Chargez sa magie avec un sourire – Tome 3 – Chapitre 66

Bannière de Chargez sa magie avec un sourire ***

Chapitre 66 : Une nouvelle étape

Cette nuit-là, Mira revint vers moi couverte de sang.

« Maître... » (Mira)

« ... Bon travail. » (Akito)

Si vous la regardiez ainsi, vous pourriez penser qu’elle venait de traverser une tragédie... mais pour ma part, je pouvais parfaitement imaginer ce qui s’était réellement déroulé.

J’avais envoyé Mira jusqu’à la maison de Nina. Et bien sûr, Nina avait dû envoyer du sang partout, tel le jet d’une baleine.

L’état déplorable de Mira avait certainement été causé par les saignements de nez de Nina.

« Maître... que se passe-t-il avec le nez de cette fille ? Elle est effrayante ! Dès que je suis arrivée chez elle, elle m’a sauté dessus avant de frotter son visage contre mon collier. Et quand elle a fait ça, son nez s’est mis à abondamment saigner. » (Mira)

« C’est à peu près ce que j’avais prévu. » (Akito)

« La prochaine fois, veuillez me le dire en avance. Surtout que ses saignements de nez n’étaient même pas la partie la plus effrayante ! Elle m’avait simplement murmuré cela. “La magnifique esclave du roi. Mademoiselle la sublime seconde esclave...” et des choses comme ça. C’était vraiment terrifiant... » (Mira)

« Je suis désolé, mais c’était nécessaire. » (Akito)

« Je le sais, mais... » dit-elle à contrecœur en faisant la moue.

En raison de son apparence, elle avait l’air d’avoir compris pourquoi je l’avais envoyé là-bas. Je devais donc lui demander quant au résultat. Mais dans tous les cas, j’étais content de l’avoir envoyé.

« Sous peu, j’écouterais ce que vous aurez à me dire, mais avant ça, vous devriez aller vous nettoyer. » (Akito)

Et donc, je conduisis Mira jusqu’à la salle de bain. C’était l’une des choses que nous avions incluses dans les plans de construction du palais. Il s’agissait d’un bain privé uniquement pour mes esclaves et moi.

La population utilisait toujours les bains publics, et le bain privé était à notre usage exclusif.

Je l’avais donc amenée là-bas, avant de lui enlever moi-même sa robe ensanglantée.

Tout d’abord, nous devions commencer par laver sa tête. J’y versais donc de l’eau chaude, la teintant rapidement d’un rouge sang. C’était horrible à voir.

« Hmm. Maître, je suis capable de le faire moi-même... » (Mira)

« C’est correct ainsi. Cela ne me dérange pas. » (Akito)

« Mais... pour que le Maître fasse une telle chose pour moi... » (Mira)

« Il s’agit d’une sorte de récompense pour votre dur labeur. Pour avoir su bien résister à cette scène d’horreur. » Dis-je. Après ça, Mira cessa de résister et elle se laissa faire après avoir regardé vers le sol.

— Magie a été augmentée de 10 000 —

Après ça, j’avais doucement nettoyé Mira.

Ses beaux cheveux, ses oreilles pointues, sa peau d’une telle blancheur...

J’avais tout nettoyé avec soins afin d’enlever tout le sang qui s’y trouvait.

Pour être honnête, ce n’était pas vraiment nécessaire.

J’avais déjà expérimenté une autre méthode bien plus simple. Si j’avais placé une Mira ensanglantée dans mon Épée Esclave Éternelle, puis que je l’avais fait ressortir, elle serait alors réapparue devant moi propre comme un sou neuf.

Voici ce qui se passait à chaque fois que vous placiez une esclave dans l’épée. Il n’était donc pas nécessaire de la laver avec minutie comme je le faisais en ce moment.

Ce n’était pas nécessaire... mais je voulais le faire.

C’était ma chance, la chance de pouvoir chouchouter l’une de mes esclaves !

Et ainsi, j’avais pris cette occasion.

Je l’avais un peu leurrée, mais si cela me permettait de la laver... Ses cheveux, ses oreilles, ses épaules, ses bras...

Alors que je continuais à la laver avec soins, je recevais de manière continue des charges de magie.

En lui-même, ce simple fait valait la peine d’être accompli.

Pendant ce temps, je n’arrêtais pas de réfléchir à une chose que je pourrais faire afin de la rendre encore plus heureuse que lorsque je la lavais.

