Mushoku Tensei (LN) – Tome 4 – Chapitre 2 – Partie 2

***

Chapitre 2 : Rencontre manquée

Partie 2

Mais maintenant, j’avais compris. Le Grand Empereur du Monde des Démons Kishirika Kishirisu était un nom que j’avais déjà entendu : l’immortel Empereur Démon qui avait mené les démons dans la Grande Guerre Homme-Démon, uniquement pour subir une défaite écrasante.

Était-ce la vraie ? Après tout, j’étais venu ici sur le conseil de l’Homme-Dieu. Il était possible qu’elle soit vraiment celle qu’elle prétendait être. Pourtant, comment aurait-elle pu être ici, dans la ruelle d’une ville en bordure du continent Démon, sur le point de mourir de faim ? C’était peu probable, peu importe la façon dont on y réfléchissait.

Ah, c’était probablement ça, avais-je réalisé. Les enfants de ce continent aimaient prétendre être l’un des grands héros du passé. Le plus populaire de ces personnages était le Dieu Démon Laplace. C’était écœurant pour moi depuis que je connaissais la vérité sur lui, mais il était populaire. Même s’il avait perdu la guerre, il avait réussi à subjuguer toutes les tribus du continent et avait donné à son peuple un endroit fixe qu’ils pouvaient appeler chez soi, leur apportant ainsi la paix. Il était considéré comme l’un des plus grands démons de l’histoire. Les enfants jouèrent souvent ses histoires, en particulier l’épisode où il s’était battu contre un roi démon immortel. C’était celui que j’avais vu plusieurs fois sur le chemin de Port Venteux.

J’avais supposé que le Grand Empereur du Monde Démon, Kishirika, était un autre des grands personnages de l’histoire, mais je n’avais jamais vu d’enfants prétendant être elle avant. Cette fille devait être une fan passionnée du Grand Empereur. Et elle n’avait pas d’amis avec qui jouer, c’était pourquoi elle était toute seule dans une ruelle comme celle-ci. C’était la façon la plus logique d’interpréter la situation.

Hm. C’était si triste de jouer tout seul. Je n’avais donc pas le choix, je devais jouer le jeu.

« A-ah, oui ! Quelle impolitesse de ma part, Votre Majesté ! »

J’avais réagi à son introduction avec beaucoup d’exagération et m’étais agenouillé comme si j’étais l’un de ses serviteurs.

« Oh? Ooh oui! Très bien très bien! C’est la réaction que j’attendais! Vois-tu, les jeunes de nos jours n’ont plus de manières ! »

Elle hocha la tête avec satisfaction.

Oui, je le savais. Elle voulait vraiment que quelqu’un joue à ça.

« Quel imbécile j’étais pour ne pas avoir réalisé que tu étais ressuscité ! S’il te plaît, pardonne-moi mes mauvaises manières! »

« Très bien. Tu m’as sauvé la vie. J’accorderai tout ce que tu ce que tu désires, mais un seul. »

Sa vie? Je n’ai fait que lui donner à manger, car elle avait faim.

« Euh… que dirais-tu d’une abondance de richesse! »

« Imbécile! Tu peux voir que je suis sans le sou! »

Mais elle avait dit que je pouvais demander n’importe quoi ! Non, attendez, ça faisait peut-être partie du numéro. Il y avait peut-être eu un épisode où quelqu’un avait demandé de l’argent au Grand Empereur afin qu’elle puisse répondre qu’elle n’en avait pas.

« Très bien, dans ce cas donne-moi la moitié du monde, s’il te plaît. »

« Quoi!? La moitié du monde, dis-tu!? C’est énorme! Pourtant, tu l’as dit sans conviction. Pourquoi seulement la moitié? »

« Oh, c’est parce que je n’ai pas besoin des hommes. »

Oh merde, j’avais laissé accidentellement mes vrais sentiments surgir là. Ce n’était pas quelque chose qu’elle était supposée entendre.

« Je vois, c’est ce que tu veux. Tu es peut-être jeune, mais tu es lubrique. Je m’excuse quand même. Même moi, je n’ai pas réussi à prendre le monde pour moi. »

Il était vrai que Kishirika avait perdu toutes les batailles qu’elle dirigeait.

