Daimaou-sama no Machizukuri ! – Tome 1 – Épilogue 

***

Chapitre 29 : Épilogue : Le grand Seigneur-Démon rentre chez lui

La Soirée s’était terminée sans incident… euh, sans grand incident.

Au cours du mois qui s’était écoulé depuis, j’avais travaillé au développement de ma ville, à l’établissement de relations avec les Seigneurs-Démons de ce monde et à la compréhension de mes nouveaux pouvoirs en tant que dieu.

Maintenant que j’étais un dieu, je pensais que je pouvais facilement faire beaucoup de choses, y compris retourné à Avalon, mais malheureusement, j’avais découvert que je n’étais pas tout-puissant. Il y avait encore beaucoup de choses que je ne pouvais pas faire.

Pour cette raison, nous avions dû revenir à notre plan précédent : créer et entraîner un démon plus spécialisé dans le Transfert que Tiro. Cela avait pris un certain temps, mais le temps de rentrer était enfin arrivé.

« Père, les choses vont redevenir mouvementées une fois que nous serons de retour, n’est-ce pas ? »

« J’en ai bien peur. Mon absence doit être confirmée et faire le tour maintenant. Les choses là-bas devraient être instables, voire carrément folles. »

En mon absence, des démons de type slime s’étaient déguisés en moi.

Même s’ils pouvaient me ressembler, leur déguisement n’était que superficiel. Ils n’avaient pas accès à mes pouvoirs et privilèges de Seigneur-Démon, donc si les autres Seigneurs-Démons étaient prêts à payer le prix, il y avait de nombreuses façons de prouver leur doute sur mon absence.

Le prix peut être élevé, mais il y en a certainement qui le feraient. Pour cette raison, je savais depuis le début que je ne pourrais pas rester éternellement dans ce monde.

Soudain, Rorono tira sur mes manches de manière assez agressive.

« Maître, nous devrions nettoyer les déchets une fois de retour. J’aiderai. … En fait, mon aide n’est peut-être pas nécessaire. Avec tes pouvoirs en tant que dieu, à toi seul, tu peux les anéantir. Assez facilement même. »

« Malheureusement, mes pouvoirs ne peuvent être appliqués que dans ce monde-ci, pas là-bas… Nous sommes cependant libres de rapporter des souvenirs de ce monde. Cela devrait suffisamment aider. »

Avant que je sois envoyé dans ce monde, les Seigneurs-Démons de mon monde avaient été forcés de se battre. Cependant, ce n’est pas chacun que nous devrions combattre, mais plutôt le Créateur.

Je préférerais une conversation pacifique comme moyen de les arrêter, mais il me semblait malheureusement que je doive d’abord faire une démonstration de force. Et pour cela, j’avais besoin d’un pouvoir écrasant. Plus que ce que j’avais avant. Ce serait là que mes pouvoirs en tant que dieu entreraient en jeu. Même si je ne pouvais pas l’utiliser dans mon monde d’origine, il y avait de nombreuses façons indirectes ou cela pourrait aider.

Bien sûr, le Créateur se mêlerait probablement de mes efforts pour unifier les Seigneurs-Démons. Et parce qu’il était le dieu de mon monde d’origine, il pouvait manipuler les choses bien plus que moi.

Cependant, être moi-même un dieu aiderait. Je connaissais maintenant les règles que les dieux devaient respecter, ce qui signifie que je pouvais voir à travers les astuces du Créateur et y faire face dans une certaine mesure.

À partir de là, nous pourrions faire des plans pour abattre le Créateur.

« Maître, si vous me le permettez, êtes-vous sûr de laisser ce monde à cette personne ? »

Aura l’avait demandé et avait ensuite tourné son regard vers quelqu’un qui n’était pas l’un de mes démons, mais plutôt un Seigneur-Démon de ce monde.

« Oui. Je comprends ton inquiétude, mais je pense toujours que c’est pour le mieux. »

Il était hors de question d’être absent d’Avalon plus longtemps, mais je n’étais pas non plus enthousiaste à l’idée de laisser ce monde instable sans surveillance.

Il était compréhensible qu’il y ait une opposition de la part des Seigneurs-Démons de ce monde à propos de moi, un étranger total, devenant leur nouveau dieu. Ils pouvaient sembler calmes pour le moment en raison de la puissance que j’avais démontrée pendant la guerre contre le Seigneur-Démon Arbre ainsi que du fait que j’avais obtenu les pouvoirs d’un dieu, mais ce n’était qu’une question de temps avant qu’ils complotent contre moi.

Je pourrais faire un exemple d’un ou deux d’entre eux, mais étant donné qu’ils pourraient être un potentiel de guerre précieux plus tard, cela pourrait faire plus de mal que de bien. Autant que possible, je voulais que nous ayons une relation positive. Au moins, une relation sans ressentiment.

Pour cette raison, j’avais décidé de nommer un dieu mandataire.

« Eh bien, je vous laisserai les choses ici pendant que je serai parti. »

« Ouais, laissez-moi faire. »

Celle que j’avais choisie pour être le dieu suppléant était Seigneur-Démon du Désir Eligor.

