Comment NE pas invoquer un Seigneur-Démon – Tome 1 – Chapitre 3 – Partie 8

***

Chapitre 3 : Essayons de sauver le monde

Partie 8

Le Pont d’Ulug...

L’emplacement exact : le grand pont de pierre au-dessus de la rivière qui servait à séparer la ville de Faltra de la Forêt Mangeuse d’Hommes.

Il y avait un Déchu qui était couché aux pieds de Diablo.

Plusieurs des Déchus s’étaient déjà désagrégés en se transformant en poussière. Après avoir vaincu une vingtaine d’individus, il avait renoncé à compter les morts.

Puis, faisant reculer le restant des troupes, le Chevalier Dragon qui semblait être le commandant s’avança vers lui.

Il était couvert de la tête aux pieds d’une armure noire.

Son corps était petit comparativement à celui des autres races, mais Diablo n’allait pas se tromper en pensant que cela rendrait le combat avec lui plus facile.

Est-il enfin le moment pour que le boss se présente devant moi ?

Le Chevalier Dragon était descendu de sa monture.

Puis, prenant avec lui sa lance, il marcha lentement le long du pont de pierre.

« Pourquoi es-tu descendu de ta monture ? » demanda Diablo.

« Parce que... elle ne bougera pas, » il s’agissait de la voix d’une fille.

Le ton de sa voix semblait mature, mais sa manière agitée de parler la rendait aussi un peu enfantine.

Le commandant avait alors enlevé son casque. Une vague de longs cheveux argentés s’était doucement dépliée, et ils descendirent jusqu’à sa taille.

Le visage exposé était celui d’une fille à la peau brune. Les pupilles de ses yeux dorés étaient inclinées verticalement, comme vous le verriez chez les reptiles. Parce que ses yeux étaient un peu grands, elle avait une allure juvénile.

Elle avait ouvert ses lèvres violettes. « Habituellement, c’est un bon garçon, et il écoute ce que je dis... Mais, après vous avoir vu, il refuse de bouger. C’est probablement votre faute, n’est-ce pas ? Voilà pourquoi, je suis descendue. »

« Hmph, je pense que ta bête comprend mieux que toi la situation alors que tu marches nonchalant vers moi, » déclara Diablo. « Je parle du fait que tu ne peux pas gagner contre moi. »

« Je ne le saurai pas, à moins que j’essaye, non ? » demanda la femme. « Parmi les autres Déchus, moi, Edelgard est la plus forte utilisatrice de la lance. Je ne perdrais jamais contre un démon-sorcier. »

Le commandant, Edelgard, avait pris position avec sa lance.

La distance entre elle et Diablo était d’environ huit mètres et demi. C’était déjà trop proche, mais il avait réussi à effectuer en priorité une collecte d’informations grâce à sa conversation avec elle.

Je fais de mon mieux pour réduire au minimum ma consommation de Points de Magie, mais je commence déjà à me sentir étrangement fatigué...

C’était comme s’il faisait face à l’aube après avoir effectué une nuit blanche, sa concentration avait diminué pendant un instant.

Contre un adversaire comme elle, cela pourrait s’avérer fatal pour lui. Mais s’il pouvait abattre le commandant, alors il y avait une bonne chance que le reste des Déchus se retire.

Il était temps d’aller de l’avant et de tout donner.

« Voyons voir si tu es vraiment faible ou pas ! » déclara Diablo.

« Le faire ? Ou ne pas le faire ? ... Je vais le faire ! » Alors qu’elle parlait, elle était toujours en position avec sa lance.

Elle se précipita avec une vitesse aveuglante, rappelant une flèche libérée de son arc. Elle était assez rapide pour vous faire croire qu’elle était encore sur sa monture.

Cela ressemble à une Charge à la Lance.

Il s’agissait d’une technique martiale d’attaque similaire à celle qu’Émile avait utilisée sur lui. C’était la technique de base de tous les utilisateurs de lance. Après être arrivé à proximité, l’utilisateur exécuterait une série de deux frappes avec sa lance. Tout comme l’Épée Chargée, il était nécessaire d’annuler cela aussi pour plus d’efficacité.