« Très bien, je vais donc me contenter de ton corps. S’il te plaît, paye-moi avec ton corps. »

« Ohh? Mon corps? Le fait que tu sois aussi plein de convoitise à ton âge me préoccupe pour ton avenir. »

« Ha ha, bien sûr, je ne fais que plaisanter. »

Alors que j’essayais de lui dire que je plaisantais, elle attrapa son pantalon.

« Oh bien, je suppose que je ne peux rien y faire. C’est la première fois depuis que je ressuscite, alors sois gentil avec moi, d’accord? »

Hein? Sérieusement? Je disais ça pour plaisanter. Non, attends! Il était maintenant trop tard pour lui dire que je ne faisais que plaisanter. Je devrais simplement observer comment elle se révélait, puis refuser en affirmant que j’étais indigne de Sa Majesté.

« Ah, non, je ne dois pas faire ça. »

Avant que j’aie pu faire ça, Kishirika s’était arrêtée.

« J’ai déjà un fiancé. Vraiment désolé, mais je ne peux pas faire ça. »

La peau qu’elle avait exposée disparut quand elle remonta son pantalon. C’était comme si elle jouait avec mon pauvre cœur pur.

Bref, c’était non pour l’argent, non pour le monde et non pour son corps.

« Très bien, alors que peux-tu faire ? » Avais-je demandé.

« Imbécile ! Je suis Kishirika, Grand Empereur du Monde des Démons ! Ce que je vais te donner n’est-il pas évident ! Des yeux de démon ! »

Alors, c’était ça. Je ne connaissais pas bien la mythologie héroïque de ce monde. En y repensant, Ghislaine n’avait-elle pas aussi un œil de démon ?

« Par “yeux de démon”, veux-tu dire des yeux qui peuvent voir la ligne de vie d’une personne ? Une ligne qui, si elle est coupée, tuera la personne avec une certitude absolue ? »

« Quelle horreur ! Qu’est-ce que c’est que ce pouvoir !? Je n’ai rien d’aussi terrifiant que ça ! »

Donc ce n’était pas ça. La seule autre sorte d’œil de démon que je connaissais était celle qui transformait la personne que vous regardiez en pierre. Je m’étais dit que les yeux qui tiraient des rayons ou des lasers ne pouvaient pas être considérés comme des yeux de démon.

« Pour que tu convoites un pouvoir si dangereux… Dis-moi, en veux-tu à ce point à quelqu’un ? » demanda-t-elle.

« Non, pas vraiment. »

« Rien de bon ne vient de la vengeance. J’ai été tuée deux fois, mais je n’en veux pas à ceux qui m’ont tuée maintenant. Une rancune est une chaîne qui vous pèse. C’est ce qui a déclenché la Grande Guerre des Démons Humains. »

Je me faisais faire la leçon par une petite fille ! Ce n’était pas comme si j’avais prévu de cibler un vampire quelque part et de le découper en morceaux.

« Pour être honnête, je ne connais pas grand-chose aux yeux de démons. Quels sont les types ? », avais-je dit.

« Hm, comme je ne suis revenue à la vie que récemment, je n’en possède pas tant que ça, mais il y a des Yeux de pouvoir magique, des Yeux d’identification, des Yeux de vision aux rayons X, des Yeux de vision lointaine, des Yeux de vision prospective et des Yeux d’absorption… Des choses comme cela. »

Ce n’était que des noms.

« Peux-tu m’expliquer ce que chacun d’eux fait ? »

« Hm ? Tu veux dire que tu ne le sais pas ? Honnêtement, les jeunes de nos jours ne passent pas assez de temps sur leurs études… »

Malgré ces plaintes, elle avait commencé son explication.

« D’abord, tu as les Yeux du Pouvoir magique. Avec ceux-ci, tu peux voir le mana directement. Ce sont les plus courants. Une personne sur dix mille en possède un. »

« Ah, le plus populaire à l’époque, hein. »

« Les yeux d’identification. Tu peux les utiliser pour identifier les objets et leurs détails. Cependant, ils ne peuvent te donner que les informations que je connais. Tout ce que je ne connais pas sera considéré comme inconnu. »

« J’ai compris. C’est un peu comme un dictionnaire. »

Elle continua.

