Daimaou-sama no Machizukuri ! – Tome 1 – Chapitre 15

***

Chapitre 15 : Le grand Seigneur-Démon approprié

Après mon discours, nous avions commencé l’attribution des champs ainsi que l’acceptation de prêts pour des graines de haute qualité. J’avais confié ces tâches aux naines-forgeronnes et aux Hautes-Elfes.

Il y avait ceux qui se disputaient pour savoir quels domaines ils allaient recevoir, mais cela était dans nos attentes. Ils veillaient sur eux-mêmes, donc je ne pouvais pas vraiment leur en vouloir.

Cela dit, je les avais prévenus que s’ils devenaient trop indisciplinés, leur petite émeute serait réprimée par les naines et les elfes. Nous avions suivi cet avertissement par une démonstration de la force de mes démons.

*

J’avais laissé la tâche aux naines-forgeronnes et aux hautes elfes, et j’étais retourné au domaine du seigneur.

Là, Ciel et moi avions parlé de la défense du donjon.

« Ciel, combien d’armes as-tu en stock ? » (Procell)

« Voyons voir. Pour les Chevaliers d’Avalon, tous ceux que j’avais ont été détruits lors de ce dernier combat. J’ai dû laisser la plupart d’entre eux dans l’atelier de Rorono-sama pour des réparations, mais j’en ai encore quelques-uns qui ne sont pas des épaves totales. Si nous changeons les pièces, je pense que nous pouvons avoir deux Chevaliers d’Avalon pleinement fonctionnels. » (Ciel)

Chevaliers d’Avalon.

C’était des golems fabriqué à partir d’un métal légendaire appelé orichalque.

Ce n’était pas seulement leur corps qui les rendait spéciaux. Leurs noyaux de golem étaient de la plus haute qualité, car ils n’avaient été fabriqués par nul autre que Rorono. Et pour aller plus loin, elle avait développé un système appelé Cœur jumeau qui permettait à deux noyaux de golem de se synchroniser l’un avec l’autre de sorte que la puissance de sortie augmenterait de façon exponentielle.

Dans des conditions normales, les Chevaliers d’Avalon pourraient être comparés à des démons de rang A au-dessus de la moyenne. Cependant, une fois qu’ils activaient leurs noyaux de golem à leur capacité maximale — un mode que nous appelons Burst Drive — les Chevaliers d’Avalon étaient comparables à des démons de rang S, bien que pour une courte période.

Dans cet esprit, on pourrait dire que les Chevaliers d’Avalon étaient plus que des golems et constituaient une catégorie à part entière.

De nos jours, notre stratégie de base pour attaquer un donjon ennemi était de laisser Ciel charger en avant au centre de la formation ennemie. Une fois sur place, elle lâcherait les nombreux Chevaliers d’Avalon qu’elle avait stockée et provoquerait le chaos.

Nous avions utilisé cette stratégie même dans le combat contre le Seigneur-Démon qui était l’un des plus forts. La stratégie était efficace là-bas, mais elle s’était faite au détriment des Chevaliers d’Avalon subissant de lourds dégâts. Ce n’était pas une surprise étant donné que c’était l’un des trois Seigneurs-Démons les plus forts que nous combattions. Si nous avions commis une erreur, la défaite était tout à fait possible.

« D’accord, va déterminer les pièces à changer aussi vite que possible, s’il te plaît. » (Procell)

« Pyui 'kay, laissez-moi faire. » (Ciel)

« Et les Golems de Mithril et les Golems d’Argent ? Combien en avons-nous ? » (Procell)

Tout comme leur nom pourrait le suggérer, les Golems de Mithril étaient des golems faits de Mithril. Ils étaient à peu près équivalents à des démons de rang B.

D’un autre côté, les Golems d’argent étaient fabriqués à partir d’argent et étaient comparables aux démons de rang C. Les Golems d’argent et ceux en dessous en termes de qualité pourraient être fabriqués par les naines-forgeronnes, donc même dans ce monde, nous pourrions en produire autant que nécessaire.