Diablo avait fait un pas sur le côté afin d’éviter l’attaque. Bien qu’ils soient sur un pont de pierre, il y avait encore un peu d’espace à disposition pour manœuvrer.

Peu importe l’attaque, c’était une tactique de base dans les batailles de se déplacer sur le côté afin d’esquiver.

Constatant rapidement que son attaque avait été évitée, Edelgard avait annulé sa charge.

À peu près au même moment, elle avait fait suivre cela avec une énorme frappe latérale.

Maintenant, elle utilise Frappe Tourbillonnante. Elle est étonnamment fidèle aux bases.

Il s’agissait d’une technique où l’utilisateur faisait tourner tout son corps tout en brandissant sa lance. Elle serait vulnérable pendant le lancement de son attaque, mais une fois qu’elle aura commencé à tourner, il était possible de continuer à tourner plusieurs fois et de frapper à plusieurs reprises.

Il connaissait déjà la trajectoire de l’attaque, alors il n’était donc pas si difficile de s’écarter de ça.

« Hmph... Est-ce là les techniques que tu possèdes ? Cela semble être une quantité insignifiante de talents pour un Déchu qui manie une arme, » constata Diablo.

« Toujours plus. Alors, je vais utiliser cela ! » Edelgard avait lancé sa lance dans le ciel après avoir dit ça.

Une brume noire avait surgi de son arme. Finalement, une aura noire enveloppa la lance, la faisant apparaître énorme.

Oh, hehe. Elle utilise maintenant la Charge Sacrificielle !

Il s’agissait d’une technique audacieuse qui drainait une partie des Points de Vie de l’utilisateur. Vous pourriez l’apprendre une fois que vous aviez atteint le niveau 80.

Non seulement sa puissance était dans une zone à part, mais l’aura qui couvrait l’arme pouvait aussi infliger des dégâts. Puisque la forme de l’aura était incertaine, éviter cela n’était pas une tâche facile.

Le mouvement pour la technique était composé de trois choses : premièrement, l’utilisateur chargerait et suivrait avec une charge, puis, il ferait un cercle, effectuant un balayage latéral tournoyant, finalement, il sauterait en l’air et effectuerait une frappe unique, bien que Diablo ne savait pas si Edelgard allait l’utiliser exactement comme ça.

Le fait de déclencher un barrage de sorts tout en gardant ses distances devrait le rapprocher d’une victoire face à elle. Cependant, cela ne suffirait pas à diminuer l’esprit combatif de l’ennemi.

Il était incertain qu’il avait le mana afin de vaincre tous les Déchus encore présents, car plus de la moitié étaient encore debout devant lui.

Si je peux encaisser cela !

Diablo avait placé ses pieds, écartant les bras afin de recevoir la charge.

« Intéressant ! Je vais encaisser de face ta technique ! Vas-y et essaye donc de me faire mal ! » déclara Diablo.

« Oui, je vais le faire. Charge..., » répliqua-t-elle.

Prenant dans ses mains sa lance couverte par une épaisse obscurité, Edelgard se pencha en avant.

« ... Sacrificielle ! » finissait-elle par dire.

Une forte douleur avait parcouru toute la surface de l’abdomen de Diablo. Il avait pris la charge de plein fouet.

Avant qu’il puisse se préparer, une frappe latérale s’était écrasée sur le côté de sa tête.

Elle est rapide !?

Après ça, Edelgard avait sauté dans les airs. Avec une frappe puissante, elle avait abattu sa lance de toutes ses forces.

Alors que la douleur se refermait sur lui, il avait l’impression qu’il pourrait tomber...

Mais Diablo avait gardé ses pieds en place, encaissant le coup au niveau de ses épaules.

Son corps était devenu lourd, ce qui donnait l’impression qu’il était fait de plomb.

Il y avait une douleur aiguë présente dans son estomac. On ne pouvait pas le dire en raison de son équipement, mais il aurait pu être possible qu’il saigne en ce moment.

