Mushoku Tensei – Tome 3 – Chapitre 7 – Partie 2

***

Chapitre 7 : La guilde des aventuriers

Partie 2

Ce serait mieux s’ils croyaient que j’étais d’une race magique qui avait l’apparence d’un jeune, plutôt que d’une race humaine.

« Éris, s’il te plaît, écrit la tienne également. »

J’avais dit à Éris d’écrire la sienne.

Dans le cas de ces contrats, il était préférable que vous les écriviez vous-même.

Dans tous les cas, toutes les conversations au sein de la guilde étaient dans la langue de Dieu magique.

Elle maintenait une expression calme et maussade parce qu’elle ne pouvait comprendre aucun des mots qui circulaient autour de nous.

Si elle avait entendu et compris le mépris du début, elle aurait probablement dégainé son épée et attaqué.

« Nous n’avons aucune intention d’en utiliser un, mais dans le cas où un faux nom soit utilisé, que deviendrait-il être ? »

« Il n’existe aucune réglementation, mais seulement un nom d’enregistrement. »

« Et cela même dans le cas où un criminel écrirait son nom ? »

« Il n’y a pas de définition de criminel dans le continent magique. Aussi longtemps que vous ne rencontrez aucun problème avec la Guilde des Aventuriers, il n’y a pas de problème. Mais si vous deviez être révoqué de vos qualifications dans la Guilde des Aventuriers, vous ne pourrez plus vous enregistrer, peu importe où sur ce continent. »

« Est-ce que c’est bon ? »

« Il y aurait un problème si quelqu’un ne recevait jamais de nom à partir du moment où il est né sur le continent magique, c’est pourquoi il n’est pas interdit d’utiliser un faux nom lors de l’inscription. »

Je comprenais maintenant. Chaque continent avait une juridiction différente et il semblerait qu’il y ait des différences entre eux.

J’avais considéré la possibilité que la race des Superds ne puisse pas s’inscrire et il qu’il devrait utiliser un faux nom : Roisu, mais cela ne semblait pas être un problème.

« Dans le cas où nous nous inscrivons sur ce continent, alors si l’on va dans un autre continent y aura-t-il la nécessité de s’inscrire de nouveau ? »

« Non, ce ne sera pas le cas. »

Comme prévu,

« Après avoir écrit, alors placez votre main ici. »

La chose qui était préparée était un tableau transparent de la taille d’une boîte de jeu érotique.

Un cercle magique avait été sculpté au centre de celui-ci. En dessous, des cartes en métal étaient éparpillées.

Hmm. Je me demandais ce que c’était.

« Comme ça ? »

Pour l’instant, on commençait par moi.

J’avais ensuite placé ma main vers le bas. Après que le membre du personnel avait confirmé cela, ils avaient appuyé sur le bord du tableau avec leur doigt.

« Nom : Rudeus Greyrat » « Emploi : Magicien » « Rang : F »

Le membre du personnel avait lu avec indifférence le contenu du document préparé et avait ensuite réappuyé sur le tableau.

Ensuite, le cercle magique avait émis une lumière rouge qui était rapidement partie.

« S’il vous plaît, veuillez prendre cette carte, c’est votre carte d’aventurier. »

C’était une plaque de fer tout à fait normale.

Voici ce qui y était écrit en caractère brillant :

 

 

C’était de cette manière que cela était écrit ? Dans un langage humain.

Cependant, je comprenais maintenant. C’était un genre d’objet magique. Au contraire, si vous utilisiez ceci, ne serait-il pas simple de produire des livres avec de la magie ?

S’ils l’utilisaient dans un lieu public comme la Guilde des Aventuriers, ne devrait-il pas être répandu dans plus d’endroits ?

Non, il pourrait y avoir une sorte de mécanisme dans ce plateau.

Le nom, le poste, le grade avaient été écrits sur le papier fourni par le membre du personnel, mais le sexe, la race et l’âge pouvaient être lus à la main ?

C’était mauvais.

J’avais pensé cacher le fait que j’étais de race humaine, cependant, non seulement l’âge, mais la race étaient exposées maintenant.

Bien, peu importe. Quelque chose pouvait être fait à ce sujet.

 

 

Ah, se pourrait-il qu’il soit écrit dessus qu’il était de la race des Superds ?

Et au moment où je pensais cela, sur la carte de Ruijerd était écrit : race magique.

C’était assez pratique, je me sentais un peu soulagé.

Même si son âge était connu, le membre du personnel ne semblait pas particulièrement dérangé. N’était-ce pas vraiment étrange pour une race magique ?

Elle ne semblait pas s’inquiéter du nom de Ruijerd Superd.

