Autoproclamé ! La vie ordinaire d'un héros démoniaque – Chapitre 32

***

Chapitre 32 : Le butin et la récupération des blessés

En marchant vers elles, j’avais dissipé la lumière qui était présente sur mon corps, et je l’avais renvoyée vers la corne sur ma tête.

« Ah… elle a rétréci. »

La longueur avait considérablement diminué. Eh bien, si je dormais un jour, je devrais récupérer, donc cela n’avait pas posé de problème.

… Bien que celle d’un démon soit déjà mince, cela la rendait encore plus réduite. L’équilibre de ma tête était également mauvais, alors utilisons-le avec parcimonie.

Quand j’étais retourné voir Sophia et Liza, j’avais vu qu’il y avait Dante avec la bouche ouverte. Non, il y avait plusieurs démons adultes, pas seulement lui. Ils étaient habillés comme Dante et ils me regardaient tous avec la bouche grande ouverte tout comme Dante.

« Liza, quelle est cette situation et qui sont ces gens ? » demandai-je.

« Eh bien, c’est le groupe de soutien que le professeur Dante m’a amené. Ils viennent d’arriver, » répondit Liza.

« Oh, tu as dit qu’il les avait appelés ici? » demandai-je.

Pour autant que je sache, cela ne fait que quelques minutes depuis leur retrait, et je pense qu’il les avait amenés ici en urgence. La réponse de Dante avait été assez rapide, donc j’avais été reconnaissant, mais j’avais parlé à Liza d’une chose qui me tracassait.

« Eh bien… Liza ? » demandai-je.

« Quoi, Chrono ? » demanda-t-elle en réponse.

« J’ai l’impression que les professeurs sont très éloignés de moi. Qu’est-ce qui se passe ? » demandai-je.

Pour une raison inconnue, les professeurs me surveillaient d’assez loin. Seules Liza et Sophia étaient à proximité. Cependant,

« … »

Sophia me regardait avec des yeux distraits et elle ne déclara rien. Ça fait bizarre, mais ai-je fait quelque chose ?

« Non, ne t’inquiète pas. C’est le résultat après avoir montré quelque chose d’incroyable devant nous… J’ai encore été surprise lorsque j’ai vu un exemple de toi qui a vaincu un dragon seul. C’était vrai ce qu’on m’avait dit. »

« Eh bien, as-tu pensé que c’était un mensonge ? » demandai-je.

« Cela reste quand même choquant de le voir en personne. Eh bien, les professeurs sont aussi déprimés d’avoir vu ça, mais ne te fais pas de soucis pour ça. »

Liza s’était levée en riant et avait touché mon corps. Il semblait que même si j’avais été frappé, la couche de lumière ne changerait pas ça. De son côté, l’hémorragie s’était arrêtée.

« La blessure est terrible, alors repartons de là, » déclarai-je.

« Oh non, attends, Chrono. Avant de repartir, récupérons l’héritage là-bas, » répondit Liza.

Après avoir dit ça, Liza s’était dirigée vers le cadavre du dragon derrière moi.

« La récupération… Au fait, ce dragon est aussi un héritage. »

J’avais fait un ample mouvement à côté de Luis afin de le retourner.

« Comment dois-je le collecter… ? » avais-je demandé.

« Cet héritage possède un noyau dans le corps. Dans un sens, c’est le corps principal, et lorsque l’activité du corps s’arrête, il sort, donc tu peux le prendre. Le noyau d’un “Dragon” doit être un cristal vert, » m’expliqua-t-elle.

« Un cristal doit sortir… ? » demandai-je.

Quand on me l’avait dit, quelque chose de faiblement brillant sortait du ventre du dragon couché sur le côté. Lorsque je m’étais approché, j’avais vu que c’était une sphère cristalline qui brillait d’une lueur verte.

Quelle que soit sa couleur, la brillance de la lumière était un peu comme celle d’un noyau mère.

