Bienvenue au Japon, Mademoiselle l'Elfe – Tome 4 – Chapitre 7 – Partie 1

Bannière de Bienvenue au Japon, Mademoiselle l'Elfe ***

Chapitre 7 : Opération “Suppression” (Nettoyage des salles)

Partie 1

Je m’étais réveillé.

Ou, pour être plus précis, j’avais ouvert les yeux et je m’étais retrouvé dans mes rêves.

Le bout du doigt de Marie brillait dans l’obscurité, et elle avait piqué l’air avec. La lumière devint de plus en plus brillante à chaque répétition de ce mouvement, révélant de plus en plus notre environnement. Les sorcières spirituelles avaient certainement des capacités fantastiques.

Marie me regardait avec des yeux violets qui semblaient somnolents.

« Fwaaah… Bonjour. Il est difficile de dire si c’est le matin ou la nuit dans le donjon. »

« J’aimerais qu’on puisse avoir un peu de soleil ici. Je serais probablement encore endormi s’il n’y avait pas ton esprit de lumière. » J’avais levé les yeux et j’avais trouvé cet esprit de lumière dansant joyeusement près du plafond. Le paysage avait changé, passant de mon appartement au monde des rêves, et nous étions à l’intérieur d’une petite pièce construite en pierre. Nous étions, bien sûr, à l’intérieur de l’ancien donjon.

J’avais étouffé un bâillement et j’avais fouillé dans mon sac pour sortir l’outil magique.

« Nous sommes censés nous regrouper au deuxième étage aujourd’hui. Je vais faire savoir à Zera et aux autres que nous sommes en haut. Ne te rendors pas, Wridra, » déclarai-je.

« Hm, tu n’as pas besoin de me le dire. Tu étais plus gentil avec moi quand j’étais une chatte. » Elle marmonnait à elle-même en se levant lentement de sous la couverture.

J’avais placé l’Outil Magique cylindrique sur la table et j’avais appuyé sur l’interrupteur sur le côté. Après avoir fait entendre un peu de bruit blanc, une voix grave avait dit. « C’est l’équipe Pierre de Sang. Belle matinée, n’est-ce pas ? »

« Oui, nous venons de nous réveiller. Je suis désolé que nous soyons toujours en retard, » répondis-je.

« Ne vous inquiétez pas. Vous avez une petite équipe, et nous savions déjà que vous avez tendance à vous reposer plus longtemps. Quoi qu’il en soit, je suis un peu inquiet pour l’équipe qui s’est dirigée vers le chemin du centre. »

Hm ? Qu’est-ce que cela signifie ? J’avais activé l’outil magique pour vérifier les positions des autres équipes. Une carte en trois dimensions était apparue, affichant la position de chaque équipe au deuxième étage. J’avais immédiatement reconnu que quelque chose n’allait pas.

« … L’équipe centrale est séparée en deux parties, l’une devant et l’autre derrière. Ils sont regroupés à chaque extrémité, il y a donc aussi un écart entre eux. Le plan initial était de former des rangées pour qu’il n’y ait pas d’espace entre les équipes… Pourraient-ils être attaqués par des monstres ? » demandai-je.

« Oui, c’est ça le problème. J’ai contacté le QG, mais ils n’ont pas expliqué grand-chose. Il y a quelque chose de louche. » Marie, qui avait écouté la conversation, s’était relevée. Elle avait déjà attaché la couverture avec une corde et terminé les préparatifs pour partir.

« Quels étaient les ordres du QG ? » demanda-t-elle.

« Il nous faut rester à l’écart. Comme ils n’ont pas demandé de renforts bien qu’ils soient en danger, ils pourraient être au milieu de quelque chose. » J’avais essayé de réfléchir à la situation avec le peu d’informations que nous avions.

La plupart de nos forces étaient concentrées dans la voie centrale. Le sauvetage des soldats qui y avaient été isolés aurait dû être une priorité. Je connaissais la personne qui était responsable de cette opération. Il n’était certainement pas du genre à laisser mourir ses précieuses forces après avoir juste reçu plus de troupes.

« Alors peut-être qu’il prépare déjà quelque chose… ? » demandai-je.

« Bonjour, dormeur. Bien qu’il semble que les rouages de votre tête soient déjà en pleine rotation, » déclara une voix féminine.

« Oh, Doula. Bonjour. » Alors que je répondais, les lignes s’étaient mises à clignoter sur la carte. C’était un système de guidage qui pouvait être utilisé entre ceux qui partageaient des liens de communication.

« C’est la voie que nous avons ouverte la nuit dernière. Abattre les morts-vivants est ma spécialité, donc Zera a été à la traîne sur ce point. »

« C’était vraiment un enfer. Tu t’es juste surexcitée et tu es allée plus loin que le plan initial. » Doula était une adepte de l’élément sacré, et j’avais entendu dire que ses coéquipiers exploitaient le même pouvoir. Elle avait dû avancer avec sa capacité de barrière et son pouvoir pour purger les monstres. Cela devait être très différent de la façon dont nous les combattions, trempé de sueur et sans aucune bénédiction sacrée.

« Inutile de rester assis à y réfléchir. Nous devons faire ce que nous pouvons. Nous avons déjà reçu l’ordre de poursuivre la mission, c’est donc ce que nous allons faire. »

« Vous avez raison. Nous allons nous regrouper avec vous maintenant, » répondis-je. La communication avait été coupée avec un autre buzz.

C’était une bonne chose que plus de troupes se soient jointe après cette fête, mais il semblait que les choses n’allaient pas se passer aussi facilement. Je m’étais quand même demandé ce qui se passait. Pourquoi étions-nous en plus grand danger maintenant que nous avions plus de monde ? Alors que je réfléchissais à cette pensée, la fille elfe avait replacé sa robe et s’était approchée de moi.

« As-tu un mauvais pressentiment à ce sujet ? » demanda Marie.

« Tu as…, peut-être que oui. Mais pourquoi le demandes-tu ? » répondis-je à sa question.

« Parce que tu peux être étrangement vif par moments. Quoi qu’il en soit, si nous savons ce qu’il faut faire, allons-y, » déclarai-je.

Moi ? Vif ? Tout le monde m’avait toujours dit que j’étais ennuyeux et somnolent au travail. Attends, j’entends ça aussi à la maison.

« Allez, on va partir ! » déclara Wridra.

« Oh, désolé, désolé. J’arrive. » J’avais couru jusqu’à Marie et Wridra, et le raid au deuxième étage commença.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire :

Laisser un commentaire