« C’est donc ça des dommages... ! » murmura Diablo.

Depuis son arrivée dans ce monde, c’était la première fois qu’il subissait des dommages de la part de quelqu’un d’autre et ne pouvait pas l’ignorer.

Plutôt que subir des blessures externes comme un bleu ou une coupure occasionner par une attaque normale, il avait estimé que les véritables dégâts causés par les techniques martiales généraient une sensation comme si son endurance lui avait été volée.

La douleur n’était pas si grave qu’il ne pouvait pas bouger, mais c’était une possibilité qu’il puisse être assez fatigué pour ne pas vouloir bouger.

Tout comme dans le jeu, il était dangereux de continuer jusqu’à ce que vous ayez atteint un état de santé critique. Il était préférable pour vous de prendre un peu de répit dans ce genre de situation.

Satisfait des informations qu’il avait réussi à rassembler, Diablo ne put s’empêcher de sourire.

La respiration d’Edelgard était devenue rauque. « ... Cela ne peut pas... J’ai tout donné... Comment pouvez-vous être encore debout après avoir encaissé ça !? »

La Charge Sacrificielle était une technique martiale qui obligeait l’utilisateur à utiliser 15 % de ses Points de Vie pour l’utiliser.

Dans le jeu, tout ce que cela signifiait était qu’un pourcentage maigre de votre barre de vie avait été enlevé. Ici, il se pourrait qu’une quantité équivalente de votre propre endurance soit enlevée d’un seul coup.

Diablo sentait maintenant qu’il voulait continuer à tester les choses avec Edelgard.

Cependant...

« Monsieur Diablo, Sirrrrreeee ! »

Tout à coup, quelqu’un est sorti du point de contrôle du pont. Même si l’adversaire de Diablo ne bougeait pas en ce moment, c’était une chose extrêmement imprudente à faire.

C’était Boris et il avait une expression d’urgence présente sur son visage.

Diablo avait crié pour que Boris puisse l’entendre. « Ne viens pas plus près de moi ! »

Puis, arrêtant de crier, Boris s’était mis à parler. « J’ai reçu un rapport de la ville ! Mademoiselle Rem et Mademoiselle Céles sont attaquées par un Déchu ! Il y a un Déchu au milieu de Faltra ! »

« Qu’est-ce que tu viens de dire ? » demanda Diablo. Un froid parcourait son dos.

Edelgard plissa ses yeux reptiliens et sourit. « Gregore, tu as donc bien réussi ? Il est stupide, mais il essaye de toutes ses forces. »

Diablo avait commencé à reconstituer la situation.

Faltra était protégée par une barrière, et si la porte utilisée pour permettre à quiconque de passer était fermée, le Déchu n’aurait aucun moyen de pénétrer à l’intérieur.

Si la horde de Déchus devait se frayer un chemin vers la ville, alors cette invasion se transformerait en un siège.

Voilà pourquoi ils avaient envoyé ce gars, Gregore, à l’avance, il était évident que l’ennemi viserait Céles.

Mais qu’en était-il de Rem ?

Les Déchus avaient-ils réalisé que l’âme du Seigneur-Démon était en elle ? Non, s’il l’avait fait, alors ils nous auraient attaqués quand nous nous serions approchés de la Forêt Mangeuse d’Hommes.

En tout cas, je dois retourner dans la ville !

Diablo regarda son adversaire.

La respiration d’Edelgard revenait progressivement à la normale. « Puisque Gregore est là, alors cela va bien... Si je vous achève, alors cela sera une victoire totale pour les Déchus, n’est-ce pas ? Dois-je encore un peu plus jouer avec vous ? »

« Boris ! » Diablo avait crié d’une voix grave.

« O-Oui ! » répondit Boris.

« Dites à ces observateurs de baisser la tête, car je vais utiliser mon sort ultime ! Si tu ne veux pas aussi mourir, alors, tu devrais te planquer derrière le mur de pierre là-bas ! » déclara Diablo.