« Est-ce peut-être le noyau du dragon ? » demandai-je.

Quand je l’avais ramassé et montré à Liza, elle avait hoché la tête.

« Ouais ! C’est bien ça. Félicitations pour l’obtention de l’héritage, Chrono. Encore une réalisation de plus à ton actif ! » déclarai-je.

« Puis-je le prendre ? » demandai-je.

« Bien sûr. Il est naturel que celui qui l’a vaincu s’en approprie la propriété, » répondit Liza.

Si oui, dois-je l’obtenir ? Je ne sais pas à quoi il peut servir, mais ce sera un peu plus facile à comprendre si on pouvait l’évaluer.

Dans cette optique, j’avais mis le noyau du dragon dans ma poche, et Liza, qui s’était approchée de moi, avait regardé le cadavre du dragon éparpillé un peu partout.

« Oh, et Chrono, j’aimerais négocier dans une telle situation. J’aimerais apporter des écailles du dragon comme matériel pédagogique pour des conférences ainsi que prendre des échantillons expérimentaux, mais est-ce que ça te va ? Je vais payer, » déclara Liza.

« C’est très bien. Je ne peux pas ramener ce truc lourd chez moi, » répondis-je.

Je l’avais découvert en le frappant, mais le corps de ce dragon était lourd. Je l’avais frappé avec l’intention de l’envoyer jusqu’au plafond, mais il s’était retourné au cours du processus.

Je me demande si la pierre est un héritage du Roi-Démon.

« Ah… Je pense que c’est difficile de rapporter une chose aussi lourde. Mais c’est correct. Alors, je vais moi-même la faire remmener. Pour ce faire, les professeurs la transporteront rapidement. Et puis là. Salmade s’est évanouie, alors s’il vous plaît, récupérez là aussi. »

« Oh, nous comprenons, Roi-Démon ! »

Sur ordre de Liza, la carcasse du dragon avait été soulevée et portée par les professeurs.

Le fait que d’autres parties puissent être utilisées en plus du corps principal pouvait être rentable s’il pouvait être vaincu.

Dans cette optique, j’avais à nouveau observé le noyau du dragon, qui était la cause principale de cette recherche.

C’était une sphère verte qui était à peine assez grande pour être tenue dans une main. La brillance devenait plus belle lorsque j’essuyais avec ma main les parties qui avaient été souillées par la carcasse du dragon.

J’observais tout en nettoyant légèrement le cristal, en disant que le noyau mère, l’héritage du Roi Démon, avait une certaine beauté.

« Ce… ce bâtonnet en bois. Je ne peux pas l’enlever. »

Je n’avais pas pu retirer le bâtonnet de bois qui était collé au centre du noyau. Ou plutôt, il était à moitié enfoncé dans le noyau.

« Liza. Le bâtonnet de bois ne se détache pas du noyau du dragon. Est-ce quelque chose qui a cette forme à l’origine ? » demandai-je.

C’est peut-être cette forme du début vu que cela ne se détachait pas.

Quand je l’avais demandé à Liza, elle avait aussi secoué la tête.

« Oh, je suis désolée. La forme détaillée de la pierre n’est pas décrite dans nos documents. Parce que le corps du dragon semble être fait de bois, cela devrait aller si on le mélange avec des bâtons de bois… Même si les déchets sont collés avec, si tu les mets dans l’appareil d’évaluation, il jugera tout, donc tu peux y retourner et tout mettre dans l’appareil. »

« C’est plutôt rude, mais c’est bien. Je vais le faire… Bon, Liza, tu dois être soignée avant l’évaluation, » déclarai-je.

« Oui, je le sais. »

Ensuite, nous avions rapidement ramassé des matériaux qui pouvaient être utilisés, comme l’Héritage et les écailles de dragon, et cette fois, nous étions tous retournés au château.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire

  1. Merci pour le chapitre.

Laisser un commentaire