Ecstas Online – Tome 1 – Chapitre 4 – Partie 4

***

Chapitre 4 : Deux personnes seules dans la nuit

Partie 4

« Quel soulagement ! Il semble que ce soit complètement arrêté, » déclara Asagiri.

En quittant la maison vide, Asagiri et moi regardions le ciel. C’était encore nuageux, mais le ciel était vraiment lumineux et l’herbe brillait avec la rosée du matin.

« Les vêtements semblent également être totalement secs, » déclarai-je.

L’équipement semblait sécher automatiquement après un certain temps.

Nous, qui avions revêtu notre équipement pour le combat, avions quitté la maison inoccupée et avions marché sur les champs couverts de la brume matinale.

« Si on ne bat pas le magicien qui a fait la barrière, alors on ne sortira pas d’ici, hein…, » déclara Asagiri.

C’était très vrai. Un Magicien Sinistre de niveau 17. C’était un ennemi assez puissant.

« Hmm ? Asagiri, n’est-ce pas étrange ? » demandai-je.

« Hein ? Quoi ? » demanda-t-elle.

Des falaises abruptes s’étendaient à gauche et à droite. Et une partie des falaises semblait être surélevée.

Les graphiques de l’arrière-plan étaient légèrement décalés. Est-ce un bogue ? Ou…

Asagiri retraça le chemin de la vallée. Et, elle s’arrêta un peu avant l’endroit suspect.

« C’est certain, il y a quelque chose…, » déclara Asagiri.

Asagiri avait ouvert le menu et avait fait fonctionner quelque chose. Puis, un avis était apparu dans lequel un élément avait été ajouté à mon champ de vision.

« C’est… la brume du matin, n’est-ce pas ? » demandai-je.

« Oui. C’est de l’énergie. [1] Je n’en ai que deux avec moi. Alors, utilise-les quand ça devient dangereux, » déclara-t-elle.

« Compris. Alors, je vais attirer son attention, » déclarai-je.

Cependant, Asagiri secoua la tête.

« Doumeguri-kun, ton niveau est trop bas pour ça. Je suis sûre que celui qui se cache est un Magicien Sinistre. Si des sorts offensifs à large portée sont utilisés, Doumeguri-kun, tu te retrouveras… ce sera dangereux, alors, hmm, utilise-le toujours avant que ça ne devienne dangereux, » déclara-t-elle.

C’était un ennemi avec lequel même Asagiri aurait du mal, et pourtant, on me donne toute l’énergie ?

« … J’ai compris. Mais, je vais aussi me battre. Je vais réduire un peu ses Points de Vie, » déclarai-je.

Asagiri sembla un peu surprise, mais elle sourit gentiment. « D’accord. Faisons de notre mieux ! Mais ne te force pas. »

Je m’étais approché lentement de la texture de la falaise qui se détachait du reste. Quand je la regardai de près, elle apparaissait comme un humanoïde avec des effets minimes. De toute évidence, c’est un signe que quelque chose se cachait. Asagiri dégaina son épée et poussa un cri.

« Éclair !! »

Elle relâcha un coup de toute sa force. Une bande de lumière avait clignoté depuis la position d’Asagiri. Lorsque cela frappa une partie de la falaise, les caractères « 70 » de couleur rouge apparurent. De plus, l’onde de choc de la foudre avait révélé ce qui était caché sous la texture de la falaise.

Ce qui en était sorti, c’était un sorcier portant une cagoule noire sur la tête et un masque étrange. Un côté du masque était un visage taché de larmes et l’autre montrait de la colère. Il avait un grimoire épais dans sa main. Lorsqu’il fait courir ses doigts à l’air sec sur le grimoire, un cercle magique brilla aux pieds du grimoire, élargissant son diamètre.

« Fais attention ! » Asagiri, qui continuait à balancer son épée sur le Sinistre, éleva une voix impatiente.

J’avais immédiatement sauté en arrière. Puis une explosion se produisit dans le cercle magique et un éclat de flammes se répandit dans la zone.

« Asagiri !? » criai-je.

Bizarrement, l’explosion n’avait aucun effet en dehors du cercle magique. Il n’y avait ni feu, ni explosion, ni onde de choc, rien du tout. Cependant, Asagiri y resta, et elle continua d’attaquer le Sinistre.

Je m’étais alors approché avec détermination du Sinistre et j’abaissai mon épée sur mon adversaire. Mais les dommages causés furent de 5 puis de 8, c’était insignifiant. Mais cela aidait Asagiri, même si c’était faible.

