Comment NE pas invoquer un Seigneur-Démon – Tome 11 – Chapitre 2 – Partie 2

***

Chapitre 2 : En route vers la frontière sud

Partie 2

« Qu’est-ce que c’est que ce monstre !? » Une voix stridente était venue du siège du conducteur.

Un monstre ?

La fenêtre de la calèche militaire était petite et ne permettait pas de regarder dehors. Diablo avait conclu que ce n’était pas le moment d’hésiter. Avec Rem dans ses bras, il s’était levé et il avait ouvert la porte latérale droite du compartiment d’un coup de pied.

Un vent puissant avait immédiatement soufflé et un paysage vert s’écoulait derrière eux. Il aurait dû y avoir une vallée sur le côté droit du chariot, mais à la place, une tête massive remplissait le champ de vision de Diablo. C’était un monstre robuste et massif avec des trous à la place des yeux et de la bouche. Diablo l’avait immédiatement reconnu.

« Un spriggan ! »

C’était le type qui attendait à la périphérie de certaines zones du Croisement de la Rêverie.

Pourquoi est-il apparu au milieu de la route ?

« Est-ce un spriggan… !? » demanda Rem, les yeux écarquillés.

« Hii !? » Shera cria.

Le spriggan balança son bras épais, qui avait un poing en forme de maillet à l’extrémité. La voiture n’était probablement pas assez rapide pour l’éviter. En fait, c’était juste la bonne vitesse pour en faire une cible de choix. Dès qu’il avait senti le danger, la vitesse de pensée de Diablo s’était accélérée.

Je dois le repousser avec de la magie ! Non, tout sort capable d’éliminer un monstre de cette taille avec une peau en métal serait trop long à incanter. Si je n’y arrive pas, nous serons touchés à coup sûr. Peut-être que je pourrai le supporter, mais pas Rem et Shera !

« On saute ! »

Diablo avait crié au conducteur de la voiture. Il tenait déjà Rem d’une main, alors il avait pris Shera de l’autre. Avec les deux femmes dans ses bras, il avait sauté de la voiture.

La magie de vol !

Ils avaient sauté à grande vitesse, et s’ils atterrissaient sur le sol embroussaillé, ils n’en sortiraient pas indemnes. Diablo s’était envolé dans les airs, et l’instant d’après…

Le poing en forme de marteau du spriggan s’abattit sur le chariot, le broyant. Le bruit du métal qui se pliait, du bois qui craquait, et les cris des chevaux emplissaient l’air.

« … Le chauffeur et les gardes…, » gémit Rem.

Il semble qu’ils n’aient pas sauté. Essayer d’éviter un grand monstre à toute vitesse était imprudent. Ils auraient dû abandonner le carrosse et se réfugier dans la forêt.

« C’est affreux…, » dit Shera au bord des larmes.

« … Kuh… Qu’est-ce qu’on fait, Diablo ? »

« Si nous ne sommes que tous les trois, nous pourrions nous envoler d’ici en utilisant la magie du vol. »

« … Oui. Mais… »

Dans quelques jours, des renforts de Lyferia allaient traverser cette route. S’ils laissaient faire ce monstre massif, les pertes seraient innombrables. Le ministre avait même spécifié que ce monstre faisait partie des ennemis qui avaient attaqué la forteresse lorsqu’il avait donné cette quête à Diablo, et, en tant que tel, il faisait probablement partie des objectifs de la quête.

« Hmph… Tout imbécile qui m’attaque avec sa lame recevra un châtiment approprié ! »

Diablo avait atterri près de la voiture écrasée.

« Je vais faire une diversion ! »

Rem lança un cristal, invoquant une créature, l’Homme de Pierre, un géant fait de roche. On l’appelait géant, car il faisait deux fois la taille des Races, mais comparé au spriggan, qui était aussi grand que les murs de la capitale, il était miniature.

L’Homme de Pierre se précipita sur la route, attirant l’attention du spriggan. Pendant ce temps, Shera utilisait sa propre invocation, la Dinde Tireuse, pour observer la situation depuis le ciel.

