Chargez sa magie avec un sourire – Tome 5 – Chapitre 161

Bannière de Chargez sa magie avec un sourire ***

Chapitre 161 : Le Dieu des Elfes Noirs

Douze esclaves.

Une phrase m’était venue à l’esprit quand j’avais regardé les filles devant moi, mais elle n’était pas si accrocheuse, alors je l’ai oubliée peu après.

Je me trouvais à l’intérieur du Château du Roi Démon, dans la salle du trône.

Contrairement au Palais qui me servait de résidence que nous avions construite auparavant, c’était vraiment un château.

Pour cette raison, la salle du trône était beaucoup plus spacieuse et formelle.

J’étais assis sur le trône avec mes douze esclaves rassemblés sur les côtés.

Sur la gauche, Risha, Mira, Yuria, Lilia, Raisa et Svetlana étaient alignées.

Sur la droite se trouvaient Chasri, Irina, Vuela, Arisa, Bella et Olga.

Elles m’avaient fait face, aligné dans l’ordre où elles étaient devenues mes esclaves.

Elles étaient de chaque côté du tapis rouge qui s’étendait jusqu’au bout de la pièce.

La vue m’avait semblé correcte. Mais je me demandais s’il n’y avait pas un mot pour ce qui se passait ici...

Eh bien, oublions tout ça.

« Félicitations Maître ! Il ne devrait plus y avoir d’ennemis qui puissent vous menacer dans ce monde. » Risha, ma première esclave et celle qui me connaissait depuis le plus longtemps m’avaient dit cela.

« C’est comme ça qu’un méchant parlerait, desu... Ce n’est pas approprié pour Onii-chan, » ma quatrième esclave Lilia avait dit ça. C’était vraiment une façon plutôt méchante de le dire.

« Pourquoi pas ? Pourquoi pas ? Maintenant que nous n’avons plus d’ennemis puissants, c’est vrai. »

« L’imprévisibilité est le plus grand ennemi. Il y a encore des ennemis parmi les humains. »

Ma deuxième esclave Mira avait suivi avec une note positive tandis que mon troisième esclave Yuria nous avait ramenés à la réalité.

C’est ainsi que les douze esclaves qui étaient devant moi se mirent à parler.

Je m’étais souvenu d’un dicton qui disait : « 3 femmes rassemblées, ça fait du bruit ». Maintenant que j’avais 4 fois ce montant, c’était certainement bruyant. Ce n’était pas une chose convenable pour la zone formelle dans laquelle nous nous trouvions.

Cependant, je ne me sentais pas mal.

Mes adorables esclaves parlaient de tant de choses pour moi, il n’y avait pas moyen que je me sente mal.

Je m’étais simplement assis sur le trône et je les avais observées pendant ce temps.

 

***

 

Le château du Roi Démon était relié par des portes magiques. Ces portes ne permettaient qu’à moi et mes esclaves de les franchir.

J’avais envoyé mes esclaves pour fabriquer les autres, mais j’avais arrêté Svetlana.

« Avez-vous des ordres ? » demanda Svetlana.

Ma sixième esclave Svetlana.

C’était une dame galante et guerrière.

Elle avait déjà fait partie de la race connue sous le nom de Regrets.

Les Regrets étaient des Esclaves Éternelles qui n’avaient pas pu trouver leur Maître avant un certain âge. C’était des esclaves qui voulaient servir un Maître, mais qui n’en trouvaient pas.

En un sens, c’était une race emplie de douleur.

Grâce à une rencontre heureuse, elle avait pu retourner à sa forme d’Esclave Éternelle et devenir mienne.

« Au lieu d’un ordre, j’ai quelque chose que j’aimerais que tu me dises, » déclarai-je.

« Qu’est-ce que c’est ? » demanda-t-elle.

« Le pays des Regrets. Dis-moi où il est, » demandai-je.

« — »

Svetlana avait le souffle coupé dans la gorge.

« Pourquoi... voudriez-vous... ? » demanda-t-elle.