Je me demandais si elle pensait que c’était quelque chose comme un faux nom. C’était plutôt grossier, vu que j’avais même dit que nous n’utiliserions pas de faux noms pour le moment. Sinon, ce pourrait-il qu’il ne savait pas que Ruijerd Superd était le vrai nom de « Mort Certaine ». Pendant un moment, j’avais entendu des mots liés à « Mort Certaine », mais rien à propos de Ruijerd.

Dans tous les cas, sa carte avait été écrite dans le langage du Dieu Magique.

 

 

Après qu’Éris ait reçu sa carte, l’inscription avait été complétée.

La carte d’Éris avait été écrite en langage humain.

« Ma carte et la sienne utilisent des lettres différentes. Pourquoi ? »

« Oui, les lettres changent en fonction de la race. »

Je comprenais maintenant, c’était comme cela que ça fonctionnait : le langage humain pour la race humaine.

« Et dans le cas d’une mixité ? »

« Il y a des cas où les races sont mélangées, mais généralement le sang est plus fort d’un côté et elle sera écrite dans ce langage-là. »

« Dans le cas où un humain recevrait une carte avec le langage du Dieu Magique et qu’il ne puisse pas la lire, cela ne serait-il pas un problème ? »

« Dans ce cas, placez votre doigt sur le centre de l’arrière de la carte, puis spécifiez la langue. »

Afin de le tester, j’avais appuyé sur le centre de la carte, et dit « langage du Dieu Bestial ». Ainsi, les lettres avaient été changées.

Je vois, intéressant.

Le langage du Dieu Magique. Le langage du Dieu Guerrier.

J’avais continué à la changer, puis le membre du personnel m’avait demandé d’arrêter.

« Si vous le faites trop souvent, la puissance magique de la carte disparaîtra plus rapidement, alors faites attention. »

« Dans le cas où cela disparaît, qu’est-ce qui se passe ? »

« La guilde la réapprovisionnera si nécessaire. »

Comme prévu, il y avait une sorte de mécanisme dans la carte. Il y avait probablement une sorte de petit cristal de magie incorporé dedans.

« Si le pouvoir magique disparaît, n’y a-t-il plus aucun changement d’information ? »

« C’est le cas. »

« Si l’on continue à utiliser la même carte pendant une longue période, l’électricité diminue-t-elle plus rapidement ? »

« Electricité - Si c’est de la puissance magique dont vous parlez, ce n’est pas le cas, le pouvoir magique durera normalement un an, quand vous finissez un travail, il se régénérera aussi, donc normalement il ne disparaîtra jamais. »

« Combien ça coûte de la remplir à nouveau ? »

« Ça ne coûte rien ? »

Alors pourquoi m’avez-vous dit d’arrêter il y a quelque temps, c’est ce que je pensais, mais il y avait peut-être des gens qui disaient que les informations de leur carte avaient soudainement disparu.

Il y aura des « Prétendants » dans n’importe quel monde.

« Je comprends, je vais faire attention. »

Néanmoins, le mécanisme de charge électrique, hein ? Je ne savais pas qui l’avait inventée, mais il utilisait un système assez intéressant.

Si vous utilisiez cela, je pensais que vous pourriez faire un certain nombre d’autres choses ici et là, mais la Guilde des Aventuriers pourrait avoir le monopole de ces techniques. Eh bien, je n’y penserai pas trop pour le moment.

« nfufu »

Éris souriait largement en regardant sa propre carte.

Je sais que tu es heureuse, mais ne la perds pas ?

« Voulez-vous enregistrer un groupe ? »

« L’enregistrement du groupe ? Ah, nous le ferons. »

Je l’avais réalisé quand le membre du personnel l’avait dit. Ce n’était pas écrit sur le papier, alors j’avais oublié ça. De plus, nous avions prévu de former un groupe dès le début.

« Avant cela, je voudrais me renseigner sur les détails de la formation d’un groupe ? »

« Entendu. »

Et le membre du personnel m’avait donné l’explication suivante :

  • Un groupe peut compter jusqu’à sept membres.

  • Seuls les membres ayant un rang au-dessus ou au-dessous du chef du groupe peuvent se joindre au groupe.

  • Le rang du groupe est décidé par le travail accepté.

  • La moyenne est calculée sur tous les membres du groupe.

  • À la fin d’un travail, tous les membres du groupe reçoivent un statut égal.

  • Il est possible de prendre des emplois individuels même en faisant partie d’un groupe.

  • Le chef du groupe et un membre du personnel de la guilde doivent être là pour se joindre à un groupe.

