Chargez sa magie avec un sourire – Tome 4 – Chapitre 105

Bannière de Chargez sa magie avec un sourire ***

Chapitre 105 : La première campagne du Risha

Svetlana, qui avait été transformée en Esclave Éternelle, me regarda furtivement pendant qu’elle parlait.

« On m’a confié la lettre de la Reine... et je suis allé chez Votre Majesté. Mais en chemin, j’ai été attaqué par des monstres... J’ai résisté, mais..., » déclara Svetlana.

« Et vous avez fini dans cette situation, n’est-ce pas ? » demandai-je.

Svetlana hocha la tête. « Après avoir perdu conscience à la suite de blessures... quand je me suis réveillée, j’avais le visage de Votre Majesté en face de moi. »

« Je vois. Il s’agit de la même histoire pour toutes les autres, » dis-je en regardant du côté de Risha qui hocha la tête.

Son histoire était la même que celle des autres qui s’étaient transformés en Bêtes Esclaves.

Ils avaient été tués par des monstres, puis ils étaient devenus comme ça.

« Risha, » dis-je.

« Oui ? » demanda Risha.

« Vous avez entendu parler du passé de Mira, n’est-ce pas ? » demandai-je.

Ma seconde esclave, Mira.

Elle avait autrefois été une bête esclave que j’avais vaincue et qui était redevenue une personne tout comme ce qui venait de se passer avec Svetlana.

« Je l’ai entendue, oui. Elle était une Esclave Éternelle avant de se faire attaquer par des monstres, » dit-elle.

« Mais nous ne pouvons l’utiliser comme référence, » dis-je en regardant une fois de plus dans la direction de Svetlana. « Vous souvenez-vous de quelque chose d’autre ? Cela peut être un souvenir ou un sentiment... »

« ... Rien du tout, » elle fronça les sourcils et parut triste alors qu’elle gémissait. Mais finalement, elle avait répondu avec ces quelques mots.

On ne pouvait pas faire grand-chose... mais dans ce cas c’était un peu troublant.

Ne pas savoir ce que c’était agissait comme un poison pour mon esprit. Je voulais tellement savoir ce qui s’était passé.

« Ah, » après un moment, Svetlana avait semblé se souvenir de quelque chose et elle s’était mise à parler.

« Qu’est-ce qui se passe ? » demandai-je.

« Il y avait une autre qui est venue avec moi pour aller à Ribek, » déclara-t-elle.

« Une autre... parlez-vous d’un Regret ? » demandai-je.

« Tout à fait, » répondit-elle. « Elle a été tuée en essayant de m’aider à m’échapper et cela a été fait par le même monstre que moi. »

« Ainsi... les chances qu’elle se soit transformée en un singe sont élevées, » dis-je.

J’avais regardé Risha et elle avait hoché la tête.

Il y avait eu des cas où des personnes qui avaient été tuées ensemble et étaient devenues des singes ensemble, agissant ensemble et se déplaçant ensemble.

Il y avait aussi eu des cas où ils avaient été tués ensemble et travaillés séparément... mais nous étions encore capables de les faire revenir à des moments différents.

De toute façon, les chances que l’amie de Svetlana soit devenue une bête d’esclave étaient élevées.

***

Je me tenais sur le pont du Cuirassé Risha.

Maya et plusieurs des femmes étaient là à côté de moi. Maya était assise sur la chaise du capitaine et elle me regardait en ce moment.

« Est-ce que c’est d’accord ? Ne serait-il pas mieux que cela soit vous qui soyez à ma place ? » demanda Maya.

« Risha est votre navire. Vous devez être là en raison de votre poste de Capitaine, » dis-je.

« ... J’ai compris, je vais rester là, » déclara-t-elle. Elle ferma les yeux et regarda droit devant elle.

Elle était revenue à son aspect discipliné de capitaine du navire et chef des gardes d’élite.

« Et alors, que faisons-nous ? J’ai déplacé le navire à un endroit où personne ne viendrait comme vous me l’avez demandé, » déclara Maya.

« Je vais faire venir des monstres et vous allez les vaincre avec le navire, » déclarai-je.

« Tous ? » demanda Maya.

« Non, nous devons nous concentrer sur les singes. Mais dans leurs cas, nous devons les vaincre au corps à corps. Si nous ne faisons pas cela ainsi..., » dis-je.

« Alors ceux qui redeviendraient humains mourraient lors du bombardement du cuirassé, » déclara Maya.

