Comment NE pas invoquer un Seigneur-Démon – Tome 1 – Chapitre 3 – Partie 7

***

Chapitre 3 : Essayons de sauver le monde

Partie 7

Les citadins avaient crié alors qu’ils fuyaient la zone.

Il y avait des gardes qui s’étaient montrés après avoir remarqué l’agitation, mais leur adversaire était un Déchu qui pouvait pulvériser une puissante Invocation en un seul coup. Les sacrifices inutiles avaient ainsi continué à s’accumuler.

Il n’y avait plus aucun signe de personnes près du devant de l’auberge. Ceux qui restaient étaient Céles, qui était paralysée et ne pouvait pas s’enfuir, et Rem, qui se tenait devant Céles pour la protéger, mais n’avait aucun plan en réserve.

Ce qui s’approchait d’eux était un véritable géant, couvert d’écailles durcies.

Il s’agissait d’un Bagarreur, une sorte de Guerrier qui n’utilisait que ses poings, pas des armes. Ces poings avaient détruit la plus puissante Invocation que Rem pourrait conjurer en un coup.

Je ne peux pas gagner !

Puis, quelqu’un était venu en courant dans cette rue dépourvue de personne.

« Hehe... on dirait que je suis arrivé à temps ! »

Rem se retourna pour faire face au son de ces pas. Elle vit le reflet d’une armure dorée et reconnut son apparence tape-à-l’œil.

La personne avait passé ses doigts à travers sa frange, la peignant vers le haut.

« Allez-vous bien, ma chère Rem ? Et vous, allez-vous bien, Mademoiselle Céles ? »

« ... É-Émile !? » s’écria Rem.

« Mon Dieu... J’ai entendu l’agitation et suis venu aussi vite que je le pouvais. Je ne sais pas comment il est entré, mais je ne peux pas croire que nous ayons un Déchu déchaîné au milieu de la ville. Mais, surtout, ce que je ne peux pas pardonner, c’est qu’il vise des femmes ! » déclara Émile.

Il avait parlé d’une manière théâtrale et pompeuse.

Derrière lui arrivèrent des sons d’acclamations. D’autres aventuriers avaient couru avec lui.

Émile était le guerrier le plus fort de la Guilde des Aventuriers et il était aussi assez populaire.

Gregore serra les poings. « Et qui diable es-tu censé être ? »

Émile prit position avec son épée longue, la tenant devant lui. « Je m’appelle Émile Bichelberger ! Je suis le Guerrier surhumain de la Guilde des Aventuriers et un allié pour toutes les femmes ! »

« Eh bien, n’est-ce pas drôle ? Vas-y alors, essaie donc et divertis-moi, Humain ! »

« Ce ne sera pas une fin très drôle pour vous, je vous assure ça ! » déclara Émile.

Émile avait alors fait illuminer son épée.

Une lumière magique avait jailli de sa lame tandis que les autres aventuriers tenaient leurs propres épées et y insufflaient également leur magie.

Combinant cela avec sa Compétence Martiale, Émile déchaîna un puissant coup, le lançant directement dans le cou de Gregore.

Un fort bruit résonna, l’un de ceux qui rendait difficile d’imaginer qu’il avait découpé une créature vivante. Il n’avait pas réussi à percer les écailles d’obsidiennes.

Malgré cela, Gregore avait reculé de plusieurs pas.

« Hé, hé, hé, hé. Tu es assez fort pour un humain, » déclara Gregore.

« Je n’ai pas encore fini ! » cria Émile.

Émile s’était lancé dans un déluge d’attaques, déchaînant une multitude de frappes qui n’avaient pas pu être suivies à l’œil nu. Il semblait que c’était un autre de ses techniques martiales.

Gregore avait couvert sa tête avec ses deux bras.

Chaque fois que l’épée l’avait frappé, elle avait fait un claquement aigu, comme si l’acier essayait de couper à travers de la roche. De petits fragments noirs s’envolaient aussi à chaque coup.

« Si mon épée n’avait pas été améliorée par de la magie, elle aurait maintenant pu être brisée. Mais actuellement, cette épée est invincible ! » déclara Émile.

« Guh... Ngh...!? »

Il était difficile de dire si cela était réellement efficace...

Mais Émile l’avait paralysé sous ses coups et Gregore avait dû rester sur la défensive.

« Tellement ennuyeux, tellement embêtant ! J’aime ça, » déclara Gregore.

« Ha ! Donc, vous aimez prendre ces attaques ! Alors, je continuerai à couper jusqu’à ce que les écailles dont vous êtes si fier soient toutes en poussière ! » déclara Émile.

« Heh heh heh… Ce que j’aime, c’est prendre les Humains comme toi et les faire tomber dans le désespoir ! Les regards qui envahissent leur visage quand cela arrive sont vraiment une bonne sensation... Humain, cela, c’est la meilleure des choses en ce monde ! » déclara Gregore.

Gregore marmonna quelque chose pour lui-même après ça.

Un éclair de pouvoir magique avait été lâché dans la zone.