Au moment où j’avais levé mon épée au-dessus de sa tête, un second cercle magique s’était déployé à ses pieds.

« Guwwaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah ! »

Ce qui était devant moi fut alors enveloppé par des flammes. Une douleur comme si mon corps était brûlé s’était jointe à l’impact qui avait secoué mon corps. En un seul coup, mes points de vie avaient été réduits à 20.

« Kuh! »

J’avais donc utilisé en toute hâte l’énergie que j’avais reçue d’Asagiri. Puis, mon endurance avait remonté à 80. À ce rythme, ce serait dangereux si j’en encaissais encore.

Alors que je pensais à ça, un cercle magique s’étendit à nouveau.

— Merde !

Je m’étais enfui loin du cercle magique, en m’assurant de me retourner, et une explosion identique s’était produite derrière moi.

Je l’avais esquivé cette fois, mais Asagiri était restée là, brandissant son épée désespérément.

Asagiri… est-ce que ses points de vie sont toujours corrects ?

J’étais couvert de sueur froide alors que je la voyais réduit les Points de Vie de Sinistre avec une expression faciale comme si elle était prête à mourir.

Est-ce qu’elle… va vraiment bien ?

À ce moment, un troisième cercle magique s’étendit à ses pieds.

« Asagiri ! » m’écriai-je.

Asagiri avait répondu à mon appel. « Doumeguri-kun ! »

Elle retira une main de son épée et elle étendit sa paume vers moi.

En voyant ça, je l’avais véritablement ressenti. J’avais alors donné un coup de pied au sol et j’avais sauté dans le cercle magique sans hésitation. En le faisant, j’avais ouvert la fenêtre pour mon inventaire et j’avais sélectionné l’énergie.

Et celui sur qui je l’avais utilisé — ce n’était pas moi, bien sûr.

Le corps d’Asagiri fut enveloppé par une lumière verte. C’était une preuve qu’une partie de ses points de vie avait été restaurée.

Mais dans l’instant d’après, une onde de choc et une explosion de flammes avaient fait irruption dans le cercle magique.

« Uwaaaaaaaaaah! »

« Kyaaaah! »

Les flammes et l’onde de choc frappèrent, tourmentant sans pitié tout mon corps.

Mais, j’étais toujours en vie.

Asagiri dégaina une autre épée. La paire d’épées était tenue respectivement dans la main gauche et la main droite. Elle avait levé les deux épées haut dans le ciel. Et, elle avait frappé le Sinistre, mettant le maximum de force dans chacune de ses frappes.

« Double Éclair !! » cria Asagiri.

La technique de mise à mort d’Asagiri l’avait décidé. Les épées extrêmement rapides, tenues fermement dans les deux mains, avaient taillé le Sinistre en un instant. Le Sinistre poussa un cri comme si un engrenage qui manquait d’huile grinçait. Le Sinistre tomba au sol, un certain nombre de lumières rouges s’étaient dessinées sur son corps. Il devient des particules de lumière et disparu, étant dispersé par le vent.

Asagiri lâcha les épées et soupira de toutes ses forces comme si elle avait craché tout l’air de ses poumons.

« On l’a fait… d’une façon ou d’une autre, » déclara Asagiri.

« Ouais. Bien joué, » répondis-je.

Asagiri avait fait un large sourire sur son visage. « Mais tu as parfaitement compris ce que je voulais à ce moment-là. »

J’avais aussi souri.

« Oui, j’ai compris ça. D’une certaine façon, » répondis-je.

« Vraiment ? Alors, je pense que nous travaillons considérablement bien ensemble, » demanda Asagiri.

« Tu… tu le penses vraiment ? » demandai-je.

Hein ? C’est une belle atmosphère, n’est-ce pas ?

« Oh, la barrière semble avoir été enlevée, » déclara Asagiri.

Juste quand je pensais que c’était une bonne ambiance, quelle déception ? J’observais le bruit numérique se répandre devant moi avec un sentiment à moitié haineux. Mais ce n’était pas grave. Puisque la barrière était partie, on pouvait reparler.

Tout l’environnement était couvert de bruits, et après quelques secondes, les bruits avaient disparu d’un seul coup.

« ― !? »

Une ombre énorme se trouvait sur le chemin.

Ces yeux brillants nous regardaient de loin. Et on entendait de sa bouche un rugissement semblable à celui des pierres qui roulaient, avec les crocs alignés.

Un monstre géant et imposant.

