Comment NE pas invoquer un Seigneur-Démon – Tome 6 – Chapitre 2 – Partie 2

***

Chapitre 2 : La Cathédrale

Partie 2

Alicia avait continué son explication.

« J’avais offert à ces personnes avides de me “vendre des preuves de pots-de-vin” en échange d’importantes sommes d’argent, » expliqua Alicia.

« Je suppose que beaucoup d’entre eux étaient d’accord, » déclara Diablo.

« Disons que c’était plus que quelques-uns, » répondit Alicia.

« C’est comme si tu avais créé une cabale dans l’Église qui a rassemblé des preuves pour toi. Avoir de l’argent pour soudoyer les gens te permet de revenir avec presque tout…, » déclara Diablo.

« Si l’Organe Cardinal avait indemnisé plus généreusement leurs sous-fifres, les choses ne se seraient peut-être pas aussi bien passées… Je ne m’attends pas à ce que les porcs avides qui acceptent des pots-de-vin agissent de la sorte, » déclara Alicia.

« Ils ne les ont pas payés ? » demanda Diablo.

« On s’attend à ce que les croyants vivent avec parcimonie. Et d’un seul coup, l’Église a reçu de grosses sommes d’argent en dons, mais la majorité va dans les poches de ceux qui étaient aux échelons supérieurs, laissant l’Église dans son ensemble en déficit, » déclara Alicia.

« C’est absurde…, » déclara Diablo.

« Vous pouvez trouver une corruption similaire dans d’autres endroits également. Les détournements de fonds des grands prêtres sont la raison pour laquelle les réparations de la chapelle avancent si lentement, » déclara Alicia.

« Hmm. »

« Cependant, les Chevaliers Impériaux ne peuvent pas juger ce qui se passe à l’intérieur de l’Église, » déclara Alicia.

« Tu peux me laisser m’occuper de cette partie, » déclara Diablo.

« Hehe hehe hehe…, » déclara Alicia.

Alicia affichait une expression très heureuse. Diablo n’avait pas l’intention d’infliger le châtiment sanglant qu’elle imaginait, mais…

— Je ne sais toujours pas quoi faire.

Dans les jeux ou les histoires, on pouvait habituellement vaincre l’ennemi et obtenir une fin heureuse, mais ce n’était pas ainsi que la réalité fonctionnait. Cela dit, Alicia avait fait bon usage des croyants.

Quoi qu’il en soit, Diablo avait décidé de confirmer les documents qu’elle avait rassemblés. En sortant un document de la boîte, Diablo avait découvert qu’il y avait une date, un nom d’expéditeur et le montant d’argent écrit dessus — ainsi que ce qui avait été livré. Droit de s’installer pour des fêtes religieuses, vente de terrains appartenant à l’Église, traitement préférentiel pour l’envoi de prêtres dans d’autres régions… Ce n’était que la pointe de l’iceberg. La fabrication de fausses prophéties pour convaincre les entreprises de fermer, le fait de retirer des prêtres des régions voisines en raison de différends… Des choses qui équivaudraient à des malédictions. Il y avait même des demandes terriblement dégoûtantes pour « donner à l’amour de ma vie une prophétie que je suis celui qu’il lui faut. »

L’Église avait servi plus qu’une simple fonction religieuse à Lyferia : Elle avait également servi de centre médical, d’école et de banque. Une organisation aussi importante était totalement corrompue…

Diablo avait plissé ses yeux. « C’est horrible. »

« Ce qui est encore pire, c’est que l’Organe Cardinal conserve tous ces documents comme ceux-là. Cela montre à quel point ils sont sûrs que, même si quelqu’un révélait ces actes, ils pourraient facilement écraser ces affirmations, » déclara Alicia.

« Veux-tu dire la juridiction religieuse ? » demanda Diablo.

Alicia hocha la tête.

Rem se leva, les poings serrés, tremblant de colère. « Impardonnable… »

« C’est ça, c’est ça ! » Shera semblait aussi anormalement en colère.

« Regarde ça, patron ! » Horn avait fait entendre une voix surprise. « Ils n’ont pas envoyé de prêtres à la Tour de Zircon parce que le gouverneur a refusé de faire des dons ! C’est terrible ! »

Seule Rose semblait indifférente à toute cette affaire tandis que Lumachina se couvrait les yeux des deux mains.

« Uuuu... Argh… »

— Ne me dis pas que tu pleures…

Bien que Diablo et les autres aient été scandalisés par ces découvertes, ils ne les avaient pas trouvées particulièrement attristantes. Peut-être qu’ils ne se sentaient pas aussi impliqués, ou peut-être que c’était juste une différence dans leur personnalité.

« Je… Je suis si… frustrée ! » Lumachina avait gémi.

« Hein ? » s’exclama Diablo.

« Je… Je n’ai pas pu arrêter ça… Je n’ai rien pu faire pour empêcher cela…, » déclara Lumachina.

Elle avait froissé le document dans sa main. Sa voix était sortie de sa gorge, comme si chaque mot lui causait de la douleur.

« Je déteste ça… Je déteste ça, je déteste ça, je déteste ça, je déteste ça, je déteste ça, je déteste ça, je déteste ça, je déteste ça…, » cria Lumachina.

« Calme-toi, » Diablo posa la main sur les épaules tremblantes de Lumachina.

« Uuuu ! »

En regardant le visage de Diablo, les larmes avaient commencé à couler le long des yeux de Lumachina. C’était la première fois qu’il voyait une émotion aussi intense sur le visage de cette fille.

