Chargez sa magie avec un sourire – Tome 5 – Annexe 2

Bannière de Chargez sa magie avec un sourire ***

Annexe : Mira

Mira se tenait devant un chemin bloqué par de gros rochers. C’était complètement scellé.

Ce n’était pas seulement cet endroit, chaque chemin dans cette zone avait été bloqué par des rochers et des cailloux.

Derrière Mira se trouvait un jeune homme nommé Igor qui la regardait avec espoir.

« Quelque chose peut-il être fait, Lady Esclave ? » demanda Igor.

« Ne vous inquiètez pas. Laissez-moi m’en occuper, » répondit Mira.

« Vraiment !? Ahh... Merci, mon Dieu, maintenant la ville peut être sauvée, » déclara Igor.

« C’est la pluie qui a provoqué ce blocage. Cela fait 3 ou 4 jours..., » déclara Mira.

« Cela fait déjà cinq jours, » déclara Igor.

Mira avait commencé à compter quand elle avait été informée par le jeune homme.

« Au moment où ils m’ont envoyé chercher de l’aide, la nourriture commençait déjà à manquer. Les adultes se rationnaient pour permettre aux enfants de manger des repas complets, » déclara Igor.

« Je vois, alors c’est urgent, » déclara Mira.

Mira avait sorti sa Carte Noire et elle créa un globe noir utilisant la magie infinie.

Sa taille et sa couleur la faisaient ressembler à une boule de bowling. Il y avait un symbole d’un crâne blanc représenté sur sa surface.

C’était l’image absolument parfaite d’une bombe de dessin animé.

« C’est dangereux, alors s’il vous plaît, reculez. OK ? » demanda Mira.

« Ah, d’accord, » déclara Igor.

Elle vérifia qu’il était bien à l’abri et plaça la bombe contre le rocher avant de la faire exploser.

Un boom résonna et le rocher fut enlevé, laissant la fumée s’envoler dans le ciel.

« Lady Esclave !? » s’écria Igor.

« Tout va bien. Cette explosion provient du pouvoir de mon Maître, elle ne m’affecte donc pas, » déclara calmement Mira.

Igor soupira de soulagement alors que la fumée se dissipait et que le chemin avait été dégagé.

« OK, allons les sauver, » déclara Mira.

« Merci ! Merci beaucoup ! » déclara Igor.

Igor avait remercié sa sauveuse encore et encore.

 

***

La forte pluie avait causé plusieurs problèmes avec la montagne, mais l’esclave du Dieu, Mira n’avait trouvé aucun problème pour les résoudre.

Les grosses roches avaient été détruites par des bombes et les chemins détruits avaient été réparés avec de la magie.

Peu de temps après, ils avaient pu atteindre le village au plus profond des montagnes isolées par les fortes pluies.

 

***

« La nourriture sera stockée dans cette maison-là, les médicaments seront placés ici, et des vêtements et des outils seront dans cette maison en bois, » déclara Mira.

« D’accord ! » s’exclama Igor.

« Nous devons aussi faire quelque chose pour les maisons. Les reconstruire complètement est plus rapide, mais s’ils ont un attachement émotionnel, nous pouvons les réparer, » déclara Mira.

Dès son arrivée dans le village, Mira avait commencé à confectionner les objets nécessaires et avait rassemblé les habitants.

Les quelques centaines de personnes du village qui avaient subi cette catastrophe avaient besoin d’aide. Elle réussissait à tout faire en étant seule.

« J’ai entendu les rumeurs à votre sujet, Lady Esclave, mais vous êtes vraiment incroyable. Faire tout cela par vous-même est fantastique, » déclara l’un des villageois.

« Eh bien, je suis après tout l’une des douze esclaves de Dieu, » déclara Mira.

« Quelle merveille ! »

Les gens l’entouraient avec gratitude alors qu’elle courait partout pour les aider.

La plus grande partie du travail avait été terminée en une demi-journée et les habitants du village l’exaltaient comme un miracle de Dieu

 

***

Alors qu’elle était baignée par la lumière du soir Mira avait fait le tour du village.

Elle avait fait un tour pour vérifier s’il y avait encore des choses à faire.

C’était à la base un secours pour des sinistrés, mais honnêtement, ce qu’elle faisait maintenant était pratiquement identique à ce qu’elle avait fait pour restaurer le monde avec son Maître.

En tant que deuxième esclave, elle avait beaucoup d’expérience. Elle avait réussi à mener à bien sa tâche sans aucun oubli.

Tout ce dont elle avait besoin était de faire quelques objets de plus et tout irait bien... ou alors elle se disait cela, alors que...

« C’est..., » balbutia Mira.

Un peu plus loin, elle vit une petite silhouette.

C’était un petit garçon qui grimpait sur une falaise près de la route nouvellement entretenue.

C’était un petit garçon malicieux.

Il était complètement concentré à gravir la falaise et tendit la main pour atteindre quelque chose au-dessus de lui.

« Attention ! » Mira cria et se mit à courir.

Au-dessus de lui, un gros rocher était sur le point de tomber du bord de la falaise.

Le garçon était tellement concentré sur sa tâche qu’il ne s’en rendait pas compte.

Mira avait couru de toutes ses forces et avait gravi la falaise.

En même temps, elle avait également créé une bombe.

« Attrapez ma main, » cria Mira.

« Eh — ? » s’exclama le garçon.

Elle attrapa le garçon abasourdi et changea de place sur la falaise.

Au même moment, elle lança une bombe sur les rochers qui tombaient.

L’explosion avait fait voler les pierres et le corps de Mira avait protégé le garçon de l’impact de l’explosion.

Elle était ensuite descendue rapidement avec le garçon et s’était retrouvée au sol.

« Fuu ! » Elle soupira de soulagement et laissa le garçon descendre de ses bras.

Puis elle avait demandé. « Est-ce que ça va ? »

« O-Ouais, » répondit le garçon.

« Bien. Mais vous ne devriez pas faire quelque chose d’aussi dangereux, » déclara Mira.

« Je suis désolé..., » déclara le garçon.

Le garçon baissa la tête avec honte.

En regardant de plus près, il protégeait quelque chose entre ses mains.

C’était une fleur.

Peut-être était-ce dû à l’étreinte ou à la bombe... mais la moitié de ses pétales avaient été arrachés.

« Est-ce ce que vous êtes allé chercher ça ? » demanda Mira.

« Oui, » répondit le garçon.

« Alors nous pouvons en avoir une de plus —, » déclara Mira.

« Je voulais vous donner ceci comme cadeau, Madame l’Ange, » déclara le garçon.

« Eh ?? » s’exclama Mira.

Mira s’arrêta alors qu’elle cherchait sa carte noire.

« Pour moi ? » demanda Mira.

« Tout à fait. Vous avez sauvé notre village. Je pensais que ce genre de fleurs vous conviendrait, alors je..., » murmura le jeune garçon avant de s’arrêter.

Elle était à moitié détruite, et elle ne pouvait plus être considérée comme une belle fleur, quelle que soit la manière dont on la regardait.

Mira se caressa la tête. « Je vous remercie. Puis-je l’avoir ? »

« Eh ? Mais..., » balbutia le garçon.

« Donnez-le-moi ainsi, d’accord ? » demanda Mira.

« D-D’accord, » déclara le garçon.

Le garçon le tint avec hésitation et Mira le pris avant de le placer derrière son oreille.

« Je vous remercie, » déclara Mira.

À la lumière du soleil couchant, le jeune garçon avait souri en voyant ça.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Claramiel

Claramiel

Bonjour, Alors que dire sur moi, Je suis Clarisse.

5 commentaires

  1. Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire