Comment NE pas invoquer un Seigneur-Démon – Tome 7 – Chapitre 3 – Partie 1

***

Chapitre 3 : Rencontre avec le chef

Partie 1

Les yeux de Diablo s’habituèrent peu à peu à l’obscurité. Au centre de l’édifice se trouvait un grand arbre qui s’étendait vers le haut comme une tour, et les individus étaient assis sur ses racines sinueuses. Il faisait encore trop sombre pour savoir ce qu’elles portaient, sans parler des expressions sur leurs visages. Seule Shera, avec sa vision nocturne, grinça de surprise devant quelque chose.

— Qu’est-ce qu’il y a ? Ont-elles l’air si effrayantes pour elle ?

Diablo pensait utiliser la magie pour illuminer l’endroit… mais en ce moment ils étaient en visite pour le bien de Rem. Il ne serait pas sage de mettre les Elfes noirs en colère, alors il avait décidé de laisser Rem s’occuper de la communication.

« … Je suis une Aventurière, » Rem s’était avancée. « Je m’appelle Rem Galleu. Êtes-vous le chef des Elfes noirs ? »

« Ohohohohoho..., » une voix calme et féminine résonnait en réponse. « Chef ? Non, je ne suis que leur chef. Rien de plus. »

Tout comme la femme qui les avait guidés ici, l’intonation de cette voix était épaisse avec un certain accent. Mais comme il s’agissait d’un autre monde, ils devraient tous parler la même langue. Diablo était le seul à comprendre ce qu’ils disaient en japonais. Il avait présumé que même si les Races avaient leur propre langue, d’autres pays utilisaient des dialectes différents, et cette différence d’intonation pouvait en être une représentation.

« … Puis-je vous demander votre nom ? » demanda Rem.

« C’est Rafflesia S. Orangewood… N’hésitez pas à m’appeler Rafflesia, » répondit l’autre.

« … Compris, Lady Rafflesia, » déclara Rem.

« Hohohohohoho... Vous n’avez pas besoin d’être si sérieuse. Oh, oui, je suis sûre que cette obscurité est assez gênante pour nos invités non elfiques, n’est-ce pas ? Illuminons le lieu, » déclara Rafflesia.

Un sort avait été chanté et une boule de lumière était apparue près du plafond. Un sort « Lumière » éclairait la pièce comme si quelqu’un avait allumé une ampoule. Aveuglé par la lumière soudaine, Diablo avait plissé les yeux alors qu’il essayait de fixer son regard sur la personne qui leur parlait, pour ensuite avaler sa salive en raison de la surprise l’instant d’après.

— Ouais, je comprends maintenant pourquoi tu as été choquée, Shera !

Rafflesia avait des seins gigantesques.

Il pensait que c’était peut-être le cas lorsqu’il avait vu les femmes de la zone, mais ce genre de volume avait dépassé son imagination la plus folle. Dire que c’était plus que ce que l’on pouvait tenir dans sa main serait un grand euphémisme, il faudrait deux mains pour les soutenir.

Sa tenue était constituée de couches de tissu maintenues ensemble par une ceinture à la taille. Si son ventre était resté ainsi, elle aurait ressemblé à un monstre-grenouille enflé, mais sa silhouette était élancée et courbée comme un sablier. Diablo avait des doutes sur la façon dont cette tenue supportait le poids de sa moitié supérieure, mais il avait découvert qu’il ne pouvait pas arracher ses yeux de là. Ses cheveux n’étaient pas noirs comme ceux des autres Elfes noirs, mais d’une nuance d’argent qui s’approchait du blanc.

« Vos seins sont vraiment gros, Lady Rafflesia ! » Shera avait dit ce que tout le monde pensait, mais n’avait pas eu le culot de dire sans réserve.

« Ohohohohoho... Vous avez de la chance, n’est-ce pas, mademoiselle ? J’aurais du mal à croire que vous soyez une elfe si je n’avais pas su le contraire, » déclara Rafflesia.

« Hein ? Ah, Hmm… Ahahaha…, » déclara Shera.

 

 

Shera avait ri timidement. Elle cacha sa forme avec une robe, mais il semblait que Rafflesia avait immédiatement vu à travers son déguisement. C’était probablement prévisible, mais cette femme ne se résumait pas à une paire de seins énormes.

« Hmm…, » les yeux de Rafflesia s’étaient rétrécis. « C’est une surprise… Vous êtes de la royauté elfique ? Votre Aura a une telle luminescence. »

« Ah, Hmm… »

Shera était restée sans voix. Elle n’était pas du genre à pouvoir mentir.

« Quoi !? » les femmes Elfes Noirs assises en arrière-plan avaient réagi avec surprise.