  • Pour détruire le groupe, seul le membre du personnel de la guilde est nécessaire.

  • Le chef du groupe a le pouvoir de retirer de force des membres.

  • En cas de décès du chef, le groupe sera automatiquement dissous.

  • Il est possible de créer un clan avec plus de deux groupes.

  • Les clans en règle avec la guilde recevront un certain nombre de privilèges.

La partie clan n’avait pas vraiment d’importance pour le moment. Pour le moment, ce n’était pas vraiment lié à nous.

« Alors, que voudriez-vous comme nom de groupe ? »

« “Mort Certaine” s’il vous plaît. »

Les membres du personnel se raidirent.

Cependant, comme prévu d’un pro. Elle avait rapidement retrouvé son sourire.

« Je comprends, permettez-moi de voir votre carte d’aventurier. »

Nous retirions les cartes que nous venions de mettre de côté et nous les remettions. Le membre du personnel les prit un peu et les posa puis nous les rendit.

« C’est terminé. Veuillez confirmer. »

 

 

Bien.

Cependant, voir les lettres du mot « Mort Certaine » était un peu embarrassant. Même si cela semblait effrayant quand il venait de la bouche de quelqu’un ?

Je supposais que Le (F) attaché à la carte était le rang du groupe.

« Ce sera tout pour l’enregistrement, merci beaucoup. »

« Oui, merci beaucoup. »

« Dans le cas où vous aimeriez prendre un travail, s’il vous plaît, arrachez le papier de ce tableau d’affichage, et rapportez-le au comptoir de la réception s’il vous plaît. »

« D’accord. »

« Le bâtiment d’achat est à l’arrière, alors faites attention à ne pas les confondre. »

« Je vois, dans votre dos, merci beaucoup. »

Pff... Enfin fini.

~4~

Séance tenante, nous étions allés voir le tableau d’affichage.

Les emplois que nous pouvions accepter allaient du rang F à E. Il n’y avait pas beaucoup d’emplois pour ce grade. Presque tous étaient des emplois dans la ville.

Organisation d’entrepôts, aide à la préparation d’aliments, enregistrement de formulaires, recherche d’un animal perdu, extermination d’insectes nuisibles. C’étaient toutes des tâches apparemment simples et ils avaient tous un faible salaire.

Incidemment, les emplois étaient tous écrits dans ce style :

Mission de rang : F

Mission : Organisation de l’entrepôt

Transport d’objets lourds.

Localisation :

ville de Rikarisu, maison numéro 12, un entrepôt avec une porte rouge

Durée de la mission :

une demi-journée - journée entière

Date Limite :

Pas de date limite

Commanditaire :

Dogamu de la race des Orute

Récompenses : 

5 pièces de monnaie en pierre

Notes :

Il y a beaucoup de choses à déplacer et pas assez de mains. Quelqu’un m’aide. Plus il y a de mains, mieux c’est.

Mission de rang : F

Mission : Assistant de préparation de cuisine

Laver la vaisselle et apporter les plats.

Localisation :

ville de Rikarisu, maison numéro 4, rez-de-chaussée

Durée de la mission :

journée complète

Date Limite :

Jusqu’à la prochaine pleine lune

Commanditaire :

Shinitora de la race des Kanade

Récompenses : 

6 pièces de monnaie en pierre

Notes :

Prendre des réservations pour les clients lorsqu’ils entrent. L’aide est nécessaire. En outre, des essais de dégustations aideraient aussi.

Mission de rang : E

Mission : Recherche d’un animal perdu

Recherche d’un animal de compagnie qui a disparu. Le capturer.

Localisation :

ville de Rikarisu, maison numéro 2, maison de Kiribu, chambre 3

Durée de la mission :

Jusqu’à ce qu’il soit trouvé

Date Limite :

Pas de date limite

Commanditaire :

Meiseru de la race des Houga

Récompenses : 

1 pièce de ferraille

Notes :

Notre animal de compagnie a disparu et n’est pas revenu. J’ai économisé mon allocation et fait une demande d’emploi. S’il vous plaît, que quelqu’un m’aide à le retrouver.

Il semblerait qu’aucun de ces emplois ne puisse être pris pour un groupe. Les emplois de rang inférieur étaient probablement faits en général pour être pris en solo.

Étant donné que l’achèvement des emplois était partagé équitablement, si vous divisez le travail des emplois de rang inférieur avec un certain nombre de membres du groupe, je supposais qu’on pouvait grimper relativement rapidement.

« Pour l’instant, devrions-nous prendre quelque chose de simple ? »

Cependant, je me demandais pourquoi la recherche un animal perdu était de rang E.