« Seigneur Diablo, pourquoi ces personnes… ? » elle commença à lui demander d’une voix larmoyante. « Pourquoi ne peuvent-ils pas être reconnaissants du fait qu’ils peuvent se réveiller chaque matin avec du pain à manger ? Pourquoi doivent-ils en désirer davantage ? »

Un long silence se fit entendre

« Elle a raison…, » chuchota Shera. « Avoir des fruits à manger, c’est suffisant… »

Rem soupira. « … Souhaiter plus que ce dont tu as besoin pour vivre, c’est de la cupidité. »

Horn était silencieuse. Peut-être était-elle bouleversée par la vue des larmes.

Alicia s’avança devant Lumachina, parlant avec une expression aimable sur son visage.

« Vous comprenez enfin ? Les Races mortelles sont une existence si laide et inconvenante. Le seul salut qui est à la disposition des Races, c’est leur destruction, » déclara Alicia.

« Destruction…, » demanda Lumachina.

« Ils doivent être purifiés par le Seigneur Démon, » déclara Alicia.

« Purifiés…, » chuchota Lumachina.

« Arrête ça, » Diablo avait fait une petite claque à l’arrière de la tête d’Alicia.

« Aïe !? » s’exclama Alicia.

« Écoute-moi, » il s’était ensuite tourné vers Lumachina. « S’efforcer et chercher plus loin fait partie de ce que cela signifie d’être humain. On ne peut jamais rester dans le présent. Les gens s’efforcent toujours d’atteindre là où personne n’est allé avant eux. Ce n’est pas vrai pour tout le monde. Il n’y en a que très peu qui sont comme ça… Mais il y a ceux qui ne peuvent jamais être satisfaits. Leurs ambitions, leurs envies et leur persévérance les poussent toujours à aller de l’avant, les poussant à toujours atteindre de nouveaux sommets. C’est l’essence même du potentiel humain, du progrès, du défi. Mais cette mentalité peut parfois égarer les gens, les faire abuser pour leurs intérêts personnels et piétiner les autres, les voler, les tourmenter. Les viles personnes de l’Organe Cardinal et les héros qui s’opposent vaillamment au Seigneur Démon sont, d’une certaine manière, tous deux porteurs d’une “ambition sans fin”. »

« Je ne comprends pas… Sire Diablo, êtes-vous en train de dire que l’Organe Cardinal n’est pas mauvaise ? » demanda Alicia.

« Non, ils sont diaboliques, c’est vrai. Rien que de penser à tout ce qu’ils ont fait me rend malade. Mais ils sont mauvais parce qu’ils ont “péché”, et non pas parce qu’ils ne pouvaient se contenter de pain à manger. L’ambition n’est pas un péché. Ce pour quoi ils devraient être punit, ce sont les péchés d’avoir accepté des pots-de-vin et d’avoir détourné l’Église. Il ne faut pas se méprendre, » déclara Diablo.

« Oui… Oui, vous avez raison. Je… Je ne suis pas sûre de ce qui m’a pris, » déclara Alicia.

« Quand on est choqué au plus profond de soi, ses pensées vont parfois dans des directions extrêmes. Cela les conduit parfois à punir trop sévèrement les autres, » déclara Diablo.

« Je m’en souviendrai, mon Seigneur. J’ai… J’ai honte de moi, » déclara Lumachina.

« Hmph… Tu n’as qu’à t’améliorer. Il n’y a pas besoin d’avoir honte. C’est là aussi la preuve de ta passion de corriger l’Église, un autre produit de l’ambition. C’est parce que cette émotion t’anime que tout le monde est prêt à t’aider, » déclara Diablo.

« Merci beaucoup…, » Lumachina s’essuya les yeux et sourit. « Rien que de vous entendre dire ces mots, cela m’a sauvée plus que vous ne pouvez l’imaginer. »

Lumachina avait rassemblé ses mains devant sa poitrine et avait fait le signe sacré. La fille semblait toujours convaincue que Diablo était, en fait, son Dieu.

— J’ai parlé d’un énorme enjeu, mais à la fin, je ne suis rien de plus qu’un énorme menteur…

Il s’était finalement senti terriblement embarrassé de ce sermon qu’il venait de lui faire. Il devenait peu à peu anxieux à l’idée que les autres se moquent de ses paroles.

« … Impressionnant comme toujours, Diablo. » Rem était impressionnée. « Vos opinions sont assez profondes. »

« Je ne comprends pas vraiment ce que vous avez dit, mais on doit juste battre les méchants, non ? » Shera était plus simple d’esprit que jamais.

« Je vais être super utile aussi, d’une façon ou d’une autre ! » Horn fit un coup de poing, contente que l’humeur lourde se soit enfin dissipée.

« Heheh... C’est comme vous dit… les péchés doivent être punis…, » déclara Alicia.

Diablo n’était pas sûr qu’Alicia ait bien écouté ses paroles, mais ce sourire sombre était toujours sur son visage.

Elle avait sorti une feuille de croquis, qui s’était avérée être un plan méticuleusement tracé de la cathédrale.

« Sire Diablo, nous avons rassemblé des preuves, mais la loi ne pourra pas nous aider dans cette affaire. Vous devrez prêter votre pouvoir pour cela, » déclara Alicia.

« Comme c’est fatigant… On en arrive à ça, après tout. Les choses peuvent finir par prendre une tournure brutale à ce moment-là, » déclara Diablo.

« S’il vous plaît, attendez, » Lumachina leva la main à côté de lui. « Pourriez-vous me donner une dernière chance de résoudre ça ? »

« Hmm ? » demanda Alicia.

« Qu’est-ce que tu comptes faire ? » demanda Diablo.

La réponse de Lumachina avait été remplie d’une ferme détermination : « Sur la base de ces preuves, je vais excommunier l’Organe Cardinal ! »

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire

Laisser un commentaire