Comment NE pas invoquer un Seigneur-Démon – Tome 1 – Chapitre 3 – Partie 3

***

Chapitre 3 : Essayons de sauver le monde

Partie 3

Le Pont d’Ulug était une structure en forme de boîte de deux étages, reliée par des arcs en pierre. D’un simple coup d’œil, on pourrait dire qu’il ressemblait à la porte d’un château.

Il s’agissait d’un bâtiment spacieux, avec beaucoup de gardes qui y passaient une bonne partie de leur vie de tous les jours.

Mais à l’heure actuelle, ils étaient à l’étroit puisque la plupart d’entre eux étaient descendus au premier étage, entièrement revêtus d’armures et portant leurs armes.

Certains gardes pensaient à l’endroit où ils étaient nés, certains essayaient de se remonter le moral, et d’autres pleuraient à la pensée d’une mort imminente... Diablo avait vu une pléthore d’émotions alors que les gardes étaient confrontés à la situation désespérée qui les attendrait sous peu.

Shera avait déjà remis le vin qu’ils étaient censés livrer à Boris, alors leur quête était déjà terminée.

Ils pourraient simplement retourner en ville, mais...

Si je les laisse seuls, ils seront probablement tous tués sous peu.

Cela signifierait probablement que les Déchus envahiraient aussi la ville.

Mais c’était étrange.

Faltra avait une barrière qui le protégeait. Même si les Déchus venaient à l’attaquer, si la ville se contentait de fermer les portes, il n’y avait aucun moyen pour eux d’entrer.

Peut-être que tous ces Déchus s’étaient rassemblés pour faire un trajet inutile... Plus de cent individus auraient fait ça...

À côté de lui, Shera tremblait. « Diablo, avez-vous déjà vu un Déchu ? »

« Bien sûr, » répondit Diablo.

« Parce que vous êtes un Seigneur-Démon, » déclara Shera.

« Eh bien, oui..., » répondit-il.

« Ils sont plutôt forts, non ? » demanda Shera.

« Si c’était dans un “un contre un”, alors cela ne servirait même pas d’en parler... Juste pour ma propre confirmation, dans ce monde, vous appelez ceux qui veulent faire du mal aux autres races des “monstres”, n’est-ce pas ? » demanda Diablo.

« Tout à fait, » répondit Shera. « Ce sont des bêtes sauvages qui attaquent les gens, comme les Déchus et autres bêtes magiques. »

« En mettant de côté les bêtes pour l’instant, aurais-je raison de dire que les Déchus ressemblent aux autres races, mais sont complètement différents ? » demanda Diablo.

Comme on peut s’y attendre de la part de quelqu’un de la famille royale Elfique, Shera semblait très bien connaître le sujet.

« C’est bien ça, » répondit Shera. « Les Déchus appartiennent à la famille du Seigneur-Démon, tandis que les autres races sont des descendants des Célestes. C’est pourquoi on dit qu’ils sont des êtres complètement différents. En ce moment, les Déchus semblent se déplacer partout en essayant de ressusciter le Seigneur-Démon. »

« Hm... »

Jusqu’à présent, c’était comme dans le jeu.

Si tel était le cas, alors la possibilité que les Déchus visent Rem était élevée.

Son secret avait-il été divulgué ?

Ou avaient-ils senti la magie à l’intérieur d’elle ?

Il se pouvait qu’ils n’aient pas choisi Rem en particulier, mais qu’ils eussent senti que l’âme du Seigneur-Démon Krebskulm était quelque part à Faltra.

Il devrait s’assurer d’avertir les autres de ne pas révéler ce genre d’information par négligence.

Mais une centaine de Déchus, hein... Même si je suis au niveau 150, les prendre tout à la fois serait assez dur.

Devrais-je me dépêcher et retourner en ville ?

Je veux dire par là que ce n’est pas comme si les Déchus pouvaient y entrer.

Boris, qui avait pris le vin de l’Association des Mages, revint avec une lettre dans la main.

« Excusez-moi, mais tenez ! Ceci est une note de remerciement. Je pensais que cela pourrait servir de sorte de reçu pour vous, pour prouver que vous avez fait la livraison, » déclara Boris.

« As-tu du bon sens ? » demanda Diablo. « En ce moment, il y a une centaine de Déchus qui se dirigent vers toi, et tu écris une lettre pour dire “merci pour le vin” ? »

« Haha... c’est vrai. Vous pourriez penser que je ne reste pas sur mes gardes... Mais si aujourd’hui sont peut-être mes derniers instants dans ce monde, alors je veux les vivre correctement, » déclara Boris.

« Hm. »

« S’il vous plaît, Shera et vous devriez retourner en ville, » continua-t-il.