Ah, probablement parce que la ville était grande.

En outre, le « jusqu’à ce qu’il soit trouvé » semblait assez strict.

De plus, il était possible que l’animal soit déjà mort.

Cependant, elle avait économisé son allocation, c’était certainement une petite fille douce qui le demandait.

Était-ce si pitoyable que personne ne voulait l’aider ?

« Il n’y en a aucune qui nous permettent de combattre quelque chose comme un dragon ? »

« Il y en a une pour le Rang S. C’est ça. »

« Vraiment ? Je ne peux pas la lire. »

« Il est écrit que dans la zone nord, un dragon errant s’est installé. »

« Je me demande si nous pouvons gagner. »

« Ce serait mieux si nous nous arrêtons là, les dragons sont forts. »

« Je vois, mais ce type de subjugation est bonne, non ? »

« Ce type de subjugation est le rang C. »

« Il n’y en a aucune en dessous du rang C ? »

« Il semble que ce soit le cas. »

« J’ai entendu dire qu’au début tu combats des gobelins et d’autres monstres, mais ? »

« Il n’y a pas de monstres aussi faibles sur ce continent. »

Éris s’était fait lire par Ruijerd les détails de chacun des travaux et avait dit quelque chose d’assez dangereux.

C’était bien que Ruijerd s’occupait des choses.

« Heyhey, pukuku, tout le monde de... “Mort Certaine”... ha... C’est... fufu, juste un peu, kuku, d’un rang trop haut pour toi, n’est-ce pas ? »

Et puis le gars qui nous avait souri pendant un moment s’était approché de nous en rigolant. C’était un homme musclé avec la tête d’un cheval.

 

 

« Ton frère est de cette race des Superds “Mort Certaine”, n’est-ce pas ? »

En un instant, je m’étais déplacé entre les deux et j’avais coupé l’homme à face de cheval.

« Ferme-là !? Nous allons bien prendre un travail de rang F ou E ! »

« Hey hey, tu ne peux pas me dire ça, alors que je ne suis pas ici pour te donner un conseil ? »

« Alors, c’est quoi ? »

« Regarde. Ce travail-là, la recherche d’un animal perdu. »

Rip, ce qui avait été arraché, c’était le travail que je regardais.

« C’est d’un rang plus élevé parce que la ville est une très grande zone à couvrir. »

« Hey hey hey hey hey, ton frère est de cette race des Superds : “Mort Certaine”, non ? »

« Alors, et si c’est le cas ! »

« Est-ce que l’œil qu’il a ici est là juste pour amuser la galerie ? Même si l’endroit est énorme, avec cet œil il ne devrait même pas mettre un jour pour l’achever, n’est-ce pas ? »

Hm.

Je comprenais maintenant.

Maintenant que j’y pensais, c’était certainement le cas.

Si la chose que nous cherchions était une chose vivante, avec Ruijerd ici ce ne serait qu’une simple formalité.

Par exemple si c’est un chat, alors si c’était lui...

Au contraire, que voulait-il dire par conseil ?

N’essayait-il pas de nous exciter parce qu’il pensait que nous étions des faux ?

« Tais-toi, laisse-nous tranquilles ! »

Voilà ce que je lui avais dit tout en le rejetant loin, cependant avec la capacité de Ruijerd la recherche perdue d’animal familier irait bien.

Nous devrions probablement faire marche arrière pour aujourd’hui.

« Frère, allons-y ! »

« Hm, c’est bon si on ne prend pas de boulot ? »

« C’est bon. Si nous devions accepter un emploi dans cette situation, rien de bon n’en sortirait ! »

De toute façon, tout ce que j’avais prévu pour aujourd’hui était de montrer nos visages et de m’inscrire. Et aussi pour vérifier quels types d’emplois étaient également affichés.

L’activité commencera sérieusement à partir de demain.

« Allons-y. »

Après avoir quitté la Guilde des Aventuriers, un énorme rugissement de rire avait commencé.

« Hey hey, tu vas juste rentrer sans prendre de boulot ! »

« Comme prévu de vous ! »

« Gyahahahahaha! »

Ruijerd montrait une expression désorientée.

Tu te demandes si c’était vraiment bien.

C’était le cas.

Pour l’instant, nous avions réussi.

Même après avoir entendu le nom de Mort Certaine, plutôt que de se sentir en alerte ou nerveux, ils éclatèrent de rire.

Ce n’était peut-être pas la situation idéale.

Cependant, sans aucun doute, nous avions fait un pas en avant.

Dans tous les cas, j’avais confiance en cela.

...

Ainsi, nous étions devenus des aventuriers.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire

Laisser un commentaire