Chargez sa magie avec un sourire – Tome 4 – Chapitre 103

Bannière de Chargez sa magie avec un sourire ***

Chapitre 103 : L’esclave qui déteste son maître

« Maître... c’est quoi ? » demanda Risha.

« Il s’agit là d’une nouvelle carte, » répondis-je alors que j’avais sorti ma deuxième carte. J’étais encore allongé sur le sol de la forêt avec Risha qui était allongée contre moi.

J’avais ouvert le menu de ma deuxième carte et j’avais alors passé en revue toutes les informations qu’elle contenait.

Akito

Type : Carte commune

Niveau de Magie : 42/51

Utilisation de Magie : 10/100

Deux choses avaient changé depuis la dernière fois que je l’avais regardé. La première chose était le niveau maximum de magie qui avait augmenté et la deuxième chose était le montant actuel de magie qui avait lui aussi augmenté.

La cause était évidente. C’était à coup sûr, car j’avais fait l’amour avec Risha au cours de cette nuit.

Au fait... comme beaucoup de choses avaient été retenues en fond de moi depuis si longtemps, et qu’après avoir tant résisté contre mes envies... j’avais tout lâché cette fois-ci, alors, avec la si adorable Risha, nous avions fini par le faire deux fois de suite tout en savourant pleinement chaque instant.

Voilà ce qui expliquait que la valeur maximum avait augmenté d’un point (vu que je l’avais fait pour la première fois avec une Esclave Éternelle), et que mon montant actuel de magie avait augmenté de deux (vu que nous l’avions fait deux fois).

« Hmm, Maître... ? » demanda Risha alors qu’elle observait la carte présente dans mes mains.

« Oui, qu’est-ce qu’il y a ? » demandai-je en retour à Risha.

« Est-ce que la magie présente dans cette carte peut également fabriquer des objets ? » demanda Risha.

« Non. Je dirais plutôt qu’il s’agit là d’une magie qui me permet de créer des phénomènes, » répondis-je.

« Des phénomènes ? » demanda Risha, surprise.

« C’est bien ça..., pourriez-vous faire pour moi quelques dés ? » demandai-je.

« Des dés ? Attendez un instant, je vais les faire, » répondit Risha.

Après qu’elle eut dit ça, elle sortit sa carte d’esclave avant de placer à côté d’elle plusieurs cercles et de créer les dés que je lui avais demandé de faire. Ils avaient été faits en utilisant de la pierre, donc ils étaient assez lourds.

« Voilà ! Que faisons-nous avec ça ? » demanda Risha.

« Risha, vous allez maintenant... Hmm... lancez les cent fois, » dis-je.

« D’accord ! » répondit-elle avant de commencer à lancer les dés comme je le lui avais ordonné.

Après cent lancers de dés, la distribution des résultats était uniforme. Nous avions obtenu chaque chiffre à peu près un sixième du temps. C’était la preuve que les dés étaient uniformément pondérés.

Une fois qu’elle avait fini de le faire, elle m’avait regardé comme si elle demandait « de quoi s’agissait-il ? »

« Maintenant, essayons de faire la même chose, mais je vais lancer sur vous une magie de “Malchance”. On verra ce que cela donne, » dis-je.

J’avais alors activé ma magie et j’avais créé un symbole triangulaire magique. La lumière avait alors enveloppé Risha, puis j’avais alors dit. « Veuillez les relancer cent fois. »

« D’accord, je vais le faire, » répondit-elle avant de lancer les dés avec curiosité. Elle avait ainsi relancé les dés encore et encore.

Après le vingtième tirage, elle avait parfaitement compris l’effet. « Les résultats sont... faibles ! J’ai beaucoup plus d’un et de deux. »

« Tout à fait, » dis-je.

« Est-ce que c’est la magie du Maître qui a fait cela ? » demanda Risha.

« Tout à fait. Comme je vous l’ai dit avant ça, j’ai utilisé une magie qui vous a rendue malchanceuse. Continuons un peu plus longtemps, » dis-je.

« D’accord, » répondit-elle.

Et ainsi, elle avait continué afin de finir ces cent tirages. Après tous ces tirages, le résultat fut que plus de 80 % des dés avaient obtenu un résultat entre un et deux. Les deux fois, les dés étaient identiques. Rien n’avait changé. La manière de lancée avait également été similaire. Elle n’avait donc rien fait de spécial de son côté pour changer le résultat. La seule différence était l’utilisation d’une magie qui l’avait affectée lors du deuxième essai.

Une fois de plus, j’avais voulu tester la magie, et j’avais lancé « Augmentation de la chance » sur Risha. Et nous étions repartis sur un essai de cent tirages.

« Cent de plus, » avais-je tout simplement dit.

« D’accord, » répondit Risha, toujours aussi obéissante que jamais. Risha avait commencé à faire rouler les dés avec un regard plein d’attentes.

L’effet de la magie avait été clairement visible.

Cette fois-ci, c’était l’opposé. Plus de 80 % des tirages étaient des cinq et des six.

« C’est beaucoup, » déclara finalement Risha.

« Oui, c’est ce genre de chose qui est produit par cette magie, » lui répondis-je.

« Y a-t-il autre chose comme magie que vous pouvez utiliser, Maître ? » demanda Risha.

« Hmm... que dites-vous de ça ? » demandai-je alors que je plaçai un symbole magique, mais sans lui dire quelle serait l’effet.

