Almadianos Eiyuuden – Tome 4 – Chapitre 133

***

Chapitre 133

« … Hnn »

Le visage de Skuld était tordu à cause de la douleur dans tout son corps.

« Tu es debout ? J’ai lancé quelques soins de guérison sur toi, mais ce n’est pas parfait. Tu peux te reposer un peu plus si tu veux. »

« Seigneur Kurats ! »

Skuld avait enfin réalisé la situation dans laquelle elle se trouvait.

Le Seigneur Kurats… me donne ses genoux comme coussin ?

Bien que le corps de Kurats soit couvert de muscles d’acier, ses cuisses étaient étonnamment douces, comme un lit de plumes.

En effet, des muscles souples et bien entraînés avaient la particularité d’être solides comme l’acier dans les situations tendues et de devenir doux comme des nuages lorsqu’ils étaient détendus.

Agacée, Skuld essaya de se lever, mais Kurats l’avait retenu en lui caressant la tête.

« Ne bouge pas trop imprudemment. Si Gunther ne s’était pas retenu, tu aurais déjà perdu la vie. »

« Alors il y est allé doucement avec moi, je vois. »

Skuld baissa les yeux vers le sol, encore sous le choc.

La première et la deuxième armée de l’empire étaient généralement considérées comme étant de même niveau.

En fait, Skuld s’était entraînée à l’épée de nombreuses fois avec Gunther et elle pensait, elle aussi, que ses compétences à l’épée n’étaient pas inférieures aux siennes.

« Le moins que je puisse dire c’est qu’il est un cran au-dessus de toi. »

Peut-être que Skuld avait une plus grande disposition naturelle pour l’épée.

Mais cette différence était plus que compensée par l’expérience de Gunther, son processus minutieux de collecte d’informations, et son obsession de la victoire.

La force de Gunther était sa capacité à analyser complètement toutes les habitudes, les compétences spéciales et les faiblesses de ses ennemis, et à utiliser ces informations pour simuler des milliers de batailles dans son esprit.

Mais il avait probablement caché ces griffes à Skuld, même si elle avait été son alliée. Voilà tout simplement le genre d’homme qu’il était.

« Uuh… »

Des gouttes chaudes de liquide étaient tombées sur les genoux de Kurats.

« Tu te sens frustrée ? »

« Oui. »

C’était une émotion que Skuld n’avait jamais ressentie après avoir perdu contre Kurats.

Pourquoi était-elle si frustrée que son cœur brûlait ?

Ce n’était pas une simple frustration due à la défaite.

Ce qui l’avait vraiment touchée, c’était le fait que Gunther l’avait trompée pendant tout ce temps, et qu’il s’était ensuite montré indulgent envers elle.

Ne sachant pas à quel point il était fort, elle avait été si vaniteuse qu’elle s’était laissée croire qu’elle était son égale.

« J’ai aussi des affaires non réglées avec lui. Quoi qu’il ait fait, tu devrais t’efforcer de le lui rendre au double un jour, tout comme moi. »

« Même toi, tu as perdu contre lui, Seigneur Kurats ? »

Skuld ouvrit ses longs yeux grands ouverts de surprise.

En voyant à quel point il l’avait dominé pendant leur combat, Skuld n’aurait jamais pensé que Kurats subirait une défaite humiliante des mains de Gunther.

« Je n’ai pas perdu, mais il s’est joué de moi. Ça fait un moment que je ne me suis pas senti comme ça… »

Ceci étant dit, Gunther avait fait une erreur décisive.

Kurats n’était pas du genre à se taire après avoir été mis dans cet état.

Gunther n’aurait pas dû se battre au point de mettre Kurats en colère.

S’il voulait le mettre en colère, il aurait dû le vaincre sur le champ.

En clair, tout ce que cette bataille avait accompli était de créer un tigre méchant, vengeur et blessé.

« Ma vengeance va faire très mal. »

Indépendamment des spécificités de la bataille, c’était un fait que Jormungand avait regagné toutes ses terres après que la première armée de Gunther ait été obligée de battre en retraite vers Asgard.

Jomrungand n’avait pas seulement vaincu la seconde armée, qui était considérée comme la crème de la crème, il avait même repoussé la première armée sur ses propres terres.

Si l’on considérait uniquement les résultats globaux, cette première série de batailles avait été marquée par la victoire écrasante de Jormungand.

Pour l’instant, du moins, personne n’en doutait.

◆ ◆ ◆

Alors qu’il pensait à la prochaine bataille, Bernst sentit une excitation écrasante dans sa poitrine.

À présent, il était conscient que cette excitation n’était plus due à une pseudo-conformité avec les émotions de Kurats.

J’ai atteint mon objectif de m’aligner sur un alter ego, d’accumuler des données émotionnelles, puis de créer un circuit pseudo-émotionnel en moi. Cependant…

Bernst avait extrêmement peur de perdre ses acquis.

En tant que roi de la magie, l’être le plus proche de la divinité, un tel sentiment n’était pas censé exister chez Bernst.

Un tel sentiment aurait dû être éliminé de lui.

Mais, au final, Kurats avait été créé par Bernst. Reconstruire ce sentiment à partir de Kurats n’avait pas été une mince affaire pour lui.

Ce sentiment instinctif de peur, la peur de ce qui était sur le point d’arriver.

Sans ce sentiment, Bernst savait qu’il serait capable d’apprécier ce monde davantage, et pourtant…

Les émotions sont vraiment une nuisance. Cependant, c’est pourquoi je les aime tant…

Ayant enfin retrouvé les émotions qu’il avait longtemps oubliées, il était impossible pour Bernst de s’en défaire.

Mais au-delà de ces sentiments, Bernst percevait maintenant un fil fin et indescriptible venant directement de l’abîme sans fin et s’enroulant autour de lui.

De ce fil, Bernst percevait un sentiment d’extase, comme s’il commençait à se fondre avec le vent et l’air et à fusionner avec les constellations. Mais ce sentiment s’était accompagné d’un autre sentiment : un sentiment de solitude, se répandant dans sa poitrine.

Cela fit savoir à Bernst qu’il ne lui restait plus beaucoup de temps pour profiter de sa dernière pièce.

Seulement pour un petit moment… S’il te plaît, fais en sorte que j’aie juste un peu plus de temps pour savourer ces sentiments de peur, d’excitation, de colère et de joie.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire :

Laisser un commentaire