« C’est tout à fait exact, » dis-je en hochant la tête. C’était bien qu’elle comprenne vite. « Pouvez-vous le faire ? »

« Je vais vous montrer que nous pouvons le faire, » déclara Maya avec un sourire. Puis elle avait parlé à une fille qui ressemblait à une opératrice. « Vous avez entendu, transmettez ça à tout le monde. Akito “attend de la grandeur de notre part” ! »

« OK ! » Elle hocha la tête et se leva pour faire passer le message.

J’avais alors parlé à Maya. « Je n’ai jamais dit ça, non ? »

« Ça va remonter le moral... ça va, non ? » demanda Maya.

« Ça ne me dérange pas vraiment... alors ça va..., » commençai-je.

J’étais sur le point de demander, quand j’avais entendu une acclamation. On pouvait l’entendre même depuis le pont.

« Quoi ? » Maya avait un peu souri en me demandant ça avec innocence.

« Je vois, » dis-je.

« Si vous dites aux filles qu’elles recevront une récompense si elles font de leur mieux... cela aura encore plus d’effet, vous le savez bien ? » demanda Maya.

« Faites comme vous voulez... attendez, faites-vous en sorte que celle qui en aura fait le plus aura ce qu’elle veut..., » dis-je.

« Avez-vous donc bien compris ? » demanda Maya avant de commencer à rire.

L’information s’était propagée encore plus dans le navire... et une joie encore plus grande était apparue.

Je pouvais clairement dire que leurs esprits brûlaient d’un enthousiasme sans limites. Je devais penser à ce qu’elles voudraient comme récompense.

« Déplaçons-nous... nous devons trouver les singes, » déclara Maya.

« Non, je vais d’abord faire quelque chose, » dis-je.

« Qu’est ce que vous allez faire ? » demanda Maya.

« Ceci, » dis-je en sortant ma deuxième carte et en activant la magie.

Je venais donc d’activer la magie de Rencontré en Hausse.

« Qu’est-ce que c’est ? J’ai l’impression qu’il n’y a pas de différence par rapport à avant, » déclara Maya.

« Il vous suffit de regarder et vous verrez, » dis-je.

« Capitaine ! Des ennemis sont visibles à longue distance ! Il s’agit de monstres ! » déclara la vigile.

« Ils sont déjà là..., » déclarai-je.

« Est-ce vous qui l’avez fait ? » demanda Maya.

« Tout à fait. Il s’agit d’une magie faisant venir des monstres, » déclarai-je.

« Vous pouvez aussi faire cela ? » demanda Maya.

« C’est grâce à vous, les filles », dis-je.

« Hein !? » Maya semblait abasourdie. « E-Est-ce la vérité ? »

« Oui, » dis-je.

« ..., » Maya et les filles sur le pont étaient sans voix, puis toutes avaient vu leur visage viré au rouge.

« Regardez les filles, les monstres arrivent..., » déclarai-je.

« Hein !? ... euh... interceptez-les, » Maya revint à la raison puis elle donna des ordres un peu en panique.

Immédiatement après ça, j’avais entendu les sons des batteries secondaires qui frappaient les monstres. Il s’agissait de la première bataille du Cuirassé Risha, mais il y avait une sensation agréable dans l’air.

Les attaques avaient toutes évité les Bêtes Esclaves qui étaient présentes sur le champ de bataille. Les combattants au corps à corps étaient à l’affût et avaient été les attaquer après les avoir attirées près du vaisseau.

Et cela avait été répété comme précédemment. Au milieu de la bataille, j’avais relancé le sort après que le sort ait fini.

« Capitaine ! Un dragon, à 9 heures ! » Un cri troublé résonna à travers le pont.

En regardant vers la gauche, nous pouvions voir l’aspect massif d’un dragon s’approchant de nous à vive allure.

« Qu-Que devons-nous faire ? » demanda l’une des femmes.

« Nous ne pouvons pas le vaincre comme ça. Nous devrions effectuer une retraite et..., » commença Maya.

« Attendez ! » J’avais dit ça à Maya qui avait perdu son sang-froid.

« Akito ? » demanda Maya.

« Faites tourner le navire et faites armer le canon principal, » j’avais donné l’ordre à la place de Maya.

« Le canon principal ? Nous allons tirer sur ce truc ? » demanda Maya.

« Tout à fait, » déclarai-je.

« Mais... si ça ne marche pas..., » commença Maya.

« Je me chargerais de ça avec elle, » dis-je en montrant ma Véritable Esclave Éternelle.