Cependant, bien qu’être comparable à des démons de rang C, ils n’étaient pas mauvais, ce n’était pas bon non plus. Même si nous en avions beaucoup, une victoire contre d’autres Seigneurs-Démons était encore loin d’être certaine. Équiper les Golems d’argent d’armes puissantes pourrait cependant compenser cela.

« Juste après la fin du dernier combat, j’ai reconstitué mon stock. Contrairement aux Chevaliers d’Avalon, nous avons beaucoup de Golems de Mithril et d’Argent de rechange. J’ai 112 Golems de Mithril et 220 Golems d’argent. En ce qui concerne les armes, j’ai environ 10 de tous les modèles d’armes à feu AN qui sont en circulation. Pour les modèles normaux, j’en ai plus d’une centaine. Pour les balles magiques, j’en ai environ 2 000 au total, pour les munitions ordinaires, environ 20 000. » (Ciel)

« Ce n’est pas beaucoup. Très bien, je vais créer cinq autres naines-forgeronnes et les inciter à se concentrer sur la fabrication d’armes et de munitions. Veille à également les guider. » (Procell)

« Tu surmènes ce slime, tu sais… mais oui, je vais le faire ! » (Ciel)

« Désolé, Ciel, mais dans l’état actuel des choses, tu es la seule suffisamment bien informée pour former les nouvelles recrues. » (Procell)

« Je sais, je sais. Mon être trop talentueux a sa part de problèmes, n’est-ce pas ? » (Ciel)

Elle l’avait dit avec un visage suffisant puis avait sauté sur mes genoux.

En réponse, j’avais tapoté sa tête.

Pour quelqu’un qui avait absorbé les connaissances de toutes sortes de démons et d’humains, elle était certainement enfantine.

« Nous n’avons peut-être pas assez d’unités pour le moment… mais faisons ce que nous pouvons. Allons-y. » (Procell)

« Allons ! C’est parti pour construire un donjon brutal ! » (Ciel)

Le niveau de la surface de ce donjon serait la ville, tandis que le soi-disant donjon proprement dit désintégrerait quiconque oserait faire un seul pas à l’intérieur.

Oui, un peu comme à Avalon.

Dans un monde idéal, je n’aurais pas à mettre de défense, mais hélas, la réalité m’y oblige. À moins de mettre en place une défense sérieuse, il viendrait inévitablement un jour où mon cristal se briserait et perdrait le donjon.

« Au fait, mon Seigneur-Démon, comment vas-tu nommer cette ville ? Je veux dire, c’est ta ville maintenant, alors changer son nom pour refléter cela me semble raisonnable. » (Ciel)

« Oui, tu as raison. Je vais essayer de trouver quelque chose de bien. » (Procell)

C’était peut-être une base temporaire, mais c’était toujours ma ville.

*

J’avais invoqué mon Grimoire et ajouté un étage entier de donjon.

En conséquence, la salle de cristal s’était déplacée à côté du nouvel étage.

Le donjon d’un Seigneur-Démon était composé d’étages de donjon. Et dans chaque étage de donjon, il y avait jusqu’à trois salles de donjon.

Le premier étage de mon donjon était composé de deux salles Plaines qui étaient aussi vastes que possible et d’une salle Forêt très luxuriante.

L’ajout d’un étage nécessitait beaucoup de DP, mais heureusement, j’avais beaucoup économisé.

En théorie, un Seigneur-Démon pouvait ajouter autant d’étages que leur DP le permettait, mais comme le coût en DP augmentait chaque fois qu’un étage était ajouté, cela finirait par devenir trop cher. Dans un sens, la force brute d’un Seigneur-Démon pouvait être supposée en fonction de la profondeur de leur donjon.

« Même le donjon proprement dit est en train de ressembler à Avalon. » (Procell)

Pour la première salle du donjon proprement dite, j’avais installé un Couloir en pierre.

Les salles de donjon avaient des valeurs minimales et maximales prédéterminées, mais à part cela, les Seigneurs-Démons étaient libres de créer des salles de donjon de la taille ou de la forme de leur choix.

