Mushoku Tensei (LN) – Tome 6 – Interlude – Partie 3

***

Interlude : Les deux rencontres

Partie 3

Cet après-midi-là, Talhand s’était réveillé et avait repris sa boisson comme si de rien n’était, Elinalise était revenue avec des suçons poivrés sur le cou. Roxy les réunit tous les deux pour une réunion.

« C’était une chance de rencontrer le Grand Empereur du Monde des Démons. »

Quand elle avait entendu parler de Kishirika, Elinalise avait ri doucement. Roxy ne pensait pas que c’était un événement aussi important, peut-être parce qu’ils s’étaient rencontrés alors qu’ils étaient ivres dans un pub. Ou peut-être était-ce le manque de dignité de Kishirika.

« En laissant cela de côté, cela signifie que notre voyage est terminé, n’est-ce pas ? » répondit Talhand, semblant un peu réticent à voir la fin de leur quête.

Il leur faudra un an pour atteindre le continent de Millis à partir d’ici, mais il était vrai que leur objectif avait été atteint. Ils avaient confirmé que toute la famille de Paul était vivante, et savaient même où se trouvaient les deux derniers. C’était fini.

« Qu’est-ce que tu vas faire, Roxy ? »

« Je vais retourner à Millishion et parler à Paul de ce que j’ai trouvé », dit-elle.

« Ensuite, nous nous séparerons de toi quelque part avant », répondit Elinalise.

Il semblerait qu’Elinalise et Talhand ne voulaient pas rencontrer Paul. La raison était apparemment l’énorme dispute qu’ils avaient eue quand il était parti, mais ils ne voulaient pas lui dire exactement ce qui s’était passé. Roxy n’était pas particulièrement intéressée non plus, elle n’avait donc pas insisté pour demander.

« Hmm, mais Rudeus est assez loin et tout seul », s’écria Talhand en pressant sa main sur son menton.

Roxy réalisa alors soudainement. Elle se dirigeait vers Millishion à partir de là, puis, très probablement, se rendrait avec Paul sur le continent de Begaritt. Si elle faisait cela, alors Rudeus serait laissé seul, ignorant les circonstances, fouillant seul la partie nord du continent central.

« Nous devons trouver un moyen de lui faire savoir », déclara Elinalise, inquiète.

Mais comment ? La partie nord du continent central était proche sur une carte, mais en réalité, elle était beaucoup plus éloignée. Roxy se replongea dans ses pensées. Rudeus était exceptionnel, mais il était encore jeune. Il était cruel de le laisser se battre en vain dans une période aussi vulnérable de sa vie. Qu’il ait retrouvé sa famille ou qu’il se soit mis à l’écart, elle voulait au moins lui dire qu’il n’avait plus besoin de chercher.

« Et c’est là que j’interviens… du-du-du-dun ! »

« Et moi ! Dun-du-dun ! »

Soudainement, deux intrus étaient apparus de nulle part.

« J’ai écouté votre conversation ! »

« En écoutant aux portes ! »

Le premier à franchir la porte était un homme bien bâti. Un seul regard suffisait pour savoir qu’il s’agissait d’un démon, car il avait une peau obsidienne et six bras. Ceux du dessus étaient repliés sur sa poitrine, ceux du milieu faisaient des pistolets à doigts à Roxy, et ceux du bas reposaient sur sa taille. Ses cheveux, qui descendaient jusqu’à sa taille, étaient violets. Perché sur son épaule, couché à loisir, se trouvait le Grand Empereur du Monde des Démons.

« Nous y voilà ! Je suis Kishirika Kishirika ! Les gens m’appellent… le Grand ! Empereur ! Du ! Monde ! Des ! Démons ! »

« Et je suis son fiancé, le Roi Démon Badigadi ! »

Le trio les regardait fixement, abasourdit. La première à réagir fut Elinalise.

« Hum, je crois qu’on s’est vu pour la dernière fois ce matin, monsieur. »

« Ahahaha, j’ai passé une nuit incroyable avec vous, mademoiselle ! »

Badi serra un poing et inséra son pouce entre son index et son majeur en répondant.

Roxy eut des sueurs froides et demanda : « Vous vous connaissez ? »

« Euh, en gros, je suppose qu’on… »

Apparemment, Elinalise avait quitté le pub dans lequel Roxy était et était partie avec un homme différent de celui d’hier soir. Là, l’homme avait servi de l’alcool à Elinalise, et elle lui avait joyeusement rendu la pareille. Elle s’était ensuite réveillée dans les bras de l’homme qui les précédait. Après quoi, le duo recommença toute l’après-midi.

« Hein ? Mais à l’instant, tu as dit fiancé… quoi ? Ah, je suppose qu’on devrait se présenter d’abord ? »

Étourdie, les yeux de Roxy firent des allers-retours, mais elle finit par se résoudre à baisser la tête.