Elle se préparait à fuir, mais maintenant le visage de Maya avait changé. « Compris. Pointez les canons auxiliaires vers le dragon. »

« Les canons auxiliaires ? » L’opératrice avait été surprise.

J’avais aussi été surpris... pourquoi les canons auxiliaires ?

« Akito nous protège. En ce moment, le navire est complètement sûr, » déclara Maya.

« Ah..., » fit l’opératrice.

« C’est une chance unique d’essayer différentes choses. Je voulais essayer les canons auxiliaires avant de m’en remettre au principal pour voir si ça marcherait, » déclara Maya et l’opératrice avait semblé être prise au dépourvu.

Les filles sur le pont me regardaient avec des regards brûlants de ferveur. Maya m’avait aussi regardé ainsi. Il s’agissait d’une expression que j’avais déjà vue.

C’était la même chose que quand j’avais dit que la fille la plus proactive recevrait une récompense.

C’était donc très bien ainsi.

J’avais hoché la tête pour montrer mon approbation... il n’y avait pas de problème pour moi.

Le bombardement du dragon avait ainsi commencé. Il avait subi quelques dégâts, mais cela n’avait pas suffi à l’arrêter.

« Ce n’est pas trop bon là. Hmm..., » déclarai-je.

« On dirait bien, » répondit-elle.

« Alors la suite... c’est le canon principal, » dis-je.

« Oui. Le canon principal est prêt, » déclara Maya.

« Alors, feu ! » dis-je.

Le cuirassé Risha se mit alors à trembler et un projectile géant s’envola de là. Le boulet de canon géant avait frappé le dragon droit dans la tête et l’avait envoyé au loin.

Le dragon s’était effondré et avait lutté pour garder l’équilibre, convulsant.

Il avait essayé de se tenir debout... mais n’avait pas pu et s’était effondré au sol.

« Cela marche si on le frappe avec le canon principal, » déclara Maya.

« Il semblerait que cela soit le cas, » dis-je.

« Merci, Akito, de nous avoir permis de tester ça, » déclara Maya.

« Ne vous en faites pas pour ça. Il y en aura bien plus à l’avenir des cas comme ça, » déclarai-je.

Les monstres avaient continué à attaquer.

C’était peut-être mon imagination, mais après avoir vaincu le dragon, les actions du cuirassé avaient changé. Il bombardait toujours les monstres et les vainquait... mais il semblait que la puissance de feu du vaisseau avait diminué.

Non, ce n’était pas tout à fait exact.

Il semblait que la puissance de feu avait été réduite au minimum nécessaire pour les vaincre.

Je les protégeais, alors elles utilisaient l’occasion de tester un certain nombre de choses. Elles avaient essayé diverses tactiques non seulement avec le dragon, mais aussi avec autres monstres.

C’était une bonne chose. Cela avait continué ainsi pendant un moment.

« Compris, » après avoir reçu un message de la messagère, Maya acquiesça.

« Que se passe-t-il ? » demandai-je.

« Un message provenant des combattantes au corps à corps. Parmi les personnes provenant des singes, il y a une anomalie, » répondit Maya.

Elle était donc ici !

J’étais excité quant à la suite des événements.

« Cela semble être... un esclave de couleur noire, » continua Maya.

« Hein !? » m’exclamai-je.

J’avais l’impression d’avoir trébuché en entendant ça puis j’avais froncé les sourcils.

Une esclave noire...

Un Regret donc ?

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

8 commentaires

  1. Merci pour le chapitre.

  2. merci pour le chapitre

  3. Merci pour le chapitre.

  4. Merci pour le chapitre. Je pense savoir quel récompense veut l'équipage 🙂 Il faut préparer les petites pilules bleus pour cette nuit 😉

  5. kurokagespirit

    Merci pour le chapitre.
    PS:Akito est tellement perturbé... Alors que la réponse est probablement : le regret qui avait un maître avant d'être transformé en bête esclave est redevenu une esclave éternelle.

  6. Merci pour le chapitre.

    Si j'ai bonne mémoire, une esclave éternelle, deviens un regret si elle n'a pas eu de maitre avant un certains age.

    Sans doute que la transformation en singe a réinitialiser le statut de l'esclave qui a toujours l'espoir de rencontrer un maitre. Ou redécouvert cet espoir, vu que Svetlana a rencontrer Akito et l'autre regret non.

  7. Merci pour le chapitre

Laisser un commentaire