J’avais donc décidé de faire en sorte que la largeur et le plafond de ce couloir de pierre soient à la valeur la plus basse possible de seulement 4 mètres, alors que sa longueur était à la valeur maximale possible de 2 kilomètres. De plus, en y regardant de plus près, on trouverait qu’au lieu d’un terrain plat, le couloir de pierre était en fait légèrement incliné.

Une fois que j’avais terminé les réglages de la nouvelle salle de donjon de la salle de cristal, nous l’avions visitée.

« Si nous avons cette pièce, nous devons aussi avoir ces gars-là. » (Ciel)

Ciel avait dit cela et avait sorti des Golems de Mithril.

En raison de leur grande taille, deux d’entre eux bloquaient déjà le passage dans le couloir.

Et dans leurs mains, il y avait quelque chose qui ressemblait à des mitrailleuses lourdes Browning M2, qui étaient des armes diaboliques capables de cracher plus de mille balles de 12,7 mm en une minute, chacune voyageant à plus de trois fois la vitesse du son.

Cela étant dit, les mitrailleuses lourdes Browning M2 n’étaient pas ce que les golems transportaient. Non, il s’agissait de versions améliorées de Rorono.

Elle l’avait surnommé le Titan ANH-02S.

Grâce à l’utilisation de l’alchimie, d’autres magies et de sa technologie, elle pouvait au moins doubler les performances du M2.

Non seulement cela, en permettant aux golems de connecter leurs noyaux au pistolet et en permettant ainsi d’y verser leur pouvoir magique directement, les golems pouvaient facilement tirer des balles alimentées à la fois par la science et la magie.

En échange cependant, il était devenu encore plus difficile de le transporter et de l’utiliser. Peu importe les humains qui avaient du mal à transporter uniquement le M2, les Golems de Mithril, dont la force brute rivalisait même avec les démons de rang B les plus puissants, pouvaient à peine utiliser les armes. Non pas que le mouvement rapide soit un problème réel.

« Les prévisions de trajectoire semblent être justes. » (Procell)

« Plus que juste ! Cette salle entière, du début à la fin, est une zone de destruction ! » (Ciel)

La portée effective de l’arme était un peu inférieure à 2 kilomètres. Cependant, comme la pièce était légèrement inclinée, la distance horizontale entre les deux extrémités de la salle du donjon était en fait inférieure à 2 kilomètres. Cela signifiait que les balles pouvaient encore atteindre l’autre extrémité sans qu’il soit nécessaire de raccourcir la distance que les ennemis auraient à parcourir.

De plus, comme la puissance d’attaque totale dans ce monde était également la combinaison de la puissance d’attaque de l’attaquant et de celle de son arme, même les Golems de Mithril qui n’étaient approximativement qu’au rang B pouvaient abattre des démons de rang A tant qu’ils utilisaient ces armes. Même les démons de rang S seraient déchirés s’ils étaient touchés par trop de balles.

Mais ce pouvoir ne signifiait rien si les ennemis n’étaient pas touchés. Ma première solution avait été de limiter l’espace dans lequel ils pouvaient se déplacer, d’où la largeur et la hauteur de la salle du donjon de seulement 4 mètres. Je m’étais également assuré que la pièce était vide de tout ce qui pouvait être utilisé comme couverture. Et puis, j’avais posté autant de Golems Mithril que possible, soit 2.

En résumé, un ennemi qui pénétrerait dans cet endroit devrait braver une tempête de balles mortelles pour atteindre la sortie à deux kilomètres de là.

Ciel se rendit ensuite à l’autre bout de la salle du donjon. En cours de route, elle avait placé toutes sortes de choses.

« Mon Seigneur-Démon, j’ai installé le gaz toxique et les mines ! » (Ciel)

« Génial ! Merci ! » (Procell)

De temps en temps, un ennemi insensible aux attaques physiques se manifestait. Ces ennemis, le plus souvent, étaient faibles au poison et aux explosions.

