retour, le corps des elfes noirs est disponible.

« Une embuscade autour du château… des renforts à l’extérieur… kuh ! »

Ernes s’était levée avec un regard douloureux. « Cependant… il y a toujours les forces des elfes et des nains dehors ! »

Satanachia secoua la tête comme s’il disait « Mon Dieu ! » Elle sauta le long du mur du château et atterrit avec légèreté près d’Ernes.

« Zeragiel, la reine de Rowalrinna, a décidé d’envoyer l’armée régulière des elfes noirs. L’armée entière, » annonça Satanachia.

« Qu… !? » Ernes était tellement surprise que son visage s’était raidi. « Est-elle stupide ? Si elle fait ça… Arzheim saisira sa chance et détruira complètement Rowalrinna. »

Mais Satanachia avait répondu calmement. « Si cela se produit, alors en guise de représailles, Hellandia, menée par le Roi-Démon Hellshaft, vaincra Arzheim de toutes ses forces, et cela même si tout le continent de Logres sera ainsi transformé en terre brûlée. »

 

 

« … ! » Ernes avait été submergée par Satanachia qui avait déclaré avec détachement une chose terrible.

« Satanachia… Jusqu’à quel point vas-tu te ridiculiser pour être satisfaite ? »

Satanachia arborait un doux sourire et elle répondit à la voix d’Ernes, qui avait l’air de la réprimander.

« Le monde doit être gouverné avec une grande puissance. Si nous ne le faisons pas, un grand nombre de tragédies ne pourront être arrêtées. La calamité du Marcheur de la Nuit aurait pu être résolue un peu différemment si nous avions uni nos forces à celles des elfes noirs à cette époque. »

Ernes avait crié sur Satanachia avec un visage sur le point de fondre en larmes. « C’est impossible ! Il n’y a aucun moyen de faire ça avec des êtres répugnants comme les elfes noirs ! C’est impossible que vous vous joigniez à nous ! »

« Bien que nous soyons au bord d’une telle crise, nous nous sommes isolés dans notre petit monde. Et même maintenant, vous ne pensez qu’à comment prendre de l’avance sur les autres nations et races. Cela n’apportera jamais la paix éternelle. »

« Veux-tu dire… que les démons et les sauvages ont besoin de la paix !? »

Satanachia avait hoché la tête en silence.

Se mordant les lèvres, Ernes fixa le visage de son ancienne amie intime comme si elle était son ennemie jurée.

« Même si vous finissez par tuer vos anciens compagnons !? »

« C’est ce que j’ai décidé de faire, » répondit Satanachia.

Les larmes avaient commencé à déborder des yeux d’Ernes.

« Tu es… vraiment devenue… un démon. »

Ernes s’était effondrée en pleurant. Elle n’avait plus la force de manier l’épée.

Satanachia avait regardé Ernes avec pitié, s’était retournée comme pour se libérer d’elle et s’était dirigée vers moi.

« Hey hey ! Satanachia ! Qu’est-ce que tu as fait ? » Grasha hurla, en levant le poing au-dessus de sa tête.

« Je suis passée au travers de leur détection, en suivant les ordres de Hellshaft-sama, » répondit Satanachia.

« Quoi ? Notre Roi nous a dit que tu avais été renvoyée des Hellzekters, mais… »

Satanachia répondit calmement à Adra qui avait affiché un visage empli de surprise.

« Pour tromper l’ennemi, il faut d’abord tromper ses alliés, c’est ce que j’ai entendu dire ? C’est l’idée de Maître Hellshaft, » répondit Satanachia.

« Saataanaachiaaa. J’étais très inquiète, tu sais ? »

Forneus s’était accrochée à Satanachia en pleurant. Avec un doux sourire, Satanachia avait tapoté les cheveux blonds de Forneus.

« Désolée, Forneus. »

Puis elle s’était doucement éloignée de Forneus et avait levé les yeux vers moi.

« Hellshaft-sama. Je m’excuse d’être en retard. »

« Ah… hey, Satanachia ? »

« J’ai compris ton intention d’utiliser ce billet magique pour espionner le pays des elfes, mais j’ai honnêtement pensé que ce n’était tout simplement pas possible et je suis venue en courant, » déclara Satanachia.

« Ou peut-être devrais-je dire… Je suis sûr de t’avoir dit que tu as été banni, non ? » demandai-je.

Ara ? Pourquoi feins-tu l’ignorance ?

Satanachia inclina la tête sur le côté en signe de perplexité.

— Eh ?

« Tu m’as promis, n’est-ce pas ? Que tu ne me lâcheras jamais, » déclara Satanachia.

Eh bien, je l’ai dit, mais…

« Les elfes tiennent leurs promesses. Ne le savais-tu pas ? »

Satanachia avait brisé son regard froid et elle m’avait souri tendrement.