« Aujourd’hui, c’était vraiment gênant. De penser que je serais appelé ainsi par elle... » (Mira)

« N’avez-vous pas aimé ça ? » (Akito)

« Bien sûr que non ! » (Mira)

Mira bondit sur elle-même avant de se tourner vers moi.

« La seule personne qui a le droit d’être appelée avec tant de déférence est le Maître ! Le fait qu’une esclave reçoive tant d’honneur est inconcevable. » (Mira)

« D-D’accord. » (Akito)

« Et elle n’arrêtait pas de m’appeler ainsi... » (Mira)

Elle n’arrêtait pas de grogner ça. Il s’agissait d’une plainte très appropriée pour une Esclave Éternelle.

« Je comprends parfaitement. S’il vous plaît, cachez l’avant de votre corps, d’accord ? » (Akito)

« Hein !? Pourquoi !? » (Mira)

« Pourquoi ? N’est-ce pas trop embarrassant ? D’être ainsi nue... » Dis-je, mais le visage de Mira semblait tout à fait normal.

« Comme c’est vous, mon Maître, qui me voyez ainsi, alors ce n’est pas du tout embarrassant, n’est-ce pas ? » Me répondit-elle comme si tout cela était tout à fait naturel pour elle.

Est-ce vrai ? ... Cela pourrait être tellement...

« D’accord. Mais c’est devenu difficile de vous laver. » (Akito)

« Ho, je suis désolée. » Dit-elle avant de se replacer comme elle était avant.

Et ainsi, elle était restée dans cette position afin de faciliter mon lavage.

Une Esclave Éternelle... comme d’habitude, cela valait vraiment la peine de prendre soin d’elle et de la dorloter un peu.

***

Après le bain, je fis venir Mira jusqu’à ma chambre, avant de lui demander une fois de plus. « C’est bon maintenant. Pourriez-vous me faire un rapport détaillé ? »

« Tout à fait. Pour commencer, tout comme le Maître m’avait demandé de faire, j’ai commencé par lui montrer toutes les choses que nous n’avions jamais faites jusqu’à maintenant. » (Mira)

« Compris. » (Akito)

« Après que j’ai fini de lui montrer tout ça, elle a commencé à me poser plein de questions concernant les effets si nous mettions des matériaux différents. » (Mira)

« Hein... !? » (Akito)

J’étais quelque peu impressionné par le fait que sa logique puisse aller aussi loin. Et cela me fit me souvenir de quelque chose d’important.

« C’est vrai... à ce moment-là, vous y étiez aussi. Cette fois, où nous avons créé l’arc magique. » (Akito)

C’était à peu près au moment où Mira était devenue mon esclave. Nous fabriquions des armes. Des arcs ainsi que d’autres armes. Et Mira avait fait une erreur et un matériel différent avait été placé dans le cercle magique.

Après ça, un arc très différent de celui attendu était apparu à la place.

C’était cette erreur qui avait fini par me donner les connaissances appropriées qui m’avaient permis par la suite de faire les habits verts qu’elles portaient. Il s’agissait du fait que vous pouviez remplir un cercle magique avec des matériaux légèrement différents de ceux attendus.

Cependant, après ça, nous n’avions plus jamais eu assez de temps libre pour pouvoir expérimenté plus sur cette voie.

« Exact. Alors je lui ai parlé de tout ça... » (Mira)

Est-ce que cela s’est bien passé selon vous ? Ses yeux semblaient me demander ça.

En réponse à sa demande silencieuse, je lui caressai la tête. Elle me retourna un sourire et une charge de magie me fut donnée.

« Et après ça, nous avons beaucoup expérimenté. Nous avons mélangé un peu de tout dans différents types de cercles magiques. » (Mira)

« Hmm, mais la plupart des essais ont dû échoué, n’est-ce pas ? » (Akito)

« Exacte. Beaucoup ont... échoué. » Dit-elle tout en se mettant à trembler.

« Qu’est-ce qui ne va pas ? » Demandai-je.

« Haaaa ! Maître, c’était vraiment trop horrible ! » Mira se mit soudainement à crier et je la pris dans mes bras.

« Qu’est-il arrivé ? Qu’est-ce qui ne va pas ? » (Akito)

« C’était horrible ! Cette fille est effrayante ! À chaque fois que cela échouait, elle disait “Un autre échec... un échec, Hahahahahaah.” Et elle riait à chaque fois ! » (Mira)

« Est-ce qu’elle est devenue dingue ? » (Akito)

« Non, c’est différent ! » répondit Mira. Elle leva les yeux vers moi, et je vis que ses yeux étaient pleins de larmes.