« ... Je pense que nous avons perdu la méthode pour les transformer en Esclaves Éternelles, » déclarai-je.

Celui qui les avait faits était la Déesse maléfique.

Ceux qui ont été tués par les méthodes de la Déesse maléfique étaient devenus des bêtes esclaves et si je tuais ces bêtes esclaves, elles redeviendraient des Esclaves Éternelles.

Je l’avais ainsi dit à Svetlana.

Cependant, la puissance du Dieu maléfique était maintenant scellée. En d’autres termes, cela supprimerait cette méthode pour les transformer en Esclaves Éternelles.

Quand j’avais réalisé ça, je m’étais senti à moitié coupable et à moitié inutile.

« J’aimerais au moins permettre aux Regrets de vivre dans le confort, » déclarai-je.

« ... Je vous remercie, » Svetlana avait été émue aux larmes.

— Magie a été augmentée de 100 000 —

Cependant, elle avait quand même souri.

 

***

 

Svetlana m’avait ainsi appris où vivaient les Regrets.

Cela faisait longtemps que je n’avais pas pris de mesures en solo.

Le pays des Regrets contenait un pouvoir qui rejetait les Esclaves Éternelles.

Aucune d’entre elles ne pouvait venir ou s’immiscer dans le pays.

Je l’avais compris et je m’étais donc mis en route tout seul.

C’était assez proche du château du Roi Démon, alors j’avais décidé de partir d’ici.

Je quittai le château et étais redescendu de la colline que j’avais moi-même construite.

Là, j’avais vu la Déesse maléfique.

Elle était appuyée contre un arbre et semblait m’attendre.

« Qu’est-ce qu’il y a ? » demandai-je.

« Je viens avec vous, » déclara-t-elle.

« Avec moi ? » demandai-je.

« Vous allez chez les Regrets, n’est-ce pas ? Je vous serai utile, » déclara-t-elle.

« Pourquoi ? En quoi seriez-vous utile maintenant que votre pouvoir est scellé ? » demandai-je.

« Enfant étrange... ne l’avez-vous pas encore réalisé ? » demanda-t-elle.

« Hm ? » demandai-je.

« Rushaya vous a donné les Esclaves Éternelles. Et si... c’est moi qui vous avait fait venir ici... ? » demanda-t-elle.

« Rushaya... ? Est-ce la déesse dont vous parlez ? » demandai-je.

La déesse maléfique hocha la tête.

C’est bien... mais qu’est-ce qu’elle veut dire par là ?

...

C’est impossible !

« Les Regrets ? » demandai-je.

« Petit malin, » déclara-t-elle.

La déesse maléfique l’avait dit avec un sourire suggestif. « C’est moi qui ai donné naissance aux Regrets, en tant que leur Divinité. »

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Claramiel

Claramiel

Bonjour, Alors que dire sur moi, Je suis Clarisse.

12 commentaires

  1. A je ne m’attendais pas a ça, sacré surprise.
    Merci pour le chapitre

  2. Merci pour le chapitre.
    Donc la déesse s'appelle pas Ilia ?
    Et il devrai pas en avoir 13 des Esclave éternel, il a pas pris l'amie de Svetlana quand elle est redevenue une Esclave éternel.
    Un oublie de l'auteur ?
    Dommage ça aurait était drôle si l'une de ces Esclave l'appelle Akito-chan

    • L'amie de Svetlana est une Regret, pas une EE, elle est repartie dans le royaume des Regrets donc.

      Seule Svetlana avait été transformée en singe.

      • J'ai mis un certain temps à trouver le passage mais le voila, c'est quand Seiya attaque la ville Tome 4 chapitre 124

        "Au fait, Khorkina me regardait avec de plus en plus d’admiration.

        « Hey, hey, Akito-chan ~, » déclara Khorkina.

        « Quoi ? » demandai-je.

        « Fais de moi ton esclave…, » les paroles de Khorkina avaient été interrompues.

        *Boom !* une explosion avait pu être entendue dans le ciel."

        *Sourie*

Laisser un commentaire