Comment NE pas invoquer un Seigneur-Démon – Tome 1 – Chapitre 3 – Partie 6

***

Chapitre 3 : Essayons de sauver le monde

Partie 6

Galluk était entré dans la salle à manger. Ses yeux étaient injectés de sang, son visage était déformé en une expression frénétique, et sa respiration était irrégulière.

Il portait toujours la robe de l’Association des Mages, mais elle était déchirée à divers endroits et ses mains étaient tachées de sang.

Sa voix tremblait alors qu’il parlait. « M-Mademoiselle Céles ! Avez... Avez-vous reconsidéré ce que vous avez dit hier soir !? Je veux dire par la que c’est étrange, n’est-ce pas !? Pourquoi ai-je été forcé de quitter l’Association des Mages pour avoir fait ce qu’il fallait ? »

Les deux gardes avaient pris leurs bâtons et s’étaient avancés.

Céles avait alors répondu d’une voix calme. « Comme je vous l’ai expliqué à plusieurs reprises, ce que vous avez fait était mal. »

« C’est étrange ! » répondit Galluk. « C’est étrange, n’est-ce pas ? Pour quelqu’un d’aussi talentueux que moi, il faut qu’il y ait une erreur ! I-Il doit y avoir une erreur... Je devais faire face aux personnes qui venaient et essayaient de me prendre ma robe et j’ai dû les combattre alors que j’essayais de leur faire dire la vérité... Mais, ils ont continué à mentir ! Ils-Ils ont continué à dire que j’avais été chassé de l’association... »

« Combattre ? Les autres membres de l’Association des Mages, vont-ils bien ? » Céles fronça les sourcils.

Il s’agit là d’une expression assez sérieuse qu’elle fait en ce moment, pensa Rem.

Galluk avait alors crié : « Souciez-vous de moi ! Ce-Ce-Ce démon, il n’a pas de bon sens dans sa tête ! Il m’a manqué de respect deux fois maintenant ! Il ne convient pas à Mademoiselle Rem d’être à ces côtés, alors tout ce que j’ai fait, c’est d’essayer de l’éloigner d’elle ! Pourquoi choisissez-vous de vous soucier de ces subalternes de second rang au lieu de moi !? »

La couleur de son visage changeait constamment alors qu’il disait ça. Ses yeux oscillaient partout dans la pièce.

Il était évident qu’il était mentalement instable.

Céles se leva. « Pour commencer, j’ai besoin que vous vous calmiez. Allons-y doucement et parlons-en, d’accord ? »

« Je suis calme ! Vous êtes celle qui agissez bizarrement ! » Sa voix était clairement forte.

Décidant qu’il n’y avait pas possibilité de raisonner Galluk, les gardes de Céles s’étaient rapprochés de lui.

« Galluk, venez tranquillement avec nous ! »

« Nous allons vous livrer aux chevaliers ! »

Galluk tenait sa tête entre ses deux mains. « C’est étrange... C’est étrange ! Tout le monde est étrange ! Ahh, alors ce qu’ils ont dit était vrai ! Personne ne peut comprendre mon talent, je suis bien trop puissant pour ça ! »

Galluk avait sorti quelque chose d’une poche présente à sa taille.

Est-ce un cristal d’Invocation ? pensa Rem.

Bien qu’elle se sentait désolée pour les dommages que cela causerait à l’auberge, Rem avait commencé à chercher ses propres cristaux afin qu’elle puisse se défendre.

Cependant, ce que Galluk tenait dans sa main était un poignard, un poignard d’un noir menaçant.

Rem pouvait sentir quelque chose dans son dos qui commençait à devenir chaud. Elle pouvait sentir une aura suspecte venant de l’arme que Galluk tenait.

Je ne sais pas exactement ce que c’est... Mais c’est dangereux !

Tout en restant vigilants, les deux gardes s’approchèrent de Galluk.

« Rendez-vous ! »

« Ne continuez pas cette attitude honteuse ! »

Galluk regarda ses anciens collègues. « Fermez vos gueules ! Vous n’êtes rien d’autre que des faibles ! Ne vous approchez pas de moi ! »

Il avait levé le poignard.