Il faisait plus de deux mètres de haut. C’était un monstre avec un visage de lézard et un grand corps d’ours.

« Un Bearlizard…, » Asagiri avait appelé son nom, laissant le désespoir se révéler.

C’était encore une fois un monstre de niveau 17. Et cette fois, ce n’était pas seul. Il y avait quatre Bearlizards qui nous entouraient à l’arrière et à l’avant, comme pour nous attaquer en tenaille. Asagiri et moi ne pouvions pas les vaincre seuls, c’était impossible. Le chemin était complètement bloqué alors nous ne pouvions pas tenter de nous échapper.

Bon sang ! Avec mes points de vie actuels, je serai éliminé d’un coup !

Asagiri peut renaître, mais je… je vais mourir.

Les Béarlizards vinrent vers nous en faisant trembler le sol.

Si je m’équipais de l’armure du Roi-Démon, ces petits avortons —,

non, ça ne sert à rien !

Ma véritable identité sera découverte par Asagiri !

Mais si je ne l’utilise pas, je serai à tous les coups…

« Rayon de Soleil ! » En même temps que ce cri strident se fit entendre, le corps d’un Bearlizard avait été coupé en deux.

Une personne était tombée du ciel. La hauteur des falaises des deux côtés était d’environ 20 mètres. Si on devait sauter de ces falaises, cela ne serait pas sans dommage.

Mais sans se troubler pour des dommages aussi insignifiants, un homme était apparu.

« Akira-kun !! » Asagiri avait poussé un cri de joie.

« Tempête de Flammes ! »

Une masse de flammes était descendue du ciel et les trois Béarlizards avaient été engloutis par les flammes.

Shizukuishi !

Quand j’avais levé les yeux, la silhouette de Shizukuishi et de son manteau flottant sur la falaise apparut dans mon champ de vision.

« D’acccccccccord ! Allons-y, tout le monde ! »

En commençant par Ougiya, les membres de la Guilde 2A descendirent en courant du haut de la falaise.

« Les gars ! » Asagiri avait ouvert la bouche, l’air content.

Le niveau de chacun se situait autour de 15, ce qui était inférieur à celui des Bearlizards. Cependant, il était beaucoup plus efficace de faire tomber un animal avec un groupe. Ils avaient ainsi vaincu des ennemis de niveau bien plus élevé qu’eux les uns après les autres.

Et, après quelques minutes, les Bearlizards avaient tous disparu.

« Vas-tu bien ? Ririko. »

Quand Ichinomiya parla à Asagiri, elle courut vers lui et hocha la tête avec un visage presque en pleurs. Ougiya fit beaucoup d’histoires en élevant une voix forte sur le côté.

« Oh la vache, c’est vraiment devenu dangereux. Je veux dire, si on n’était pas revenu, qu’est-ce que tu aurais fait ? » demanda Ougiya.

Quand les autres membres avaient entouré Asagiri, tous indiquaient qu’ils étaient contents qu’elle aille bien.

« Oui. Je suis désolée, tout le monde. Je vous ai fait vous inquiéter, » déclara Asagiri.

La Guilde 2A était un groupe solide. Tout le monde s’était précipité, inquiet pour Asagiri. Comme je le pensais, c’est sa personnalité, n’est-ce pas ? Peut-être que tout le monde l’aimait en raison de ça.

J’avais ainsi regardé depuis l’extérieur ce genre de cercle de personnes.

C’était comme s’il y avait des murs invisibles entre eux et moi.

Asagiri était au centre, regardant Ichinomiya. Ses yeux étincelaient. Ils étaient très différents du moment où ils étaient pointés sur moi.

« Akira-kun. Merci, d’être venu me sauver. »

En souriant, Ichinomiya avait reçu les mots d’appréciation d’Asagiri.

« C’est moi qui devrais m’excuser d’être en retard. Mais je te protégerai, Ririko, » déclara Ichinomiya.

Oui, c’est ça.

Ichinomiya, tu protèges Asagiri.

L’héroïne a besoin d’un héros. Protège et soutiens Asagiri.

S’il te plaît, sois un héros. Sauve le cœur d’Asagiri.

Et moi,

Je sauverai la vie d’Asagiri.

Je vais faire ce que moi seul peux faire.

Je suis le Roi-Démon Hellshaft. Mon rôle est de tous vous tuer.

Et, Asagiri, je te renverrai,

 

— À notre monde d’origine.

 

Notes

  • 1 C’est indiqué sous forme d’un médicament, une sorte de potion vitale.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Laisser un commentaire