« Hm, Roxy, lève la tête. Vu que Badi est si populaire, c’est un événement quasi quotidien. »

« Hm, en fait, vu qu’il m’est physiquement impossible de la mettre dans Kishirika pour le moment, je n’ai donc pas d’autre choix. »

Les mots avaient été prononcés d’une manière si insouciante que le cerveau de Roxy avait eu du mal à en digérer le sens. Grâce à Elinalise, elle avait acquis une petite quantité de connaissances sur ces questions, mais les relations adultères entre son compagnon et un homme qui se disait Roi Démon et fiancé du Grand Empereur du Monde Démon allaient au-delà de son domaine de compréhension.

« Cependant ! Laissons tout cela de côté ! »

« En effet, ce n’est de toute façon qu’une aventure ! »

Roxy connaissait le Roi Démon Badigadi, ou l’Immortel Roi Démon Badigadi, comme on l’appelait. C’était le Roi Démon qui régnait sur la région de Biegoya, le frère cadet du Roi Démon Immortel Atofe. Atofe s’était aligné avec les modérés pendant la guerre et avait combattu le Dieu démon Laplace au château de Kishirika, où il avait été vaincu. On ignore où il se trouvait actuellement, mais c’était un personnage vénéré.

« Roxy, j’ai une dette envers Rudeus. S’il a perdu son chemin, alors je lui prêterai ma force ! »

« Bien qu’elle empruntera ma force pour le faire ! »

Avant que Roxy, aussi confuse qu’elle soit, ne puisse répondre, Talhand s’était remis. Il caressa sa barbe épaisse, dirigeant un regard interrogateur vers Kishirika.

« Êtes-vous sûr de vous ? »

« Ooh, tu es le nain d’hier ! Oui, j’en suis sûr, n’est-ce pas, Badi ? »

Kishirika le frappa sur la tête et le Roi Démon fit un signe de tête.

« Oui, je suis curieux de connaître ce morveux nommé Rudeus dont Kishirika ne cesse de faire l’éloge à chaque fois qu’elle en a l’occasion ! Je veux voir de mes propres yeux à quel point il est vraiment génial ! »

« Qu’est-ce que c’est ? Tu es jaloux, chéri ? » roucoula Kishirika.

« Pourquoi bien sûr que je le suis, chérie », répondit Badi à son tour.

« Tsk, tu es encore un enfant. Je t’aime et seulement toi. »

« Heh, je ne vais pas laisser cela me rendre complaisant. Je vais écraser tous les rivaux qui se présenteront. »

Et toi, écraser Rudeus serait mal, se dit Roxy, mais elle avait le sentiment qu’ils ne l’écouteraient pas.

« Heh heh heh. »

« Hahaha. »

« Ahahahaha ! Hahahah ! Haha-urk ! »

« Hahahaha ! Ahahaha ! Ha… ça va ? »

La conversation se déroulait si rapidement que Roxy ne pouvait commencer à lui donner un sens.

♥♥♥

Il était de notoriété publique dans ce monde que les mers étaient gouvernées par les marins, qui à leur tour contrôlaient la capacité de ceux qui vivaient sur terre à les traverser. Ce système était le résultat de la discorde qui avait éclaté lors de la fin de la guerre de Laplace, mais nous allons laisser cela de côté pour l’instant.

Le Roi Démon Bagura Hagura et le Roi des Marins étaient des amis proches, le Roi des Marins avait permis à son ami de passer en secret. Dans le même temps, le Roi Démon Badgadi et le Roi Démon Bagura Hagura étaient également de vieilles connaissances. En utilisant cette connexion, leur groupe pouvait contourner la route qui les mènerait à travers le Continent Divin, et se diriger à la place directement vers le continent central.

Cependant, si Roxy les accompagnait, le rapport à Millishion serait retardé. Quelqu’un devait aller à Millishion pour mettre Paul au courant, et Roxy ne pouvait pas le faire seule. Le Continent Démon était trop dangereux, même pour une magicienne exceptionnelle comme elle. Son jugement était tranchant et son incantation de sort rapide, mais elle devait quand même dormir la nuit.

« Je refuse absolument. Je ne veux pas voir le visage de Paul », dit Elinalise.

« Oui, moi non plus », intervint Talhand.

« Très bien, alors. C’est moi qui partirai. »

Comme ils étaient tous les deux égoïstes, Roxy se rendrait d’abord à Millishion. Personnellement, elle aurait préféré voir Rudeus, mais elle n’avait pas d’autre choix.

Elle avait juste besoin d’une personne de plus pour l’accompagner. Le duo échangea un regard et, très vite, Talhand se replia.

« Je suppose que ce sera moi. À vrai dire, je n’ai pas hâte d’être à nouveau sur un de ces bateaux. »

« Mes sympathies », dit Elinalise.

Les épaules de Talhand s’affaissèrent. Roxy ne voyait pas pourquoi le duo ne pouvait pas simplement se rendre à Millishion et en informer Paul par lettre, mais ils avaient apparemment leurs raisons, alors elle n’y avait pas réfléchi trop profondément.