Au cours de mes études, j’avais découvert que je pouvais transmettre certains de mes pouvoirs de dieu à un autre. Tant qu’elle aurait ces pouvoirs, Eligor serait en mesure de garder les autres Seigneurs-Démons sous contrôle.

Au fait, ce n’était pas seulement Aura qui avait des doutes sur Eligor. Apparemment, Ruhe ne l’aimait pas parce qu’elle masquait toujours son expression.

« Hmmm, je ne sais vraiment pas à ce sujet. »

« C’est pourquoi je suis surveillée, non ? Je ne pourrai rien faire d’étrange même si je le voulais. Allez, Aura-chan. Faites-moi un peu confiance ici, d’accord ~ »

Eligor déclara ça et elle ria bruyamment.

J’avais compris les inquiétudes d’Aura, mais entre les événements de ce mois-ci et Eligor me faisant part de son souhait, j’avais décidé de faire confiance à Eligor.

… Si elle finit par me trahir, je suppose que j’étais aussi crédule.

« Très bien, le reste dépend de vous. Vous et… »

J’avais appelé le nom d’un démon. Ce démon était celui que j’avais désigné pour veiller sur Eligor.

À intervalles réguliers, il était censé signaler ce qui se passait dans ce monde. Si je ne reçois pas de rapport, je suppose que quelque chose est arrivé au démon.

J’avais fait confiance à Eligor, mais je n’étais pas un imbécile qui procéderait sans précautions.

« Maintenant, mon Seigneur-Démon, démons du Pacte démoniaque et vous les gars, il est temps d’entrer dans mon corps. »

En ce qui concerne le transfert, plus la cible est petite en masse, plus le coût du transfert est faible et plus il est précis. Pour cette raison, nous entrerions dans l’Espace de stockage de Ciel.

Maintenant, nous transporter tous n’était pas une blague, alors pour rendre la tâche aussi facile que possible, elle avait défait sa forme de fille aux cheveux bleus et était revenue à sa forme de slime en forme de larme. Ce n’était peut-être qu’une petite amélioration, mais c’était néanmoins une amélioration.

Ensuite, Ciel s’étira aussi largement qu’elle le pût, presque comme une bouche ouverte. Comme ça, mes démons purent entrer dans son Espace de stockage un par un.

Cependant, un unique démon observait à côté de Ciel.

« Très bien, Padil, c’est à toi de briller. »

À mes mots, un cheval bleu qui avait un serpent pour queue hocha silencieusement sa tête. C’était Padil, l’expert en transfert que j’avais créé dans ce monde.

Le plan était d’utiliser le réseau de transfert spécial à temps avec Tiro de retour à Avalon.

Cependant, comme une telle méthode ne transférait pas non plus les utilisateurs, cela signifiait que Padil devrait rester dans ce monde. Ce n’était pas comme si j’abandonnais Padil, puisque je prévoyais de toute façon de faire des allers-retours entre les mondes.

De plus, Padil ne serait pas seul puisque d’autres démons resteraient ici pour garder le donjon et la ville que j’avais créée. J’étais convaincu qu’ils seraient capables de gérer.

Dernièrement…

« Êtes-vous sûrs de vouloir venir avec nous ? »

« Oui, s’il vous plaît laissez-nous étudier à Avalon. »

« Nous vous aimons, alors bien sûr, nous voulons être avec vous. »

Les sœurs renards que j’avais rencontrées dans ce monde me l’avaient dit.

Je voulais qu’elles restent ici et soient mes représentantes auprès des humains de la ville que j’avais créée, mais à leur demande, nous les emmenions à Avalon. Là, elles étudieraient des meilleurs. Et une fois qu’elles seraient suffisamment bien informées et expérimentées, elles reviendraient dans ce monde et gouverneraient ma ville.

« Bien. Je ne dirai rien de plus que de vous préparer, ce sera une route difficile à parcourir. »

« Oui ! »

« Nous allons tout donner ! »

Si l’on considère le long terme, ce choix était plus qu’un choix acceptable.

« Ah, mon Seigneur-Démon, il est assez difficile de garder la bouche ouverte comme ça. S’il vous plaît, dépêchez-vous et entrez ! »

« Ah, désolé, Ciel. »

« Nous sommes terriblement désolées ! »

« Ouais, tout de suite ! »

Et donc, j’étais entré dans l’espace de stockage de Ciel avec les sœurs renards.

Au moment où je l’avais fait, j’avais perdu connaissance. C’était un effet secondaire de l’Espace de stockage.

Au moment où je me réveillerais, le transfert serait terminé et nous serions de retour à Avalon.

Ce long détour était maintenant terminé.

Après avoir célébré la réunion avec tout le monde, nous commencerions le vrai combat.

Oui, nous allions tuer un dieu.

… Au cas où nous ne pouvions pas le faire, notre plan de secours était de rassembler autant de Seigneurs-Démons et de démons que nous le pouvions — en donnant la priorité à ceux que nous approuvions, bien sûr — et de les faire migrer vers le monde que je gouvernais.

Néanmoins, j’avais pleinement confiance que nous réussirions dans ce domaine et gagnerions notre liberté.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

2 commentaires :

  1. Le Créateur sait pourtant les motivations de celui qu'il a lui-même fait ''dieu''. Il doit bien s'ennuyer pour se créer ainsi un ennemi.

Laisser un commentaire