« Elle était fascinée ! Elle était complètement en extase devant chaque échec ! » (Mira)

« Sérieusement ? » (Akito)

Cette fille était vraiment anormale.

Je comprendrais si vous craquiez et que vous commenciez à rire afin de faire ressortir votre colère. Mais être aussi heureux devant des échecs constants était quelque peu étrange.

« Et donc, nous ne nous comprenons pas du tout ! Je lui ai demandé pourquoi elle était si heureuse et elle m’a répondu. “Pourquoi ne serais-je pas ainsi ? Car après tout, nous avons échoué !” » (Mira)

Qu’est-ce que c’était que ça ?

« C’était vraiment... très effrayant et horrible. » (Mira)

Je serrais contre moi Mira encore plus fortement, tout en lui caressant la tête.

Aujourd’hui, il semblerait que Mira ait vu des choses effrayantes et horribles.

« Vous avez bien fait d’agir ainsi. Gentille fille ! Je vais vous donner une récompense. Alors, qu’est-ce que vous voulez ? » (Akito)

« Vraiment !? » (Mira)

« Oui, vraiment. Alors, qu’est-ce que vous voulez ? » (Akito)

« Je... veux une médaille ! » (Mira)

« Une médaille !? » (Akito)

« Oui. Une médaille comme Risha a déjà reçu. » (Mira)

« ... Ha ! » (Akito)

Je me rappelais alors qu’elle parlait de la médaille en origami que j’avais fait.

C’était la fois ou j’avais donné cela à Risha en tant que récompense, et je lui avais dit que si elle en accumulait assez, je lui donnerais quelque chose de très bien.

Et encore une fois, il s’agissait de quelque chose que j’avais complètement oublié avec toute cette agitation et cette précipitation qui nous avaient gagnés après ça.

« Je veux ça. » (Mira)

« Compris. » (Akito)

Je lui fis donc moi-même un origami que je lui donnais après ça.

Elle le prit en affichant un énorme sourire.

« Maître, merci beaucoup ! » (Mira)

— Magie a été augmentée de 10 000 —

« Mettez-le de côté. Et une fois que vous en aurez assez, vous aurez quelque chose de génial. » (Akito)

« D’accord ! » (Mira)

« Et donc, tous ces essais sur les cercles magiques personnalisés ont été des échecs ? » (Akito)

« Non. On a eu une réussite. » (Mira)

« Hein !? Et cela a donné quoi ? » (Akito)

« Hmm... un train. » (Mira)

« Un train, que vous voulez dire ? » (Akito)

Je sortis mon DORECA avant de vérifier la liste d’artisanat. Et rapidement, je trouvais dans la liste un train qui n’était pas présent jusqu’à maintenant.

Je vérifiai donc la vidéo qui était accompagnée et je pus constater qu’il s’agissait bel et bien d’un train.

C’était quelque chose que je voulais depuis longtemps.

Il s’agissait de l’une des deux choses que je cherchais désespérément pour mes villes.

Avec ça, je pourrais facilement interconnecter chacune d’elles.

Et en vue de ce que j’avais vu dans la vidéo, beaucoup de nouvelles choses devenaient maintenant réalisables.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

16 commentaires

  1. Merci pour le chapitre.

  2. 107
    10

    Merci pour le chapitre.
    PS: *C'était horrible !* (Mira)
    *C'est bon,c'est fini maintenant...* (Akito)
    *Mais que diriez vous d'y retournez demain ?* (Akito)
    -Verse des larmes de sang- (Mira)

  3. Tu m'a tué avec ce dialogue XD

  4. Lol (maintenant que j'y pense, un système de like sur les commentaires serait bien)

  5. J'oubliais, encore merci pour le chapitre.

  6. Merci pour le chapitre
    Ps: +1 Kurokagespirit

  7. Voilà, c'est fait 🙂
    Un petit système de Like/Dislike pour les commentaires comme demandé.

  8. Merci... Yep, ça me fait vraiment bizarre quelqu'un écoute mes suggestions en fait.

  9. Bug des likes/dislikes car on peut en lettre plus que un , a part si c'était intentionnel

  10. Oui, c'est un mauvais réglage car j'ai pensé au départ que le problème était lié à ça. Et après avoir finalement dût codé moi-même un patch, j'ai oublié de changé ça.
    Merci de me l'avoir signalé.

Laisser un commentaire