Comment NE pas invoquer un Seigneur-Démon – Tome 7 – Chapitre 4 – Partie 1

***

Chapitre 4 : Visite de sa patrie

Partie 1

Deux jours plus tard — .

Après la fin de la magie rituelle, ils étaient tous tombés dans un profond sommeil, alors ils n’étaient partis que le lendemain. Sylvie tenait actuellement les rênes, et Shera était à côté d’elle sur le siège du conducteur, servant de guide. Leur voiture avait quitté Blackwood et l’environnement avait cédé la place à la forêt qui était le royaume souverain des Elfes — Greenwood.

Il y avait trois bancs dans la voiture, y compris le siège du conducteur. Diablo s’était assis sur le deuxième, avec Rem assise à côté de lui.

Tout ce qu’ils avaient fait, c’est prier, mais la magie rituelle semblait avoir épuisé les PV et les PM de Rem, la laissant languissante. Elle tenait une sphère teintée d’énergie magique dans sa main, transparente comme un globe de verre avec une flamme noire à l’intérieur.

Les restes du Seigneur-Démon Krebskulm avaient été scellés à l’intérieur de cet orbe — le « Cristal Divin ». Rem l’avait regardé à maintes reprises depuis hier.

Après le rituel, Diablo toucha le corps de Rem et traça le flux de son énergie magique, et, en effet, les restes du Seigneur-Démon avaient disparu. Ils avaient réussi à faire passer le sceau dans le Cristal Divin.

Dans le passé, la seule façon de garder Krebskulm sous contrôle était de l’enfermer dans une Panthérienne… Mais maintenant, c’était différent. Peut-être parce qu’il n’en restait que des restes, ou peut-être parce que la recherche sur la magie avait progressé depuis lors, ou peut-être que la puissance de Dieu avait augmenté… Diablo ne comprenait pas vraiment la logique derrière tout ça. Il était capable de lancer des sorts avancés, mais c’était à cause de son niveau dans le jeu. Il n’avait aucune connaissance systématique de la magie.

« Ohohohoh…, » une voix féminine parla depuis derrière lui. « Ne t’inquiète pas, ma chère, le rituel magique a réussi. Tu peux me faire confiance, n’est-ce pas ? »

Rafflesia parlait avec un doux sourire sur les lèvres. Elle était assise sur le troisième banc, aux côtés de Rose. Diablo ne s’attendait pas à ce qu’elle se joigne à eux, mais elle l’avait suivie pour s’assurer que la promesse concernant leur part de la forêt soit tenue. Étonnamment, elle était aussi venue seule.

« … Je ne te soupçonne pas, et je ne suis pas inquiète…, » chuchota Rem, son regard fixé sur l’objet dans ses mains. « Mais quand je pense : “C’est fini, maintenant”… Je n’arrive toujours pas à y croire. Cette chose a dominé la vie de ma lignée pendant si longtemps… »

« Je vois. Mais tu ne seras pas vraiment libre tant que tu garderas ce Cristal Divin, non ? Tu aurais pu le confier à notre village, » déclara-t-elle.

« … J’apprécie ton offre… mais même si ce ne sont que des restes d’un seul, c’est toujours un Seigneur-Démon. Je me sentirais plus en sécurité si je m’en occupais au lieu de le laisser à quelqu’un d’autre. Diablo est à mes côtés après tout, » déclara Rem.

Rem avait tourné son regard vers lui. Une telle expression de confiance avait fait que Diablo se sentait étrangement embarrassé, et il avait détourné son regard.

« Même si Krebskulm se réveillait, elle ne serait pas à ma hauteur, » déclara Diablo.

« Hehe... Oui, peut-être. Grâce à votre… non, grâce à Shera et au soutien de tous… J’ai été libérée. Je ne peux pas exprimer à quel point je suis reconnaissante… Vraiment… merci, » déclara Rem.

Rem s’était blottie contre lui, la tête appuyée contre son bras avec un bruit sourd. Ses oreilles de chat donnaient l’impression qu’un chat s’était frotté contre lui, suppliant d’être caressé comme son animal de compagnie.

Diablo avait tendu la main et lui avait caressé la tête. Les cheveux fins et doux de Rem étaient très agréables au toucher. Ne résistant pas à son toucher, et semblant plutôt encore plus épuisée, Rem pressa son corps encore plus près du sien.

« … Nnn..., » Rem avait fermé les yeux pendant qu’elle le serrait dans ses bras.

Diablo s’était retourné pour regarder la banquette arrière, mais Sylvie l’avait regardé en souriant joyeusement. Rafflesia avait sorti une petite harpe et commença à l’utiliser en jouant un air doux.

Le monde était bon pour eux à ce moment-là. Diablo pensait que ce serait bien si ces moments pouvaient durer éternellement.

Rose seule était assise là, sans bouger et sans expression comme une statue, comme si elle était à court d’énergie magique.

À midi — .

Ils étaient arrivés dans un certain village. C’était un établissement humain ordinaire, mais ils pouvaient voir aussi des Panthériens et des Marcheurs des Herbes.