On aurait dit qu’il y avait des soldats à l’affût dans l’ombre. Diablo avait supposé qu’il y aurait quatre ou cinq soldats — probablement des archers — présents, mais il y en avait beaucoup plus qu’il ne l’imaginait. Il semblait même qu’il n’était pas capable de percevoir avec précision les Elfes qui se cachaient dans les bois.

« Espèce d’idiote ! » Rem saisit Shera par les épaules. « Pourquoi ne dis-tu rien ? »

« Mais je suis vraiment la princesse…, » déclara Shera.

« … Mais les Elfes noirs détestent les Elfes ! Tu n’as pas pensé à ce qui se passerait s’ils découvraient que tu étais de la royauté ? » demanda Rem.

« Mais Rafflesia a l’air d’être quelqu’un de bien…, » déclara Shera.

« Et si elle n’est pas ce qu’elle “a l’air” et qu’elle essaie de te faire du mal !? » s’écria Rem.

« Diablo est ici…, » déclara Shera.

Rem avait baissé sa tête de façon déprimée. La vie de richesse et de bénédiction de Shera rendait Shera beaucoup trop optimiste, oui désespérément optimiste. En revanche, la vie de Rem, marquée par des difficultés continuelles et solitaires, avait fait d’elle une pessimiste.

Diablo haussa les épaules.

— Dépendre de quelqu’un n’est pas si mal.

Une fille Elfes noirs, celle qui portait le costume mohawk, avait pointé un arc et une flèche dans la direction de Shera.

« Vous êtes la princesse elfique !? » s’écria la fille.

Ce n’était pas seulement elle — d’autres Elfes noirs avaient aussi pris leurs arcs.

« Nous, les Elfes noirs, avons déjà été trahis par les Elfes…, » déclara Rafflesia avec une expression sévère. « Nous avons une rancune particulièrement amère envers le roi elfes actuel. »

« Hein !? Mais c’est la première fois que vous me rencontrez ! » déclara Shera.

« Vrai… Mais même si le criminel oublie, la victime ne peut s’empêcher de se souvenir. Que ce soit il y a cent ou mille ans, » répliqua Rafflesia.

« Non, ce n’est pas juste ! » déclara Shera.

Les oreilles de Shera tombèrent plus bas que d’habitude pendant que Rem grinçait des dents.

« … C’est comme je l’ai dit. Tu es une idiote, » déclara Rem.

Rem avait glissé ses doigts dans sa ceinture, serrant un cristal d’invocation. Rose et Sylvie semblaient immobiles, mais leurs sens étaient aiguisés alors qu’elles se préparaient à plonger dans l’action à tout instant.

Diablo soupira.

— C’est comme à la Grande Cathédrale…

Se retenir et laisser d’autres s’occuper des négociations n’avait fait qu’aggraver la situation vers le pire scénario possible. Il croyait en ses camarades, mais ce qui lui convenait le mieux, c’était d’agir comme un Seigneur-Démon.

Il avait sorti le « Prototype de la Grande Faux » de sa poche. Il ne pouvait pas utiliser l’Empereur du Tonnerre sur eux s’il voulait entendre parler de la magie rituelle, mais, s’il utilisait la magie de bas niveau, cela ne devrait pas les tuer.

« Je n’ai pas le temps pour vos bêtises. Écoutez-moi, bande d’Elfes noirs ! Je suis Diablo, un Seigneur-Démon d’un autre monde ! Vos petites rancunes ne me concernent pas. Obéissez à mes ordres si vous tenez à vos vies ! » déclara Diablo.

« Un Seigneur-Démon !? Je savais qu’on ne pouvait pas faire confiance aux Elfes ! » cria la fille au costume mohawk.

La fille au costume mohawk avait tiré une flèche.

Elle l’avait fait.

Des voix avaient appelé pour l’arrêter, mais c’était trop tard. C’était une attaque à courte portée, donc même si elle venait d’une fille faible, Diablo s’attendait à des dégâts. Mais soudain, Rose se tint entre eux, se déplaçant avec vitesse, et coupa la flèche vers le bas avec son bras.

« Quelle créature pitoyable vous êtes ! Pour tenter une attaque sur le Maître…, » dit-elle, ses yeux s’ouvrirent si grands qu’il était presque surprenant que ses globes oculaires ne soient pas sortis de leurs orbites. « Vous méritez une mort douloureuse ! »

« Rose, ne les tue pas ! » Diablo le lui avait strictement interdit.

En même temps, Rafflesia s’écriait aussi : « Arrêtez ! », mais sa tentative de tenir les Elfes noirs en échec ne les avait faits qu’inciter à attaquer encore plus.