« O-Oui, Monsieur !! J’y vais de ce pas !! » Criant sa réponse, Boris avait fait le chemin dans l’autre sens. « Tout le monde, baissez la tête ! Quelque chose de très puissant va arriver sous peu ! Si vous ne voulez pas mourir, placez-vous derrière le mur !! Dépêchez-vous !! »

Diablo leva le Bâton de Tenma alors qu’il se tournait vers Edelgard. « Je suis terriblement désolé... Mais je n’ai plus le temps de faire plus d’expériences avec toi. »

« Expériences ? » demanda Edelgard.

« Je n’ai pas l’intention de montrer de la compassion envers un Déchu, mais je te félicite de m’avoir fait du mal. Je serais prêt à te laisser partir si tu reculais maintenant, » déclara Diablo.

Il fallait 30 secondes pour que la magie ultime de Diablo puisse s’activer. Il avait commencé à incanter le sort dès qu’il avait entendu ce que Boris avait à dire, mais cela prendrait encore un peu plus de temps.

Après avoir longuement réfléchi à la proposition de Diablo, Edelgard parla. « Sauver le Seigneur-Démon, c’est mon devoir, vous en rendez-vous compte ? Voilà pourquoi, j’essaye de toutes mes forces de le faire, même si je dois en mourir. »

« Hmph, sauvez le Seigneur-Démon ? Toi ? » demanda Diablo avant de rire à pleine gorge.

Edelgard avait gonflé ses joues comme si elle boudait. « ... Je n’aime pas ça, je déteste votre rire ! »

« Tu ne comprends rien... Il n’y a qu’un seul véritable Seigneur-Démon et c’est moi, le Seigneur-Démon Diablo ! Pourtant, sans le savoir, tu te consacres à ce faux maître ! » répliqua Diablo.

« Le véritable... Seigneur-Démon... Diablo ? » murmura-t-elle.

« Cette ignorance mérite de te faire rencontrer une mort certaine ! » répliqua Diablo.

Je l’ai achevé !!

Il avait terminé sa préparation pour le sort tout en parlant avec elle.

« Nova Blanche !! » cria Diablo.

Une sphère d’un blanc pur, de la taille d’une balle de ping-pong, émergea de la pointe de son bâton. Lentement et doucement, elle avait dérivé vers le sol.

À l’instant où la sphère avait touché les carreaux de pierre...

Elle éclata en une lumière blanche et aveuglante.

Un rugissement de tonnerre avait complètement surpassé ce que son sens de l’ouïe pouvait capter.

Sa vision était blanche, il était incapable d’entendre quoi que ce soit et, comme le sortilège l’avait bloqué, il ne pouvait même pas bouger. Peut-être que c’était parce que c’était ce genre de sort, ou peut-être que c’était l’effet de l’Anneau du Seigneur-Démon, mais alors qu’il n’avait pas lui-même subi de dégâts, tout ce qui se trouvait dans la zone d’effet du sort aurait dû être brisé au niveau moléculaire.

Une combinaison d’éléments de feu et de lumière, ce fut le dernier sort que Diablo avait appris une fois atteint le niveau 150.

Le fait qu’il avait fallu si longtemps pour s’activer, ainsi que le coût énorme de mana pour utiliser le sortilège étaient ses inconvénients, mais ce sort avait une puissance énorme. Il était capable d’abattre des monstres colossaux de haut niveau en un unique coup.

La zone d’effet du sort affectant un demi-cercle de 20 mètres de long devant son lanceur. La forteresse aurait dû être en dehors de la portée du sort, mais parce que la puissance du sort était si écrasante, Diablo ne savait pas ce qui se passerait.

Pendant un moment, il pensa à Shera.

Elle s’est cachée, n’est-ce pas !?

Elle n’était pas la plus brillante des filles, alors il était un peu inquiet pour elle.

La couleur revient progressivement dans le monde qui venait d’être teinté de blanc.

« Wôw... » murmura-t-il.