« Ce gros est le seul ennemi dans le coin ! »

Leur travail était étonnamment minutieux. Elles étaient toujours restées en arrière et avaient regardé quand il combattait des ennemis de haut niveau, mais maintenant, toutes les deux… Peut-être avaient-elles vu Rose et Sasara servir d’avant-garde à Diablo auparavant et avaient-elles décidé de faire de même ensemble. Elles avaient vraiment mûri.

Le spriggan avait à nouveau brandi son poing. Pendant ce temps, l’Homme de Pierre de Rem avait bondi vers son visage pour le frapper. Un son lourd résonna et le poing massif du spriggan écrasa l’Homme de Pierre en morceaux, qui se dissolut en un cristal noir qui retourna dans la main de Rem.

Il avait perdu sans faire de dégâts visibles… Mais il avait permis de gagner plus qu’assez de temps. Diablo avait sorti son bâton, l’Empereur du Tonnerre.

Les Spriggans sont des monstres de l’élément terre, ce qui signifie que les attaques de vent sont efficaces.

« … Sortez en trombe, Vents, et enroulez vous en spirales qui creusent la terre ! “Grande Tornade” ! »

Une tornade s’abattit sur la montagne, déracinant les arbres et déchirant la terre, aspirant tout dans son tourbillon. La surface du spriggan s’était effondrée, des fragments se détachant et étant projetés en l’air. Sa voix épaisse et rauque grondait avec le hurlement du vent.

Il criait de douleur.

Il était si massif qu’il remplissait complètement le champ de vision de Diablo, mais si les attaques physiques ne pouvaient pas l’entamer, exploiter sa faiblesse était efficace. Il était résistant, mais Diablo pouvait le battre par la force brute. Ses attaques étaient puissantes, mais il était lent.

Alors que les effets de la Grande Tornade s’estompaient, il restait des fissures claires sur sa surface métallique, et un liquide noir visqueux s’écoulait de l’intérieur.

Du sang ? Non, ça ressemble à de l’huile.

Le Croisement de la Rêverie n’avait jamais montré de tels dégâts. D’ailleurs, même lorsque les êtres vivants subissent des dommages, le sang et les organes ne sortaient pas non plus.

Au moment de sa troisième attaque, Diablo avait lancé un autre sort. C’était une répétition de ce simple schéma. Le géant de métal avait une défense ridicule, mais il ne pouvait pas résister à une douzaine de sorts de grande puissance. Il leva ses deux bras, qui s’étaient soudainement pliés dans un grand bruit, s’étaient déchirés et étaient tombés, peut-être à cause de leur propre poids. Le sol avait grondé et le spriggan s’était arrêté de bouger.

Diablo essuya la sueur de son front.

« Ouf… Enfin. »

« … Est-il vaincu ? »

« Je savais que tu pouvais le faire, Diablo ! »

Rem et Shera s’étaient précipitées vers lui.

« Hmph… Un menu fretin comme ça, c’est… Hm !? »

Avant que Diablo ne puisse finir sa phrase, il donna un coup de pied contre le sol en vitesse. Il attrapa les deux filles dans ses bras, comme il l’avait fait en sautant du chariot, et envoya de l’énergie magique dans ses bottes, « Les Gambades du Ciel Vide », utilisant la magie du vol pour s’envoler.

La surface du spriggan était devenue rouge vif comme du métal chaud.

Il y a un problème !

C’était une sorte d’action spéciale que les spriggans n’avaient pas dans le jeu. Le spriggan, devenu rouge comme du métal chaud, se dilata comme de la bouillie et éclata dans une puissante explosion. Rem et Shera avaient crié. Pris dans l’explosion, le champ de vision de Diablo avait été retourné et il avait perdu la sensation de la direction du haut et du bas.

« Gaaaah !? »

Le spriggan s’est-il autodétruit !?

Sa magie de vol n’était pas automatique. Si le lanceur perdait son sens de l’équilibre, le maintien du vol devenait difficile. Quand il était finalement revenu à lui, ses jambes avaient été prises dans les branches d’un arbre.

« Gah !? »

« Kyaaah !? »

« Aidez-moi… »

Quand il avait ouvert les yeux, Diablo s’était retrouvé face à un ciel bleu.

