Autoproclamé ! La vie ordinaire d'un héros démoniaque – Chapitre 22

***

Chapitre 22 : Nouvel arrivage

Après avoir aidé la fille lycanthrope à sortir de la cage d’arbre, nous avions décidé de retourner au Château du Roi-Démon.

Les pièges posés dans le donjon et l’héritage du Roi-Démon étaient étonnants, mais les monstres agissaient toujours comme à l’allée, et donc le voyage de retour était très facile.

« Cela fait déjà un bon moment que nous sommes parties. Il sera temps pour le dîner quand nous rentrons au château. Sophia, il y a un menu secret dans la cafétéria qui est agréable pour les femmes, mais je vais te le dire, » déclara Lisa.

« Oh, merci beaucoup, » répondit Sophia.

Lisa et Sophia parlèrent ainsi sans être en état alerte devant nous.

Eh bien, ce n’était pas du tout un problème, même dans un tel état, car grâce à l’héritage, nous devions seulement nous préoccuper des pièges.

Cependant, j’avais un problème personnel,

« Euh, Salamad -senpai ? Pourquoi tiens-tu mon ourlet depuis un bon moment ? » demandai-je.

La fille-louve aux cheveux d’argent marchait tout en attrapant l’ourlet de mes vêtements.

« Pas bon… ? » Elle inclina la tête avec une faible expression en demandant ça.

« Je ne sais pas, je me demande pourquoi tu fais ça ? » demandai-je.

Elle avait choisi de le faire avec une telle puissance que j’avais du mal à marcher. Je n’avais pas vraiment compris cette intention.

Qu’est-ce que c’est ? J’avais l’impression que ses yeux étaient fixés sur moi depuis un moment.

Alors, quand j’avais demandé, elle avait gonflé sa poitrine avant de parler. « Je ne me suis pas présentée. Je réfléchissais au moment où il fallait le faire. »

« Oh, oui. Je vois, » répondis-je, alors que je réfléchissais.

A-t-elle tenu mon ourlet pour pouvoir faire ça ? En parlant de ce qu’elle a dit, cette senpai était-elle assez mauvaise quand il s’agit de parler ou est-elle maladroite ? Mais si je sais pourquoi, c’est correct.

« Alors, je vais faire vite, je suis Chrono, de la race des diables. Tu viens de te présenter, » déclarai-je.

Après que j’eus fini de parler, elle avait commencé à bouger la bouche.

« … Oui, Chrono, merci. Je suis Yukino Salamad. Salamad est le nom d’un clan d’hommes-loups. Alors, appelle-moi par mon prénom ou tu ne désigneras pas un individu spécifique, » déclara Yukino.

« Oh, alors, cela sera Yukino-san, » déclarai-je.

« Oui… c’est bien. C’est très bien… ! » s’exclama-t-elle.

Quand je l’avais appelée par son prénom, elle avait bougé ses oreilles et sa queue. Elle parlait difficilement, mais ses oreilles et sa queue permettaient de comprendre facilement ses émotions.

Je lui suis reconnaissant d’avoir de telles caractéristiques de démon.

« Mais à ce propos, Yukino. Est-ce que ton corps a un problème ? » demandai-je.

« Je ne suis pas sûre… Je ne me sens pas bien, » déclara Yukino.

Yukino n’avait pas pu tenir debout immédiatement après le sauvetage. Maintenant, elle pouvait marcher d’une manière ou d’une autre, mais elle était instable. Cependant, c’était une chance que ce soit tout.

« Tu as été frappée par ce fouet après avoir été emportée par les eaux, n’est-ce pas ? T’es-tu cassé un os ou quelque chose comme ça ? » demandai-je.

« Comme je suis un lycanthrope, je possède de grandes capacités régénératrices. Cependant, après m’avoir frappée, le fouet restait tout le temps dans la cage en me bloquant, donc je n’avais pas de force, » déclara-t-elle.

La caractéristique démoniaque des lycanthropes était leur capacité de régénération transcendantale. C’est pourquoi elle continua à donner des coups de pied pendant sa captivité.

J’avais regardé ma taille en pensant que c’était bien pour les démons qui avaient vraiment de telles capacités. Sa main tenait encore l’ourlet de mes vêtements.

Ou plutôt, son nez et sa tête frottaient contre mon corps.

« Euh, Yukino ? Notre introduction est terminée, mais qu’est-ce que c’est que ça ? » demandai-je.

« … Je t’ai vu bouger plus vite que moi. Es-tu vraiment un démon ? C’est une étrange façon de faire bouger ton corps comme ça, » déclara-t-elle.

Elle m’avait dit quelque chose sur la façon dont mon corps bougeait, ce qui lui semblait étrange, alors même si je n’avais vécu que normalement.

Je ne suis plus un gosse, alors je sais que je ne suis en rien spécial.

« Alors, qu’en dis-tu ? Comme tu peux le voir, je suis un diable avec de petites cornes, » déclarai-je.

« Oui, je comprends. Excuse-moi d’avoir dit des choses bizarres, et j’ai oublié de le dire. Merci de m’aider, Chrono, » déclara-t-elle.

Tout en me remerciant, Yukino s’était inclinée.

« Oh non, ne t’inquiète pas. Je suis allé auprès de toi, Yukino, parce que je voulais beaucoup d’informations, » répondis-je.

« Vraiment ? Alors je comprends un peu la situation. Je te dois une fière chandelle. Je te rendrai la faveur que tu m’as accordée cette fois avec des informations. Nous, les lycanthropes, rendons ce qu’on nous donne, » déclara Yukino, avec un petit sourire et en saisissant à nouveau mon ourlet.

Elle semblait être une mauvaise oratrice, mais ses émotions étaient assez riches. Il y avait aussi un sentiment enfantin chez elle.

Alors que j’avais regardé Yukino en pensant à une telle chose…

« Chrono. Il est temps de sortir, » déclara Lisa.

Lisa, qui était devant, était venue vers moi en courant. Puis, quand elle avait vu Yukino serrée contre moi, Lisa avait eu l’air surprise.

« Oh ? Il est rare qu’une Salamad grincheuse ressemble à ça, » déclara Lisa.

« Grincheuse ? Yukino ? » demandai-je.

Elle semblait être une personne parlant peu, mais je pense qu’elle est assez honnête, mais est-ce différent pour Lisa ?

« Il m’a fallu plusieurs mois pour qu’elle s’ouvre à moi. Eh bien, il semble que vous soyez déjà amis tous les deux ! Il vaut mieux bien s’entendre, » déclara Lisa.

J’avais eu l’impression d’être nostalgique quand elle avait dit qu’il valait mieux s’entendre avec les autres.

Non, je ne sais pas si l’expression que j’ai utilisée à propos de la nostalgie est parce qu’il s’agit d’une personne plus âgée. Mais je pense que c’est une bonne chose que nous nous entendions bien.

« Eh bien, tout le monde. Retournons au château, mangeons un peu pendant que nous rédigeons un rapport. Allez, on y va, » déclara Lisa.

Ainsi, nous nous étions échappés du donjon avec le Roi-Démon après un voyage à haute tension.

Il s’agissait du troisième jour après l’entrée chez les Dominateurs.

J’avais ramené l’une de mes aînées depuis le donjon et j’avais réussi à revenir au château en toute sécurité.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire

Laisser un commentaire