« Tout le monde, prenez vos bagages et descendez. Nous devrons laisser la voiture ici si nous allons dans la forêt, » expliqua Sylvie. « Ce n’est pas Blackwood, donc nous n’aurons pas trop à nous soucier des plantes vénéneuses, mais nous devrions faire attention aux bêtes sauvages. »

Il semblait que vous ne pouviez pas entrer dans le royaume de Greenwood avec une calèche. Ils devront faire le reste du chemin à pied depuis ce village voisin.

Pendant que Diablo descendait les bagages, Sylvie s’était approchée de lui.

« Je peux avoir une minute, Diablo ? » demanda Sylvie.

« Qu’est-ce que c’est ? » demanda Diablo.

« Je pense que je devrais retourner à Faltra tout de suite. J’ai terminé ma quête pour Céles, et nous avons aussi résolu le problème de Rem, » déclara Sylvie.

« Mais tu n’as rien fait, » déclara Diablo.

« Ahahaha... Ça pique, Diablo. Mais vous avez raison… Ce groupe ira bien même sans moi. Et je ne peux certainement pas laisser Faltra sans surveillance plus longtemps, » déclara Sylvie.

« Hmph. »

Il y avait une chance que les troupes du Seigneur-Démon ressuscité soient en marche. Même avec les forces du gouverneur stationnées là-bas, les aventuriers seraient des forces cruciales et, en tant que chef de guilde de la Guilde des Aventuriers, Sylvie avait besoin d’être là pour les unifier.

« Et, eh bien, voilà ma vraie question : reviendrez-vous à Faltra quand vous aurez fini de vous occuper des choses à Greenwood ? » demanda Sylvie.

« Oui, ce sont mes plans pour l’instant, » déclara Diablo.

Klem était aussi toujours à Faltra. Même s’il ne disait rien, Rem et Shera insisteraient probablement pour y retourner.

L’expression de Sylvie s’était adoucie. « C’est génial ! Je n’exagère pas quand je dis que le sort des Races dépend de la présence ou non de votre groupe sur la ligne de front. »

« Je ne fais pas ça pour les Races. Je me suis habitué à cette auberge. C’est tout, » déclara Diablo.

« Hehe... Mei du “Auberge de la Tranquillité d’Esprit” sera ravie de l’apprendre. D’accord, je m’en vais ! » déclara Sylvie.

Sylvie quitta Shera avec quelques mots de consolation, fit ses adieux à Rem et Rose, et, après un court échange avec Rafflesia, quitta le groupe. Se dire au revoir était un peu triste, mais si tout se passait comme prévu, ils la retrouveraient bien assez tôt à Faltra. Comme elle l’avait dit, l’armée du Seigneur=Démon pourrait bientôt lancer une invasion, et Diablo et son groupe devraient aider à défendre la ville.

— Un asservissement d’un Seigneur-Démon, huh… ?

Cela lui avait fait se souvenir des raids limités dans le temps de Croisement de la Rêverie. Tous les joueurs combattraient le Seigneur-Démon, et chaque victoire épuiserait une jauge globale, l’amoindrissant sur une période limitée. Cependant, au cours de la toute première quête d’Asservissement d’un Seigneur-Démon, les joueurs l’avaient battue beaucoup plus vite que les administrateurs ne l’attendaient. Ils avaient vaincu un boss qui devait prendre deux semaines en une demi-journée… Alors le lendemain, il avait repris du poil de la bête, plus fort qu’avant.

C’était l’époque…

« Quelque chose inquiète-t-il le Maître ? » demanda Rose.

« Non… Toi et moi ne sommes pas originaires de ce monde. Rem et Shera m’ont convoqué ici… mais je doute que ces deux-là aient assez de pouvoir pour faire venir le “Donjon du Seigneur-Démon” de ce côté-là, » répondit Diablo.

« Tout est comme le dit le Maître, » déclara Rose.

« Je me demandais donc si le pouvoir d’une présence transcendantale était en jeu ici. Je ne sais pas qui cela pourrait être… mais c’était peut-être le but qu’ils poursuivaient en m’amenant ici…, » déclara Diablo.

« Qu’est-ce que le Maître veut dire par “ceci” ? » demanda Rose.

« Comme Sylvie l’a dit, Lyferia n’a pas la force de défendre les Races contre le Seigneur-Démon éveillé. Mais avec toi et moi à leurs côtés… et l’équipement dans mon coffre au trésor, ils seraient capables d’égaler les Déchus… Non, ils seraient capables d’inverser complètement le cours de la bataille. »

« Tout est comme dit le Maître. Le Maître ne chancellerait pas même face à un Seigneur-Démon éveillé, » déclara-t-elle.

— Je doute qu’il soit un adversaire aussi simple à battre…

Il avait fallu pas mal de chance à Diablo pour tuer en solo un Seigneur-Démon à Croisement de la Rêverie, et quand Krebskulm s’était déchaînée à Faltra, il n’avait été que partiellement ressuscité. Il n’avait jamais combattu un Seigneur-Démon complet dans ce monde, donc la vanité pourrait très bien devenir un malheur pour lui. Pourtant, Diablo hocha simplement la tête d’un air calme.

« Bien sûr que non. Je suis après tout le seul vrai Seigneur-Démon, » déclara Diablo.

« Bien sûr ! » Rose hocha la tête avec des yeux étincelants.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire

Laisser un commentaire