« Argh… »

« Vas-tu bien, Diablo ? »

Rem l’avait regardé d’un air inquiet. À côté d’elle, il pouvait voir le visage de Shera.

« Vas-tu bien ? »

« Hm. Qu’en est-il de vous deux ? Vous êtes toujours en vie, mais… êtes-vous indemnes ? »

Diablo s’était assis. À première vue, Rem et Shera allaient bien.

« … Nous allons bien, grâce à toi qui nous as protégés quand nous sommes tombés. »

« Cet arbre nous a sauvés ! »

Aux mots de Shera, il regarda autour de lui, voyant que le feuillage autour d’eux formait une paume géante qui les attrapait.

« Est-ce possible ? »

« C’est un bel arbre ! » Shera s’exclama joyeusement.

« … La royauté elfique doit être spéciale. » Rem avait haussé les épaules.

« Ce n’est pas vrai. Celui-ci est juste un arbre très gentil, vraiment très gentil ! »

« … Aucun arbre, gentil ou non, ne sauve un membre normal des Races comme ça. »

« Il y a beaucoup d’arbres qui le font ! »

« Non, il n’y en a pas. »

Regardant les deux filles se chamailler pour la première fois depuis un moment, il avait balayé la vallée du regard. La route de montagne s’était apparemment effondrée à cause de l’explosion. Vaincre ce monstre géant était très bien, mais maintenant leurs renforts auraient du mal à passer quand ils arriveraient.

L’épave de la voiture n’était pas en vue. Elle était probablement tombée au fond de la vallée avec le reste de la route. Tout autour d’eux, les restes du spriggan étaient éparpillés en fragments noirs et carbonisés. Le fait qu’il ne se soit pas dissous en particules de lumière était la preuve qu’il ne s’agissait pas d’un Déchu ou d’une bête magique, mais plutôt d’un monstre de la catégorie « bête ».

L’explosion était puissante, mais c’était toujours une attaque de l’élément terre.

Diablo avait eu raison de lancer le sort de vent, Mur de Tempête, pour le bloquer. Cette fois, ils s’en étaient sortis sans encombre grâce aux arbres de la forêt, mais… Il s’était pris une attaque en plein vol, et avait oublié les dégâts de la chute. Dans sa tentative de protéger Rem et Shera, il avait fait une erreur. Il aurait dû adopter une ligne de conduite différente de celle qu’il suivait lorsqu’il était joueur solo.

Si un ennemi était sur le point de s’autodétruire, il pouvait lancer des sorts de confinement comme Abîme de gravité et Naraka, ou des sorts qui stoppaient l’action de l’adversaire dans une portée fixe, comme « Âge de Glace ». Il ne s’était trompé que parce que son ennemi utilisait une action spéciale qui n’existait pas dans le jeu, et cela avait agacé Diablo.

Je dois être plus adaptable. Plus prudent et minutieux.

Contrairement au jeu, ce monde n’avait pas de réinitialisation ou de résurrection. Une seule erreur de jugement pouvait lui faire perdre les choses les plus précieuses. En ce moment, par exemple ? Il aurait pu perdre Rem et Shera. Cette pensée… lui avait donné un frisson dans le dos.

Elles étaient descendues toutes les deux du coussin fait de feuilles.

« … On y va, Diablo. »

« Il n’y a pas d’autre solution que de marcher. »

Les deux femmes regardèrent l’endroit où le chariot était tombé dans la vallée, offrirent une prière silencieuse, puis se mirent en route sur la route de la montagne. Shera était triste pendant un moment, mais elle n’était pas du genre à s’attarder sur les choses ou à être déprimée pendant longtemps. Elle avait vite retrouvé le sourire.

« Cela fait tellement longtemps qu’on n’a pas voyagé tous les trois ! »

« … En y réfléchissant, nous nous sommes exclusivement déplacés en calèche récemment. »

« Cela me rappelle la forêt près du bord du lac occidental de Faltra ! »

« … Oui, voyager, c’est avant tout aller à pied. Peu importe le temps que cela prend, marcher est bien meilleur. »

Avec la disparition de leur calèche, c’était devenu une randonnée, dont ils ne connaissaient pas la durée. Cependant, Rem semblait heureuse.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

3 commentaires :

Laisser un commentaire