Céles fit comme si elle allait se rapprocher de Galluk, mais Rem la retint d’une main.

« ... Vous ne pouvez pas vous approcher de lui... Il n’est plus sain d’esprit, » déclara Rem.

Galluk se mit alors à crier. « Pas sain d’esprit !? Ce n’est pas moi qui suis fou, c’est VOUS !? Tout le monde de l’Association des Mages, et tout ce monde aussi ! Pourquoi ne suis-je pas bien considéré quand je suis manifestement si compétent !? Pourquoi ma valeur n’est-elle pas reconnue !? Pourquoi personne ne s’inquiète-t-il pour moi !? C’est faux ! Faux ! C’est totalement FAUX ! C’est pourquoi... »

Le poignard noir qu’il avait en main avait un globe oculaire qui semblait presque vivant.

Bien que cela n’aurait pas dû être possible, l’œil avait pivoté puis il avait regardé Rem.

Un frisson avait alors parcouru tout son corps. Elle avait alors jeté un de ses cristaux contre le sol. « Serpent de l’Ombre ! Empêche Galluk d’agir ! »

Une longue et fine ombre émergea du cristal. Un serpent noir, d’environ cinq mètres de long au total, avait rapidement glissé sur le sol. Sa capacité spéciale était Scellage, et lorsqu’il était utilisé contre l’une des autres races, il était capable de restreindre leur mouvement pendant environ cinq secondes.

Mais avant que son invocation puisse l’atteindre, Galluk avait fait son premier mouvement.

« Ce monde doit contempler la vérité, et je serai le seul à le faire ! » cria Galluk. Il avait ensuite plongé le poignard dans sa propre poitrine.

Se suicide-t-il !?

La respiration de Rem s’était arrêtée.

Céles couvrit sa bouche sous le choc, tandis que les deux gardes regardaient cela dans un certain désarroi.

Attendez, ce n’est pas ça !

Sentant une grande expansion d’une énergie magique, Rem cria un avertissement. « Éloignez-vous de lui ! »

Un liquide noir avait alors commencé à couler de la bouche de Galluk. C’était quelque chose de semblable à de la boue qui jaillissait de la blessure sur sa poitrine.

Sa peau s’assombrissait progressivement, se transformant en quelque chose qui ressemblait à de l’obsidienne polie.

Son corps et ses bras s’étaient mis à se déformer et à s’allonger, gonflant de plus en plus. Une grande queue épaisse avait grandi en provenance de l’arrière de sa taille.

Son visage changeait également de forme, devenant lentement celui d’un lézard.

En un clin d’œil, Galluk avait été complètement transformé.

Rem avait saisi sa poitrine entre temps. Elle sentait que l’âme du Seigneur-Démon à l’intérieur d’elle répondait à ce qui se passait en ce moment.

Sa voix tremblait alors que son cœur battait avec violence. « ... Serait-il... devenu... un Déchu !? »

«!?» Céles laissa échapper un petit cri.

Les deux gardes, qui avaient été abasourdis jusqu’à maintenant, avaient commencé à se déplacer afin de la protéger.

Le lézard qui était autrefois Galluk se mit alors à parler d’une voix lugubre. « Ah... Ahh... On dirait qu’il est enfin temps pour Gregore de s’occuper des choses. Bon sang, tu n’avais pas besoin de continuer à bavarder autant, stupide humain ! »

Gregore fit déplacer ses épaules. Alors qu’il le faisait, sa peau durcie avait émis un bruit de grincement.

Le Serpent de l’Ombre de Rem avait commencé à s’enrouler autour du corps de Gregore. Avec cela, ses mouvements auraient dû être complètement scellés.

« C’est quoi ce truc ? Ne viens pas au travers de mon chemin ! » cria Gregore.

Puis, saisissant l’Invocation avec ses doigts épais, il la déchira comme si elle avait été faite de papier.

Il a écrasé une Invocation de niveau 20 avec ses mains nues !

Rem avait clairement vu la différence entre leurs forces.

Je suis une aventurière ! Je me dois de protéger Céles !

Les deux gardes avaient saisi avec force leur bâton.