C’est ainsi que le groupe de Roxy se scinda en deux. Roxy et Talhand prendraient la route jusqu’à Millishion. Elinalise voyagera avec le Grand Empereur du Monde des Démons Kishirika Kishirisu et le Roi Démon Badigadi dans la partie nord du continent central. Comme il restait pas mal de temps avant le départ du bateau de ce dernier, Roxy avait décidé de partir avant eux.

« Mlle Elinalise, merci pour tout. »

« De même pour toi, Roxy. »

Les deux femmes échangèrent une poignée de main ferme.

« Si tu trouves un homme bon, tu ferais mieux de ne pas le laisser partir. Tu dois utiliser tes lèvres supérieures et inférieures pour le serrer fort. »

« Tu remets ça sur le tapis ? »

« Pas du tout, écoute-moi. S’il y a quelqu’un que tu aimes vraiment, vas-y à fond pour lui. L’amour est quelque chose qui peut grandir par la suite. »

Talhand soupira aux paroles d’Elinalise.

« Tu as dit la même chose à Zenith, pas vraie ? »

« Effectivement. C’est comme ça qu’elle a eu Paul. Mon enseignement est sans faille. »

Alors c’était ça, pensa Roxy en écoutant. Paul et Zenith lui semblaient être le mari et la femme idéale. Si c’était le conseil d’Elinalise qui les avait rapprochés, alors c’était un conseil qui valait la peine d’être écouté.

« Très bien, Mlle Elinalise. Si je trouve une telle personne, j’y mettrai du mien. »

« Bien sûr. Je ne manquerai pas de dire à Rudeus combien tu étais malheureuse la nuit, à froisser tes draps alors que tu t’y attaquais seule. »

« Attends, pourquoi sais-tu ça ? Et s’il te plaît, ne dis pas ça. Je ne pensais pas à Rudy quand je l’ai fait. »

« Bien sûr, bien sûr. »

Roxy eut une prise de conscience juste à ce moment-là. Si Elinalise commençait ses recherches maintenant, elle trouverait probablement Rudeus d’ici un an environ. Rudeus aura alors treize ou quatorze ans. À cet âge, il n’était pas impossible de penser qu’Elinalise pourrait s’intéresser à lui. Cela la dérangeait un peu.

« Tu es devenue silencieuse tout d’un coup. Qu’est-ce qui ne va pas ? »

« Non, c’est juste que… Si Rudy est devenu un homme bien, iras-tu le chercher ? »

Roxy essaya de paraître aussi désinvolte que possible quand elle le demanda, et quand elle le fit, Elinalise expira avec dégoût, « Ha ! Je n’ai pas le moindre désir de devenir la belle-fille de Paul. » Elle avait l’air vraiment dégoûtée.

Se sentant rassurée, Roxy dit juste : « Oh, d’accord. » Puis, « Eh bien, on ferait mieux d’y aller. »

« Adieu, Roxy. Fais bon voyage. »

« Oui, toi aussi, Mlle Elinalise. »

Elinalise jeta un coup d’œil à Talhand. Elle se pencha sur le nain court et trapu, le regardant comme s’il était une sorte d’insecte.

« Talhand, s’il te plaît, va mourir dans un fossé quelque part. »

Talhand, tout aussi mécontent de la voir, cracha sur le sol.

« Je te le souhaite aussi. »

En regardant cela, Roxy se rappela une fois de plus que les deux étaient, d’une certaine façon, proches.

Plus tard, Elinalise monta à bord de son propre navire. C’était un antique navire de marins. Il était tiré par des créatures marines, ce qui donnait aux navires construits par l’homme l’air minable en comparaison, mais les navires humains étaient en fait plus rapides et plus sûrs.

Elinalise monta sur la rampe d’accès le long de Badigadi. Derrière eux, le rire de Kishirika résonnait.

« Hahahaha ! Alors, revoyons-nous, Badi ! Quand tu voudras me revoir, retourne sur le Continent Démon ! »

« En effet, reste aussi en bonne santé, ma fiancée ! Nous finirons par nous revoir ! Ahahaha ! »

« Mais qui sait combien d’années il nous reste avant la prochaine fois ! Bwaahaha ! »

Le Grand Empereur du Monde des Démons, Kishirika Kishirisu, n’était pas monté à bord du navire. Quand Elinalise vit cela, elle pencha sa tête.

« Hm ? Elle ne va pas venir avec nous ? »

« Hm. Kishirika ne peut pas quitter le Continent Démon. »

« Oh, une malédiction ? »

« Quelque chose comme ça. »

Si c’était comme ça, Elinalise aurait préféré que Kishirika accompagne Roxy et Talhand. Leur sécurité serait assurée avec le Grand Empereur du Monde des Démons. Puis elle réfléchit à ce que cela ferait pour Roxy d’avoir quelqu’un comme Kishirika qui la suivrait partout, et elle changea d’avis.

Pendant ce temps, le voyage de Roxy Migurdia se poursuivait.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire :

Laisser un commentaire