« Les yeux de la vision aux rayons X. Ces yeux peuvent voir directement à travers des objets comme les murs. Tu ne pourras pas voir à travers des créatures vivantes ou dans des endroits ayant une forte concentration de mana. Mais tu pourrais t’en servir pour voir toutes les filles nues. C’est parfait pour un pervers comme toi, non ? »

« Tant que je ne vois pas que des os », avais-je paniqué.

« Les yeux de vision lointaine. Ils peuvent voir les choses de très loin. C’est cependant difficile de se concentrer sur les choses. Bien que tu puisses voir les choses de loin, tu ne pourras rien faire pour influencer ce qui se passe, alors je ne te les recommande pas. »

« Inutile de regarder si tu ne peux pas toucher », avais-je accepté.

« Les yeux de vision prospective. Ceux-ci peuvent voir des choses qui se produiront quelques instants à l’avance. Ils sont difficiles à mettre au point, mais je te les recommande. »

« Les entreprises qui aiment avoir une longueur d’avance adoreraient quelque chose comme ça. »

« Les yeux d’absorption. Ces yeux peuvent consommer du mana. Cela inclut les manas que tu utilises, donc je ne les recommande pas vraiment. »

« Consommer et récupérer, hein ? »

Kishirika était très bien informée. Elle avait dû apprendre tout ça quelque part. Peut-être que ses parents étaient bien éduqués. Ou peut-être qu’il y avait un livre sur tous les types d’yeux de démons.

« D’accord, alors j’en prends deux pour que mes deux yeux soient des yeux de démon. »

« Tu en veux deux dès le début ? Tu es plus avide que tu n’en as l’air. » Dit-elle.

« Viens, je vais te donner une autre brochette de viande. »

J’avais tendu mes deux dernières brochettes et elle les prit avec un large sourire.

« Yaay ! Non, non… Tu sais, ça ne me dérange pas de te donner deux yeux de démon, mais je ne te le recommande pas. »

« Pourquoi ? » avais-je demandé.

« Tu ne pourras pas les utiliser constamment. La plupart des gens couvrent généralement leur œil de démon avec un cache-œil. Si tu as deux yeux de démon, tu ne pourras plus rien voir. »

« Ahh, maintenant que tu en parles, je connais quelqu’un qui utilise un cache-œil. »

Mon maître-épéiste Ghislaine en portait un. J’avais découvert plus tard que ce n’était pas parce qu’elle avait perdu un œil, mais parce qu’elle avait un œil de démon.

« Aussi, une personne qui vit plusieurs centaines d’années pourrait être capable de contrôler deux yeux de démon à la fois, mais un enfant comme toi se casserait la tête à essayer. »

Je perdrais donc la tête ? Les utiliser avait donc un impact sur le cerveau. Effrayant.

« Très bien, dans ce cas je n’en prendrais pas deux. »

« C’est préférable. Eh bien, qu’est-ce que ce sera ? Je te recommande l’œil clairvoyant. »

Des yeux de démon, hein ? Si j’en obtenais vraiment un, qu’est-ce que je préférerais avoir ? J’avais beaucoup réfléchi à chacun d’eux, mais ils avaient tous leur utilité. L’œil pour le pouvoir magique semblait un peu inutile. Cela pourrait être utile, mais bon nombre de personnes semblaient en avoir un. Si j’en voulais un, j’en voulais un qui me semble plus unique.

Je n’avais pas vraiment besoin d’un œil d’identification. Ne pas savoir ce que sont les choses n’était pas un si grand inconvénient. D’ailleurs, tout ce que le Grand Empereur démoniaque ne savait pas serait répertorié comme inconnu. Je pouvais imaginer qu’il me sera inutile au moment où j’en avais vraiment besoin.

Je n’avais pas vraiment besoin d’un Oeil de la vision aux rayons X, non plus. Cela prendrait un certain temps avant que je puisse le contrôler correctement, et je m’imaginais devoir voir Ruijerd nu tout ce temps.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

2 commentaires :

Laisser un commentaire