Mushoku Tensei (LN) – Tome 6 – Interlude – Partie 2

***

Interlude : Les deux rencontres

Partie 2

« Ahahahahahaha ! Hahahaha ! »

« C’est ça, c’est ça ! »

« Enlève ça ! Enlève-le ! »

Roxy ne s’était plus souvenue de grand-chose après ça. Elle savait qu’elle devait venger son camarade tombé, mais elle avait soudain eu un vertige, et l’inconscience s’était emparée d’elle. La dernière chose qu’elle vit, c’était Kishirika grimper sur le comptoir et danser tout nu.

Le lendemain matin, Roxy ouvrit les yeux.

« Argh… »

Sa tête pulsait douloureusement, et son visage se plissait lorsqu’elle sentait la puanteur de l’alcool dans sa propre respiration. Elle avait immédiatement utilisé un sort spécialement conçu pour la gueule de bois afin d’éliminer les toxines de son corps, puis elle utilisa un sort de guérison sur sa tête. Lorsqu’elle regarda autour d’elle, elle réalisa qu’elle était dans un pub. On aurait dit qu’il y avait eu une bagarre, la table était cassée, et des fûts vides et des bouteilles brisées jonchaient le sol.

« Argh, j’ai vraiment trop bu. »

Sa mémoire était floue, mais elle se souvenait avoir trop bu.

Elle avait jeté un coup d’œil sur le côté pour voir un Talhand à moitié nu qui gisait là, avec seulement le blanc de ses yeux. Pendant un instant, Roxy pensa qu’il était peut-être mort, mais un nain ne pourrait jamais boire jusqu’à la mort. D’ailleurs, Talhand disait qu’il avait rêvé une fois de se noyer dans l’alcool, et que même s’il l’avait fait, c’était la mort à laquelle il avait aspiré.

Roxy posa son regard sur la pièce une fois de plus. Il y avait des tas de corps partout, tous éparpillés et gémissants. Parmi eux se trouvait l’homme qui avait sollicité de l’argent pour d’autres boissons. Tout le monde ici s’était clairement saoulé jusqu’à l’oubli et souffrait maintenant de gueule de bois.

C’est ce que l’on obtient en buvant tellement et qu’on ne peut même pas utiliser la magie de guérison, pensait Roxy.

Parmi la mer de formes inconscientes, seules deux personnes se tenaient debout : un barman en colère et une Kishirika découragée.

« Une compensation, je demande une compensation. Je ne peux rien vendre avec toute la pagaille que vous avez causée. »

« Ouais, euh, mais… »

« Quoi, vous ne pouvez pas payer ? N’est-ce pas vous qui avez dit que vous vous en chargiez pour tout le monde ? »

« J’ai bien dit ça, mais je pensais que ce que j’avais déjà payé serait suffisant… »

« Alors vous n’avez pas d’argent, n’est-ce pas ? »

« Non, euh, désolée, plus une seule pièce de fer brut. »

« Alors je n’ai pas d’autre choix que de vous vendre au marché aux esclaves. »

« Quoi ? Vous oseriez me vendre… !? Attendez, attendez, je vais contacter Hagura, attendez ! »

« Je ne vais pas tenir. Vous dites ça juste pour pouvoir vous enfuir. »

Roxy poussa un soupir et fouilla dans sa poche. Elle fit une grimace quand elle sortit son sac à pièces et vit l’état de celui-ci. Elle avait donné une grosse partie de ses fonds quand elle était saoule hier soir.

Non, celui qui a bu tout cela est Talhand, pensait-elle. Roxy s’était tournée vers l’inconscient Talhand et lui avait piqué son sac à pièces. Elle avait regardé à l’intérieur, y avait trouvé une somme décente et s’était levée. Une odeur aigre s’échappait de son épaule, et elle se frotta le visage en s’approchant du barman.

« Voici votre argent. »

« Hm ? »

Roxy sortit six pièces entières de minerai d’émeraude et les mit dans la main du barman.

« Ce n’est pas assez. »

« Nous avons vendu tout votre alcool avant de commencer à en chercher d’autres. Vous en avez tiré des bénéfices, n’est-ce pas ? »

« Ah… bien, je suppose », dit-il en se retournant et en retournant dans la cuisine.

Roxy poussa un autre soupir en jetant le porte-monnaie sur le ventre de Talhand.

« Ooh... ooooh... Je suis désolée, je suis tellement désolée ! »

Kishirika tremblait en regardant Roxy.

Roxy la regarda, se souvenant de ce qu’elle avait entendu de son ancien chef de village à propos du Grand Empereur du Monde des Démons. Elle était un peu différente de ce que Roxy avait imaginé, mais ses particularités s’alignaient. Si elle était d’une tribu de démons à longue durée de vie, il était logique que son apparence physique ne corresponde pas à son âge. Elle semblait aussi être en bons termes avec le Roi-Démon de la région.

« Excusez-moi, je veux juste confirmer — je ne me trompe pas en supposant que vous êtes le Grand Empereur du Monde des Démons, Kishirika Kishirisu elle-même, n’est-ce pas ? »

« Hm ? Oh, c’est vrai ! Mais personne ne semble me croire ces derniers temps ! Et ton nom est ? »

« Pardonnez la présentation tardive. Je m’appelle Roxy, de la tribu des Migurds de la région de Biegoya. », dit Roxy.

Kishirika fit un « Oooh » quand elle entendit le nom de Roxy.

