Comment NE pas invoquer un Seigneur-Démon – Tome 8 – Chapitre 3 – Partie 3

***

Chapitre 3 : Rencontrer le maître de l’épée

Partie 3

Le lendemain — .

Il y avait un beau ciel dégagé, parfait pour la randonnée. Apparemment, le sentier de montagne menait jusqu’à la retraite du maître de l’épée. Il y avait des piquets de pierre taillés avec des repères de balisage le long de la route, ce qui donnait vraiment l’impression d’une sorte d’attraction touristique. C’était presque comme un pique-nique. Si seulement ce n’était pas une montagne dans le domaine du Seigneur-Démon…

Bien sûr, des bêtes magiques étaient apparues au bout d’un certain temps. Il y avait des Crocs noirs (un grand loup noir) et des Grizzlis géants (un ours gris massif). Ils n’étaient qu’au niveau 80 et n’auraient pas dû être aussi menaçants. Pourtant, le manque de compétences de Diablo en tant que guerrier n’était pas suffisant pour égaler les monstres de la région. Il avait dû recourir à la magie pour y faire face.

Cela faisait six heures qu’ils avaient quitté Sormas pour gravir le mont Tenzan. Le sommet semblait encore lointain, mais les pentes devenaient plus raides, à tel point que la montagne était devenue essentiellement une falaise.

« … Où est passée la route ? » Rem grimaça.

Il y avait un pieu de pierre enfoncé dans la falaise, avec un repère de balisage pointant vers le haut.

« Donc, ils nous disent de grimper, » déclara Diablo.

« … Je suppose que nous n’avons pas le choix, » déclara Rem.

« Crois-tu que ce sera possible de grimper aux arbres ? » Shera avait posé ses mains contre la falaise.

Étant donné qu’il était considéré comme faisant partie de la route, il ne s’effondrerait probablement pas facilement. Pour les elfes, qui vivaient à la cime des arbres, ces types de falaises n’étaient probablement pas trop difficiles. Rem grimpait aussi facilement. Les ancêtres des Panthériennes vivaient dans les plaines, mais leur nature féline les rendait aptes à grimper aux arbres. Toutes les deux escaladaient la falaise avec aisance. Diablo, d’autre part, avait placé ses doigts contre la paroi rocheuse.

Je pourrais utiliser la magie pour remonter la falaise, mais j’ai l’impression que ce serait de la triche.

Il s’entraînait comme guerrier, mais il avait toujours le corps d’un sorcier de niveau 150. Grimper sur une falaise ne devrait pas être trop difficile, pensa-t-il en levant les yeux vers le haut de la falaise…

… Mais c’était seulement pour que ses yeux aient une vue claire et nette des fesses de Rem et Shera.

« Bwa !? » s’exclama Diablo.

« Hm ? Qu’est-ce qui ne va pas, Diablo ? » demanda Rem,

« … S’est-il passé quelque chose ? » demanda Shera.

« Ce n’est rien du tout, » répondit Diablo.

Diablo baissa le regard et se concentra sur l’escalade de la falaise.

Ils n’avaient pas mis trop de temps à escalader la falaise. Ils s’étaient retrouvés sur une large zone plate à mi-chemin du sommet de la montagne. Le pieu de pierre coincé dans la route n’avait pas de flèches cette fois-ci, mais cela avait plutôt quelque chose d’écrit dessus.

« … C’est écrit “Destination”, » Rem avait lu le texte.

Diablo se retourna, regardant le village de Sormas qui ressemblait maintenant à un village de fourmis.

« Pheeew, on l’a enfin grimpé. » Shera s’allongea sur l’herbe, ses membres s’écartèrent. Sa poitrine grassouillette bougeait de haut en bas en respirant fortement. Compte tenu de leur altitude, l’air était plus froid que dans les plaines, mais malgré cela, le front de Shera était quand même couvert de sueur.

« … La falaise n’était pas si difficile à escalader, » dit Rem, les sourcils baissés.

« Hein ? Pas question, c’était vraiment dur…, » déclara Shera.

« … Je suppose que toute cette viande inutile t’a alourdie, » répliqua Rem.

« Oh, j’ai compris ! Tu pouvais grimper plus facilement parce que ta poitrine ne te gênait pas, » déclara Shera.

« Tu veux qu’on te pousse le long de la falaise ? » demanda Rem.

« Non, ne fais pas ça, stopppp ! » s’écria Shera.

Laissant les deux femmes s’amuser derrière lui, Diablo avait regardé autour de lui. L’endroit avait l’air plat, comme s’il avait été labouré artificiellement, et il y avait un bâtiment au centre de tout ça. Il n’employait pas de tuiles et était construit avec des piliers en bois et des murs en terre. Cela ressemblait à une ancienne architecture japonaise.

Il y avait aussi des armes enfoncées dans le sol autour de l’entrée du domaine. Une épée, une lance, une hache, une faux, une masse… De prime abord, elles ne semblaient pas être des armes de valeur, mais elles n’avaient pas non plus l’air bon marché. Elles avaient toutes été enterrées au hasard.