Émile, qui avait martelé le Déchu avec ses attaques, avait été repoussé d’un coup à la suite de ça.

Il avait glissé le long des pavés de pierre, s’arrêtant finalement quand les autres aventuriers l’avaient attrapé.

Gregore se tenait devant eux, bombant avec arrogance sa poitrine.

Rem savait qu’il avait utilisé la magie. Il ne s’agissait pas d’une magie d’invocation, mais plus d’une magie élémentaire comme Diablo utilisait.

Tout en étant soutenu par ceux qui l’entouraient, Émile se releva.

Ses camarades-sorciers avaient alors incanté des sorts de guérison, le ramenant finalement dans un état où il pouvait retourner au combat.

« Ngh... Que venez-vous de faire à l’instant !? » demanda Émile.

« Il s’agit de magie, Humain ! Je suis le Sorcier le plus puissant de la Forêt Mangeuse d’Hommes ! » répondit Gregore.

« Qu’est-ce que vous avez dit !? » demanda Émile.

Alors le fait qu’il se battait comme un Bagarreur n’avait été qu’une feinte !

Gregore ouvrit sa main droite, et une lumière magique commença à s’y rassembler.

« Es-tu sûr de toi ? Si tu ne parviens pas à venir à côté de moi, vous allez tous devenir la proie de ma magie ! » déclara Gregore.

« Bon sang !! Épée Chargée !! » cria Émile.

Se rapprochant du Déchu en un éclair, Émile déchaîna sa frappe.

Cependant, Gregore avait facilement arrêté l’attaque avec son bras gauche. « Gufufu... Et en tant que Bagarreur, je suis bien plus fort que n’importe quel humain ! »

« Comment puis-je perdre face à ça !? » s’exclama Émile.

Le sort de Gregore était plus rapide que l’attaque suivante d’Émile, et tout en balançant son poing droit vers Émile, il invoqua sa magie.

« Que penses-tu de ça, Sombre Projectile !! » cria Gregore.

Au moment où Émile avait à peine réussi à détourner le coup de poing, Gregore avait lâché sans pitié une boule de lumière noire en plein sur Émile.

Un bruit aigu avait résonné alors qu’un trou avait été percé à travers l’épaule gauche de l’armure d’Émile. Du sang frais avait été projeté dans les airs.

« Gwah!? » s’exclama Émile.

« Eh bien ! Le prochain, c’est ton bras droit !! » déclara Gregore.

Alors que Gregore avait fait un coup de pied à Émile, il avait lâché une autre vague de magie.

L’armure d’Émile s’était brisée, et du sang d’un rouge pur avait jailli des fissures.

Les Aventuriers qui regardaient cela se dérouler avaient commencé à crier.

Ce n’était pas qu’ils étaient sans cœur. Si même les attaques d’Émile ne pouvaient pas permettre de coup décisif, alors ils ne possédaient aucune sorte de technique de combat qui leur permettrait de se battre contre cet ennemi.

Tout ce qu’ils pouvaient faire était de continuer à envoyer de la magie de soutien et de soins sur Émile.

Ils ne feraient que gêner s’ils se rapprochaient. Émile était le genre de personne qui risquait son propre corps pour protéger ses camarades.

Rem se mit alors à crier. « Émile, s’il vous plaît ! Courez ! Votre adversaire est une puissante créature des forces du mal ! »

Alors que ses jambes tremblaient, Émile se releva. Il avait affiché son sourire prétentieux normal. « Moi, courir ? Et ainsi laisser les femmes derrière moi ? Maintenant, ne dites pas de telles choses stupides, ma chère Rem. »

Émile passa ses doigts dans sa frange, la remontant une fois de plus. « Je ne tournerai jamais le dos à un ennemi quand je suis devant des femmes ! Jamais ! Je m’appelle Émile Bichelberger, le Guerrier surhumain de la Guilde des Aventuriers et le protecteur de toutes les femmes ! »

Les yeux de Gregore se plissèrent. « Eh bien ! Maintenant, je serais vraiment sérieux ! Tu sais, tous les humains abandonnent leurs amis une fois qu’ils sont au bord de la mort. »

Il tourna ses yeux reptiliens vers Rem et Céles.

Si Rem devait maintenant fuir...

Gregore ignorerait probablement Émile et attaquerait Céles et elle avec sa magie.

Et si les filles donnaient l’impression de vouloir s’enfuir, il serait certainement capable de lancer une magie à longue portée extrêmement puissante dès cet instant.

Il ne fait que jouer avec nous !!

Avec des mains ensanglantées, Émile poussa un cri et leva son épée au-dessus de sa tête alors qu’il chargeait vers l’avant.

Prenant une position plus proche d’un Bagarreur, Gregore avait rassemblé l’énergie magique dans ses poings. « Il est temps que tu meures Humain ! Frappe Sombre !! »

Le Déchu monstrueusement puissant avait alors frappé en plein dans le corps d’Émile.

Mais, Émile n’avait même pas reculé. Il ne reculerait jamais.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

2 commentaires

  1. Merci pour le chapitre vivement la suite

Laisser un commentaire