« Certes, c’était une pensée désespérée au début… mais maintenant c’est différent. »

Satanachia avait dégainé son épée et avait ordonné au corps des elfes noirs.

« Allons-y, tout le monde ! Protégez Infermia ! »

Les elfes noirs rassemblés avaient haussé la voix en criant « Uoooooooooo ». Grâce à leur préservation jusqu’à présent, ils possédaient beaucoup de volonté et d’endurance.

La classe 2A et les armées adverses elfes et naines étaient supérieures en nombre, mais épuisées.

« On a fait tout ce chemin jusqu’ici ! Encore un pas et on pourra prendre Infermia ! Allons-y, tout le monde ! » Ichinomiya cria, et un cri de guerre s’éleva pour répondre à cela.

Mais je n’étais plus inquiet.

L’application du patch Santa-X était exactement à minuit le 24.

J’avais ouvert le menu et j’avais vérifié l’horloge.

23 décembre 23 h 59 min 49 s

« Joyeux Noël ! Les enfants, prosternez-vous devant moi. »

« Gravez ce cadeau dans votre esprit. »

Le compte à rebours commença.

10

9

8

7

6

5

4

3

2

1

J’avais regardé le ciel et j’avais attendu.

Le Père Noël viendra, avec des cadeaux.

Bien que je ne connaisse pas la forme qu’il allait prendre. Peut-être, et sans le savoir, il avait été appliqué avant que je le sache, ou quelque chose de visible viendra.

À ce moment-là, le ciel avait changé.

— Il est venu.

D’épais nuages avaient commencé à briller de mille feux.

Comme prévu, cette nuit blanche était-elle l’effet du patch ? Alors que je pensais à cela, les nuages avaient été déchirés.

« Qu’est-ce que c’est ? »

« Le ciel est… »

Tous ceux qui étaient ici avaient arrêté de se battre et avaient regardé le ciel.

Une boule de feu flottait dans le ciel.

C’était comme une énorme météorite.

Cela venait par ici en soulevant des flammes et de la fumée et en brillant de façon éblouissante.

« Hé ! Ça va tomber ici ! »

Des voix agitées s’élevèrent de partout.

C’était compréhensible. De même, j’avais progressivement ressenti de la terreur en prenant conscience de l’énormité de la météorite.

La météorite faisait s’évaporer les nuages et il faisait un trou énorme dans le ciel.

Je paniquais à l’intérieur de moi.

Je me disais, c’est un patch, ne t’inquiète pas.

Pourtant, qu’est-ce que c’est, ce mauvais pressentiment ? Quelque chose se déchaînait dans ma poitrine.

« Mon Roi ! S’il te plaît, échappe-toi. »

« O-Oui… »

La météorite tombait droit comme si elle visait Infermia.

« Repliez-vous ! Fuyez, vite ! »

Ichinomiya cria et Asagiri et Shizukuishi tentèrent de s’échapper à l’extérieur d’Infermia avec les elfes.

Mais sa vitesse de chute était étrangement rapide.

Sans avoir le temps de s’enfuir, la météorite était tombée.

Le lieu de la chute avait été en plein dans Infermia.

La pyramide du cimetière souterrain avait éclaté comme si elle subissait une explosion.

Une explosion violente.

Lumière.

Crash.

Je n’avais rien compris.

Blanc.

Blanc pur.

Le bruit s’était propagé.

Quelque chose traversa mon corps, une distorsion de l’image semblable à une image brisée recouvrit mes yeux.

Une fille…

était au-delà de la distorsion.

Une fille que je n’avais jamais vue.

Une beauté que je n’avais jamais vue auparavant.

Pourquoi...

Est-ce que ma poitrine était si serrée

Pourquoi avais-je envie de pleurer ?

Qui est-ce ?

Au-delà du terrain d’entraînement, avec le mur se trouvant là brisé, je pouvais voir la zone où se trouvait le cimetière souterrain. Cependant, la pyramide qui était là n’avait laissé aucune trace, et des flammes et de la fumée noire s’élevaient du sol qui était maintenance enfoncée sous la forme d’un cratère.

J’avais regardé autour de moi. Humains, elfes, bêtes démoniaques, elfes noirs et ainsi de suite, il n’y avait aucune distinction, ils tombaient comme s’ils étaient mélangés.

— Hm ? Hein ?

Qu’est-ce que c’était à l’instant ?

Non,

Il y avait quelque chose à l’instant… J’avais l’impression d’avoir vu quelque chose.

« Mon Roi ! Vas-tu bien ? »

Grasha s’était levé, pas très loin de moi.

« Que s’est-il passé ? »

« Aie aie aie… Forneus, funyu ? »

« U… pas possible, les elfes ont-ils fait ça ? »

Il semblerait que les Hellzekters soient en sécurité.