« Partez d’ici ! »

« Et emmenez là avec vous ! »

Rem avait attrapé Céles par sa main et avait couru vers la fenêtre.

L’auberge n’utilisait pas de matériaux de haute qualité comme du verre, mais utilisait plutôt des planches de bois qui étaient bloquées par des bouts de bois.

Puis, attrapant dans ses bras une Céles ébahie et la soulevant, Rem la jeta dehors.

« Attendez Rem... Kyaaaaah!? » cria Céles.

« S’il vous plaît, supportez-le ! » répliqua Rem.

Elles étaient seulement au rez-de-chaussée, alors elle était sûre que Céles ne mourait pas en raison de ça.

Rem avait immédiatement été après elle.

Leur adversaire était un Déchu. En séduisant Galluk et en le transformant en l’un des leurs, l’ennemi avait réussi à envahir la ville d’une manière dont Rem n’en avait jamais entendu parler auparavant.

Leur objectif était très probablement la destruction de la barrière. Il n’y avait aucune erreur qu’ils devaient viser le chef de l’Association des Mages.

Je dois protéger Céles !

Puis, voyant que Céles s’était effondrée devant l’auberge, les passants avaient regardé fixement la scène avec des expressions d’incrédulité plaquées sur leurs visages.

C’était parce qu’elle ne semblait pas être le genre de personne qui sauterait par la fenêtre pour s’échapper de quelque chose.

Tout en aidant Céles à se relever, Rem cria. « Tout le monde, fuyez la zone ! Il y a un Déchu dans l’auberge ! »

Immédiatement après ça...

Le mur de la salle à manger de l’auberge avait volé en éclat.

Des morceaux du mur s’envolèrent et frappèrent plusieurs personnes qui étaient restées là par curiosité. Ce n’était vraiment pas joli à voir.

Puis, provenant du bâtiment à moitié détruit, émergea un géant avec la tête d’un lézard, Gregore.

Ses poings étaient complètement enduits de sang. On ne pouvait rien entendre en provenance des gardes de Céles.

« Hé maintenant, je n’ai plus rien à faire avec ces fichues punaises. J’ai des affaires avec la dame là-bas ! Es-tu Célestine Baudelaire ? Cette barrière est sur notre route, alors je vais devoir te tuer ! »

Gregore avait alors levé ses poings géants.

Céles n’avait aucune expérience du combat et était pétrifiée par la peur. En vérité, comme la plus grande partie de sa magie consistait à maintenir la barrière, elle n’avait aucune force de combat.

Rem avait jeté au sol un autre cristal.

Il est maintenant temps d’appeler l’Invocation la plus puissante que je puisse utiliser !

« Viens à moi, Asulau ! » cria Rem.

Ce qui avait émergé de là était un énorme taureau avec trois cornes sur le sommet de sa tête.

Sa capacité spéciale, la Charge, pouvait rivaliser avec l’Épée Chargée de niveau 40 du guerrier en matière de puissance. Non seulement cela, il était également très tenace.

Cela devrait suffire à leur faire gagner du temps.

Alors que Céles était debout, Rem l’avait poussée depuis l’arrière.

« Courrez ! Soit à la guilde des aventuriers, à l’Association des Mages, soit au même endroit où les soldats sont stationnés ! » déclara Rem.

« Cela ne sert à rien si vous ne venez pas avec moi ! » répondit Céles.

« Je sais bien cela ! » déclara Rem.

Rem devait se protéger autant qu’elle devait protéger Céles.

Asulau avait alors chargé sa cible.

Gregore laissa échapper un cri de guerre, fracassant son poing contre l’Invocation. « Heeargh!! Point d’Aura !! »

D’un seul coup, Asulau avait été écrasé, puis un cristal noir était tombé sur le sol.

Rem avait été étourdie par une telle force. « ... Cela ne peut pas... »

Une Invocation de niveau 40 ne pouvait même pas le ralentir.

Elle était pétrifiée de peur, et rendue incapable de fuir.

Gregore s’était alors rapproché d’elle.

« Hey, hey, hey... J’ai dit de te pousser de mon chemin, petite Crevette. Veux-tu être la première à mourir ? »

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire

  1. Merci pour le chapitre 🙂

Laisser un commentaire