Les autres Elfes noirs tirèrent leurs arcs l’un après l’autre, faisant pleuvoir flèche après flèche sur Diablo et son groupe. Il y avait probablement trente flèches qui avaient été lâchées. Il avait déjà utilisé « Mur Volcanique » pour se protéger, mais en utilisant ici la magie du feu, il aurait brûlé l’arbre. Ce serait aller trop loin, rôle de Seigneur-Démon ou pas. Il avait l’impression qu’il les provoquait probablement plus que tout, mais il n’était jamais venu ici pour les combattre…

Brandissant sa faux, Diablo avait libéré sa magie.

« “Frappe Sonique” ! »

Un sort défensif de l’élément de vent qui envoyait des ondes de choc avait fait exploser les flèches des Elfes noirs. Un barrage d’air s’était répandu autour d’eux, frappant n’importe qui autour d’eux — à savoir la fille qui avait tiré la première flèche.

« Kha ! »

Son dos avait heurté le mur, faisant apparemment des dégâts considérables. Mais pour tous ceux qui étaient encore un peu plus loin de Diablo, cela ne ressemblait à rien de plus qu’un coup de vent soudain. Il avait réussi à ne pas blesser Rafflesia, mais les soldats dans l’ombre de l’arbre étaient toujours opérationnels.

— Non, je ne peux pas les tuer.

Diablo avait essayé de penser à un sort qui les désarmerait sans les tuer, et dans l’espace de ce moment…

Une guerrière elfe noire descendit du plafond, brandissant une épée. C’était une femme en armure de cuir.

« Raaaaaaaaaaaaaaaahhh ! »

« Rose ne vous permettra pas d’approcher le Maître ! » cria Rose.

Rose intercepta la guerrière, mais comme Diablo et ses compagnons étaient tout près, elle ne déploya pas le Sol Magimatique, brandissant plutôt son épée à double lame.

Mais juste avant que l’attaque ne soit liée…

« Hiya ! »

La guerrière elfe noire agita son épée de côté. La lame de l’épée se transforma en une attaque brillante qui volait dans la direction de Rose. C’était « Frappe à l’Épée », une technique martiale de niveau 60 qui utilisait les MP pour envoyer une attaque à distance. Cette guerrière était, de toute évidence, plutôt habile, alors qu’il avait été démontré que les Elfes noirs utilisaient plus que des arcs et des flèches.

Mais Rose s’était simplement penchée sur le côté, évitant la lame volante.

« Ngh !? »

Elle avait évité avec succès, mais le côté de la jupe de sa robe avait été déchiré dans le processus.

La guerrière elfe noire avait atterri, pointant son épée dans la direction de Shera.

« Ne bougez pas, ou sinon la princesse —, » commença la guerrière.

« Hein !? »

Avec un arc dans les mains, Shera était une aventurière de haut niveau, mais elle avait gelé sur place quand elle avait été menacée avec une épée. Elle manquait d’expérience pratique.

Il semblait qu’elle serait prise en otage, mais avant que la situation ne puisse évoluer davantage, Diablo avait jeté un sort.

« “Projectile d’Éclairs” ! »

Une boule de lumière s’enfonça dans le flanc de la guerrière elfe noire, pulvérisant son armure de cuir avec aisance.

« Gah !? »

La guerrière s’envola, l’air s’échappant de ses poumons, et du sang coulait de son côté alors qu’elle se cognait contre le mur. L’effet secondaire du sort s’était déclenché et la boule de lumière avait éclaté, causant des dégâts supplémentaires.

— Oh merde, elle est morte !?

Il devait réfléchir vite, alors il avait fini par utiliser un sort qui était rapide et qui avait beaucoup de puissance. C’était apparemment une guerrière de haut niveau, mais il ne l’avait pas tuée, n’est-ce pas ?

« Argh… Aaah... »

Toujours allongée, la guerrière gémissait de douleur. Diablo soupira en soulagement, mais en surface, son attitude était exactement le contraire.

« C’est toi qui es têtue. Heheheheh… Qui veut être la prochaine à se faire écraser ? Je vais peut-être essayer un sort de l’élément sombre, » déclara Diablo.

Il avait agité son manteau de façon menaçante. Cette pièce d’équipement de rang EX, le « Séjour des Ténèbres, » avait eu pour effet d’infliger le statut de « Peur » à tous les ennemis. Cette guerrière était, apparemment, extraordinaire parmi les autres, et les Elfes noirs en furent tous visiblement secoués.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

2 commentaires

  1. Merci pour cet exemple de diplomatie tout en finesse 🙂

Laisser un commentaire