« N’allez-vous pas tous fuir vers la ville ? » demanda Diablo. « Si vous allez tous à Faltra, alors les Déchus ne pourront pas entrer à cause de la barrière, n’est-ce pas ? »

« Si nous nous retirions, alors les personnes qui travaillaient dans les champs à l’extérieur de la ville, ainsi que d’autres voyageurs de l’extérieur, seraient en difficulté..., » répondit Boris. « Notre travail consiste à gagner du temps pour que tout le monde puisse s’échapper jusqu’à Faltra. »

Alors, les gardes sont prêts à se battre jusqu’au bout pour ça.

Shera avait été émue aux larmes. « Diablo... Ne pouvez-vous rien faire face à ça ? »

Eh bien, je suppose qu’il n’y a pas moyen d’éviter ça maintenant.

Il avait pris le Bâton de Tenma et l’avait fait claqué contre le sol en pierre.

« Malheureusement pour toi, ta résolution est gaspillée ici. Ce ne sera pas ton dernier jour sur cette terre ! » répliqua-t-il.

Boris avait été pris au dépourvu. « Hein !? Q-Qui êtes... vous, Diablo ? »

C’est à ce moment-là que les Déchus étaient apparus au loin.

Les gardes sur le Pont d’Ulug avaient commencé à signaler ça, à la limite des cris.

Diablo tourna son regard vers le pont de pierre.

Là, il avait vu une grande masse noire, s’approchant lentement d’eux.

Les entités à l’intérieur de cette masse de monstres possédaient toutes un trait de bête.

Il y en avait avec des têtes en forme de taureau, au lieu de mains, certaines avaient des sabots et d’autres étaient incroyablement énormes, tandis que d’autres avaient une peau de couleur bleu foncé.

Malgré la masse des silhouettes ayant toutes des apparences différentes, elles étaient unies dans le fait qu’elles étaient grotesques et étranges.

— Est-ce que la personne en face est leur commandant ?

On dirait que leur chef était une sorte de chevalier, protégé par une armure d’un noir pur. Il portait une grande lance, comme ceux que vous trouveriez dans un tournoi de joute.

Il était le seul à être monté sur un monstre, et sa monture ressemblant à un dragon de la taille d’un cheval.

Cela ferait de lui un Chevalier-Dragon...

Dans le jeu, les joueurs étaient capables d’apprivoiser et de contrôler certains types de monstres spéciaux.

Diablo n’avait jamais investi de temps dans ses compétences d’équitation, donc il ne l’avait jamais expérimenté par lui-même, mais il lui avait été dit qu’il y avait des joueurs qui montaient des wyvernes dans le jeu. Et cela même s’il avait toujours pensé qu’il voulait en chevaucher au moins une fois dans sa vie.

Pour l’instant, je dois me concentrer sur le fait de passer à travers cette masse.

Il avait parlé d’une manière grandiose dans le feu de l’action, donc il n’y avait pas de soutien qu’il pourrait espérer quant à tout cela.

Les Déchus étaient venus à une distance où les arcs et les flèches pouvaient les atteindre. Les gardes avaient commencé à tirer des projectiles sur la masse de monstre, bien que tout cela ait été fait très maladroitement.

Les Déchus ne semblaient pas du tout subir de dommages face à ça.

Ils lâchent des hurlements féroces. « GRROOOOHHHH !! »

Un flot de boules de feu avait été lancé en représailles, suivi d’une explosion. Il y avait une explosion proche du pont.

Une partie du Pont d’Ulug s’était effondrée à la suite des attaques de l’ennemi.

Les archers semblaient s’être éloignés avant d’être eux-mêmes pris au piège par ces sorts.

Diablo avait alors parlé à Shera. « Toi, reste ici ! Si tu es trop proche de moi, il me sera difficile d’utiliser pleinement ma magie ! »

« D-D’accord ! Hm... ! » répondit Shera.

« Quoi !? » demanda Diablo.

« Diablo... Faites attention, » répondit Shera.

C’était la première fois que quelqu’un s’inquiétait pour lui avant qu’il se lance dans un combat.

Étrangement, il sentit sa poitrine devenir plus chaude. Sa seule réponse fut que son visage devienne rouge. Il lui tourna le dos.

En ce moment, il avait l’impression qu’il ne pouvait pas perdre, et cela même si celui en face de lui serait un Seigneur-Démon.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

3 commentaires

  1. Seul contre cent 🙂 On sait déjà qui sortira vainqueur - sauf énorme coup de théâtre de l'auteur qui décide d’arrêter la l'histoire - .

  2. Merci pour le chapitre 🙂

Laisser un commentaire