Ah, non ! C’est le Santa-X, non ? C’est naturel, vu le timing.

J’avais immédiatement ouvert le menu.

… Mais rien n’avait changé. Ce n’est pas que les menus avaient été augmentés, ou que des messages étaient arrivés.

Peut-être que je ne l’avais pas reçu, mais, est-ce que le groupe 2A avait-il reçu un email du monde extérieur ?

J’avais regardé autour de moi, me demandant si quelqu’un de la 2A avait survécu. Si leurs points de vie avaient été réduits par l’impact de tout à l’heure, alors tout le monde irait à Caldart…

Quand j’avais pensé ça, une figure familière s’était levée.

« Était-ce une météorite ? Que s’est-il passé ? »

Asagiri.

La première personne qui avait découvert la vérité est Asagiri ? Les obstacles sont difficiles à franchir dès le début, hein.

J’avais essayé d’aller vers Asagiri, mais j’avais arrêté de marcher.

— Qu’est-ce que c’est ?

Une ombre géante avait émergé de la fumée noire qui s’élevait du cimetière souterrain.

Quelque chose rampait vers le haut en laissant sortir une voix à basse fréquence. Une masse de magma brûlant semblait s’élever progressivement.

On aurait dit une chose vivante.

Et c’est alors que c’était apparu de l’intérieur de la fumée noire, en s’assurant de tomber vers l’avant.

— C’est ça ?

Un pied rougeoyant était sorti du cratère.

— Est-ce le patch Santa-X ?

Sa silhouette, semblable à une masse de lave, ressemblait au diable.

L’extérieur se refroidissait et se solidifiait sous la forme d’une roche noire.

— Aikawa-san. Est-ce vraiment ça ?

Quant à sa forme, le visage m’était familier. Et cet endroit…

— Mais, cette chose,

J’avais découvert ce type l’autre jour.

Mais à l’époque, ce n’était qu’une statue.

Et j’étais sûr que j’avais ordonné qu’il soit détruit et scellé.

De la bouche où brûlait de la lave, on entendait une voix comme si elle résonnait depuis le fond du sol.

« Je suis redescendu. »

— Satan !?

Hum, c’était le Roi-Démon qui était devenu un modèle rejeté.

Le Roi-Démon, le Seigneur d’Infermia avant ma naissance.

Est-ce Satan, le précédent Roi-Démon ? Quelle puissance terrifiante, quel mauvais présage dévastateur et quelle présence écrasante !

Son existence était le désespoir même pour tous les êtres vivants.

Satan s’était lentement avancé. Un elfe avait été écrasé à mort sous ses pieds.

« Qu… !? »

L’elfe écrasé avait disparu.

C’était comme d’habitude, mais il y avait eu une différence.

Quand il avait disparu, il était devenu des nombres et des symboles et s’était effondré en se dispersant.

Est-ce que c’est un effacement des données ?

Les données de l’elfe étaient-ils détruits ?

Avait-il été détruit ?

Les données du personnage avaient été détruites en tant que données ?

Ma colonne vertébrale s’était gelée.

De plus, quand un ennemi était tué, il n’avait jamais été détruit de cette façon.

Si tous les membres de 2A avaient été vaincus par Satan aujourd’hui… qu’allaient-ils devenir ?

Quand j’avais imaginé cela avec classe 2A, je m’étais alors dit que les données de leur conscience seraient probablement détruites.

À savoir, leur conscience serait détruite.

Ainsi, lorsque le système sera restauré et que le corps réel sera prêt à accepter les données de conscience, celle-ci finira par être détruite.

En d’autres termes, l’esprit sera détruit.

En bref, ils vont soit devenir fous,

Devenir végétatif,

Ou mourir ?

Juste avant que Satan n’avance, j’avais vu Asagiri.

— C’est mauvais !

Face à moi, Asagiri était abasourdie par le monstre qu’elle n’avait jamais vu auparavant.

« … !! »

Mais elle avait repris ses esprits, avait dégainé son épée et l’avait placé prête, face au monstre.

« Tu ne dois pas ! Fuis, Asagiri ! » J’avais crié, sans me soucier que ma véritable identité soit révélée.

Ichinomiya et Shizukuishi s’étaient effondrés derrière Asagiri.

— Asagiri ! Pour le bien de leur protection !?

J’avais tout de suite commencé à courir.

« Mon Roi !? »

Les Hellzekters avaient essayé de m’arrêter, mais je m’en fichais.

J’avais couru vers Asagiri.

Mais avant que je puisse l’atteindre,

Asagiri, qui faisait face à Satan, l’avait attaqué.

« Stoooop ! Asagiriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ! »

+++

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire :

Laisser un commentaire