Risha avait alors penché la tête alors qu’elle était en pleine confusion. Après un petit moment, quelque chose changea quant à la situation. Tous les animaux de la forêt arrivaient ici les uns après les autres.

Ils s’étaient déjà rassemblés dans les environs de Risha en raison de l’effet racial des Esclaves Éternelle... mais cette fois c’était différent. Des animaux de toutes les formes et de toutes les tailles m’avaient également approché sans crainte.

Les écureuils et les oiseaux s’étaient alors perchés sur mes épaules et les sangliers s’étaient mis à se frotter contre mes jambes pour demander que je les câline. Le cerf et le faon frottaient leurs joues contre moi. Et le plus étrange dans tout ça, tous ces animaux ne se souciaient même pas de Risha qui était à deux pas de moi. C’était comme si elle n’existait pas.

« Qu-Que se passe-t-il ? » demanda une Risha choquée par ce qu’elle voyait.

« J’ai mis sur ma personne un effet magique de “Plus Aimé”. L’effet est ce que vous voyez devant vous, » répondis-je.

« Incroyable !! » s’exclama Risha.

« Et... je peux faire le contraire, » dis-je sans vraiment avoir réfléchi aux conséquences.

Et alors, j’avais utilisé la magie une fois de plus. Cette fois, c’était « devenir détesté ».

À cet instant, tous les animaux se mirent immédiatement à fuir au loin. Les animaux qui venaient précédemment se frotter contre moi disparurent très rapidement. Ils avaient couru aussi vite qu’ils le pouvaient. Les sangliers s’étaient éloignés de moi tout en me bousculant.

« Voilà, comme je l’avais dit avant, » dis-je.

« C’est incroyable. Les animaux vous aimaient tellement avant..., » déclara Risha.

« C’est donc ce genre de magie. En fait... allez-vous bien ? » demandai-je à Risha.

« Hein !? » s’exclama Risha, surprise de la question.

« La magie devrait également avoir un effet sur vous, » dis-je.

L’effet magique avait été placé sur « moi-même ». Les cibles affectées n’étaient pas spécifiées à certaines créatures, j’avais utilisé la magie pour faire de « j’aime » envers moi, à un « ne pas aimer ». Donc, Risha devrait également être affectée par ce sort.

« Je vous déteste à mort, mais après tout, vous êtes mon Maître alors... Hein !? Haaaaaaa! » Risha fut surprise par les mots qui sortaient tous seuls de sa bouche. « Mais... c’est... Je... Je... Le Maître... Hein !? » Elle semblait être en plein conflit intérieur en ce moment.

Elle semblait se débattre entre les effets de la magie qui la faisaient me haïr et le fait que j’étais son maître. C’était clairement quelque chose de douloureux à regarder et cela devait être de même pour elle.

Je n’aimais pas la voir comme ça... alors j’avais immédiatement annulé la magie.

« Ah... » Risha était visiblement soulagée. Elle m’avait alors regardé timidement avec des larmes aux yeux.

En quelque sorte... J’ai fait quelque chose de mal, pensai-je. Je dois m’excuser auprès d’elle.

« Je suis déso..., » commençai-je à parler.

« Je suis si désolée pour ça, Maître ! » Elle avait réussi à s’excuser avant moi. « Je suis si désolée d’avoir dit que je détestais le Maître. Je suis désolée. »

« Vous n’avez pas à vous soucier de ça. C’était tout simplement la magie qui vous a fait parler ainsi, » dis-je afin de la rassurer.

« Mais..., » commença-t-elle.

« C’est juste la magie, rien de plus, » je l’avais interrompue et j’avais essayé de la rassuré.

« Aviez-vous pensé pouvoir résister facilement à ma magie ? Hmm ? » demandai-je.

« Ah, mais bien sûr, c’est impossible, car après tout, c’est la magie du Maître..., » commença Risha. Risha semblait surprise et soulagée. Finalement, il semblerait qu’elle avait compris qu’elle n’avait pas pu faire autrement.

Je ne voulais pas qu’elle soit déprimée à cause de mon erreur, mais il semblerait que cela allait bien.

« Le maître est incroyable, » au lieu d’un regard déprimé, cela s’était transformé en une admiration alors qu’elle me regardait avec des yeux pétillants.

Elle est vraiment bien trop honnête, pensai-je.

Il s’agissait donc d’une magie qui pouvait même affecter une Esclave Éternelle. Les Esclaves Éternelles trouvaient l’honneur en travaillant pour leur Maître et elles désiraient même travailler pour le même Maître avec leurs enfants. Une magie qui pouvait les affecter comme ça devait très certainement être forte.

« Ouverture du menu, » prononçai-je avant de vérifier mon menu.

Akito

Type : Carte commune

Niveau de Magie : 38/51

Utilisation de Magie : 14/100

J’avais déjà de l’expérience avec le DORECA... donc j’avais des attentes quant à ce qui arriverait avec ma deuxième carte.

Cette carte était déjà très forte... mais elle devrait être capable de progresser pour devenir encore plus forte.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

8 commentaires

  1. merci pour le chapitre

  2. Merci pour le chapitre.

  3. Merci pour le chapitre c'est un chapitre vraiment génial

  4. Merci pour le chapitre.
    PS:J'ai l'impression que la carte va évoluer après 100 utilisation de magie...

  5. C'est en effet une carte pratique; Tout les politiciens adoreraient en avoir une 🙂

  6. Merci pour le chapitre

Laisser un commentaire