« … Si ce sont de simples ornements, je serais en train de douter du sens de l’esthétique du propriétaire, » dit Rem, en marchant à côté de Diablo. « Mais on dirait les restes d’une bataille. »

« Alors c’est la retraite du maître de l’épée. » Diablo acquiesça d’un signe de tête.

« … Très probablement, » répondit Rem.

« C’est parti. Allons-y, » déclara Diablo.

Ils s’étaient avancés.

Shera, qui était encore étalée sur le sol, se leva vite. « Ah, attendez-moi ! »

†††

Diablo fit glisser silencieusement la porte d’entrée afin de l’ouvrir.

« … Es-tu déjà venu ici, Diablo ? » demanda Rem, ses yeux arrondis par la surprise.

« Non. Pourquoi penses-tu ça ? » demanda Diablo.

« … Tu savais comment ouvrir cette porte, » déclara Rem.

« Les portes coulissantes ne sont peut-être pas courantes à Lyferia, mais elles le sont dans d’autres régions, » déclara Diablo.

« … C’est ce qu’il semblerait, » dit-elle en regardant la porte avec curiosité.

« C’est une maison en bois ! » Shera, par contre, semblait plus intéressée par l’intérieur du lieu.

Le sol était fait de terre battue et un pilier de bois s’étendait vers le haut à partir d’une surface de pierre plate. C’était une architecture japonaise ancienne, ce qui était un signe rare dans le royaume de Lyferia. L’intérieur ressemblait moins à une entrée qu’à un entrepôt et avait beaucoup d’espace dégagé. À droite de l’entrée, il y avait un mur et à gauche, six portes en bois. L’un d’eux était légèrement entrebâillé.

Est-ce… un chien ?

Diablo avait repéré une paire d’oreilles de chien triangulaires entre les vides de la porte en bois. Les oreilles s’étaient soudainement secouées, et une voix douce était venue de derrière la porte.

« Euh… Vous êtes… clients ? Ou êtes-vous… des gens effrayants ? »

Une voix de fille. Selon l’histoire du jeu, le Maître de l’Épée Graham était un vieil homme sage. C’était un ermite détaché qui vivait seul, alors peut-être que dans cet autre monde il avait une servante ?

« Je suis un Seigneur-Démon de —, » commença Diablo.

« Nous sommes des clients, bien sûr ! Nous ne sommes pas effrayants du tout ! » Rem avait résumé les paroles de Diablo lorsqu’il avait commencé à parler pour effectuer sa présentation habituelle. Elle lui chuchota alors à l’oreille : « … Le Maître de l’épée pourrait te refuser si tu te prends pour un Seigneur-Démon. »

« Vraiment ? » demanda Diablo.

Le maître de l’épée Graham était humain, mais il enseignait à tout le monde de la même façon, sans égard pour leur race. Cela dit, le jeu n’avait jamais eu une situation où un Seigneur-Démon ou un Déchu avait demandé à recevoir des cours.

Alors, je lui laisserai les négociations.

« Vraiment ? » demanda de nouveau la voix de derrière la porte.

« … Oui, nous n’avons aucune mauvaise volonté, » répondit Rem.

« Aaah, c’est bien… »

La porte en bois s’était finalement ouverte et ce qui était apparu de derrière n’était pas un chien, mais une fille naine. Elle avait des oreilles triangulaires et une queue touffue. Elle avait l’air d’avoir environ dix-sept ans.

Les femelles naines étaient aussi courtes que des enfants, mais avaient des seins assez gros et des oreilles et une queue de chien caractéristiques. Elle portait une tenue japonaise, une de celle que Diablo n’avait jamais vue à Lyferia.

Elle bougea, son regard se déplaçant entre le groupe de Diablo et le sol.

« U-Um… Bienvenue, » déclara la femme.

« … Je suis Rem Galleu, une aventurière » déclara Rem.

« Ah… Je suis Sasara. » La naine s’inclina profondément.

Le salut n’était pas non plus une coutume à Lyferia. Poignées de main et hochements de tête étaient l’étendue des salutations physiques. Le Croisement de la Rêverie présentait un pays basé sur des éléments japonais et, selon la tradition, c’était un pays étranger bien au-delà de la mer orientale. Diablo ne savait pas si ce pays asiatique existait dans ce monde.

« … Est-ce la demeure du maître de l’épée Graham ? » demanda Rem.

« Hum, je pense que ça prendra du temps…, » déclara la naine.

« Nous pouvons attendre, » répondit Rem immédiatement.

Étant donné qu’ils devaient gravir une montagne pour arriver ici, ils étaient prêts à y passer la nuit s’il le fallait.

La fille naine, Sasara, hocha la tête. « Ah, merci beaucoup… Vous êtes trois, alors. Euh… Pouvez-vous attendre à l’intérieur ? »

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire

Laisser un commentaire