La magie dans le jeu n’était pas capable de changer le terrain, mais dans ce monde, c’était certainement suffisant pour occasionner une cicatrice distinctive dans le paysage.

Le pont de pierre devant lui avait été vaporisé.

La zone au-delà de laquelle se trouvait Diablo avait été effacée de la surface du monde. Cela lui donnait une impression d’être sur un pont en construction qui était encore inachevé.

Même ses propres pieds semblaient être sur le point d’aller dans le vide.

Il s’était donc retourné et il s’était mis à se déplacer vers la forteresse.

Dans le jeu, le fait d’avoir des trous dans le sol était uniquement un effet visuel qui disparaissait une fois le sort terminé. Mais ce monde était différent. Même s’il n’essayait pas d’endommager quelque chose, il finirait par être détruit s’il le frappait avec un de ses sorts.

La forteresse était sauve.

Au début, il avait été choqué de voir les gardes ne bougeant pas, mais il s’était avéré qu’ils ne faisaient que trembler à cause de l’explosion et du bruit. Il semblait qu’il n’y avait pas eu de victimes.

Le plus gros de l’armée des Déchus avait été désintégré.

Étonnamment, même après avoir épuisé 15 % de ses PV et avoir encaissé le sort, Edelgard était toujours debout.

Est-elle l’une des Déchues que vous retrouveriez dans les parties les plus profondes du territoire du Seigneur-Démon ?

Je ne sais pas si je dois la féliciter, « Comme je devrais m’y attendre d’un commandant, » ou si je dois un peu la ridiculiser « Alors, qu’en penses-tu après être sortie de ta Forêt Mangeuse d’Hommes ! Ne viens plus jamais devant moi, menu fretin ! »

Elle avait perdu son armure, son dragon de guerre et même sa lance.

« ... Ce n’est... Ce n’est pas possible... réussir à tout faire disparaître..., » déclara-t-elle.

« N’as-tu pas dit que tu voulais en finir avec moi ? » demanda Diablo. « Ou alors était-ce que tu voulais jouer avec moi ? Ne tente pas trop ta bonne étoile, Déchue ! Comme je te l’ai dit plus tôt, je suis un Seigneur-Démon ! »

« ... Seigneur-Démon... Diablo, » déclara-t-elle.

Elle bougeait toujours, mais il ne semblerait pas qu’elle avait la force de continuer à se battre.

Juste pour être sûr, il l’avait laissée en lui lâchant une menace. « Si tu souhaites continuer la bataille, alors viens en ville. La prochaine fois, je vais complètement t’anéantir en utilisant un autre sort de niveau ultime que j’ai dans mon grimoire. »

Il y avait toujours des Déchus en vie un peu plus loin, probablement parce qu’ils étaient hors de portée du sort. Tout ce que Diablo pouvait faire maintenant, c’était de les laisser pour les gardes présents ici.

En ce moment, la ville était sa principale préoccupation.

Placé au centre de la forteresse, il regarda dans la direction de Faltra. Shera avait couru jusqu’à arriver à lui.

« Diablo ! Allez-vous bien !? » demanda Shera.

« Il est inutile de s’inquiéter pour moi, » répondit Diablo.

« Alors, allons-y ! La ville est en difficulté ! » déclara Shera.

« Hm... Alors, je vais tester ma magie de Retour, » déclara-t-il.

Il attrapa fermement la main de Shera, dont le corps s’était raidi de surprise.

Ce sort constituait le summum des bases, et renvoyait tout le groupe dans la dernière ville qu’ils avaient visitée.

Mais il n’avait aucun raisonnement scientifique sur lequel baser ce sort.

Mais si les Célestes et l’Association des Mages dans la capitale royale peuvent l’utiliser, alors je devrais aussi pouvoir le faire !

Diablo avait clairement imaginé la procédure pour utiliser le sort de Retour dans sa tête. Jamais auparavant il n’avait été si anxieux d’utiliser la magie.

S’il vous plaît, laissez-moi être en mesure de l’utiliser !

S’il vous plaît !

« Retour ! » murmura-t-il.