« Roxy ? Ohh, je te connais ! Tu es le maître de Rudeus ! »

« … Vous connaissez Rudy ? »

« Je suis tombée sur lui au Port Venteux. Ce garçon était très divertissant ! »

« Ne me dites pas… »

Roxy se demandait ce que Rudeus avait bien pu dire sur elle, mais elle avait trop peur pour demander.

« Hm, Rudeus m’a aidée quand j’étais en détresse, et tu t’es révélée être un excellent professeur. Tu m’as aussi aidé, alors voyons voir… pourquoi je ne te donnerais pas une récompense ? »

Le cœur de Roxy bondit quand elle entendit le mot récompense. Le Grand Empereur du Monde des Démons était célèbre pour avoir donné aux gens des yeux démoniaques. C’était précisément à cause de ce pouvoir qu’elle avait été appelée Empereur plutôt que Roi, et c’était cette capacité qui lui avait donné la force militaire pour lancer la Grande Guerre Humain-Démon.

Ce qui avait donné une idée à Roxy.

« Hum, Votre Grandeur, êtes-vous capable de chercher des personnes disparues avec vos yeux de démon ? »

« Oui, je le peux. Il n’y a pas une personne en ce monde que je ne puisse trouver », se vanta Kishirika.

« Très bien… alors, j’aimerais que vous cherchiez Rudeus et sa famille. Ils sont actuellement portés disparus », dit Roxy sans hésitation.

C’était dommage de ne pas recevoir un œil démoniaque de la part de Kishirika, mais elle avait entendu dire que l’Oeil qui Voit tout de Kishirika pouvait trouver n’importe quoi et n’importe qui, n’importe où dans le monde.

« Oho, comme c’est admirable de ta part, d’utiliser ton seul et unique souhait pour le bien d’un autre ! Si le monde était tel que j’étais en mesure de le faire, je te conférerais le poste de Roi-Démon ! »

« Non, je n’ai pas besoin de ça. »

« Oh, je vois, trop humble pour ça. Eh bien, dans ce cas… »

L’œil de Kishirika tourna, changeant de couleur. Elle se tordait le cou d’un côté et de l’autre, fredonnant à elle-même en hochant la tête.

« Rudeus se trouve dans la partie nord du continent central. Il porte des vêtements légers et court. Il s’entraîne peut-être. »

Roxy secoua la tête. Il semblerait que, comme le lui avait demandé le message qui lui avait été laissé, il allait fouiller la partie nord du Continent Central. Il aurait pu se rendre directement à Begaritt depuis Millishion, mais il aurait probablement voulu voir l’état de sa maison avant de partir.

« Son père est à Millishion, avec une femme de ménage. Hmm, la bonne s’appelle apparemment Lilia… et ils vivent dans le même immeuble, avec leurs deux filles. »

« Oh », Roxy la laissa respirer. Elle avait entendu dire que Lilia et Aisha étaient toujours portées disparues, mais elles avaient apparemment été retrouvées et étaient en sécurité. Peut-être que Rudeus les avait trouvées sur le Continent Démon et les avait escortées chez elles.

« Sa mère est… attends un instant. »

Kishirika fredonna et bousilla son visage, en plissant les yeux.

« Elle est sur le Continent Begaritt, dans le labyrinthe de la ville de Rapan… il semblerait. »

Le visage de Roxy s’illumina. C’était loin d’ici, mais au moins elle avait confirmé qu’ils étaient tous vivants. Comme on pouvait s’y attendre de la part de la famille Greyrat, leur chance était forte.

« Cependant… quelque chose est un peu étrange. »

Le visage de Kishirika se froissa et son regard se tourna lentement.

« Y a-t-il un problème ? »

« Non… hmm, je ne vois pas bien. »

« Vous ne pouvez pas voir ? Même avec votre œil, Votre Grandeur ? »

« Je ne suis pas encore au maximum de mes capacités. Eh bien, tu comprendras si tu vois par toi-même. »

 

 

« C’est troublant. Si quelque chose ne va pas, j’ai besoin d’en connaître les détails. »

Roxy lui avait demandé une explication. Jusqu’à présent, elle avait vu les tragédies qui avaient frappé les réfugiés. Il était déconcertant que même le Grand Empereur du Monde des Démons ait du mal à se concentrer sur Zenith avec ses yeux de démon.

« Eh bien… plaints-toi si tu veux, mais je ne pas voir ce que je ne peux pas voir. Ohh, c’est vrai. Cela peut-être surprenant, mais elle est peut-être au milieu de ce labyrinthe. C’est une ville labyrinthe, et je n’y ai jamais été moi-même, donc je ne peux pas en être sûre. »

« Vous ne pouvez pas voir à l’intérieur du labyrinthe ? », demanda Roxy.

« Non. Le labyrinthe de Begaritt possède une grande concentration de mana. »

Roxy se mit à réfléchir. Zenith avait déjà fait des fouilles dans les donjons avec Paul, Elinalise et Talhand. Elle avait bien compris leur force après avoir voyagé à leurs côtés. Cependant, pourquoi n’avait-elle pas encore été en contact avec eux ? Trois ans s’étaient écoulés depuis l’incident de téléportation.

« En tout cas, elle est vivante ? »

« En effet, il n’y a aucun doute là-dessus », lui assura Kishirika.

Roxy avait décidé de croire ces mots. Quelle qu’en soit la raison, il faudrait qu’elle plonge dans ce labyrinthe.

Elle baissa la tête.

« Je comprends. Je vous remercie. »

« N’y pense plus. C’est une preuve de gratitude pour l’aide que tu m’as apportée. »

Kishirika fit un signe de tête exagéré et encore un peu instable sur ses pieds, sortit du pub.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire :

Laisser un commentaire