Ainsi, une fois qu’un ennemi avait atteint une certaine distance de l’entrée, du gaz toxique — fabriqué à partir des plantes toxiques cultivées par Aura — serait libéré. Un peu plus loin de là, il y avait des mines au napalm qui étaient enchantées avec Incinérer.

Bien sûr, il y avait des démons invulnérables à tout ce qui précède. Les démons de type esprit en sont un bon exemple. Contre de tels démons et ceux qui étaient tout simplement trop forts, ces salles n’avaient rien à offrir et ils devraient plutôt être vaincus dans les salles suivantes. Mais étant donné que cette pièce aurait déjà arrêté la plupart des démons ordinaires, c’était plus que bien.

« Je dois dire que cette salle a une grande valeur. » (Procell)

« Eh bien, étant donné que ce sont les golems de rang B et les armes qui font fonctionner la salle, je dirais que c’est plutôt comme si Rorono-sama était au-delà de l’incroyable. » (Ciel)

« Je ne contredirais pas cela. » (Procell)

Rorono était la pierre angulaire d’Avalon. Ce n’était pas une exagération. C’était un euphémisme.

Car sans elle, Avalon aurait pu tomber depuis longtemps.

« Très bien, je pense que c’est suffisant pour l’entrée. Allons créer les deux autres pièces. » (Procell)

Un Seigneur-Démon ordinaire serait écrasé par cette salle de donjon seul.

Cependant, il était inévitable qu’il y ait des Seigneurs-Démons qui pourraient surmonter cela. Dans un sens, le but principal de cette salle de donjon était de mesurer le calibre d’un Seigneur-Démon ennemi, le reste dépendait des autres salles.

… Dans une Guerre cependant, défendre n’était pas suffisant, il fallait aussi attaquer pour briser le cristal de l’autre.

La principale raison — peut-être même la seule — de construire une bonne défense était de nous concentrer sur l’attaque.

Dans notre cas, les naines-forgeronnes, les hautes Elfes et les golems devraient pouvoir tenir assez longtemps pour que les atouts de mon Stockage brisent le cristal ennemi.

« Mais mon Seigneur-Démon, n’es-tu pas trop pressé ? Un combat arrive-t-il bientôt ? » (Ciel)

« Il n’y a aucune preuve pour le suggérer, mais mon instinct me dit que oui. Je ne sais pas comment, mais mon sixième sens ne s’est jamais trompé. » (Procell)

« Hmm, ouais, ton sixième sens a toujours été phénoménal… Mais un combat n’est pas nécessairement une mauvaise chose. Cela peut même être une bénédiction. Je veux dire, plus nous tuons dans ce donjon, plus vite nous devenons forts, non ? Et plus vite nous devenons forts, plus vite nous pourrons rentrer chez nous. » (Ciel)

C’est parce que je préférais la joie et le bonheur que j’avais construit ce genre de ville comme un donjon, mais d’un point de vue strictement d’efficacité, le frisson de la bataille et la peur de la mort étaient les émotions les plus fortes et les plus percutantes.

… Si j’étais un imbécile qui était en Guerre constamment, alors peut-être que ma conscience pourrait endurer autant de meurtres inutiles.

« Que le combat vienne demain ou l’année prochaine, il vaut mieux être préparé. Je dis que nous nous préparons tous les deux pour un combat ET pour augmenter la population de la ville. » (Procell)

Depuis le début, j’avais toujours été le genre de gars à mettre quelque chose de côté pour un jour de pluie.

… Les émotions des personnes qui avaient trouvé un nouvel espoir devraient commencer à affluer demain. Si c’est le cas, je peux le tester.

Selon le Seigneur-Démon de la Luxure, Eligor, il existait un lien entre les cristaux d’un Seigneur-Démon. J’avais déjà essayé de m’en servir hier, mais avant de faire des progrès significatifs, une sorte de mur épais m’avait arrêté.

Avec assez de puissance cependant, il pourrait être possible de me frayer un chemin. Pour cette raison, j’avais décidé d’essayer à nouveau une fois que je serai rassasié des émotions de la population.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire

Laisser un commentaire