Et ils revinrent à Faltra...

Un pilier de lumière était apparu au centre de la place de l’Ouest.

Effrayés par le bruit des combats inattendus qui avaient éclaté, les habitants qui tremblaient de peur avaient paniqué et s’étaient enfuis au loin.

L’air environnant avait tremblé et les particules de lumière avaient pris la forme de deux silhouettes.

Quand la lumière avait finalement disparu, à sa place se trouvaient un Démon vêtu de la tête aux pieds en noir, et une Elfe visiblement tremblante avec les yeux grands ouverts.

Diablo avait alors observé son environnement.

Je n’ai jamais été ici avant, pensa-t-il en regardant la zone autour de lui.

Les murs de pierre familiers avaient prouvé sans aucun doute que c’était bien la ville de Faltra.

Le plus basique de tous les moyens de transport — Le Retour — avait réussi à s’activer.

Il ressentait un peu de mal des transports, mais à part ça, il n’y avait rien de grave avec ce sort.

Chaque fois que vous vous êtes téléporté dans le jeu, il y avait une petite animation du paysage se précipitant vers vous à haute vitesse. Après l’avoir vécu lui-même dans la vraie vie, c’était exactement pareil.

C’était comme s’il s’était transformé en particules de lumière incroyablement rapides et avait volé dans le ciel.

Il n’avait fait que les traverser auparavant, mais en regardant passer les plaines herbeuses, cela l’avait déplacé d’une manière qu’il n’avait jamais expérimentée dans le jeu. C’était un sentiment qu’il n’oublierait jamais.

Mais il n’avait pas eu le temps de célébrer son succès d’avoir utilisé une nouvelle magie.

Il avait été anxieux quant à l’endroit où il finirait, mais tout comme le jeu, ils avaient été transportés à la place centrale de la ville.

Alors qu’elle ressentait une faiblesse dans ses jambes, Shera s’accrochait à Diablo. « Fa-Faltra !? Quoi !? Comment !? »

« Je te l’expliquerais plus tard ! En ce moment, sauver Rem prend la priorité ! » déclara Diablo.

« Oh oui, c’est vrai, » répondit Shera.

« Bon sang... Où est-elle !? L’auberge !? La Guilde des Aventuriers !? L’Association des Mages !? » se demanda Diablo à voix haute.

Si c’était le jeu, vous seriez en mesure d’envoyer des messages à tout joueur que vous avez enregistré dans votre liste d’amis.

Et d’après ce qu’il avait entendu, vous pourriez discuter entre les membres du groupe...

Mais Diablo ne l’avait jamais utilisé, puisqu’il n’avait personne avec qui parler...

Mais Diablo, dans ce monde...

Il y a de bonnes chances que je ne puisse pas l’utiliser ici.

La téléportation était quelque chose d’établi pour faire partie de l’histoire de ce monde. D’autre part, les systèmes de messagerie et de chat étaient programmés par les développeurs.

La même chose pouvait être dite pour le stockage et le commerce des articles. Tout ce qui n’était pas établi comme faisant partie du monde lui-même n’avait pas pu être utilisé.

Diablo paniquait.

Où devrais-je aller ?

Shera pointa du doigt vers la route principale qui menait à l’auberge et à la Guilde des Aventuriers.

« Diablo, je reçois de très mauvaises vibrations venant de là-bas ! Cela ressemble à ce qui venait de la Forêt Mangeuse d’Hommes ! » déclara Shera.

« Je fais confiance en tes paroles, Shera ! » déclara Diablo avant de se mettre à sprinter.

Puis, entendant la voix des personnes qui fuyaient, il savait que l’intuition de Shera avait été bonne.

Il avait rapidement atteint le devant de l’auberge...

Et il y avait trouvé une montagne de corps.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

3 commentaires

  1. Merci pour le chapitre vivement la suite 🙂

  2. Merci pour le chapitre

  3. Merci pour ce chapitre. DIablo va certainement avoir Edelgard dans son petit groupe dans quelques temps 🙂

Laisser un commentaire